AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.11 /5 (sur 206 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Nancy , le 11/07/1950
Biographie :

Gérard Noiriel est un historien français, l'un des pionniers de l'histoire de l'immigration en France.

Après sa maîtrise, il décide de passer l'agrégation d'histoire; il devient alors enseignant dans le secondaire, puis effectue son service militaire comme coopérant en République populaire du Congo, pendant deux ans.

En 1980, il quitte le PCF suite à la publication de Vivre et lutter à Longwy, écrit avec le syndicaliste de la CGT Benaceur Azzaoui.

Gérard Noiriel conduit des recherches sur la socio-histoire de l’État-nation et de l’immigration. Il travaille également sur les rapports entre sciences sociales et pratiques culturelles, à partir de l’exemple du spectacle vivant.

Parallèlement à sa carrière universitaire, il participe à l'élaboration d'une série d'une quarantaine de documentaires historiques (« Racines ») diffusée sur FR3 en 1990-1991, et évoquant l'apport des immigrés à l'histoire de France.

Directeur d’études à l’EHESS depuis 1994, il est aussi co-directeur de la collection « Socio-histoires » des éditions Belin, co-fondateur de la revue de sciences sociales Genèses et de la revue Histoire et Sociétés.

Il a également été membre du conseil scientifique de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, avant d'en démissionner en mai 2007 avec 7 autres universitaires, pour protester contre la création par Nicolas Sarkozy d'un ministère associant la question de l'immigration et de l'identité nationale. Peu après sa démission, il fait paraître un essai, À quoi sert l'« identité nationale » (Agone, 2007).
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Gérard Noiriel   (35)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Était-ce le lancement d'une campagne qui ne dit pas son nom ? Ce week-end, le polémiste d'extrême droite Éric Zemmour a rencontré son public à Toulon et à Nice, lors d'événements qui s'apparentaient à des meetings politiques mais lors desquels il n'aura toujours pas annoncé sa possible candidature à l'élection présidentielle. Dans les jours précédents, son départ de la chaîne CNews et sa proposition d'interdiction des prénoms de culture étrangère l'ont placé au centre de l'attention médiatique. Du côté de la classe politique, de la majorité présidentielle au Rassemblement national, on se demande quels pourraient être les effets d'une candidature Zemmour en matière d'arithmétique électorale. Mais de quoi Zemmour est-il le nom ? On lui cherche des alter ego à l'étranger ou dans l'histoire. le polémiste ne cache pas son admiration pour Boris Johnson, quand certains de ses soutiens dressent le parallèle avec Donald Trump. L'historien Gérard Noiriel, lui, l'a comparé, dans un livre, "Le venin dans la plume", au journaliste antisémite et nationaliste Édouard Drumont. Au-delà du personnage, il y a l'époque. Zemmour surfe sur une droitisation du débat public et la montée en force d'un discours identitaire, dont il représente sans doute le visage outrancier, mais dont il n'est pas le seul animateur. De ses thèmes de prédilection à ses soutiens politiques et financiers, Frédéric Says, journaliste au service politique de la rédaction de France Culture, et Gérard Noiriel, historien et directeur d'études à l'EHESS, replacent le discours de Zemmour dans son contexte pour comprendre d'où il vient et ce qu'il peut avoir comme effets. L'invité des Matins de France Culture. Comprendre le monde c'est déjà le transformer(07h40 - 08h00 - 20 Septembre 2021) Retrouvez tous les invités de Guillaume Erner sur www.franceculture.fr

+ Lire la suite
Podcasts (3) Voir tous


Citations et extraits (119) Voir plus Ajouter une citation
Hulot   10 mars 2021
Le Creuset français : Histoire de l'immigration XIXe-XXe siècle de Gérard Noiriel
Alors que, aux Etats-Unis, Ellis Island, l'île par où sont passés des millions d'immigrés européens, est devenue un musée, en France des lieux comparables, comme le centre de sélection de Toul qui a recruté la plus grande parti des immigrants d'Europe centrale entre les deux guerres, ont été rasés.

Comme s''il avait fallu effacer magiquement une histoire qui s'accordait si mal avec la mythologie du terroir.
Commenter  J’apprécie          240
Hulot   11 mars 2021
Le Creuset français : Histoire de l'immigration XIXe-XXe siècle de Gérard Noiriel
Depuis les gouvernements des pays d'origine ( qui encouragent l'émigré dans l'idée que son exil ne sera que temporaire ) jusqu'aux pouvoirs publics français ( qui favorisent les diverses formes de clandestinité pour améliorer la " souplesse " du marché du travail ), c'est dans un véritable consensus que se constitue l'image du travailleur immigré comme un personnage " entre parenthèses ", dont la présence en France ne peut être que temporaire.
Commenter  J’apprécie          230
Dionysos89   08 décembre 2018
Une histoire populaire de la France : De la guerre Cent Ans à nos jours de Gérard Noiriel
Bien que toutes les classes de la société française aient été impliquées dans ces révoltes, elles ne parvinrent jamais à s'allier durablement, car les groupes sociaux étaient séparés par des clivages trop profonds. Le pouvoir royal joua habilement sur ces antagonismes entre les nobles, le clergé, la bourgeoisie et les classes populaires. Toutefois, la raison majeure qui explique l'échec de ces rébellions réside dans la peur que la colère du peuple provoqua dans les rangs des privilégiés. À chaque fois, les élites en lutte contre le pouvoir d'État encouragèrent "ceux d'en bas" à se révolter car ils avaient besoin de cette violence de masse pour triompher des forces royales. Mais dès que cette violence se déchaîna, ils furent contraints, pour sauver leurs propres privilèges, de se soumettre à la loi du monarque en implorant sa protection, contribuant bien souvent à massacrer eux-mêmes ce peuple qu'ils avaient mobilisé.
Commenter  J’apprécie          221
Hulot   10 septembre 2020
Réfugiés et sans-papiers de Gérard Noiriel
En Grande-Bretagne, de 1823 jusqu'à la fin du siècle, aucune expulsion et aucun refus d'accueil n'est constaté;



