AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.74 /5 (sur 8656 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Lockport, New York , le 16/06/1938
Biographie :

Joyce Carol Oates est une poétesse, romancière, nouvelliste, dramaturge et essayiste américaine.

Son père est dessinateur industriel et sa mère, femme au foyer. Sa grand-mère paternelle vit avec la famille et est très proche de Joyce, qui l'évoquera dans son roman "La Fille du fossoyeur" ("The Gravedigger's Daughter", 2007).

Elle travaille pour le journal de son lycée, le Williamsville South High School, dont elle sort diplômée en 1956. Elle obtient alors une bourse pour l'Université de Syracuse et gagne, avec "In the Old World" (1959), le concours de la nouvelle universitaire organisé par le magazine Mademoiselle. Elle sort diplômée en 1960, puis obtient une maîtrise universitaire en Lettres de l'Université du Wisconsin à Madison en 1961.

Peu après, elle épouse Raymond J. Smith, un étudiant de la même université qu'elle qui deviendra professeur de littérature anglaise, puis rédacteur et éditeur. En 1962, le couple s'installe à Détroit, au Michigan où elle enseigne. En 1963, elle publie son premier recueil de nouvelles, "By the North Gate" et, en 1964, son premier roman "With Shuddering Fall". C’est le début d’une œuvre prolifique et riche.

En 1968, le couple s’installe à Windsor en Ontario, au Canada, où Joyce Carol Oates obtient un poste à l’université et où ils créeront, en 1974, la revue littéraire Ontario Review. Son roman "Eux" ("Them"), paru en 1969, reçoit le National Book Award en 1970.

En 1978, sans abandonner la publication de leur revue, Joyce Carol Oates et son mari s’installent près de l’Université de Princeton, au New Jersey, où elle obtient une chaire de création littéraire. Elle enseigne dans cette institution jusqu'en 2014.

Depuis 1963, Joyce Carol Oates a publié des romans, des essais, des nouvelles et de la poésie. Au total plus de soixante-dix titres. Elle a aussi écrit plusieurs romans policiers sous les pseudonymes de Rosamond Smith et de Lauren Kelly. Elle a figuré deux fois parmi les finalistes du prix Nobel de littérature.

Son roman "Blonde" (2000) inspiré de la vie de Marilyn Monroe est publié pratiquement dans le monde entier et lui a valu les éloges unanimes de la critique internationale, tout comme le roman "Les Chutes" ("The Falls", 2004) grâce auquel elle remporte en France le Prix Femina étranger.

Elle suscite aussi la controverse à plusieurs reprises, notamment avec son roman de littérature d'enfance et de jeunesse intitulé "Sexy" (2005), qui aborde de front les thème de l'adultère, de la pédophi
+ Voir plus
Source : France culture
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Baptiste Liger, directeur de la rédaction du magazine Lire, a épluché toutes les sorties de cette année pour n'en retenir que le meilleur pour ce nouvel épisode de L'Instant Lire à la Fnac. D'une part, Un livre de martyrs américains, dernier roman de la prolifique Joyce Carol Oates, tiré d'un fait divers sur un sujet qui fait fortement débat aux États-Unis : l'avortement. D'autre part, un roman graphique absolument magnifique tournant autour surf et du deuil, In Waves du jeune Aj Dungo. La chronique complète : https://www.fnac.com/L-Instant-Lire-a-la-Fnac-les-livres-de-l-annee-2019/cp46586/w-4 Tous les événements et les découvertes de l'Instant Lire à la Fnac sur notre chaîne : https://www.youtube.com/playlist?list=PLiecdOYPtnue1cbBI-r764LKcvUjzjU8i Retrouvez-nous sur Facebook @Fnac : https://facebook.com/Fnac Instagram @fnac_officiel : https://www.instagram.com/fnac_officiel Twitter @fnac : https://twitter.com/fnac
+ Lire la suite
Podcasts (13) Voir tous

Citations et extraits (2672) Voir plus Ajouter une citation
Piatka   01 décembre 2013
Mudwoman de Joyce Carol Oates
Ris, et tout le monde rira avec toi. Pleure, et tu pleureras seule.
Commenter  J’apprécie          930
Joyce Carol Oates
Nastie92   05 janvier 2015
Joyce Carol Oates
Je sais que si on ne s'occupe pas de son passé, un jour c'est lui qui s'occupe de vous.

