AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Découvrez les meilleures listes de livres


Coups de cœurs du Challenge Bande dessinée 2020
Liste créée par jamiK le 03/01/2020
107 livres. Thèmes et genres : bande dessinée

Dans le challenge BD 2020, je propose aux lecteurs de soumettre un coup de cœur qu'il aurait envie de partager avec d'autres lecteurs. le challenge 2019 aura permis de faire de belle découvertes, souhaitons que 2020 soit aussi bon. Voici donc ce choix. le challenge en question :

https://www.babelio.com/groupes/24/Challenges-de-lecteurs/forums/81/Challenges/23313/Challenge-Bande-dessinee-2020?pageN=1



1. Waldo
Lorraine les Bains
3.69★ (98)

Choix de badpx - Les premières pages sont assez surprenantes.... je me suis dit que ce ne serait pas comme ça pendant toute la lecture... mais si ! Il n'y a pas de personnage visible ! C'est juste génial. Et ce mode de narration, permet de faire se croiser certains d'entre eux à l'issu du lecteur. J'ai vraiment adoré.. un bel exercice de narration. Et en plus j'aime beaucoup les dessins
2. Fabrica
Nicolas Presl
4.21★ (35)

Choix de Jamik - le récit est imagé, surréaliste, fantastique mais en même temps, cette dénonciation du totalitarisme est très réaliste, le lien avec le nazisme est évident, ce qui rend cette histoire poignante et forte. Les illustrations, avec leurs formes déstructurées, leurs contrastes intenses, leur univers fantastique.. sont magnifiques dans leur sobriété. C'est une bande dessinée “expressionniste”, très forte, une belle réussite, et pour moi, un véritable coup de coeur.
3. Cet été là
Jillian Tamaki
3.54★ (835)

Choix de Meps - Un très joli roman graphique, très juste, sans fioritures, avec des choix graphiques très esthétiques dans le noir et blanc. Difficile de s'imaginer comment mieux rendre les tourments de la pré-adolescence, les secrets de famille, la lenteur d'un été passé au même endroit chaque année, les choses qui changent sans vraiment changer, le temps qui passe. Plein de choses qu'on n'imaginerait pas trop transposables en BD... et là elles l'ont fait.
4. Saga, tome 2
Brian K. Vaughan
4.35★ (794)

Choix de Shork
5. Les Ogres-Dieux, tome 1 : Petit
Bertrand Gatignol
4.27★ (905)

Choix de juten-doji - Attirée par cette couverture sombre dominée par une personnage impressionnant, voire effrayant, j'ai tout de suite adhéré au style du dessinateur. Les dessins sont beaux, les grands applats sombres frappent le regard à chaque page et renforcent l'impression de gigantisme et de mégalomanie de cette race d'ogres. L'histoire, intriguante, s'avère vite passionnante car tout pique la curiosité.
6. Yeux gris
Fernando Llor
3.36★ (24)

Choix de Foxfire - L'action prend place à la toute fin des années 80 à Barcelone et prend pour héros une bande de jeunes ados. le contexte est déjà original et le traitement l'est aussi. Il y a un côté chronique adolescente qui bifurque très vite vers le polar avec une petite touche sociale. Ce mélange d'ingrédients fonctionne très bien grâce à une intrigue qui si elle est très simple n'en demeure pas moins efficace. Il faut dire que le récit est bien mené. Quant aux personnages, ils sont très réussis, tout particulièrement les gamins qui sonnent vraiment juste mais aussi les seconds rôles, tous bien brossés en quelques cases et quelques dialogues. Fernando Llor signe vraiment un très joli scénario.
7. Kräkændraggon
Lewis Trondheim
3.74★ (92)

Choix de darkdays - J'ai beaucoup ri et ouvertement. les dessins sont simples. on ne s'y attarde pas pour rechercher la technique, la beauté, la complexité mais pour les références (plus ou moins cachées). éditée en 2014, cette bande-dessinée est intemporelle parce qu'elle ne reprend pas simplement les modes actuelles mais des références dans le monde des jeux-vidéo et du cinéma devenues des classiques que même les moins de 20 ans connaissent.
8. #Nouveau contact
Bruno Duhamel
3.87★ (283)

Choix de Croix59 - BD à la fois loufoque et intelligente sur le poids de la médiatisation et des réseaux sociaux. Doug, misanthrope avéré prend plusieurs photos un soir de cuite d'une bestiole translucide sur le loch. Et il va partager une de ses photos sur twister, ce qui va entrainer une foule d'incidents dans la vie de Doug mais aussi celle de son ex, des habitants des environs. Envahis par les journalistes, les militaires, les écolos, le petit paradis va devenir un enfer. Allié à un trait semi humoristique, c'est une histoire un peu cruelle mais réaliste, hélas. A lire!
9. Dans la tête de Sherlock Holmes, tome 1 : L'affaire du ticket scandaleux
Benoît Dahan
4.46★ (1713)

Choix de MissSherlock - Dès la couverture le ton est donné : riche, belle, soignée et originale. Le reste est à l'avenant : l'enquête est bien construite, riche en suspense et Sherlock ressemble à celui du canon. C'est du nanan. Le dessin est tout bonnement à tomber ! L'idée de dessiner Peter Cushing en tant que Holmes est déjà un petit bonheur pour moi puisque j'adore cet acteur et ses différentes interprétations du détective. Et puis le trait est magnifique, les dessins sont remplis de petites trouvailles fabuleuses. Le choix des couleurs est parfait : des monochromes sépias, ocres, verts ou bleus où la couleur surgit au détour d'un fil ou d'une case. C'est superbe ! Cette BD est une fabuleuse découverte, il me tarde de lire la suite !
10. Porcelaine, tome 1 : Gamine
Benjamin Read
3.80★ (156)

Choix de adeline80
11. Le Spirou de..., tome 4 : Le journal d'un ingénu
Émile Bravo
4.30★ (828)

Choix de Bdelhausse - Emile Bravo fait preuve d'imagination, de talent et d'une maîtrise incroyables. Tant dans le scénario que pour le dessin, c'est (en ce qui me concerne) un carton plein. C'est puissant, impressionnant de maîtrise. Je me répète, mais j'ai adoré cette "revisite" du mythe. C'est le meilleur tome de la série des hommages rendus à l’œuvre de Franquin.
12. Les carnets de Cerise, tome 5 : Des premières neiges aux Perséides
Joris Chamblain
4.55★ (1402)

