AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.68 /5 (sur 25 notes)

Nationalité : Australie
Né(e) à : Australie , 1971
Biographie :

Elise Valmorbida est une écrivaine australienne (aux origines italiennes). Elle est un professeur d'écriture créative et vit actuellement à Londres. Auteure de nombreux essais et romans, elle dirige une entreprise de consultants en communication. Maria Vittoria est son premier roman publié en France.

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
mumuboc   19 juin 2018
Maria Vittoria de Elise Valmorbida
Tu peux me croire : je sais ce que les hommes ont dans le crâne et comment ils se comportent, ils te disent ce que tu as envie d'entendre pour parvenir à leurs fins. Si tu crois que c'est de l'amour, tu te trompes : c'est de la bestialité. Ensuite, ils ne te respectent plus, ils te traitent en pays conquis, comme une moins que rien. Pire qu'une esclave. (p259)
Commenter  J’apprécie          130
sorayabxl   13 octobre 2018
Maria Vittoria de Elise Valmorbida
Elle n’a versé que quelques larmes pour les deux bébés qu’elle a perdus. Elle n’avait pas le temps, trop de travail.
Commenter  J’apprécie          50
sorayabxl   13 octobre 2018
Maria Vittoria de Elise Valmorbida
On ne change pas les hommes. Ils ont des besoins différents, portent le poids du monde sur leurs épaules. Le tien veut se réchauffer à ta cuisine, à ton admiration – vois comme ses yeux s’éclairent quand tu le complimentes. Les femmes qui s’acharnent sur leurs maris les perdent. Ne pose plus de questions inutiles. L’ignorance procure un certain confort.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   22 janvier 2019
Maria Vittoria de Elise Valmorbida
Pourtant, au fond d’elle-même, c’est à la beauté de son futur bien-aimé qu’elle songe ; il aura le visage bienveillant de Jésus, le dos droit de monsieur le curé, la prestance de son père, sentira aussi bon qu’une femme. Portera-t-il une moustache épaisse et broussailleuse ou deux lignes fines se terminant en pointe comme son frère ? Ou encore la barbe de son grand-père : un fagot de tabac sec masquant le visage et le cou ? Elle imagine les poils de ses joues lui chatouillant le cou. Son cœur bat aussi vite que les ailes d’un oiseau. Elle repousse ces pensées et se pique les doigts, l’un après l’autre, en guise de rosaire.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   22 janvier 2019
Maria Vittoria de Elise Valmorbida
On ne change pas les hommes. Ils ont des besoins différents, portent le poids du monde sur leurs épaules. Le tien veut se réchauffer à ta cuisine, à ton admiration – vois comme ses yeux s’éclairent quand tu le complimentes.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   22 janvier 2019
Maria Vittoria de Elise Valmorbida
Malgré son âge, elle est plus robuste et vigoureuse que bien des filles. Dans notre famille, il n’y a pas de malformations ni de tares ; on est de bonne constitution. Attendez de voir les autres pour en juger. Elle fait la cuisine et le ménage, pas comme ces bonnes à rien qu’on élève dans du coton. Pendant la guerre, elle a travaillé pour des signori dans le Piémont ; elle sait tenir une maison et n’est pas du genre à se plaindre. En plus, elle a appris à lire et à écrire, elle est allée trois ans à l’école.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   22 janvier 2019
Maria Vittoria de Elise Valmorbida
Elle coud sans répit un entrelacs de fleurs blanches. Sa toile n’est pas la plus coûteuse, mais elle est solide et de bonne qualité ; il se passera des années avant qu’il soit nécessaire de la repriser. Son fiancé admirera ses qualités de brodeuse ; il caressera les fleurs, caressera ses joues comme une fleur. Ils se tiendront l’un contre l’autre, aussi proches que deux cerneaux de noix, et leurs enfants naîtront, si Dieu le veut, car les enfants et les fleurs font d’une maison un foyer.
Commenter  J’apprécie          00
sorayabxl   13 octobre 2018
Maria Vittoria de Elise Valmorbida
Comme les enfants et les animaux, les femmes doivent être dressées ; c’est dans l’ordre des choses. Il fouette son âne, corrige ses fils à coups de ceinturon, tape sur sa femme.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   22 janvier 2019
Maria Vittoria de Elise Valmorbida
« On ne refuse personne, même s’il est bossu et tordu. » Il lui avait ordonné de se taire, avec ses dictons stupides.

Elle murmure tout bas, comme si elle arrachait l’un après l’autre les pétales d’une marguerite : 

El me ama Il m’aime

El me abrama Il me convoite

El me abracia Il m’enlace

El me vol ben Il est gentil

El me mantien Il me donne la main

El me ama Il m’aime

El me abrama Il me convoite

Nol me vole Il ne veut plus de moi

El me dise su Il me repousse
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   22 janvier 2019
Maria Vittoria de Elise Valmorbida
Les hommes ne savent pas apprécier les travaux d’aiguille. Il n’a pas vu non plus le soin que tu avais mis à rendre tes cheveux doux comme de la soie avec ta meilleure huile d’olive. Peut-être a-t-il remarqué la courbe de ta nuque ; tu aimerais la voir, mais les miroirs ont été inventés par le Diable – combien de fois faudra-t-il te le répéter ?

Je peux soulager tes sentiments refoulés, moites et lourds de désir : tu les chasseras par des prières.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Bibliographie de Elise Valmorbida(1)Voir plus


Quiz Voir plus

Concours : Histoire de la SF en BD

Qui a inventé la première machine à voyager dans le temps ?

Homère
Jules Verne
Agatha Christie
H. G. Wells

5 questions
44 lecteurs ont répondu
Thème : Histoire de la Science-Fiction de Xavier DolloCréer un quiz sur cet auteur