AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.02 /5 (sur 67 notes)

Nationalité : Autriche
Né(e) à : Obergossen , le 06/07/1912
Mort(e) à : Friesach , le 07/01/2006
Biographie :

Heinrich Harrer est un alpiniste, explorateur et écrivain autrichien.

L'ascension de la face nord de l'Eiger en 1938, à l'âge de 24 ans, fit de lui une des figures de proue de l'alpinisme national-socialiste après l'Anschluss et lui valut d'être reçu par Hitler.

Membre de l'expédition allemande au Nanga Parbat dans l'Himalaya en 1939, il fut interné en Inde par les Britanniques au déclenchement de la 2e Guerre mondiale. Il s'échappa en 1944 et gagna le Tibet interdit, arrivant à Lhassa en 1946, avec son compagnon Peter Aufschnaiter.

Il devait y séjourner jusqu'en 1951, travaillant pour le compte du gouvernement local et fréquentant l'élite aristocratique du pays. Il devint même l'ami du jeune dalaï-lama, Tenzin Gyatso, et de sa famille.

À son retour en Europe, il fit le récit de son odyssée dans Sept ans d'aventures au Tibet, livre qui fut un succès planétaire et popularisa le Tibet des dalaï-lamas.

Dans les années 1960 et 1970, Harrer renoua avec l'alpinisme et se lança dans l'exploration de diverses contrées, consignant ses aventures dans autant de livres et de documentaires.

Il se définit dès 1953 comme « ami de l'indépendance tibétaine ». Par ailleurs il milita, dans les années 1980 et 1990, en faveur des exilés tibétains retrouvant le dalaï-lama à plusieurs reprises. En 1983, il publia un livre, Retour au Tibet, relatant une seconde visite au Tibet effectuée en 1982.

En 1997, à l'occasion de la sortie du film tiré de Sept années d'aventures au Tibet, son engagement auprès du national-socialisme, qui était resté sous le boisseau jusque là, refit surface, entraînant une polémique qui assombrit ses dernières années.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Heinrich Harrer   (6)Voir plus

étiquettes
Video et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo

Exclusif : le Dalaï Lama
Ce sujet est un document rare et unique. Il consiste en une interview en plateau d'Heinrich HARRER, célèbre alpiniste et seul occidental à être entré dans l'intimité du DALAÏ-LAMA adolescent pendant plusieurs années, et d'images ramenées et commentées par lui-même de LHASSA. L'amitié entre les deux hommes est visible par les nombreux sourires adressés par Le DALAÏ-LAMA à la...

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
darkmoon   22 mars 2014
7 ans d'aventures au Tibet de Heinrich Harrer
Si le problème a une solution, il ne sert à rien de s’inquiéter. Mais s’il n’a pas de solution, s’inquiéter ne changera rien. Proverbe Tibétain
Commenter  J’apprécie          240
Nastie92   17 avril 2019
La face nord de l'Eiger de Heinrich Harrer
Je ne crois pas en un destin aveugle, auquel nous serions soumis. Je ne peux non plus approuver sans réserve les propos de Schopenhauer : « Le destin mélange les cartes, et nous jouons. » Je suis convaincu que nous participons au mélange.

(Ich glaube nicht an ein blindes Schicksal, dem wir unterworfen sind. Ich kann auch nicht dem Schopenhauer-Wort: « Das Schicksal mischt die Karten, und wir spielen. » vorbehaltlos zustimmen. Auch wir mischen mit − davon bin ich überzeugt.)
Commenter  J’apprécie          140
Nastie92   12 mars 2019
La face nord de l'Eiger de Heinrich Harrer
Les touristes à Grindelwald posent souvent cette question : "Où se trouve le cimetière de la face nord de l'Eiger ?" Une question que le pasteur de Grindelwald n'accueille pas volontiers. Au printemps 1987, il me dit à juste titre que le cimetière est un lieu de repos, pas une attraction pour touristes.

(Es ist eine häufig gestellte Frage der Touristen in Grindelwald: "Wo ist der Eiger-Nordwand-Friedhof?" Eine Frage, die der Pfarrer von Grindelwald nicht gerne hört. Zu Recht sagte er mir im Frühling 1987, der Friedhof sei eine Stätte der Ruhe und keine Touristen-attraktion.)
Commenter  J’apprécie          100
Nastie92   20 mai 2020
La face nord de l'Eiger de Heinrich Harrer
Si l'on mesure l'emplacement, ce bivouac dans le mur de l'Eiger, le troisième pour Fritz et moi, est le plus étriqué. Pourtant, c'est le plus beau.

D'où cela vient-il ? Du calme, de la paix de la joie et de la grande satisfaction que chacun de nous ressent en lui.

(Dem Platz nach ist dieses Biwak in der Eigerwand, das dritte von Fritz und mir, das beengteste. Und trotzdem ist es das schönste.