Choix de mimouski - Sublimissime. Un magnifique tome ponctuant cette superbe série jeunesse. Un magnifique coup de coeur prolongé sur 5 tomes. Vous allez clore la dernière aventure/enquête policière portée cette fois-ci non pas sur un inconnu mais sur notre jeune héroïne. Quel malheur a-t-elle pu vivre ? C'est mélancolique et déchirant de lire ce dernier tome. On découvre la relation de Cerise et de sa maman. C'est ainsi avec peine que je quitte la petite Cerise mais un bonheur de la laisser parcourir le monde avec cette tombée de pluie d'étoiles.
13. Black Magick, tome 1 : Réveil
Greg Rucka
3.86★ (104)

Choix de Under_the_Moon - Pour les amoureux des histoires de sorcières , Salem, Mayfair, Charmed ou autre , cette série ne peut que vous plaire ! En ce qui me concerne j'ai été très rapidement happée par cette histoire et ces personnages malgré les nombreux éléments mystérieux qui sont exposés ici. Les planches en noir et blanc /sépia avec des traits hyper précis constituent un magnifique storyboard.
14. La grande épopée de Picsou, Tome 7 : Le retour du chevalier noir et autres histoires
Don Rosa
4.54★ (139)

Choix de Davalian - Voici, une nouvelle fois, un album qui justifie le prix demandé et qui remplit bien ses trois cent pages. Un ouvrage qui confirme la qualité de cette série qui plaira aux plus petits et aux plus grands (surtout à ces derniers d'ailleurs).
15. Skip Beat !, tome 1
Yoshiki Nakamura
4.42★ (167)

Choix de Saralyn - un bon 1er tome qui met en place l'univers et les personnages. Beaucoup d'humour notamment avec les réactions de Kyoko et ses petits diables ! Un gros coup de coeur ! Je le recommande vivement !!
16. Algernon Woodcock, tome 1 : L'Oeil fé, première partie
Mathieu Gallié
4.04★ (150)

Choix de Fifrildi - Un vrai coup de coeur ! J'adore le personnage d'Algernon, il forme un duo comme je les aime avec son ami et confrère William McKennan. C'est une histoire pleine de mystères et d'humour qui se passe en Ecosse au début du 20ème siècle. Les dessins sont sombres dans l'ensemble mais je les ai trouvés magnifiques. Ils racontent aussi une histoire par laquelle j'ai été captivée.
17. Les petites victoires
Yvon Roy
4.21★ (983)

Choix de MissAllsunday
18. Corto Maltese, tome 1 : La Ballade de la mer salée
Hugo Pratt
4.29★ (1585)

Choix de Vexiana - Dès les premières pages j'ai été happée, je n'ai pas pu m'arrêter de lire avant d'avoir tourné la dernière page. Il incarne pour moi l'Aventure avec un grand A, le dépaysement. Les personnages sont touchants, attachants. L'histoire semble se terminer, redémarre, on parcourt le Pacifique, on explore les îles, on découvre les Indigènes et leur mode de vie. On éprouve mille sentiments : on déteste le Moine, on aime détester Raspoutine (ou on déteste l'aimer) et inévitablement, quand on est une jeune fille de 13 ans, on tombe amoureuse de Corto (et j'avoue l'être encore plus de 20 ans plus tard).
19. Guarani, les enfants soldats du Paraguay
Diego Agrimbau
4.19★ (49)

Choix de psambou - Le dessin d'une grande finesse et précision de l'Argentin Gabriel Ippoliti est magnifique. Son compatriote Diego Agrimbau raconte du point de vue d'un photographe la guerre féroce qui a opposé le Paraguay à la Triple Alliance Argentine-Uruguay-Brésil. Alors que Pierre Duprat se rend fin 1868 au Paraguay pour graver sur pellicule les portraits des femmes Guarani, il sera témoin de ce conflit armé acharné, et notamment du massacre d'une armée d'enfants-soldats paraguayens. Une bande dessinée qui m'a permis de découvrir un pan d'Histoire que je méconnaissais complètement. Moment magique de la lecture qui ouvre sur des connaissances nouvelles.
20. Le loup en slip, tome 4 : Le loup en slip n'en fiche pas une
Wilfrid Lupano
4.49★ (261)

Choix de kerfany54 - pour ma part, c'est le meilleur tome de la série depuis que le loup a un slip. Une bd qui fait réfléchir ... et rire !
21. L'Arabe du futur, tome 1 : Une jeunesse au Moyen-Orient (1978-1984)
Riad Sattouf
4.26★ (11213)

Choix de fleya - Une BD autobiographique raconté avec justesse et humour! J'ai adoré! le dessin, les souvenirs, les couleurs... Je ne connais pas grand chose à l'Histoire de la Syrie et Lybie, pour le coup, j'ai une meilleur idée de ce qui s'y est passé il y a une quarantaine d'années de ça, et j'ai hâte de lire la suite pour en apprendre d'avantage avec le regard d'enfant de Riad Sattouf!
22. Le Spirou de..., tome 14 : L'espoir malgré tout (2ème partie) : Un peu plus loin vers l'horreur
Émile Bravo
4.47★ (453)

Choix de Jamik - jamiK - La claque ! Émile Bravo continue de m'impressionner par la justesse de son ton, son graphisme rétro qui donne une dimension nostalgique à ses œuvres, et cette façon d'aborder des sujets sérieux avec une fausse naïveté, de nous faire croire que ce n'est que de la comédie innocente alors qu'on affronte des thèmes extrêmement graves. Et peut-être le plus fort encore, c'est d'avoir réussi à garder les caractéristiques de ces personnages avec un respect et fidélité et de les avoir confronté directement à un sujet qui les dépasse. Il les sublime, leur donne une dimension jamais vue encore, et pourtant, c'est bien toujours les mêmes... La guerre n'est pas traitée de plein front, le récit est plein de pudeur, pas de pathos grandiloquent, pas de manichéisme simpliste, il n'est au départ que question de survie, de manger à sa faim, et la gravité du sujet s'insinue sournoisement pour arriver à nous submerger totalement. Et au final, je finis ma lecture avec une boule au fond de la gorge, j'ai le sentiment que c'est là une des œuvres les plus poignantes qui me soit donné de lire.
23. Puisqu'il faut des hommes
Philippe Pelaez
4.11★ (223)

Choix de Croix 59 - En alternant l'histoire de ce retour doux amer et les lettres "perdues" qui raconte ses aventures algériennes, on découvre combien le retour de ses soldats a été compliqué pour eux et pour les autres. Un dessin sobre avec de grands alplats de couleurs pastels. Aucune noirceur dedans malgré une histoire sombre, mais qui se déroule au soleil... Une histoire poignante avec des personnages bien campés.
24. Profession du père (BD)
Sébastien Gnaedig
3.92★ (166)

