AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.78 /5 (sur 372 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 22/12/1933
Biographie :

Jean, Claude, Fernand Tulard est un universitaire et historien français.

Il est un des spécialistes français de Napoléon Bonaparte et de l'époque napoléonienne (Consulat et Premier Empire) ainsi que du cinéma.

Fils de l'homme politique André Tulard (1899-1967), il est marié et père de trois enfants.

Reçu premier à l'agrégation d'histoire, docteur ès lettres, il a tout d'abord été pensionnaire de la Fondation Thiers (1961-1964) avant de devenir attaché de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) en 1964.

Directeur d'études à l'École pratique des hautes études depuis 1965, il devient, en 1981, professeur à l'université de Paris-Sorbonne et à l'Institut d'études politiques de Paris.

Président de la Société de l'histoire de Paris et de l'Île-de-France (1973-1977), il est également président (1974-1999) puis président d'honneur (depuis 1999) de l'Institut Napoléon, et membre du Conseil d'administration de la Cinémathèque française et du Comité pour l'histoire préfectorale.

Il est membre de l'Académie des sciences morales et politiques depuis le 16 mai 1994, élu dans la section Histoire et Géographie, au fauteuil de Roland Mousnier. Il a présidé l'académie en 2005.

Depuis 2012, il préside le conseil scientifique du Figaro histoire.

Il a participé à plus d'une cinquantaine d'ouvrages, comme auteur unique, comme auteur en collaboration ou comme directeur de publication.

Il a reçu plusieurs prix dont le Grand prix Gobert de l'Académie française en 1971 et Grand prix national de l'Histoire en 1977.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Jean Tulard   (128)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (23) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Retrouvez l'émission intégrale ici : https://www.web-tv-culture.com/emission/dimitri-casali-napoleon-dans-l-intimite-d-un-regne-52664.html L'Histoire, Dimitri Casali est tombé dedans quand il était petit. Né à Constantine en Algérie, le jeune Dimitri sait ce que cela représente de vivre au coeur même de la grande Histoire quand elle vient bousculer les destins individuels. De son enfance et de son adolescence à Toulouse, Dimitri Casali garde le goût de l'Histoire mais aussi de la musique. Si ses études le mènent naturellement vers l'Histoire, sa passion du rock le rattrape et il intègre un groupe, « Apple Pie », qui obtient un joli succès pendant quelques temps en Allemagne et en Suisse. Quand le groupe se sépare, Dimitri Casali reprend ses études et obtient en 1992 une maîtrise d'Histoire sous la direction de Jean Tulard, référent incontestable de Napoléon Ier. Convaincu que l'Histoire est un vecteur d'intégration, pendant plusieurs années, c'est dans les zones d'enseignement prioritaire qu'il va faire partager sa passion de l'Histoire. Parallèlement, il choisit aussi la voie de l'écriture et publie plusieurs ouvrages. On le connait aussi bien pour ses livres de vulgarisation, pour sa collaboration aux manuels scolaires mais aussi pour des essais dans lesquels il fustige l'enseignement actuel de l'Histoire et prône un retour à une Histoire plus traditionnelle, mettant en valeur les grandes personnalités et les dates clés. Cette vision de l'Histoire crée parfois la polémique. On se souvient notamment de son livre « L'Histoire de France interdite. Pourquoi ne sommes-nous plus fiers de notre histoire », paru en 2012 ou encore « le grand procès de l'Histoire de France » en 2018. Et par son érudition, Dimitri Casali est régulièrement sollicité en radio et en télévision. Comme nombre de ses confrères, il reste fasciné par le personnage de Napoléon, dont 2021 marque le bicentenaire de la mort. Il a déjà publié plusieurs ouvrages sur le petit Corse devenu empereur comme par exemple « Napoléon sur le divan » ou encore « Qui a gagné Waterloo ? », tous deux chez Flammarion, pour n'en citer que quelques-uns. Lui-même amateur de ces beaux livres qui ont une place de choix dans les bibliothèques, il sort à l'occasion de cet anniversaire un nouvel ouvrage chez Larousse, sobrement intitulé « Napoléon » où le texte et l'iconographie se répondent avec plus de trois cents illustrations, agrémentés de fac-similés de documents d'époque. Voilà le livre indispensable pour tous ceux qui veulent revivre la grande épopée napoléonienne. Pour évoquer Napoléon, entre ombre et lumière, nous accueillons Dimitri Casali.

+ Lire la suite
Podcasts (5) Voir tous


Citations et extraits (84) Voir plus Ajouter une citation
Jean Tulard
Alfaric   21 avril 2016
Jean Tulard
Le Grand Empire fondé par Napoléon atteint son apogée le 20 mars 1811, lorsque naît le roi de Rome, le fils de l’Empereur et de Marie-Louise. Une nouvelle dynastie apparaît, celle des Bonaparte qui prendra, croit Napoléon, la succession des Mérovingiens, des Carolingiens et des Capétiens. L’héritage promis au roi de Rome, le petit-fils de l’empereur d’Autriche François Ier, est fabuleux : la France des cent trente départements avec des chefs-lieux prestigieux comme Rome, Florence, Bruxelles, Amsterdam, Hambourg, Genève… Napoléon est roi d’Italie, médiateur des cantons suisses et protecteur de la confédération du Rhin qui regroupe les Etats allemands. Son frère Joseph est roi d’Espagne et son beau-frère souverain de Naples. La France n’a plus comme adversaire que l’Angleterre, frappée dans son économie par la fermeture des ports du continent à ses marchandises. Et pourtant le fils de Napoléon ne régnera pas sur la France. En moins de deux ans, le Grand Empire va s’écrouler.
Commenter  J’apprécie          370
Dionysos89   06 août 2013
Napoléon au jour le jour, 1769-1821 de Jean Tulard
Samedi 11 juin [1796] (23 prair. an IV). – À Milan. Il écrit à Joséphine une lettre désespérée, exprimant une réelle douleur : « Mille poignards me déchirent le cœur. » Il écrit à Barras et ajoute un post-scriptum : « Je suis au désespoir, ma femme ne vient pas, elle a quelque amant qui la retient à Paris. »



Commenter  J’apprécie          230
gill   11 décembre 2018
Dictionnaire du roman policier de Jean Tulard
Les Goupi vivent repliés sur eux-mêmes dans une grande ferme.