Wie das kommt ? Es liegt an des Ruhe, dem Frieden, der Freude, der großen Zufriedenheit in jedem von uns.)
Commenter  J’apprécie          100
Nastie92   18 mars 2019
La face nord de l'Eiger de Heinrich Harrer
Souvent, l'Homme est heureux, mais ne le remarque pas. Ce n'est que bien plus tard qu'il s'en rend compte : à cette époque, tu étais heureux.

(Oft erlebt der Mensch das Glück. Aber er erkennt es nicht. Er weiss es erst viel später : Damals warst du glücklich.)
Commenter  J’apprécie          100
Nastie92   15 janvier 2019
La face nord de l'Eiger de Heinrich Harrer
Le matin suivant, ils montent tous deux à toute vitesse. Ils trouvent Gollackner. Le sympathique visage juvénile du mort semble apaisé, en paix avec le monde, comme c'est le cas pour la plupart des personnes gelées, dont le dernier rêve convoque une dernière fois la sécurité, la chaleur et la vie.

« C'était comme s'il dormait, comme s'il suffisait de le réveiller », dit Wiggerl Vörg plus tard. Et tout doucement, pour ne pas déranger le sommeil éternel d'un jeune camarade de montagne, Matthias Rebitsch et Ludwig Vörg descendent le corps d'Albert Gollackner. Quel effort cela représente, de récupérer un mort sur l'immense arrête Mittelegi − de cela, ils ne dirent rien.

(Am nächsten Morgen steigen die beiden im Eiltempo hinauf. Sie finden Gollackner. Das sympathische Jugengesicht des Toten scheint gelöst, zufrieden mit der Welt, wie es meistens bei Erfrorenen der Fall ist, denen der letzte Traum noch einmal Geborgenheit, Wärme und Leben vorzaubert.

«Es war, als ob er schliefe, als ob man ihn nur zu wecken brauchte», sagt Wiggerl Vörg später. Und behutsam, um den ewigen Schlaf eines jungen Bergkameraden nicht zu stören, tragen Matthias Rebitsch und Ludwig Vörg den toten Albert Gollackner hinunter. Welche Anstrengung es bedeutet, einen Toten über den schier endlosen Mittellegigrat zu bergen − davon erzählen sie nichts.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Nastie92   20 juillet 2020
La face nord de l'Eiger de Heinrich Harrer
Le mépris et le culte des héros sont pareillement malsains et peuvent l'un comme l'autre amener le malheur.

(Verachtung und Heldenverehrung sind gleich ungesund, und beide können Unheil bringen.)
Commenter  J’apprécie          80
zorazur   31 décembre 2011
7 ans d'aventures au Tibet de Heinrich Harrer
Il demeure un vaste pays au sommet du monde où se passent des choses étranges. Des moines ont le pouvoir de séparer l'esprit du corps, des shamanes et des oracles prennent des décisions gouvernementales et un roi-dieu vit dans un palais ressemblant à un gratte-ciel dans la cité interdite de Lhassa...

J'entrevois que tous ceux qui aiment le Tibet et la liberté accompagneront le Dalaï Lama lorsqu'il retournera au Potala, le monument du génie tibétain.
Commenter  J’apprécie          70
Nastie92   23 juillet 2020
La face nord de l'Eiger de Heinrich Harrer
Avoir confiance dans l'expérience est dangereux parce que l'expérience accroît la confiance et qu'avec la confiance arrivent la routine, la négligence, et finalement le danger. Combien d'alpinistes remarquables, ayant expérimenté des situations difficiles, sont revenus sains et saufs de grandes expéditions himalayennes puis ont trouvé la mort au cours de randonnées faciles dans les Alpes.

(Das Vertrauen in die Erfahrung ist gefährlich, denn mit der Erfahrung wächst das Vertrauen, und mit dem Vertrauen kommen die Routine, die Nachlässigkeit und schließlich die Gefahr. Wie viele hervorragende Bergsteiger, erfahren in schwierigen Situationen, kamen gesund von großen Himalaja-Expeditionen zurück und fanden auf leichten Touren in den Alpen Tod.)
Commenter  J’apprécie          64
Nastie92   07 juin 2019
La face nord de l'Eiger de Heinrich Harrer
Quand un touriste fait une course en montagne avec un guide, le guide a la pleine responsabilité de celui qui lui a accordé sa confiance. Dès que l'on pénètre la région du rocher, de la glace et de la neige, un seul commande : le guide. Bohren Peterli, le "loup des glaciers" dit un jour à M. Wethered : « Monsieur, vous êtes le maître dans la vallée, mais là-haut, c'est moi. »

(Wenn ein Tourist mit einem Bergführer auf Tour geht, trägt der Führer die volle Verantwortung für die, die sich ihm anvertraut haben. Sobald die Region von Fels, Eis und Schnee betreten wird, befiehlt nur noch einer, der Bergführer. Bohren Peterli, der Gletscherwolf sagte einmal zu Mr. Wethered: « Herr, Sie sind Meister im Tal, hier oben bin ich es. »)
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Les types de tonalité

Tout ce qui provoque le rire

Pathétique
Comique
Ironique
Fantastique

11 questions
30 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

.. ..