Choix de Vexiana - L'histoire est terrible, dure et troublante. J'ai vraiment été prise de vertige devant le tourbillon qui emporte Emile dans les mensonges pathologiques de son père. La narration est prenante, presque fascinante, et très vivante. On ne peut s'empêcher de s'attacher au jeune narrateur dans la tragédie de sa vie. Côté dessin, c'est très épuré et presque enfantin mais c'est également très efficace. le traitement en gris et noirs est plutôt réussi.
25. Ce qu'il faut de terre à l'Homme
Martin Veyron
4.06★ (499)

Choix de MissAllsunday - Je ne connaissais pas ce conte de Léon Tolstoï, mais j'avais entendu et lu beaucoup de bonnes critiques sur cette adaptation. Ouah , quelle claque ! Ecrit en 1886 et pourtant tellement actuel ! Ce récit met en avant la fâcheuse tendance de l'Homme à vouloir toujours plus ! C'est très réussi !
26. La venin, tome 1 : Déluge de feu
Laurent Astier
4.07★ (374)

Choix de Davalian - L'offre de titres proposée aux amateurs de western étant devenue des plus alléchante, les éditeurs doivent rivaliser d'ingéniosité pour séduire le lecteur. Et il faut bien reconnaître que Laurent Astier met les petits plats dans les grands.
27. Le Piano oriental
Zeina Abirached
3.93★ (628)

Choix de Under_the_Moon - Dans le piano oriental, Zeina Abirached s'est inspiré de l'histoire de deux personnes, dont une de sa famille. Mais l'auteur y ajoute des épisodes de sa vie à elle, entre jeunesse et âge adulte, France et Liban, français et arabe. D'une "simple" histoire d'un passionné de musique, l'auteur a finalement réussi à nous livrer une magnifique réflexion sur les langues et cultures françaises et arabes : la façon dont elle se complètent, s'emboitent ou ne se comprennent pas. Zeina Abirached rend ici un hommage vibrant aux langues et aux bruits : en plus de la multitude de conversation qui se croisent (élément tout à fait lambda de toute famille de culture arabe - ce qui inclut donc les musulmans, juifs et chrétiens), de nombreuses onomatopées s'invitent tout au long du récit créant ainsi une formidable polyphonie. Et puisqu'il s'agit d'un hommage aux langues françaises et arabes, on voit que la linguistique des deux langues vient magnifier ce bruit, lui donner une saveur. Tout comme l'influence de l'arabe et sa poétique magnifie le français. Un vrai bijou pour les yeux, les oreilles et la bouche : comme un poème arabe illustré... et en français !
28. Un océan d'amour
Wilfrid Lupano
4.50★ (2657)

Choix de Shork - sans texte, mais plein de poésie, de gentillesse et d'aventures incroyables. L'histoire d'un pêcheur breton à la dérive, et de sa bigoudène de femme, qui va jusqu'à traverser l'océan à sa recherche. Les dessins sont magnifiques, nous montrant aussi bien l'émotion des personnages, tout en finesse, que de grandioses tempêtes marines. Et c'est bien l'amour le fil conducteur de ce joli ouvrage.
29. Penss et les plis du monde
Jérémie Moreau
3.88★ (618)

Choix de badpx - J'ai retrouvé le style de dessin de la saga de Gimr.... et finalement j'ai retrouvé un peu l'histoire : celle d'un personnage en marge de son monde. Celui ci essaie de trouver une autre manière de vivre pour ne pas mourir de faim pendant le grand blanc et ne pas prendre de risque à courir après sa nourriture. Il est juste un peu en avance sur son temps ? ou alors est ce ses congénères qui sont en retard ? Bref, c'était une chouette lecture.
30. Il faut flinguer Ramirez, tome 1
Nicolas Petrimaux
4.40★ (1613)

Choix de mimouski - C'est passionnant et réellement trépidant qu'on n'arrête qu'en atteignant la dernière page. Je l'ai lue comme on regarde un film d'action. le format m'a fait penser à du comics US et les pages simples ou doubles de "pubs" sont minutieusement illustrées et très détaillées. Génial et à absolument suivre ! L'histoire est humoristique et décalée. Malgré qu'on puisse soupçonner Ramirez d'être un ancien tueur à gages, il subit un concours de circonstances incroyables qui le rend "victime" d'une chasse à l'homme mexicaine comme policière !
31. L'âme du Kyudo
Hiroshi Hirata
4.11★ (83)

Choix de Foxfire - "L'âme du Kyudo" est une oeuvre impressionnante tant visuellement que par son propos riche et intéressant. Hirata dénonce ici absurdité de cette course effrénée à la gloire et à l'honneur ainsi que l'égoïsme des chefs de clans. La dénonciation est sans équivoque mais pour autant, je n'ai pu m'empêcher de trouver une certaine beauté dans cette épreuve. Il y a quelque chose de très poétique dans cette recherche du geste parfait, dans cette façon de dédier toute sa vie à la recherche de la maîtrise parfaite de son art. La narration est en adéquation avec le propos. Quant au dessin, il est très réussi dans le registre réaliste. Les temples fourmillent de détails et les scènes de combats sont superbes. "L'âme du Kyudo" est une ?uvre ample et émouvante, pas forcément très facile d'accès mais qui vaut largement un petit effort. Remarquable.
32. Monkey Bizness - Intégrale
Pozla
4.39★ (36)

Choix de Jamik - "La planète des singe” revisitée en version trash. "C'est pas pour les opossums ce truc", c'est tout bonnement atroce… et j'ai adoré ! Pozla et El Diablo parviennent si haut dans la surenchère de l'immonde que c'est à se tordre de rire, à tel point qu'on se prend vite d'affection pour ces deux salauds. Ça part dans toutes les directions, lutte de gangs, post apocalyptique, voyage dans le temps, écologie, recherche militaire, pornographie, flash-backs. Tout cet imbroglio improbable s'imbrique parfaitement, les auteurs ont trouvé le moyen d'extirper de cette fange une véritable saga romanesque, une histoire passionnante, échevelée, rocambolesque, totalement délirante, très actuelle, ébouriffante, crue, iconoclaste et bourrée de références. Cette lecture, c'est un tsunami, ça décoiffe sec, ça déchire grave !
33. Quelques jours d'été
Christophe Chabouté
4.05★ (83)

Choix de Vexiana - Il a tout de même un sacré talent ce Chabouté. Quelle force en quelques pages, que d'émotions malgré le peu de mots... Quelques jours qui le marqueront comme des jours des étés d'autrefois ont marqués chacun de nous. Cette BD est très touchante et sait faire vibrer la corde de la nostalgie chez le lecteur. Le dessin, dans un noir et blanc net et profond, est très réussi et très caractéristique du style de Chabouté. Magnifique.
34. Bijou
Jacques de Loustal
3.53★ (46)