(Extrait d'une interview publiée dans le Monde 2 du 18 octobre 2014)
Commenter  J’apprécie          788
Joyce Carol Oates
cuisineetlectures   18 février 2014
Joyce Carol Oates


[...] L’important, c’est de rendre le lecteur plus vivant. Le plaisir que l’écrivain a pris ne suffit pas. Prenez Mein Kampf. Son auteur a peut-être eu de plaisir à l’écrire, mais ce n’est pas un plaisir pour les autres. Ma propre expérience de l’écriture passe par la résolution de problèmes. Le cerveau humain est fait pour ça. Il jubile devant les puzzles, les énigmes. C’est un défi neurologique très excitant. Si vous êtes écrivain, vous résolvez des problèmes à chaque paragraphe, à chaque phrase, le livre est un jeu de construction que vous tentez d’organiser. Et le lecteur joue ensuite avec vous, en entrant dans votre mécanique.

Entretien dans le Télérama N° 3345 - février 2014



Commenter  J’apprécie          593
Joyce Carol Oates
Vianna   28 novembre 2014
Joyce Carol Oates
“J'aime les personnages qui ne s'effondrent jamais totalement”
Commenter  J’apprécie          590
Joyce Carol Oates
Nastie92   02 novembre 2019
Joyce Carol Oates
J'ai été très chanceuse dans la vie. Et maintenant que je suis veuve et que mon mari n'est plus là, je suis très triste évidemment, mais j'ai connu ce bonheur d'être mariée. [...]

Il y a une formule juive qui dit "les souvenirs sont une bénédiction" : autrement dit, quand vous perdez quelque chose de précieux, il faut le voir comme une bénédiction.

Être veuve est le prix à payer pour avoir été une épouse. Si vous n'aimez personne, personne ne vous manquera.

C'est le prix à payer pour vivre intensément.

[La grande librairie, 11 septembre 2019]
Commenter  J’apprécie          552
Joyce Carol Oates
carre   18 février 2014
Joyce Carol Oates
Qu'on s'adresse à un ami ou à étranger, les mots sont probablement inadéquats pour communiquer sur l'art. L'art est inexprimable.

Entretien dans le Télérama N° 3345 - février 2014
Commenter  J’apprécie          550
marina53   31 mai 2014
Délicieuses pourritures de Joyce Carol Oates
N'ayez pas peur: fouillez au fond de vous-mêmes.
Commenter  J’apprécie          540
Joyce Carol Oates
Ode   09 février 2015
Joyce Carol Oates
L’écrivain est invisible, ce qui lui confère un pouvoir.
Commenter  J’apprécie          520
Erveine   28 mai 2014
Les mystères de Winterthurn de Joyce Carol Oates
Valentine avait soigneusement prévu ses effets : choisissant, pour ses débuts au tribunal, un costume relativement conventionnel (mais coûteux) ; passant des laines et des gabardines aux soies, aux satins, aux velours, aux brocarts et aux fourrures ; des hauts cols, des manchettes amidonnées et des plastrons aux chemises ouvertes de style indien ou marocain ; renonçant à la chaste dignité des rayures et de l’écossais pour des cachemires voluptueux, des tissus japonais peints à la main, des dentelles vénitiennes ajourées, du chintz fleuri... ! Oubliant les teintes sombres pour le pourpre, le vert tilleul, le cramoisi, le bleu lavande, l’argent. Il avait préparé une cape doublée de brocart doré, évoquant une toge romaine ; un manteau de loutre aubergine ; son pardessus de « deuil » de style cosaque, avec son splendide col de zibeline. Calculant ses effets avec une habileté diabolique...

Les dames se pressaient pour voir quelle fleur le jeune homme avait choisie pour sa boutonnière, ce jour-là... ! (p.278)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          460
Piatka   09 décembre 2013
Mudwoman de Joyce Carol Oates
Il fallut qu'elle fut retrouvée pour qu'on se rende compte qu'elle avait disparu.

Des dizaines d'années plus tard, elle soumettrait ce casse-tête à un colloque de philosophie. Si les mots cessent d'exister, leur sens cesse-t-il d'exister lui aussi ?
Commenter  J’apprécie          440
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Joyce Carol Oates (difficile si vous ne connaissez pas son oeuvre)

Un des nombreux romans de Joyce Carol Oates est consacré à Marilyn Monroe. Quel en est le titre ?

Corps
Sexy
La désaxée
Blonde

10 questions
293 lecteurs ont répondu
Thème : Joyce Carol OatesCréer un quiz sur cet auteur
.. ..