AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.11/5 (sur 80 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Anvers , 1958
Biographie :

Esther Perel est une psychothérapeute belge d'origine polonaise.

Elle est installée depuis plus de vingt-cinq ans comme thérapeute du couple et de la famille à New York.

Elle est membre de l'Académie américaine de thérapie familiale.

site de l'auteur:
http://www.estherperel.com/

Ajouter des informations
Bibliographie de Esther Perel   (2)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Esther Perel & Elsa Zylberstein - Conférence "Pour tout savoir sur l'amour"


Citations et extraits (334) Voir plus Ajouter une citation
Comme jaloux je souffre quatre fois : parce que je suis jaloux, parce que je me reproche de l'être, parce que je crains que ma jalousie ne blesse l'autre, parce que je me laisse assujettir à une banalité : je souffre d'être exclu, d'être agressif, d'être fou et d'être commun. Roland Barthes (extrait de Fragments d'un discours amoureux)
Commenter  J’apprécie          230
Comment cela peut-il faire si mal alors que personne n’est mort ?

La découverte d’une liaison est douloureuse. Pour qui veut vider une relation de sa substance et la détruire au plus profond, l’infidélité est une solution imparable. Elle incarne la trahison sous toutes ses formes : la duperie, l’abandon, le rejet, l’humiliation, autant de choses contre lesquelles l’amour promettait de nous protéger. Lorsque la personne sur qui vous comptiez devient celle qui vous a menti en vous regardant droit dans les yeux et qui vous a traité comme si vous n’étiez même pas digne d’un minimum de respect, le monde dans lequel vous pensiez vivre s’en trouve complètement chamboulé. L’histoire de votre vie vole en éclats, au point qu’il vous est impossible de recoller les morceaux.
Commenter  J’apprécie          190
Les aventures extra-conjugales ne sont pas motivées par un mépris vis à vis de ce qu'on a chez soi ; au contraire, les gens y sont si attachés qu'ils ne souhaitent pas jouer avec.
[p. 193]
Commenter  J’apprécie          181
Le sexe a toujours existé sans désir : parlez-en aux générations de femmes qui ont toujours fait l’amour par devoir ! Mais la question ne se posait pas de la même façon. Elles étaient investies, par la société, par l’église, par la famille, d’un unique mandat : faire des enfants. Aujourd’hui, il n’y a plus ni injonction de devoir, ni obligation de reproduction. Nous sommes passés à un modèle conjugal où le rapport sexuel est uniquement ancré dans un désir sexuel qu’il faut cultiver, entretenir, séduire, anticiper.

Aujourd’hui, nous recherchons dans le couple la passion amoureuse, ET la sécurité affective, la respectabilité sociale et l’érotisme… L’érosion du désir prend sa source dans cet isolement affectif à deux. C’est dans l’espace que vit le désir.

Mais si l’amour se nourrit de la proximité, le désir, lui, réclame de la distance, de l’altérité. Le désir est la force vitale qui nous fait vivre. Chez l’enfant, cette force commence par une envie de découverte, d’exploration. C’est la nouveauté, la curiosité, le besoin d’aventure. Si les parents étouffent cette envie, ils étouffent la vie même. Dans le couple, c’est pareil : le désir ne passe pas uniquement par le sexe, il se construit sur cette envie renouvelée de partir à la découverte de l’autre. « Si je suis collé contre toi, je ne peux rien voir de toi, rien avoir envie de découvrir, rien désirer. » Les couples d’aujourd’hui n’ont pas besoin de feu, ils l’ont. Mais pour vivre, le feu a besoin d’air…

Bien sûr. En désirant un autre homme ou une autre femme, il remet de la distance.
D’autant que l’adultère met en route l’un des grands moteurs du désir : le regard de mon partenaire sur quelqu’un d’autre est érogène parce qu’il faut que je me batte pour, de nouveau, être choisi. Parce que ce qui ravive le désir c’est, entre autres, la peur de la perte. Les fantasmes de notre conjoint(e) sont la preuve qu’il est libre et qu’il possède une individualité irréductible. C’est effrayant. Dans de justes proportions, la jalousie, la peur de perdre l’autre et l’incertitude sont des aphrodisiaques puissants.
Commenter  J’apprécie          141
Quand tout va bien dans une relation, un sentiment d’abondance et
d’amour apparaît, et engendre la générosité. « Je l’ai fait pour nous » a un
sens du moment qu’on a confiance en cette unité de base qu’est le « nous ».
Mais une trahison intime transforme ces arrangements gracieusement consentis en farce. Les compromis si satisfaisants deviennent des sacrifices insupportables. Les limites saines précédemment établies, des murs infranchissables. Le partage harmonieux du pouvoir, une lutte acharnée et permanente.
Avec le recul, nous comptabilisons toutes les fois où nous nous sommes sacrifiés pour notre couple, et des tonnes de regrets et de rancœurs enfouies s’abattent sur nous en demandant réparation.
Commenter  J’apprécie          120
L'infidélité a beaucoup à nous apprendre sur le couple - ce que nous en attendons, ce que nous croyons vouloir et ce à quoi nous pensons avoir droit. Elle met à nu notre perception personnelle et culturelle de l'amour, du désir sexuel et de l'engagement.
Commenter  J’apprécie          111
Esther Perel
Mais je suis surtout convaincue qu'il y a un besoin, une réelle soif de comprendre la société actuelle, comme son propre couple. On veut savoir ce qui se passe chez les autres, parce qu'il s'agit d'un miroir. Ce n'est pas du voyeurisme. En écoutant les autres, on se rend compte que ce que l'on vit peut se passer ailleurs et que, finalement, ce n'est peut-être pas si mal chez nous ...
Dans Le Soir du 20 avril 2018
Commenter  J’apprécie          70
Se plaindre d'une vie sexuelle ennuyeuse est facile et conventionnel. Entretenir l'érotisme chez soi est un acte autrement plus subversif.
Commenter  J’apprécie          71
Avec le mariage, le désir sexuel devient devoir conjugal pour trop de femmes.
Et quand le sexe devient quelque chose qu’on devrait faire, il cesse de donner envie.
À l’inverse, une femme qui entretient une liaison manifeste
une prise en main de son plaisir. L’infidélité réveille sa volonté et la pousse à rechercher sa propre satisfaction.
Commenter  J’apprécie          60
Un amour blessé s'ajoute à ceux qui l'ont précédé, et c'est ainsi que, par un effet ricochet, une brèche ouverte dans le présent peut faire résonner toutes celles du passé.
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Esther Perel (155)Voir plus

Quiz Voir plus

Nouvelle petite géographie pour rire

Le nom de cette commune Corse évoque un auteur connu pour ses romans de cape et d'épées ...?...

Féval
Zévaco
Reverte
Gautier

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}