AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.91 /5 (sur 558 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Michigan
Biographie :

Jasinda Wilder est l’un des auteurs érotiques les plus vendus aux États-Unis.


Te succomber (Falling Into You) a connu un immense succès aux États-Unis et s’est rapidement hissé en tête des meilleures ventes du prestigieux The New York Times.

site:
http://jasindawilder.com/#&panel1-1

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Jasinda Wilder - Te succomber http://www.michel-lafon.fr/livre/1347-Te_succomber.html Jasinda Wilder - Te succomber « Je n'ai pas toujours été amoureuse de Colton Calloway ; j'ai d'abord ...

Citations et extraits (100) Voir plus Ajouter une citation
Sookies   20 février 2014
Te succomber de Jasinda Wilder
Je suis en train de te succomber. Tu es un océan et j'y succombe. Je me noie dans les profondeurs de ce que tu es. Comme tu l'as dit, ça fait peur d'une certaine façon, mais c'est aussi la chose la plus incroyable que j'ai jamais vécue. Tu es le chose la plus incroyable que j'ai jamais vécue.
Commenter  J’apprécie          190
Patricia4   12 juillet 2014
Te succomber de Jasinda Wilder
Survivre, ce n'est pas être fort, c'est continuer à respirer un jour après l'autre.

Être fort, c'est apprendre à vivre en dépit de la douleur.
Commenter  J’apprécie          180
Blondynett   20 septembre 2014
Te succomber de Jasinda Wilder
La compassion et la pitié, ce sont deux choses différentes : la pitié, c’est regarder quelqu’un de haut, être désolé pour lui mais ne rien lui proposer. La compassion, c’est voir sa douleur et lui offrir sa compréhension.
Commenter  J’apprécie          170
jues88   14 janvier 2014
Te succomber de Jasinda Wilder
Tu n'arrêtes pas d'avoir mal, d'aimer. Ça ne s'en va pas. Tu continues juste à vivre, et un jour toute cette merde finit par se tasser dans un coin de ton coeur et ça ne te bouffe plus chaque jour que Dieu fait. Et puis un jour, tu sais que tu vas à peu près bien. Ça fait encore mal, l'autre te manque toujours. Et ouais, tu oublies certains détails. Son odeur, la goût de sa bouche, la douceur de sa peau, le son de sa voix. C'est presque comme s'il agissait d'une autre vie, comme si quelqu'un d'autre que toi qui l'avait aimée, qui avait été avec elle. Mais au jour le jour, tu t'en sors. A peu près.
Commenter  J’apprécie          100
LaChroniquedesPassions   09 juillet 2014
Te succomber de Jasinda Wilder
Je me réveille en douceur, comme on remonte à la surface d’un lac après y avoir plongé. La première chose que j’entends c’est le pou-poum… pou-poum du cœur de Colton sous mon oreille. Dieu que j’aime ce bruit. Puis je prends conscience de son corps sous moi, dur et doux à la fois. Je suis à moitié allongée sur lui, une partie de mon buste sur sa poitrine et son ventre, ma jambe par-dessus la sienne, mon pied entre les siens. C’est à cet instant que je réalise où est ma main.

Elle est sur son ventre. OK… elle n’est pas vraiment sur son ventre. Elle est un peu plus bas que ça. Beaucoup plus bas. Je recouvre avec ma main une partie de son corps qui est éveillée elle aussi, croyez-moi. Très, très éveillée. Et énorme. Massive. Ma main est dessus. Je la tiens.

Oh mon Dieu. Oh merde. Oh mon Dieu.





http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/
Commenter  J’apprécie          60
Stef62   18 juillet 2016
Nous succomber de Jasinda Wilder
Comment résister au doux désir de tes yeux ?

Infaisable

Impossible

Pas quand ce même désespoir déchirant est ancré au fond de mon cœur,

Qu’une herbe folle et brûlante s’empare de mon âme,

Comme le lierre sur un mur de brique.

