AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.34 /5 (sur 125 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Jérôme Chantreau a passé son enfance à Paris.

Après ses études littéraires il a créé un centre équestre, et a suivi une formation en sylviculture afin de pérenniser la forêt entourant la demeure familiale.

Aujourd’hui il enseigne le français et vit au Pays Basque.

"Avant que naisse la forêt" (2016) est son premier roman. Il remporte diverses récompenses: Prix François Augiéras ; Prix Cultura/Femme actuelle, Prix de la Plume d’or du premier roman.

Ajouter des informations
Bibliographie de Jérôme Chantreau   (2)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Découvrez l'interview de Jérôme Chantreau, auteur du roman "Les Enfants de ma mère". ? En librairie le 23 août ? + d'infos : https://bit.ly/2JfamvB


Citations et extraits (91) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24   19 octobre 2016
Avant que naisse la forêt de Jérôme Chantreau
je suis allé dans les bois et j'ai demandé son avis à la forêt. Ma mère faisait cela. Elle ne rentrait jamais sans un bout de branche allégorique, une poignée de châtaignes et une décision. Quelquefois totalement absurde. Elle connaissait les habitants des taillis et savait interpréter le vent dans les houppiers. Je suis allé sur ses traces et j'ai entendu le silence. La chose que j'ai comprise, c'est que les arbres sont pleins et que je suis creux. (p. 111-112)
Commenter  J’apprécie          332
Erveine   22 novembre 2016
Avant que naisse la forêt de Jérôme Chantreau
La journée s’écoule au ralenti. La fenêtre donne sur le jardin et, plus loin, sur les champs jusqu’en lisière de bois : le cri d’un corbeau dans l’air froid, la plainte enrouée d’un pigeon, celle d’un chien de ferme au bout de sa chaîne. Tout est multiplié par cet engourdissement de mon cerveau. Oui… Comme un rhume de l’enfance… (p. 69)
Commenter  J’apprécie          282
colka   22 novembre 2018
Avant que naisse la forêt de Jérôme Chantreau
Je mets un disque de Whitney Houston. Bientôt la chanson devient une pâte qui s'enroule en spirale autour de la voix. Elle monte, corne d'abondance vers le ciel, projetée depuis la gorge de la chanteuse, elle s'incline avant de disparaître dans l'obscurité et se courbe vers moi. L'intérieur de sa cavité est la gueule d'un animal subaquatique prêt à m'engloutir. Au fond, j'aperçois une grotte telle qu'on en voit dans les romans de Jules Verne. A l'intérieur se trouve une mer qui roule des flots tempétueux surplombés d'une rage électrique. C'est une eau antédiluvienne où se croisent les coecanthes et les placodermes. Ils ont le regard aveugle des origines.
Commenter  J’apprécie          190
fanfanouche24   20 octobre 2016
Avant que naisse la forêt de Jérôme Chantreau
Je sais qu'il me suffit d'écouter le vent dans les branches d'un charme pour qu'une fine pellicule se forme autour de moi et me protège des assauts du monde, puis le temps se ralentit jusqu'à frôler la nullité. J'adopte le regard des végétaux et je sens la vie ruisseler en moi. Toujours, femme et forêt.Non pas femme sexuée, mais esprit féminin, flottant sans heurts sur l'essence des choses, comme le Logos incarné dans un chant. (p. 134)
Commenter  J’apprécie          190
fanfanouche24   17 octobre 2016
Avant que naisse la forêt de Jérôme Chantreau
Ma mère est venue ici tous les jours, contempler la même chose, mais moi je sais que ce n'est jamais la même chose, que le vent irise l'onde, que la course effrénée des libellules, l'envol désordonné des canards, les sauts furtifs des perches, tout cela forme un tableau vivant dont on ne se lasse pas quand on a , comme elle et moi, de la terre dans le sang. (p. 15)
Commenter  J’apprécie          190
fanfanouche24   20 octobre 2016
Avant que naisse la forêt de Jérôme Chantreau
Deux jours entiers sans rien faire. Ou plutôt si, deux jours à scruter le moinde indice de vie autour de la maison. sans bouger. Sans vouloir que rien ne bouge autour de moi. La destruction de toute volonté est l'état que requiert la lucidité. (p. 169)
Commenter  J’apprécie          180
fanfanouche24   21 octobre 2016
Avant que naisse la forêt de Jérôme Chantreau
Les obsèques vont commencer.

J'ai tout organisé: je jetterai ses cendres dans les cendres de la maison. Elles s'envoleront par-delà les plus hautes branches. Plus loin, elles iront se répandre dans la chevelure des grands arbres. (...)

Comme ce sera le début de l'été, les rhododendrons et les magnolias seront épanouis, mais nous ne ferons pas de bouquets, car ma mère voulait qu'on laisse vivre les fleurs. nous aurons une piste de danse autour de la fontaine parme de la glycine. Et au nombre des convives, s'ajouteront ces arbres fruitiers qu'elle avait plantés avec tant d'espoir. Ils seront les domestiques en livrées naturelles: des poiriers, pommiers, prunus, palmiers et le ginkgo malingre qu'elle protégeait comme une louve. (p. 217)
Commenter  J’apprécie          150
kuroineko   07 septembre 2018
Avant que naisse la forêt de Jérôme Chantreau
Les gens se font de la mort une idée tellement exagérée qu'ils s'attendent à vivre quelque chose d'unique quand elle frappe. Ils veulent être projetés en dehors d'eux-mêmes par l'intensité des événements. Ils aspirent à la Tragédie, alors que souvent il n'y que du vide; du vide et du soulagement.
Commenter  J’apprécie          150
fanfanouche24   19 octobre 2016
Avant que naisse la forêt de Jérôme Chantreau
Ce métier [Charbonnier] exigeait des hommes la capacité à vivre seuls, dans un monde sauvage et clos, devant un brasier qui ne devait jamais produire de flammes ni jamais s'éteindre. rares étaient ceux qui y parvenaient sans perdre la tête. Où allaient-ils, ceux qui devenaient fous ? Ils étaient récupérés par les charbonniers eux-mêmes, devenus dès le Moyen-Age, une espèce de maçonnerie très soudée, dont les rites forestiers restaient mystérieux. Mais il y en avait toujours un plus fou, plus solitaire, plus sauvage pour se perdre dans les bois. Un qui n'appartenait à aucune fraternité secrète. J'avais imaginé que notre ermite fût l'un de ceux-là. (p. 104)
Commenter  J’apprécie          140
fanfanouche24   18 octobre 2016
Avant que naisse la forêt de Jérôme Chantreau
Aujourd'hui, la maison n'est plus qu'un cimetière des éléphants. Mes grands- parents, que je peux encore revoir étendus sur leurs lits, sont morts ici, à dix ans d'intervalle, ma mère, bien sûr, et d'autres encore. (...)

Finalement, je suis incapable de dire si cette maison est bonne ou mauvaise. Ma femme s'est toujours méfiée de cet endroit trop à l'écart de la vie sociale qui nous donne le sentiment d'être seuls, uniques, et de n'avoir besoin de rien. Elle trouve cela malsain. Pour ma part, je suis heureux d'être loin de tout, sans connexion, sans téléphone, régnant sur mon peuple végétal. Ici, le temps prend une épaisseur qu'il n'a pas ailleurs. Il semble profond. Pénétrable. (p. 59)
Commenter  J’apprécie          130

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16863 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur cet auteur