Choix de badpx - Voici une jolie surprise. Tout d'abord le format qui n'est pas vraiment de la BD : deux dessins par planche, avec un texte en dessous racontant comme une voix off l'histoire du bijou. Ensuite il y a le récit lui même, qui traverse plus d'un siècle d'histoire et comme la chanson "trois petits chats" revient au point de départ.. Une belle expérience de lecture
35. Les Cités obscures, Tome 2 : La fièvre d'Urbicande
François Schuiten
4.28★ (478)

Choix de Foxfire - Avec ce titre, Schuiten et Peeters livrent une B.D belle et intelligente, riche aussi bien visuellement que dans le propos. A travers un récit remarquablement construit, les auteurs s'intéressent à la façon dont l'architecture urbaine façonne la société ainsi que les rapports entre les habitants. Dans cette histoire très axée sur l'architecture, les personnages ne sont pas oubliés pour autant. Peeters donne vie à des protagonistes bien campés et intéressants, tout particulièrement Robick, le personnage principal. Le dessin absolument magistral de Schuiten, en totale osmose avec le scénario, donne corps aux idées de Peeters de façon remarquable. Chaque case mérite de s'y attarder tant le trait est précis, le cadrage pertinent et le noir et blanc profond. « La fièvre d'Urbicande » mérite amplement son statut de classique et est une lecture indispensable à tout amateur du 9ème art.
36. Courtney Crumrin, Tome 1 : Courtney Crumrin et les Choses de la Nuit
Ted Naifeh
4.26★ (188)

Choix de fleya - Un premier tome qui vaut le détour et donne envie de connaître la suite ! Une ville où rode des créatures étranges, un vieil oncle mystérieux et antipathique au premier abord, des ados pas très sympatoches, des parents idiots... voilà l'univers dans lequel trempe notre jeune héroïne qui ne manque pas de panache !
37. Le Crépuscule des idiots
Jean-Paul Krassinsky
4.01★ (218)

Choix de kerfany54 - C'est une excellente description des absurdités liées aux religions ainsi qu'à l'hypocrisie et à la soif de pouvoir et de privilège de ceux qui en sont à leur tête.
38. Astérix, tome 15 : La Zizanie
René Goscinny
4.02★ (5252)

Choix de MissAllsunday - René Goscinny au sommet de son Art
39. Shi, tome 1 : Au commencement était la colère...
Zidrou
4.18★ (646)

Choix de Shork - Avec ce premier album, Zidrou et Homs savent parfaitement nous accrocher. Quel peut être le lien entre des représailles, de nos jours, sur un fabricant de bombes antipersonnelles, et un nourrisson retrouvé mort à l'exposition universelle de 1851 ? C'est ce que nous allons commencer à comprendre dans ce tome d'introduction... Le trait est vif et expressif, pour illustrer des scènes parfois crues et violentes. L'histoire est prenante. Voilà une série prometteuse que je vais m'empresser de poursuivre !
40. La fillette au drapeau blanc
Saya Miyauchi
4.29★ (126)

Choix de mimouski - Inspiré d'une histoire vraie, nous avons parfois des flashs photographiques intégrés dans le manga. C'est terriblement poignant , et oui ça prend aux tripes et aux coeurs. Tomoki est la benjamine d'une fratrie élevée par un papa courageux. Quand la guerre atteint son village, ce sont la fuite, la perte et la séparation qui ébranlent sa vie. Elle va réussir à survivre grâce aux préceptes de la vie qui lui ont été enseignés par son père et ses frère et soeurs. Les rencontres inattendues vont la forger à croire. A sourire. A vivre.
41. Paul au parc
Michel Rabagliati
4.33★ (530)

Choix de croix59 - l'un des meilleurs de la série qui aborde la vie politique lors de l'enfance de Paul (FLQ! à part "vive le Quebec libre", je n'ai aucune notion de la volonté d'indépendance du Québec de l'époque) ainsi que ses aventures chez les scouts. Cela fourmille de pleins de petites choses, qui nous rend très proches les différents personnages. Une réussite à la fois profondément émouvante et proche. Magnifique.
42. Green Blood, tome 1
Masasumi Kakizaki
3.95★ (163)

Choix de Sabrina1988 - Green Blood est un manga western en 5 tomes. N'étant pas fan des films western, je craignais de m'ennuyer à la lecture de ce manga. Mais pas du tout ! Quelle bonne surprise et découverte ! Un manga prenant, avec des dessins très fins et détaillés, une touche d'humour, de violence, de suspense, bref une réussite.
43. Rosalie Lightning
Tom Hart
4.04★ (61)

Choix de Shan_Ze - Une BD pas facile car elle aborde la mort d'un jeune enfant et le processus de deuil qui suit. Rosalie a presque deux ans quand elle est retrouvée par ses parents un matin, sans vie. Aucune explication pour cette mort spontanée/subite d'une petite fille en bonne santé. Entre les souvenirs de sa fille qui leur reviennent, ils font douloureusement leur deuil de leur fille. Tom Hart, le narrateur et père, convoquent ses références pour les illustrer. Pas évident de se lancer dans une telle BD mais le propos est juste et cette autobiographie très poignante. Leur avenir est moins noir mais la mort d'un enfant ne s'oublie jamais, elle est toujours présente dans un coin de nos cœurs...
44. J'irai cracher sur vos tombes (BD)
Jean-David Morvan
3.81★ (205)

Choix de MissSherlock - Le roman de Vian, alias Vernon Sullivan, avait fait couler beaucoup d'encre en son temps. Sa violence, sa sexualité bestiale assumée, son discours anti-raciste et sa supposée absence de moralité avaient conduit Vian et sa maison d'édition devant les tribunaux. Aujourd'hui, le livre est devenu un classique du roman noir, adulé par les amateurs du genre. Aussi s'atteler à son adaptation n'a pas dû être une mince affaire mais le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est réussi. On retrouve l'atmosphère glauque du roman, cette sexualité sans tabou, cette violence électrique et cette impossibilité de prendre parti pour ou contre Lee Anderson. En outre le graphisme est superbe - je suis restée baba devant certaines cases comme celle de la page 74, très hitchcockienne avec ce superbe point de vue du ciel. Cette BD (ou roman graphique comme vous préférez) est un gros, gros coup de coeur.
45. L'homme qui tua Lucky Luke
Matthieu Bonhomme
3.85★ (713)