Il y a l'aïeul, Goupi l'Empereur, plus de cent ans, qui a caché un magot ; Goupi Mains rouges, l'homme fort, qui passe pour jeter des sorts ; un ancien colonial, Goupi Tonkin ; et un arrière petit-fils, Goupi Monsieur, qui vit à Paris et revient à la ferme où l'on souhaite le marier à une cousine, Goupi Muguet.

Goupi Doux-Jésus, une vieille tante restée célibataire, est tuée lors d'exercices militaires.

En réalité, selon Goupi Mains rouges, elle a été assassinée.

Il y a dans le clan un assassin et c'est lui qui a volé le magot de l'Empereur, quavait découvert Goupi Doux-Jésus ...
Commenter  J’apprécie          120
Eve-Yeshe   14 août 2019
Les égéries de la Révolution de Jean Tulard
Olympe de Gouges avait voulu faire du droit de monter à la tribune la contrepartie équitable du « droit » de monter à l’échafaud. Pour avoir oser exprimer librement ses opinons au fil des évènements révolutionnaires, elle s’est effectivement vu appliquer sans ménagements le second de ces droits, sans avoir pu obtenir pour les femmes la reconnaissance du premier. Ayant payé de sa vie ses revendications, il était juste qu’elle devienne pour la postérité leur meilleur porte-drapeau.
Commenter  J’apprécie          120
Oliv   21 juillet 2015
L'anti-Napoléon. La légende noire de l'Empereur de Jean Tulard
Avant même la chute de l'Empire deux courants s'opposaient à lui : l'un, jacobin dans son expression la plus violente, libéral sous sa forme modérée, courant que l'on pourrait qualifier de gauche, l'autre relevant d'une droite royaliste qui se compromit pourtant avec d'autres militaires, Boulanger et Pétain. Le premier courant qualifiait Napoléon de liberticide, le second d'usurpateur. Les deux extrémités de l'éventail politique se réunissaient dans une haine commune de l'Empire. Elles s'alliaient en 1814 pour donner naissance à cette légende noire dont l'origine explique la violence.

On crut qu'elle s'achèverait au retour des Cendres en 1840 puis lorsque Barrès fit de Napoléon l'inspirateur de la "Revanche" à la veille de la guerre de 14-18.

Il n'en fut rien. Elle subsiste encore aujourd'hui, moins virulente, plus insidieuse.
Commenter  J’apprécie          110
Davalian   06 août 2014
Napoléon. Les grands moments d'un destin de Jean Tulard
Le destin de Napoléon est fait d'intuitions géniales et d'erreurs graves. Il est l'homme de l'offensive, de l'audace, du risque, ce qui suppose un caractère bien trempé, des nerfs d'acier et une totale confiance en soi. Mais dans cette splendide mécanique, on note des ratés, des hésitations - en 1815 surtout - et des effondrements qui conduisent à la dépression et à la tentation du suicide.
Commenter  J’apprécie          90
gill   08 décembre 2018
Dictionnaire du roman policier de Jean Tulard
Le roman policier naît avec Edgar Poe, même si Régis Messac, le premier historien du genre, n'hésite pas à remonter jusqu'à Sophocle et Voltaire, Oedipe et Zadig.

Le Dupin de Double assassinat dans la rue Morgue donne naissance au M. Lecoq de Gaboriau qui inspire à son tour le Sherlock Holmes de Conan Doyle.

La filiation est bien connue ...
Commenter  J’apprécie          90
stefmet   31 décembre 2014
La police parisienne entre deux révolutions : 1830-1848 de Jean Tulard
Ignorées par l'opinion, les attributions du Préfet de police englobaient ainsi une grande partie de l'administration de la capitale et ne se ramenaient nullement - comme l'ont cru les contemporains de Louis-Philippe - à la chasse aucun criminels et aux conspirateurs.
Commenter  J’apprécie          80
Tandarica   23 juillet 2015
Guide des films - Intégrale 2005 : 3 volumes de Jean Tulard
Avec Mado, Sautet dresse le tableau de la France giscardienne avec sa crise et ses scandales. Il le fait avec acuité (lors de la longue scène finale, entre autres) tout en gardant cette approche chaleureuse qui caractérise son cinéma. De nombreux personnages y tissent des rapports de force, mais chacun garde toute son épaisseur, toute sa densité, toute son humanité (y compris les pires salauds). Signalons enfin la composition étonnante de vérité de Michel Piccoli.

(C.B.M [Claude Bouniq-Mercier] pour MADO ***)
Commenter  J’apprécie          70
talou61   17 mai 2019
Les égéries de la Révolution de Jean Tulard
Pas d'avantage qu'Olympe de Gouges ou Théroigne de Méricourt, Pauline Léon ne parvient à convaincre les députés de reconnaître aux femmes le droit de porter les armes.
Commenter  J’apprécie          80

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Tu ne l'as pas encore lu mais tu vas avoir envie de le lire

Tu préfères :

La capitale
La Bretagne
La Provence
L'Alsace

5 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Elle... Lui... Eux... de Odile G. HuetCréer un quiz sur cet auteur

.. ..