Mon Dieu, tes yeux

Plus verts que l’herbe d’été,

Plus verts que la mousse et le jade ensoleillé,

Plus tranchants que l’obsidienne,

Plus doux que les nuages et la caresse d’une plume…

Ils brulent en moi lorsqu’on s’embrasse

Ils m’écorchent quand je marque ta peau de mes ongles tremblants,

Et je sais, je sais, je sais

Je ne sais que trop bien

Où tout ça nous conduit.

Je l’ai vu dans mes rêves,

Je l’ai vu dans l’intimité de ma douche et des auréoles de vapeur,

Quand je touche ma chair chaude et frissonnante

Et que j’imagine que c’est toi,

Que je souhaite que ce soit toi,

Ca a déjà été toi,

Mais pas de la façon que nous voulions tous les deux.

Et c’est là qu’on se dirige,

Nous dansons sur le fil d’un couteau

Et je veux tomber par-dessus bord

Avec toi,

Mais je ne peux pas m’empêcher d’avoir un peu peur

De l’âge adulte qui nous attend de l’autre côté,

J’ai peur de ce qu’on ne pourra plus retrouver,

De donner la dernière pièce de mon enfance,

Même à toi.

Et ouais, je sais, je t’aime,

Et ouais, je sais, tu m’aimes,

Mais ouais, je sais, nous ne sommes encore que des gamins,

On est aussi près du collège que de l’université,

Aussi près de douze ans qu’on l’est de vingt,

Et je ne veux rien regretter.

Mon Dieu, je suis si perdue,

Et le seul moment où je suis sûre de ça, c’est quand tu m’embrasses

Et alors tout s’oublie trop facilement,

Tout sauf cette sensation,

Cette sensation que j’ai quand tu es près de moi.

Et je ne peux pas m’empêcher de me demander

Si c’est le meilleur moment pour prendre ce genre de décision,

Parce que justement je suis si perdue,

Parce que j’ai l’impression de succomber

A l’amour,

A toi et moi.

Etre amoureuse fait tellement peur,

C’est comme une chute,

Une descente terrifiante dans

La folie sublime.

Oui toi et moi

Nous nous

Succombons

Et je n’ose pas arrêter la chute

Parce que j’en ai bien trop besoin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Milka2b   14 juillet 2016
Nous succomber de Jasinda Wilder
Oh ! mon Dieu, il était évident qu’elle pouvait sentir à quel point elle était en train de me rendre fou. Je ne savais pas où tout ça nous menait, mais ça me plaisait. Ça me faisait peur aussi, parce que c’était comme si elle me consumait, je me sentais submergé par mon envie d’elle.
Commenter  J’apprécie          60
jues88   14 janvier 2014
Te succomber de Jasinda Wilder
Je ne peux pas te dire que ça arrêtera de faire mal un jour. Ça deviendra juste plus facile à gérer.
Commenter  J’apprécie          70
monparadisdeslivres   13 février 2015
Lui succomber de Jasinda Wilder
"C'est éreintant la colère, c'est éreintant l'amertume. Se brûler c'est ressentir autre chose, se soulager. Respirer quelque chose dans cette vie."
Commenter  J’apprécie          60
Morgane_De_Musset   21 juillet 2016
Te succomber de Jasinda Wilder
Je fermai les yeux ; quelque chose de chaud et de mouillé coula le long de ma joue. Ce n'était pas une larme. J'avais décidé de ne pas pleurer. Je ne pouvais pas. Si je me laissais aller, j'ouvrirais mon âme. Cela ne s’arrêterait jamais. Je me briserais, j'exploserais tout simplement en mille morceaux. Le liquide sur ma joue, c'était le sang de mon cœur déchiré en lambeaux.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Le carcan d'une rose

Quel âge à Perrine, au début du livre?

12 ans
16 ans
17 ans
14 ans

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thèmes : amours impossibles , amour , romanceCréer un quiz sur cet auteur