Choix de Vexiana - J'ai beaucoup beaucoup aimé cette BD. Vraiment, de tout coeur. J'ai aimé la façon dont Bonhomme s'est approprié les codes de Lucky-Luke, ses systèmes narratifs, ses aplats de couleurs et ses personnages tout en en donnant sa version personnelle. Ici, il ne s'agit en rien d'un pastiche mais bien d'un Lucky Luke original, différent tout en étant lui-même dans cette BD. Les personnages sont très touchants et profonds dans une histoire plus réaliste, mais aussi plus noire, que celles de Morris. Le petit gag récurant sur le tabac est très amusant et je voudrais aussi souligner la petite dédicace à l'attention de Morris dans le cimetière. Cette BD est, pour moi, une très belle réussite!
47. Peau de Mille Bêtes
Stéphane Fert
4.14★ (486)

Choix de badpx - J'aime beaucoup les graphismes de Stéphane Fert. Sans m'attacher à l'histoire ce livre est déjà pour moi un grand plaisir des yeux. Mais évidemment il y a tout de même une histoire... et conte de fées actualisé aux réalités du XXIème siècle me plait aussi beaucoup.... pourquoi les princesses attendraient elle toujours un prince Charmant ? et pourquoi une princesse charmante ? Les "codes" sont juste un peu bousculés, mais le monde du conte reste toujours très manichéen, ce n'est pas non plus une révolution une évolution possible.
48. Le château des animaux, tome 1 : Miss Bengalore
Xavier Dorison
4.40★ (2938)

Choix de Davalian - La première de couverture donne déjà clairement envie. Sombre et atypique, elle a tout pour retenir l'attention et le format de l'album confirme ce constat. Nous avons droit ici a du bel ouvrage, qui aura droit à une place de choix dans une bibliothèque. Pour ce qui est du fonds, nous serons également comblés avec une bande dessinée qui cache un véritable roman graphique, tout en couleur et en dessins de qualités. le propos est ici long et trois albums supplémentaires sont déjà annoncés, ce qui donne l'eau à la bouche. Le scénario et les dessins sont à l'unisson. L'histoire, comme il fallait s‘y attendre est une critique des régimes autoritaires, mais pas seulement. Il s'agit d'une lecture engagée qui ne laissera personne indemne, mais il s'agit également d'un incontournable, d'un titre à découvrir de toute urgente avec un fort potentiel.
49. Les damnés de la Commune, tome 1 : A la recherche de Lavalette
Raphaël Meyssan
4.42★ (241)

Choix de tchouk-tchouk-nougat - C'est principalement à travers deux personnages : Lavalette donc mais aussi Victorine qui a vécu dans le même temps et qui a laissé ses mémoires, que l'auteur va nous raconter la Commune. Et tout d'abord les temps de révoltes qui l'ont précédé, puis la guerre avec la Prusse et la reddition de la France contre l'avis des Parisiens. Ce qui est vraiment original, c'est le traitement graphique. L'auteur a du faire un incroyable travail de recherche. Il a épluché des centaines de gravures, de pages d'enquêtes, de journaux d'époque, de témoignages et j'en passe pour réunir informations mais aussi images. A coup de ciseaux, ce sont elles qui servent à illustrer le propos.
50. Voyages en Egypte et en Nubie de Giambattista Belzoni, tome 1
Grégory Jarry
3.69★ (52)

Choix de psambou - Très belle découverte, ces voyages de Giambattista Belzoni, scénarisés à partir de journaux de Giambattista et Sarah Belzoni par Grégory Jarry et Nicole Augereau, et mis en images par Lucie Castel. Un dessin au crayon de papier plein d'énergie, des inserts de gravures d'époque magnifiques, ce récit de voyage fluide et plein d'humour, qui illustre aussi l'appropriation de biens culturels de pays lointains par l'Occident, souvent avec la complicité de dignitaires locaux, est riche en enseignements, et transporte le lecteur au bord du Nil.
51. Reborn !, tome 1 : Reborn débarque !
Akira Amano
4.07★ (97)

Choix de Sabrina1988 - Belle découverte que ce manga. Avec ce bébé armé en couverture, je ne m'attendais absolument pas à une telle histoire et encore moins à trouver de l'intérêt à cette série. Les dessins sont soignés, clairs et mettent bien en valeur le scénario original. Un manga à l'italienne bien armé !
52. Pinocchio
Winshluss
4.17★ (614)

Choix de jamiK - C'est une adaptation très libre du roman éponyme de Collodi, la trame de l'histoire est à peu près la même, mais le côté assez sombre de l'histoire originale est ici poussé à son paroxysme. Pinocchio est ici un robot de métal conçu pour la guerre. Winschluss va faire entrer dans cette histoire tous les pires maux et horreurs de notre société : exploitation des enfants, féminicide, drogue, traffic d'organes, fanatisme religieux, fascisme, pollution, guerre, assassinats, suicides, toutes formes de violences, de perversions... c'est un inventaire exhaustif de tout ce que notre société représente de laideur, et avec tout ça, on arrive pourtant à en rire, parce qu'en plus, c'est franchement drôle. On est pas très loin de “l'esprit Charlie”, bête et méchant, mais avec comme trame le roman de Collodi, cela prend une dimension de tragédie romanesque et de saga morbide. Le graphisme est aussi noir et agressif, quelques pages sont présentées comme une affiche rétro de l'entre deux guerre, il y a un côté steampunk ou expressionniste et les références cinématographiques pullulent, surtout dans le cinéma expressionniste allemand (Murnau, Fritz Lang). Plusieurs récits s'enchevêtrent, se croisent sans que les personnages se côtoient vraiment, même les graphismes diffèrent. Cette structure éclectique finit par former une oeuvre d'une grande homogénéité, d'une grande force, où l'humour et l'horreur se marient à la perfection. Un humour violent et dénonciateur, un humour qui n'est pas gratuit. Ce qui en ressort, c'est un très forte impression, une bande dessinée très marquante, une démonstration percutante et magistrale sur la noirceur de la nature humaine. Un chef d'oeuvre de l'humour noir.
53. Thérapie de groupe, tome 1 : L'étoile qui danse
Manu Larcenet
3.48★ (540)

Choix de croix59 - Larcenet dans ses œuvres, après 'retour à la campagne' où il restait du coté de l'humour, il évoquait à mi mots ses soucis existentiels, ici il nous raconte carrément l'angoisse de la page blanche et sa future rencontre avec l'idée du siècle, non seulement il doit écrire mais il faut que ce soit génial. Et de là un certain nombre de délires visuels et autres, plutôt pas mal maitrisés. C'est à une vraie psychanalyse qu'il se livre. L'humour est moins tendre que dans 'le retour', plus violent, mais cela fait du bien. Bref du Larcenet qu'il soit noir ou plus léger, cela reste une belle découverte à chaque fois.
54. Mausart, tome 1
Thierry Joor
3.84★ (90)

