AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.56 /5 (sur 314 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Ottawa (Ontario) , le 17/04/1980
Biographie :

Jillian Tamaki est une dessinatrice de bande dessinée et illustratrice canadienne.

Illustratrice, elle travaille surtout pour la presse (The New York Times, Esquire, The Washington Post) et pour des sites Internet.

Au départ "Skim" (2008) ne comptait que quelques planches dans un fanzine underground canadien. Mais lorsqu’un éditeur s’y est intéressé, Jillian et Mariko Tamaki, sa cousine scénariste, ont entièrement repris leur création pour donner naissance à un véritable roman graphique au propos universel et au ton particulièrement attachant. (Prix Ignatz et Doug Wright en 2009).
En 2012 et en 2013, elle est récompensée par le Prix Ignatz de la meilleure bande dessinée en ligne pour SuperMutant Magic Academy.
En 2015, elle obtient le Prix Eisner du meilleur album (avec Mariko Tamaki) pour "Cet été là" (This One Summer, 2014).
En 2018, Boundless est également nominé aux Eisner Awards.

Jillian Tamaki vit à Toronto, Ontario.

site officiel: http://jilliantamaki.com/illustration/
+ Voir plus
Source : bd.casterman.com
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Jillian Tamaki- influences


Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
Ziliz   02 août 2014
Cet été là de Jillian Tamaki
- Ouais, je sais. J'RIGOLE.

- Arrête de dire ça.

- Quoi ?

- "J'rigole". Un jour, les gens penseront que tu ne plaisantes pas. Ou bien ils ne comprendront pas ce que tu veux dire.

(p. 116-117)
Commenter  J’apprécie          180
bouma   17 novembre 2014
Cet été là de Jillian Tamaki
La première fois que je suis venue à Awago, j’avais peur de nager dans le lac. Et puis ma mère m’a appris à ouvrir les yeux sous l’eau.

Je croyais que c’était quelque chose de spécial. Un pouvoir.

Jusqu’à ce que je raconte ça à Windy et je comprenne que tout le monde y arrive, à condition d’essayer.
Commenter  J’apprécie          100
Liphe   27 août 2016
Skim de Jillian Tamaki
Je dirais que tout ce que nous faisons et tout ce que les gens nous font laissent une marque, ou du moins ont des conséquences sur notre être.
Commenter  J’apprécie          90
Bazart   18 juillet 2014
Cet été là de Jillian Tamaki
Awago Beach, c’est cet endroit où l’on va chaque été, mes parents et moi. Depuis.
Commenter  J’apprécie          80
Meps   02 juin 2019
Cet été là de Jillian Tamaki
-Tu as déjà pensé qu'en gros, être en maillot de bain, c'était comme être en sous-vêtements ? Donc c'est comme si tu te baladais dans tes sous-vêtements mouillés.

- Hein ? Ça n'a rien à voir.

- Ouais, je sais. J'RIGOLE.
Commenter  J’apprécie          60
Julver   05 décembre 2014
Cet été là de Jillian Tamaki
Y'en a une à mon cours de danse, qui a dix ans et qui fait au moins un bonnet D. Peut-être même un G. Genre, ça lui fouette le visage quand elle court.



Ma mère fait un B. Je ferai sûrement un B moi aussi.



Est-ce que toutes tes copines ont des nichons? Ma copine Kelly, elle en a des énormes. Je crois que ceux de sa mère sont gros aussi. C'est le problème avec l'adoption. Je ne peux pas savoir à quoi vont ressembler mes nichons.



Commenter  J’apprécie          40
Ladydede   06 juillet 2014
Cet été là de Jillian Tamaki
Awago Beach, c'est cet endroit.

Où l'on va chaque été, mes parents et moi.

Depuis...peut-être...

Toujours.
Commenter  J’apprécie          50
Julver   05 décembre 2014
Cet été là de Jillian Tamaki
Tante Jodie ne veut pas avoir d'enfants...parce qu'elle est elle-même restée enfant, c'est ce qu'elle dit.



Et Oncle Daniel qui essaie de me faire boire de la bière en douce...peut-être vaut-il mieux qu'il n'ait pas d'enfant non plus.
Commenter  J’apprécie          40
zazimuth   07 janvier 2018
Skim de Jillian Tamaki
C'est fou comme quand on ne ressent pas une chose comme tout le monde, cette chose peut paraître creuse et inexistante. Comme quand on regarde des gens danser sur un morceau qu'on n'aime pas.
Commenter  J’apprécie          40
Nieva   19 juillet 2015
Cet été là de Jillian Tamaki
— Mon Dieu, mais qu'est-ce que vous regardez ?

— C'est un film.

— Sur le camping.

— Des campeurs.

— Baissez le son, Seigneur !

— Les filles passent leur temps à hurler dans ce film. Elles ne font que hurler.

— Ouais. Enfin, bon, elles se font poignarder. Donc...

— Ce que je veux dire, c'est qu'on dirait que dès que quelque chose tourne mal dans ce film, c'est à cause d'une fille. T'as remarqué ? Évidemment : tu ne te fais pas poignarder si t'es pas dans le noir, donc il suffit de ne pas y aller et de ne pas crier comme une folle ! Y aurait moins de mecs qui meurent s'ils avaient pas à sauver toutes ces filles débiles qui savent pas se gérer.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Bar ou café dans les titres (indices)

Georges Simenon : Cela commença par une sensation de vacances (un air de liberté). Quand Maigret descendit du train, la moitié de la gare d'Antibes était baignée d'un soleil si lumineux qu'on n'y voyait les gens s'agiter que comme des ombres.

Liberty Bar
Le café de luxe pour beaux messieurs
Bar des flots noirs

10 questions
70 lecteurs ont répondu
Thèmes : titres , roman , littérature , littérature française , indices , bistrot , café , Salons de thé , détective , roman graphiqueCréer un quiz sur cet auteur