AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.35 /5 (sur 23 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1920
Mort(e) : 1997
Biographie :

Édouard Will est un historien français, né en 1920, mort en 1997.

Issu d'une famille alsacienne protestante de Mulhouse, Edouard Will a manifesté toute sa vie une double passion pour la musique (comme pianiste, comme critique musical, mais aussi comme compositeur) et pour l'histoire. Après des études à l'université de Strasbourg repliée à Clermont-Ferrand et une participation active à la Libération dans la 1re armée française, il passe l'agrégation d'histoire et enseigne quelques années au gymnase Jean-Sturm, puis au lycée Fustel-de-Coulanges de Strasbourg. En 1955, il devient docteur d'État, avec une thèse principale consacrée à l'histoire archaïque de Corinthe (Korinthiaka, De Boccard, 1955) et une thèse secondaire intitulée Doriens et Ioniens (Strasbourg, 1956).
Il a enseigné l'histoire grecque à l'université de Nancy de 1955 à 1984, et a dirigé le centre de documentation sur le monde méditerranéen antique jusqu'en 1985. Il a publié, en particulier, une monumentale Histoire politique du monde hellénistique.
+ Voir plus
Source : Wikipédia et Encyclopedia Universalis
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Dionysos89   02 février 2017
Histoire politique du monde hellénistique, 323-30 av. J.-C. de Edouard Will
Si l’intérêt d’un livre réside dans la nouveauté de la matière, l’originalité de la forme ou l’inattendu des opinions, celui-ci n’aura sans doute pas de quoi attirer les curieux : aussi bien ne cherche-t-il à répondre qu’à un vœu, qui n’est pas d’être intéressant, mais d’être utile, car il est né de ce qui m’a paru être un besoin.



Commenter  J’apprécie          160
Oliv   08 juillet 2019
Histoire politique du monde hellénistique, 323-30 av. J.-C. de Edouard Will
Le bref règne du successeur de Ptolémée IX est exemplaire de la situation tant intérieure qu'extérieure où est alors tombée l'Égypte. À la mort de Ptolémée IX, aucun des héritiers mâles de la dynastie ne se trouvait à Alexandrie. Le roi ne laissait pas de veuve non plus et la dynastie n'était représentée que par une fille du défunt, Cléopatre Bérénice, veuve de son oncle Ptolémée X, laquelle s'installa au pouvoir. Mais, comme Cléopatre II en avait fait l'expérience, un règne féminin était contraire aux traditions du pays. Il fallait un roi, et ce fut Sulla qui l'expédia de Rome : son otage, le fils de Ptolémée X, devint roi sous le nom de Ptolémée (XI) Alexandre (II). Celui-ci épousa Cléopatre Bérénice, sa cousine et marâtre, qu'il assassina au bout de trois semaines. Le crime provoqua une émeute où le roi fut massacré sans que Rome réagît.
Commenter  J’apprécie          122
Oliv   01 juillet 2019
Histoire politique du monde hellénistique, 323-30 av. J.-C. de Edouard Will
Les conflits devaient aussitôt éclater entre ces nouveaux maîtres de l'Empire, les "Diadoques" (Héritiers). La mort d'Alexandre, d'un certain point de vue, ramène, pourrait-on dire, l'histoire sur terre : si les talents militaires et politiques du Conquérant, si certaines de ses intuitions ont été égalées et même surpassées par quelques autres (et l'on pense tout naturellement à César), ce par quoi Alexandre dépasse tous les grands faiseurs d'histoire, ce par quoi, plus exactement, il se situe à un autre niveau, c'est le côté "visionnaire" de sa personnalité, avec son aspect particulièrement religieux. Cela disparaît avec lui : désormais, malgré leur incontestable valeur intrinsèque, ce seront des hommes très humains, et même parfois très petitement humains, qui vont s'affronter.
Commenter  J’apprécie          102
Oliv   07 juillet 2019
Histoire politique du monde hellénistique, 323-30 av. J.-C. de Edouard Will
L'année 129 apparaît donc comme une année grave pour les destinées politiques de l'hellénisme asiatique : l'autorité directe de Rome se substitue en Anatolie à celle de Pergame au moment même où les derniers espoirs de redressement séleucide s'effondrent sous les coups des Parthes. Ce n'étaient certes point les agrandissements consentis par le Sénat à quelques princes semi-hellénisés qui pouvaient corriger cette rupture d'équilibre. Dans la mesure où un royaume de Pergame étendu et puissant avait représenté un facteur d'équilibre dans l'Orient grec, son démantèlement, intervenant à l'instant où la porte s'ouvrait grande à l'anarchie dynastique syrienne, n'était qu'un aspect de plus de la dislocation du monde hellénistique, d'une décomposition qui devait nécessairement conduire les annexions romaines à s'étendre de proche en proche, qu'on en fût ou non pleinement conscient en Italie. Les années 133-129 enclenchent le mécanisme qui, non sans grincements ni hésitations de la part de Rome, va mener en un siècle presque tout l'Orient hellénistique de la clientèle romaine à la provincialisation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Historiettes historiques ...

"Souviens-toi du vase de Soissons !" aurait dit Clovis, à l’un de ses soldats qui n’avait pas voulu rendre un vase précieux. En représailles, Clovis aurait ...

fendu le crâne du soldat avec une hache
fait enfermer le soldat dans un vase à sa taille
condamné le soldat à faire de la poterie

10 questions
45 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , historique , anecdotesCréer un quiz sur cet auteur