Choix de mimouski - Izneo nous offre le premier tome de Mausart que j'ai trouvé subliiiime. Les illustrations et colorisations sont fabuleuses ! Utiliser Mozart en version anthropomorphique est très intelligent. Auriez-vous imaginé Wolfgang Mozart en petite souris se cachant dans un piano avec sa famille ? Doux et généreux, on s'attache rapidement à cette petite souris virtuose et on regrette que le tome s'achève aussi vite. L'histoire est enfantine mais ça n'en demeure pas moins agréable. Pourquoi faudrait-il toujours faire compliqué ? Hâte d'avoir le suivant à Venise !
55. Le chat du kimono, Tome 1
Nancy Peña
3.94★ (157)

Choix de JamiK - Le récit oscille entre le conte exotique, le récit surréaliste et fantastique, l'enquête policière, la quête initiatique, c'est un foisonnement d'idées originales, servi par un graphisme en noir et blanc aux styles variés, parfois baroque, onirique, parfois plus brut, alternant les ambiances, et tout cela m'a envoûté, la magie opère, il se dégage de ce récit une mélancolie poétique et feutrée, une ambiance mystérieuse et lourde. J'ai adoré.
56. Le grand méchant renard
Benjamin Renner
4.51★ (3159)

Choix de Shork - Une histoire tout public aux accents de pièce de théâtre. Les dessins des personnages sont terriblement expressifs. A défaut de poussins, les pages se laissent dévorer, enchaînant les saynètes sans cases pour nous conter cette jolie histoire pleine d’humour, de tendresse et de clins d’oeil à des thèmes tel que la différence ou l’adoption. On sourit ou on rit à chacune des pages. On se laisse attendrir par ce renard looser. Une réussite.
57. Jolies ténèbres
Fabien Vehlmann
3.55★ (436)

Choix de Vexiana - Cette BD n'est vraiment pas à mettre entre toutes les mains. C'est très très glauque. Mais qu'est-ce que c'est bien fait ! Des créatures magiques, issues de l'imagination d'une petite fille, s'échappent d'elle alors qu'elle gît, morte, dans la nature. Prises de panique, les créatures fuient ou restent ensemble, tentent de s'organiser et de survivre...ou pas.Ces créatures sont à l'image de celle qui les a créées et sont donc mues par des motivation enfantines et on l'oublie souvent mais les enfants sont souvent peu empathiques, égoïstes et parfois même cruels. C'est, pour moi, le sens de ce conte très réussi mais d'un réalisme dérangeant. Côté dessin, c'est très très bon et très efficace, les artistes jouant avec brio le contraste entre le réalisme du monde réel et le graphisme plus enfantin des créatures.
58. Jusqu'au dernier
Jérôme Félix
4.03★ (473)

Choix de tchouk-tchouk-nougat - Une histoire sombre où la justice n'a pas vraiment sa place. Les bonnes âmes côtoient les pires dans ce monde rude où vivre est parfois une lutte sans merci. Une lecture pas très gaie donc mais dont le scénario est bien ficelé. Le meilleur atout reste tout de même le dessin. Rien qu'à voir cette magnifique couverture, cela donne envie d'ouvrir et de se plonger dans la bande dessinée. Vraiment, il n'y a rien à redire au trait parfaitement maitrisé et exécuté qui n'oublie ni expressivité, ni mouvement ni arrière plan. Même la colorisation est vraiment chouette. Un très bel album, pour les amateur de western et pour les autres aussi !
59. Le troisième testament - Julius, tome 1
Alex Alice
3.92★ (289)

Choix de Davalian - Ce premier volume du cycle Julius est une découverte à faire, une entrée en matière qui devrait surprendre les adeptes de la série originale mais sa conclusion devrait les rassurer. Une chose est certaine : c'est avec grand plaisir que la suite est attendue.
60. La bombe (BD)
Alcante
4.63★ (1713)

Choix de croix59 - Extra, coup de coeur de ce début d'année. Cette BD est à la fois un document foisonnant d'informations, qui relate l'histoire de la fabrication de la bombe A, qui parle des hommes qui l'ont fabriqué et combattu. C'est à la fois didactique, et scénarisé sur certains personnages bien réels (le général Groves, Oppenheimer forcément mais aussi Truman et Szilard...). Sans céder à la facilité du roman, cela reste profondément humain. Il rend habilement leurs ambiguité dans leur rapport à cette bombe dont personne ne savait si l'énergie usitée était maitrisable. C'est clair sur un sujet pas très facile, différents points de vue sont abordés et même si cela reste limité, celui d'un habitant d'Hiroshima dont l'importance sera primordiable pour le scénaristte. Il faut lire les annexes qui nous explique comment est né ce projet un peu fou et a priori pas très vendeur, cela rend cette BD encore plus utile. A lire absolument. Le dessin classique accompagne parfaitement cette histoire exceptionnelle.
61. Jusqu'à ce que nos os pourrissent, tome 1
Yae Utsumi
3.91★ (96)

Choix de mimouski - La couverture et le titre m'attiraient déjà depuis que le manga était sur les étals. La 4ème de couverture donne le ton, ce n'est pas supposé être un manga joyeux. J'ai vraiment bien accroché à ce manga percutant, pas à cause des meurtres et du chantage morbide (évidemment!) mais surtout par la cohésion de ce groupe et par leurs mystères. Qui est donc le maître chanteur ? Pourquoi les entraîne-t-il dans des actions aggravant leur cas ? Jusqu'où va-t-il les emmener ?
62. L'école emportée, tome 1
Kazuo Umezu
3.97★ (259)

Choix de Saralyn - Un coup de coeur pour cette oeuvre exquise tant du point de vue de l'histoire que du graphisme ! Le narrateur fait part de ses souvenirs lors d'un événement singulier : la transposition de son école dans une autre dimension ! Dès lors, le lecteur suit les réactions des personnages, professeurs et élèves, et leur adaptation à cette étrange phénomène qui leur donne l'impression d'être coupé du monde par le marasme environnant... L'intrigue est haletante et captivante. Elle l'est d'autant plus par les illustrations détaillées qui sont pour certaines saisissantes et percutantes en raison des onomatopées. C'est immersif car la terreur ressentie par les personnages est communicative. Une belle oeuvre de science-fiction !
63. Gare centrale
Lewis Trondheim
2.88★ (22)

