AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.85/5 (sur 133 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Biographie :

Originaire des Costwolds, Emily Elgar est diplômée de l’université d’Edimbourg où elle a étudié l'anthropologie sociale.

Elle a été rédactrice de guides de voyage, conseillère pour les travailleuses du sexe à Londres, organisatrice de manifestations en faveur du développement durable...

'Une présence dans la nuit' est son premier roman, très remarqué en Angleterre.

Ajouter des informations
Bibliographie de Emily Elgar   (2)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Découvrir le livre : https://bit.ly/3mSSUwd Après "Une présence dans la nuit", Emily Elgar livre un roman à énigmes addictif, inspiré d'un fait divers, qui explore la complexité des relations mère-fille, l'emprise familiale, la puissance de l'instinct grégaire, tout en analysant le regard que notre société pose sur le handicap.


Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
Elle sent la colère sourdre, lui monter très vite à la tête comme du mercure dans un thermomètre.
" Cassie, s'il te plaît. On n'arrivera jamais à rien si tu ne m'écoutes pas."
Elle expire. Il a raison, bien sûr.
Commenter  J’apprécie          140
Cependant, même s'il est un peu trop stalinien à mon goût, l'hôpital représente à mes yeux la quintessence de la figure maternelle, en ce sens qu'il accueille la plupart d'entre nous sur cette terre, qu'il nous remet sur pied lorsque nous sommes écorchés et contusionnés, et quand le monde finit par nous malmener une fois de trop, c'est encore lui qui est là pour veiller sur nos derniers instants. Tous les moments importants de notre vie se déroulent entre ses quatre murs.
Commenter  J’apprécie          100
Elle est là; elle est vivante. Mais elle n’a plus l’air serein du tout. Les muscles de son visage sont contractés, sa bouche s’est arrondie, pétrifiée dans un hurlement silencieux; c’est alors que je prends conscience de la réalité, aussi nette et tranchante qu’une lame de couteau : même ici, Cassie et son enfant ne sont pas en sécurité.
Commenter  J’apprécie          60
" S'il vous plaît, appelez-moi Elizabeth", me dit l'obstétricienne tandis que je lui ouvre la porte de la pièce réservée aux familles. Elle a un charmant accent écossais qui tranche avec son tailleur élégant.
Commenter  J’apprécie          40
Le calme que j'avais éprouvé avec Alice à mes côtés a été balayé par une peur panique, une peur si intense que je suis sûr d'avoir frémi.
Commenter  J’apprécie          30
- Elles étaient si mignonnes. Quand Grace avait neuf ans et Cara quatorze, elles aimaient se déguiser pour aller à la plage ensemble. Cara poussait le fauteuil de Grace et elles y attachaient des ballons de baudruche. Tu te souviens, ma chérie, des ballons que tu accrochais à son fauteuil ?
J'opine. Tous les regards sont posés sur moi. Après avoir vu le film Là-haut, Grace s'était mis en tête qu'avec suffisamment de ballons elle pourrait s'envoler. Elle a économisé son argent de poche pendant des mois pour les acheter. Je n'ai pas eu le cœur de lui dire que son plan ne fonctionnerait pas. Et puis, c'était vraiment adorable de la voir croire à la magie de tout son cœur.
Commenter  J’apprécie          10
Je me rends soudain compte qu'aucune des personnes présentes ne savaient vraiment qui était Grace. On se comporte tous comme si c'était le cas, bien sûr, mais est-ce que certains d'entre nous la comprenaient réellement ? Ou est-ce qu'on aimait juste penser qu'on connaissait la fille dans le fauteuil roulant ? On n'avait aucune envie de penser à la complexité de son existence, de voir autre chose en elle que la gentille petite malade, toujours souriante. Grâce à elle, on se sentait mieux par rapport à nos propres situations.
Commenter  J’apprécie          10
Je me rends soudain compte qu'aucune des personnes présentes ne savaient vraiment qui était Grace. On se comporte tous comme si c'était le cas, bien sûr, mais est-ce que certains d'entre nous la comprenaient réellement ? Ou est-ce qu'on aimait juste penser qu'on connaissait la fille dans le fauteuil roulant ? On n'avait aucune envie de penser à la complexité de son existence, de voir autre chose en elle que la gentille petite malade, toujours souriante. Grâce à elle, on se sentait mieux par rapport à nos propres situations.
Commenter  J’apprécie          10
La leçon, c’est qu’il faut te méfier de ce que tu ne peux pas voir, parce que ce qui se cache sous la surface pourrait être pire, bien pire, que tu ne l’aurais jamais imaginé.
Commenter  J’apprécie          20
Le temps précieux que nous avons à passer ensemble s’échappe petit à petit. Car je sais très bien ce qui finira par arriver : un jour, les verrous de la porte d’entrée glisseront, la poignée tournera lentement, puis suivront ces pas déterminés si familiers. Ce jour-là, qu’importe la vitesse à laquelle je courrai vers elle, qu’importent mes supplications, je ne pourrai rien faire pour nous sauver.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Emily Elgar (151)Voir plus

Quiz Voir plus

Dix auteurs

Elle a grandi au Japon et en garde la nostalgie (heureuse!) . Elle publie un roman à chaque rentrée littéraire. Pourtant, elle en écrit quatre par an.

Virginie Despentes
Delphine de Vigan
Amélie Nothomb

10 questions
314 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}