AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.83 /5 (sur 46 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 02/08/1935
Mort(e) le : 21/11/2015
Biographie :

historien moderniste, professeur émérite à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, spécialiste de l'histoire militaire de la Révolution française et du Premier Empire.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Jean-Paul Bertaud. La prise de la Bastille.


Citations et extraits (36) Voir plus Ajouter une citation
Hulot   04 juillet 2020
Valmy : La démocratie en armes de Jean-Paul Bertaud
Car, qui pourrait nier qu'au premier rayon du nouveau soleil montant sur l'horizon, lorsqu'on entendit parler des droits communs à tous les hommes, de la liberté vivifiante et de l'égalité chérie, qui pourrait nier qu'il n'ait senti son coeur s'élever ... Chacun alors espéra jouir de son existence...

Tous les peuples opprimés ne tournaient-ils pas leur regard vers la capitale du monde?....

Chacun sentit renaître en soi le courage, l'âme et la parole.



Goethe
Commenter  J’apprécie          190
Hulot   30 juin 2020
Valmy : La démocratie en armes de Jean-Paul Bertaud
Colonel Von Massenbach :



Au début de la campagne, nous voyons les chemins de la gloire...

A Paris! A Paris! On a vidé aujourd'hui plus d'un verre à la bienheureuse fin de ces messieurs de la Convention.



Les avocats de Paris, comment nous résisteront-ils?

La farce ne durera pas longtemps. Les fumées de l'ivresse de la liberté se dissipent à Paris.

L'armée des avocats va être rossée....
Commenter  J’apprécie          160
Hulot   01 juillet 2020
Valmy : La démocratie en armes de Jean-Paul Bertaud
C'est la Marseillaise qui dit le mieux ce que les Français accomplissent en août et septembre 1792 : une révolution sociale.



Ils furent conduites à établir l'Egalité, sans laquelle la Liberté n'existe pas.



Révolution de l'Egalité et de la Liberté, révolution faite donc pour assurer à l'Homme sa dignité d'être.
Commenter  J’apprécie          140
Oliv   01 décembre 2018
Valmy : La démocratie en armes de Jean-Paul Bertaud
Au lendemain de Valmy, on négocie, non pas la paix mais le départ des troupes prussiennes. La jeune République semble avoir encore le choix : poursuivre les négociations et aboutir à la paix ou bien continuer le combat au-delà même des frontières. Parce qu'ils sont patriotes et qu'ils veulent par conséquent le bonheur du plus grand nombre, les révolutionnaires espèrent que le nouveau régime sera bientôt celui des autres pays d'Europe. Le nationalisme qui sera celui du XIXème siècle, tapageur, chauvin, animé en définitive de la haine des autres peuples, leur est étranger. Cependant, la majorité, peu gagnée à l'expansionnisme révolutionnaire, est proche de Robespierre, qui disait en janvier 1792 dans un discours aux Jacobins :

"La plus extravagante idée qui puisse naître dans la tête d'un politique, est de croire qu'il suffise à un peuple d'entrer à main armée chez un peuple étranger, pour lui faire adopter ses lois et sa constitution. Personne n'aime les missionnaires armés, et le premier conseil que donnent la nature et la prudence, c'est de les repousser comme des ennemis."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Nelja   14 janvier 2014
La vie quotidienne des soldats de la révolution de Jean-Paul Bertaud
Des femmes refusèrent d'admettre, dans ce domaine comme dans bien d'autres, leur inégalité avec les hommes. La lettre que MMe de Xaintrailles écrivit à l'Empereur en fournit un exemple :



« A sa Majesté l’Empereur, 1805

» J’ai fait sept campagnes à l’armée du Rhin en qualité d’aide de camp.

» J’ai fait partie de la dernière expédition pour l’Egypte, j’y fus envoyé au général Menou pour remplir et continuer près de lui mes fonctions d’aide de camp.

» Je demande justice à Votre Majesté, je lui demande une retraite ou un emploi qu’on m’a refusé jusqu’à présent parce que je suis femme.