Choix de jamiK - Lewis Trondheim est au scénario, Jean-Pierre Duffour au dessin reprend les personnages animaliers à la manière de Lewis Trondheim, la technique est assez différente, avec l'utilisation des lavis qui donne beaucoup de profondeur au graphisme, une lumière douce, l'architecture est très présente, arches, colonnades… C'est une histoire étrange, un homme chat, dans une gare attend son train, mais il n'y a plus d'horaires sur le panneau d'affichage, de la simple angoisse de rater son train, on se retrouve dans une quête loufoque, tout devient étrange, cette gare devient un lieu fou, hors du temps, absurde, sans but, l'architecture, d'abord classique, évolue aussi vers un délire onirique. C'est le théâtre de l'absurde, surréaliste, digne de Kafka, Samuel Beckett, Lewis Carroll. Ce petit livre qui ne paye pas de mine est un petit bijou qui mérite certainement d'être plus connu.
64. La Sirène des Pompiers
Hubert
3.99★ (359)

Choix de Vexiana - On a parfois tendance à l'oublier mais les l'Impressionnisme a été une révolution dans le monde de la peinture qui a été très mal acceptée par l'art 'officiel' et académique de l'époque. Aujourd'hui, l'histoire ne se souvient quasi que des impressionnistes et le style académique (dit 'pompier'), caractérisé par une théâtralité kitsche, est presque tombé dans l'oubli. Dans cet album, nous suivons les aventures d'une sirène ayant grandi dans la mer bretonne qui devient la muse d'un peintre pompier. J'ai beaucoup beaucoup aimé. Tout est réussi : l'histoire, les dialogues, les dessin... Mieux, l'auteur nous amène à diverses réflexions tant sur l'art que sur les relations humaines. Je voudrais revenir un instant sur l'attention que les auteurs ont porté à la contextualisation de l'histoire que j'ai trouvée très réussie: les rapports entre les peintres académiques et Impressionnistes, la position du critique d'art et même les caricatures du Salon sont rendus avec beaucoup d'intelligence et de véracité. Un vrai coup de coeur.
65. Là où vont nos pères
Shaun Tan
4.42★ (1663)

Choix de juten-doji - Sublime!!! Dès la première page j'ai été éblouie par les graphismes et je n'ai pas pu m'empêcher de tourner les pages, savourant chaque détail sur les fresques en double page ou chaque expression, chaque odeur ou chaque son évoqué par les toutes petites vignettes. Certaines images sont complètement fantasmagoriques, d'autres ressemblent à s'y méprendre à des photos d'époque. L'appréciation d'un style de dessin dépend vraiment du goût personnel de chacun mais en ce qui me concerne j'ai été scotchée, littéralement! Balançant entre réalisme des figures et des attitudes ou des expressions faciales, et symbolique et onirisme des décors de l'autre, cet ouvrage raconte une histoire assez universelle à laquelle chaque immigré peut s'identifier en partie si ce n'est pour tout. Les décors qui ne ressemblent à rien de ce que l'on connaisse en même temps qu'il contient des références vaguement reconnaissables - historique, moderne, industrielle, futuriste, inventée - aide à cette universalité. Cette histoire pourrait se passer n'importe où, elle raconte les difficultés rencontrées face à l'inconnu où tout semble bizarre, où on ne comprends pas grand chose, tout est un peu mystérieux et effrayant surtout quand on ne comprend pas très bien la langue. Et puis peu à peu on s'adapte autant qu'on en est capable, on rencontre d'autres personnages ayant vécu un dépaysement similaire avec des histoires très différentes... Des heures plus tard les images n'arrêtent toujours pas de défiler dans ma tête embrumée. Un vrai coup de coeur auquel je ne m'attendais pas, dommage qu'on ne puisse pas mettre plus de cinq étoiles.
66. Un pont entre les étoiles, tome 3
Kyukkyupon
4.42★ (29)

Choix de Quel tome ! Mais quel tome ! Une série sur la guerre sino-japonaise allait sûrement amener un tome poignant et le voilà arrivé. Quand bien même, on aime les histoires fortes et adorables comme cette magnifique amitié entre Xing et Haru, on n'a toujours cette attente d'un moment où tout bascule, où l'adorable disparaît et que tout explose. J'ai eu le coeur si serré et coeur d'artichaut que je suis, j'ai essuyé quelques (à ne pas compter) larmes ... j'ai hâte d'avoir le prochain en main surtout avec la dernière page affichée, mais quel déchirement ce sera quand j'aurai terminé !
67. Seules à Berlin (BD)
Nicolas Juncker
4.09★ (285)

Choix de croix59 - Repris du document, une femme à Berlin qui raconte la survie sous l'occupation russe et les multiples viols subis par son autrice, c'est une histoire apre, difficile, allié à un dessin réaliste et anguleux adoucis par un lavis gris. C'est violent, Evguenia essaie de comprendre, Ingrid ne veut plus, elle a trop subi. Cela reste pudique. Témoignage fort. A lire.
68. La Guerre des Sambre : Werner & Charlotte, Chapitre 1 - Automne 1768 : L'éternité de Saintange
Yslaire
3.83★ (234)

Choix de Saralyn - Un magnifique objet livre aussi bien au niveau du dessin qu'au niveau du texte ! Sur fond d'histoires familiales, les 2 artistes nous offrent un scénario prenant servi par de magnifiques planches, avec une ambiance automnale par des couleurs allant du rouge, au marron et au gris.
69. Blue
Pat Grant
3.69★ (38)

Choix de JamiK - J'adore ce style de graphisme, genre doodle (griffonnage) et univers du surf, rétro et schématique, avec une trichromie subtile, noir, gris violacé et bleu. C'est plein d'inventions graphiques et de délires loufoques. Et il y a l'histoire teintée de fantastique, avec l'arrivée de ces être tentaculaires, inquiétants dans une petite ville côtière de l'Australie. C'est une sorte d'allégorie, Pat Grant revient sur des éléments de son passé, à Bolton, ville champignon créée pour servir une industrie, puis transformée en station balnéaire, au dépend de ses premiers habitants, abandonnée l'hiver, remplis d'étrangers l'été. A travers une anecdote marquante pour les jeunes de Bolton, un inconnu écrasé par le train, Pat Grant propose une critique de la société, drôle, iconoclaste, tout est à prendre au second degré, c'est en même temps trash et léger, élégant et affreux. Dans l'histoire, il ne s'y passe en réalité pas grand chose, c'est une journée d'école buissonnière, mais l'aspect fantastique en porte à faux avec les anecdotes autobiographiques apporte une dimension universelle au récit, avec un large éventail de problématiques, adolescence, racisme, économie… Difficile d'englober tout ce que recèle cette oeuvre à la première lecture, Des petits riens qui racontent tout un tas de choses. Bref, j'ai adoré.
70. La ballade du soldat Odawaa
Cédric Apikian
3.68★ (111)