La politique d'asile est portée non par la loi, mais par l'absence de loi.
Commenter  J’apprécie          232
Hulot   07 mai 2020
Les ouvriers dans la société française - XIX-XXè siècle de Gérard Noiriel
Au pays des droits de l'homme, dans l'entre-deux guerres, les immigrés sont privés des droits politiques fondamentaux....



...L'introduction d'un émigré a pour résultat de doter le pays d'un élément immédiatement productif et dont l'éducation n'a rien coûté à la collectivité...



De plus, l'immigration massive a permis d'exercer une pression à la baisse des salaires qu n'est pas sans rapport avec l'ampleur des bénéfices constatés.
Commenter  J’apprécie          220
Hulot   08 septembre 2020
Réfugiés et sans-papiers de Gérard Noiriel
Les moyens démocratiques visant à maintenir " hors les murs" les nouveaux indésirables se révèlent beaucoup plus efficaces que les politiques violentes et répressives d'autrefois.



Tous les jours au nom des idéaux de justice et de vérité proclamés par la Révolution Française, se fabriquent de nouvelles catégories d'exclus - ceux que l'on appelle les "déboutés" ou les " réfugiés sur orbite" - que les Etats occidentaux refusent de recevoir mais qui ne peuvent être renvoyés dans leur pays d'origine et errent ainsi de pays en pays.



Aujourd'hui, 90% des demandes d'asile sont rejetées.



Un tel bilan aurait rempli d'aise les ministres de l'Intérieur des années trente !
Commenter  J’apprécie          190
Hulot   10 mai 2020
Les ouvriers dans la société française - XIX-XXè siècle de Gérard Noiriel
La barrière entre le " pauvre" et le " plus pauvre " passe par le fait d'avoir ou non des meubles, ceux-ci constituant la preuve matérielle que l'on est en mesure de payer un loyer, que l'huissier peut avoir quelque chose à saisir.
Commenter  J’apprécie          190
Hulot   13 mars 2021
Le Creuset français : Histoire de l'immigration XIXe-XXe siècle de Gérard Noiriel
Les ancêtres qui sont ici convoqués sont les déracinés de l'histoire de France ;

ces êtres chers au coeur et eu souvenir de millions d'habitants de ce pays qui n'ont pas de place dans nos livres d'histoire, qui n'ont jamais été invités aux réjouissances de nos commémorations nationales.



C'est le sort de l'étranger d'être " par définition sans racines " et donc un homme sans histoire.
Commenter  J’apprécie          180
Hulot   15 mars 2021
Le Creuset français : Histoire de l'immigration XIXe-XXe siècle de Gérard Noiriel
L'apport de l'immigration tient aussi et avant tout dans le nombre des hommes.

Derrière le mot " Français " s'est produite en bien des cas une véritable substitution d'individus, une mutation extraordinaire des lignées et des généalogies qui rend parfaitement ridicule, en France plus qu'ailleurs, les slogans du type " la France aux Français ".
Commenter  J’apprécie          180
Pecosa   14 janvier 2016
Chocolat clown nègre de Gérard Noiriel
L'expression "être chocolat" apparaît pour la première fois dans le dictionnaire, pendant les années 20. "Etre chocolat: être pris, attrapé. Etre dupe, vaincu, ruiné."(Larousse du XXème siècle, édition de 1929). On la retrouve dans le Dictionnaire de l'Académie française, puis dans d'autres publications de ce type. Tous ces auteurs se réfèrent, implicitement, au supplément du Dictionnaire de la langue verte d'Alfred Delvau (édition de 1889) qui retient l'expression "faire le chocolat" comme synonyme de "faire le naïf, le crédule". (...) Le Dictionnaire historique de la langue française publié par les éditions Robert (édition 2000) est l'un des seuls, à ma connaissance, qui fasse référence au clown noir: "1886: Faire le chocolat, faire le naïf. Probablement des clowns Footit et Chocolat. Ce dernier grimé en nègre, de manière naïvement raciste. Fam: être chocolat, être frustré, privé d'une chose sur laquelle on comptait."
Commenter  J’apprécie          170

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Revue de presse ... des années 60 ! 😂

Le Figaro, 06/09/1956. On nous prie d'annoncer les fiançailles de M. Pierre Racine avec Melle Mariette *** .

rond
carré
losange

10 questions
40 lecteurs ont répondu
Thèmes : presse écrite , brèves , insolite , humour , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur