AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.66 /5 (sur 70 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Petite-Couronne , le 31/10/1890
Mort(e) à : Montfort-l'Amaury , le 21/03/1983
Biographie :

Germaine Beaumont de son vrai nom Germaine Battendier est une journaliste et une romancière française.

Très jeune, elle est confrontée à la séparation de ses parents, sa mère, écrivain, connue sous le nom de plume, "Annie de Pène" (1871-1918), quitte mari et enfants pour se consacrer à sa carrière.

Elle fait ses études à Versailles et en 1908, elle n'a que 18 ans, elle décide de partir pour l'Angleterre où elle reste jusqu'en 1915.
En 1919, Colette la fait entrer au "Matin" où elle va tenir une chronique. En 1927 elle entre aux "Nouvelles littéraires", où elle publie des billets qui parlent des livres, de la mode, de la société.

En 1930, son premier roman, "Piège", est récompensé par le prix Renaudot. Elle est alors la première femme à obtenir cette distinction. En 1934, l'auteure est accueillie au sein du "Comité Fémina", elle en sera présidente puis membre pendant près de quarante ans.

Entre 1930 et 1954, Germaine Beaumont fait paraître pratiquement un ouvrage chaque année, et en 1940, l'éditeur Plon lui ouvre les portes de sa maison d'Éditions avec son roman: "Les Clefs".

A partir de 1950, Germaine Beaumont devient aussi une femme de radio avec l’émission qu’elle produit avec Pierre Billard, "Les Maîtres du mystère", où sont mises en ondes des adaptations de classiques de la littérature policière et qui connaît un très grand succès.
Les Éditions Plon lui demandent dans le même temps de diriger une nouvelle collection de romans policiers féminins.

Voilà Germaine Beaumont repartie dans de nouvelles aventures littéraires et, entre ses chroniques (de 1966 à 1977, elle écrits des articles de critiques littéraires dans "Mystère magazine"), son émission de radio, les traductions de grands auteurs, "Virginia Woolf", "Truman Capote", elle trouve tout de même le temps d'écrire encore trois romans, puis finit par se retirer dans sa maison de Montfort-l'Amaury où, à 91 ans, elle écrit encore un ultime ouvrage, "Une odeur de trèfle blanc" (1981), publié chez Gallimard, dans lequel elle raconte son enfance.

+ Voir plus
Source : Evene
Ajouter des informations
Bibliographie de Germaine Beaumont   (25)Voir plus

étiquettes
Video et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo

Colette ; 1
5'50 - 14'15 - 55' - Colette, sa rencontre avec Debussy ; l'ennui au théâtre ; sa conception du repos. 20'-Pierre FRESNAY, son témoignage sur Colette. Jean COCTEAU, son style. 28'- Germaine BEAUMONT, anecdote sur Colettepianiste. 46'45 - Maurice CHEVALIER, ses souvenirs concernant Colette. PLUS DISQUES ET DOCUMENTS INA
+ Lire la suite
Podcast (8) Voir tous


Citations et extraits (49) Voir plus Ajouter une citation
fertiti65   20 avril 2020
Des maisons, des mystères : La Harpe irlandaise, Les Clefs, Agnès de rien de Germaine Beaumont
Laura avait de ces grâces, entièrement perdues, qui glissaient sur Flore comme la pluie sur un marbre incliné.
Commenter  J’apprécie          190
fertiti65   03 juin 2020
Agnès de rien de Germaine Beaumont
J'allais chercher mon imperméable dans mon ancienne chambre, redevenue la chambre de Carlo, et je fus frappée de constater combien j'étais éliminée déjà de l'atmosphère de la pièce. Comme une eau se reforme sur un corps englouti et l'absorbe dans son immense paix, l'air même m'avait absorbée et s'était refermé sur moi.
Commenter  J’apprécie          170
fertiti65   04 mai 2020
Les Clefs de Germaine Beaumont
Il passait ses mains sèches sur ses joues mal rasées, et cela faisait un bruit de parchemin comme la fleur de l'immortelle.
Commenter  J’apprécie          161
fertiti65   05 juin 2020
Agnès de rien de Germaine Beaumont
La nuit vient vite en hiver. Elle est néfaste aux âmes qui, dans les ténèbres, remâchent l'herbe amère de leur destin.
Commenter  J’apprécie          160
fertiti65   03 juin 2020
Agnès de rien de Germaine Beaumont
Des primevères de toutes les couleurs se perdaient dans l'herbe drue, et parmi les racines moussues et découvertes d'arbres très vieux, des violettes palissantes repandaient un dernier parfum. J'avais envie de cueillir un bouquet, mais tant que je fus en vue de la maison, je me contentai de marcher les mains dans les poches de mon manteau, d'un air dégagée. Par contre, lorsqu'un bosquet me cacha, je commençai ma cueillette. Que ces petites fleurs étaient embaumées et douces, que j'étais heureuse d'échapper aux humains pour m'enfoncer dans le refuge des bois !
Commenter  J’apprécie          142
fertiti65   06 mai 2020
Les Clefs de Germaine Beaumont
Elle aimait les cimetières parce que ce sont des promenades comme il faut, où l'on ne rencontre pas des familles debrailléés en train de manger du cervelas.
Commenter  J’apprécie          150
fertiti65   26 avril 2020
Des maisons, des mystères : La Harpe irlandaise, Les Clefs, Agnès de rien de Germaine Beaumont
Elle essayait de se ressaisir.

Mais elle sentait sa propre pâleur la dénoncer, elle l'a sentait se superposer à sa chair comme un masque. Elle percevait la rumeur du passé comme une marée montante. Si loin d'abord, qu'on ne la distingue ni ne la redoute plus. Puis galopant vers vous comme des chevaux sauvages, s'élevant au-dessus de vous comme une muraille d'eau qui va crouler.
Commenter  J’apprécie          140
fertiti65   05 mai 2020
Les Clefs de Germaine Beaumont
Mme Clauvel éprouvait la même sensation qu'un noyé qu'on ranime et qui rouvre les yeux sur la berge. La première chose qu'il voit, c'est le gendarme qui va l'arrêter, ou sa femme qu'il n'aime pas. Mais c'est quand même meilleur que de rester dans l'eau, avec les poissons.
Commenter  J’apprécie          140
fertiti65   01 juin 2020
Agnès de rien de Germaine Beaumont
La solitude est l'ennemie des femmes. La plupart se marient contre la solitude et non pour l'amour.
Commenter  J’apprécie          152
fertiti65   22 avril 2020
Des maisons, des mystères : La Harpe irlandaise, Les Clefs, Agnès de rien de Germaine Beaumont
Car elle aussi, elle commençait plusieurs tartines, les entamait en demi-lunes et ne les finissait pas.

Edmond avait expliqué une fois à Laura ébahie, que ce n'était pas la même chose de manger trois demi-tartines, et d'en manger une et demie.
Commenter  J’apprécie          140

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Rhinocéros de Ionesco

Qui prononce la première réplique de l'oeuvre?

Jean
L'épicière
Bérenger
La serveuse

10 questions
142 lecteurs ont répondu
Thème : Eugène IonescoCréer un quiz sur cet auteur

.. ..