» Mais j’étais femme :

» Quand j’ai repris aux Prussiens, mes compatriotes, un parc d’artillerie de 45 pièces de canons sur la montagne du Prince Charles Ombourg.

» Quand j’ai empêché la révolte de la 44e demi-brigade d’Infanterie.

» Quand j’ai sauvé le 11e bataillon du Doubs et un gros détachement de gendarmerie, j’ai préservé des fureurs de la guerre les habitants d’Edenhoffen.

» Quand j’ai pansé les blessés sur le camp de bataille;

» J’étais femme aussi :

» Quand à la journée du 22 juillet 1793 mes avis ont contribué au salut de toute l’armée du Rhin que l’ennemi commençait à tourner, j’étais chargée alors des dépêches pour le général en chef que je suis parvenue à les remettre malgré la poursuite de plusieurs détachements ennemis qui me forcèrent à me jeter à la nage pour traverser la rivière… entre Kayerslautern et Neustadt.

» Les archives de la guerre ont recueilli beaucoup d’autres faits que je ne veux point détailler.

» Sire, ce n’est point en femme que j’ai fait la guerre, je l’ai faite en brave. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
talou61   04 septembre 2018
Valmy : La démocratie en armes de Jean-Paul Bertaud
Il n'empêche, leur départ fait prendre conscience aux Français qu'au pied du moulin de Valmy s'est joué le sort de la Patrie, ce qui signifie à l'époque celui de la Liberté et de l'Egalité, c'est-à-dire de la dignité humaine.
Commenter  J’apprécie          90
Chasto   27 mars 2020
La vie quotidienne en France au temps de la Revolution (1789-1795) (French Edition) de Jean-Paul Bertaud
L'avare ou l'égoïste

Ont recours à l'obscurité

On saura percer le repaire

Où sur leurs trésors attachés

Ces traîtres se tiennent cachés

Déchirant le sein de leur mère



Couplet du citoyen Dorli à la section de la Montagne
Commenter  J’apprécie          60
talou61   28 mai 2018
Les Amis du roi : Journaux et journalistes royalistes en France de 1789 à 1792 de Jean-Paul Bertaud
Aux épithètes d'enragés, de démagogues, de républicains que leur décernent leurs adversaires, les Jacobins répondent que ceux-ci sont des "aristocrates" et il les taxent bientôt de "royalistes", mais qui ne l'est pas en 1789 ?
Commenter  J’apprécie          50
talou61   29 août 2016
La vie quotidienne des soldats de la révolution de Jean-Paul Bertaud
Des jeunes s'engagèrent donc pour faire carrière dans un état qui, notamment dans les villes-frontières où étaient les garnisons, n'avait jamais été méprisé par leurs proches. Combien ainsi imitèrent-ils un Murat, qui s'engagea pour échapper à la médiocrité d'une existence qu'on lui avait tracée.
Commenter  J’apprécie          40
MurielT   15 août 2015
La Révolution française de Jean-Paul Bertaud
...la convention s'empresse de voter une nouvelle Constitution, le 24 juin (1793). Cette Constitution de l'an I est précédée d'un déclaration nouvelle des Droits de l'Homme et du Citoyen. Proclamant que le but de la société est le bonheur commun, elle affirme le droit au travail, à l'assistance et à l'instruction.

La Déclaration reconnait non seulement le droit de résister à l'oppression (article 33), comme celle de 1789, mais aussi celui de s'insurger :

article 35 - Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré et le plus indispensable des devoirs.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Historiettes historiques ...

"Souviens-toi du vase de Soissons !" aurait dit Clovis, à l’un de ses soldats qui n’avait pas voulu rendre un vase précieux. En représailles, Clovis aurait ...

fendu le crâne du soldat avec une hache
fait enfermer le soldat dans un vase à sa taille
condamné le soldat à faire de la poterie

10 questions
51 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , historique , anecdotesCréer un quiz sur cet auteur