Choix de badpx - Moi qui aime bien les scénarios qui ne sont pas "évidents", je crois que là j'ai été servie... Et pour tout dire j'ai eu beaucoup de mal à comprendre, jusqu'aux dernières planches ! Et là, je me suis dit que c'était peut-être normal que je n'aie pas tout compris. J'aime bien me faire balader de cette façon. Et la cerise sur le gâteau, c'est que je n'avais pas compris ce que représentait la couverture : je n'avais pas vu le casque ! Je voyais une espèce de tron coupé, et je ne comprenais pas ce qui était ce sur la souche... Que ce soit le dessin ou le récit, j'étais systématiquement dans le flou.
71. L'Odyssée d'Hakim, tome 3 : De la Macédoine à la France
Fabien Toulmé
4.79★ (1449)

Choix de croix59 - Fin des aventures (pour le moment) d'Hakim et de sa famille. Intense moment quand enfin il retrouve sa femme aprés des mois de séparation. Magnifique histoire humaine que celle de cet homme et de son petit garçon qui ont du passer tant de frontière pour trouver juste un endroit où il pourait vivre tranquille. Pourquoi partir? Parce qu'il n'y avait plus rien pour lui en Syrie. Il a tenté de vivre dans d'autres pays, mais à chaque fois, il a du repartir parce qu'il ne pouvait vivre dignement. Dessin sobre et juste. Très belle lecture à partager.
72. Artemisia
Nathalie Ferlut
3.67★ (172)

Choix de Vexiana - J'ai trouvé cette BD à la fois bien construite, bien documentée et très prenante. La démarche narrative est très intéressante ; elle s'intéresse surtout à la femme Artémisia : la fille, la peintre, la femme, la victime, l'épouse et la mère dans le prisme de ce qui a été le moteur de sa vie : la peinture. Toutefois, l'art d'Artémisia est presque passé sous silence. Il aurait été facile de voir se succéder les magnifiques et très expressifs tableaux de la peintre mais cette voie n'a pas été choisie par les auteurs. Il est à noter, d'ailleurs, que pendant des siècles les tableaux d'Artemisia ont été attribués à son père. La position de la femme par rapport à l'homme est d'ailleurs l'autre grande ligne de lecture de cette BD. Bref, j'ai vraiment bien aimé.
73. Jolly Jumper ne répond plus
Guillaume Bouzard
3.63★ (161)

Choix de MissAllsunday - Moi qui ne suis pas une grande fan de Lucky Luke, j'ai dû passé à côté de certaines références , mais j'ai malgré tout bien apprécié l'humour de cette reprise. Lucky Luke se fait vieux, Jolly Jumper aussi. le premier est en plein questionnement concernant le comportement du deuxième, qui semble indifférent ( ou sourd) à toutes les questions de son cavalier. Le dessin oscille entre Fabrice Erre et Zep, et correspond tout à fait au ton humoristique selon moi. Un bon moment de lecture.
74. Entre ici et ailleurs
Vanyda
3.94★ (365)

Choix de Saralyn - C'est un coup de coeur !!! J'ai aimé le message de cette BD qui parle de racines et de retour aux sources ainsi que l'évolution de l'héroïne au cours du récit. Il est question aussi de relation aux autres et d'adultes qui se questionnent à propos de leur vie quotidienne et de leur rapport au monde. Vanyda offre une plongée intimiste et une galerie de personnages attachants. J"ai également apprécié le style graphique de l'autrice dans son utilisation du noir et blanc. C'est une belle BD, intéressante et très agréable à lire ! En effet, elle permet notamment de découvrir le sport brésilien qu'est la capoeira, elle fait voyager et mêle dans l'écriture les styles en incluant les sms.
75. Jamais
Bruno Duhamel
4.12★ (984)

Choix de psambou - Qu'est-ce qu'on s'y attache à Madeleine, femme âgée qui vit seule avec son chat dans sa maison au bord d'une falaise normande. Cette maison avec ses souvenirs, parfums et sons de la vie passée avec Jules disparu en mer il y a des années. Alors quand le maire, parce que la falaise s'écroule chaque année un peu plus, et menace cette fois d'emporter la maison, essaie de la convaincre de partir, c'est peine perdue. Madeleine résiste, pas parce qu'elle est aveugle et qu'elle ne se rend pas compte de ce qui se passe autour d'elle, mais parce que la perspective de s'enfermer dans les murs qui ne lui rappellent rien de la résidence des Hortensias, n'a rien de réjouissant. Duhamel a un coup de crayon plein de tendresse pour ses personnages, son héroïne a du caractère, les dialogues sont parsemés de touches d'humour, c'est une bande dessinée que j'ai lu avec beaucoup de plaisir.
76. Le Boiseleur, tome 1 : Les mains d'Ilian
Hubert
4.23★ (324)

Choix de tchouk-tchouk-nougat - Illian est apprenti sculpteur sur bois dans la jolie ville de Solidor, connue pour ses oiseaux exotiques qui chantent à travers la ville. Son maitre lui fait sculpter des cages ouvragées jusqu'au jour où il s'aperçoit du talent du jeune homme pour reproduire des oiseaux plus vrai que nature. Cette histoire est racontée comme un conte avec du texte et très peu de dialogue et surtout de grande illustrations qui a elles seules illustrent magnifiquement le propos. Illian a du talent, beaucoup de talent, mais mal exploité et utilisé à mauvais escient, il a des conséquences terribles. Quelque chose de beau se transforme en une malédiction bien lourde à porté pour celui qui en est la cause involontaire. Un conte donc avec sa morale et sa fin mi figue mi raisin, mi heureuse, mi malheureuse. L'objet livre est très beau avec une couverture vraiment soignée. Encart en relief, enluminures dorées... La collection métamorphose soigne bien ses ouvrages qui donne vraiment envie d'ouvrir la bande dessinée. 94 pages pour permettre à Hubert de développer son histoire avec ce qu'il faut de temps. Il y a une certaine poésie dans ces propos.
77. Je veux manger ton pancréas, tome 1
Idumi Kirihara
4.02★ (303)

Choix de mimouski - Le fond et la forme sont très appréciables. Savoir d'entrée de jeu nous "prépare" à la puissance de ce manga de 2 tomes. Enfin, préparer...est-on vraiment préparé à la mort ? Peut-on réellement se préparer à la perte d'un proche? Sakura est solaire, elle attire les autres vers elle et prend tout l'espace à chacune de ses interventions. Haruki est transparent et tend à se cacher plutôt que se mêler. Cette relation amicale est étrange car leurs caractères sont complètement en contraste mais va s'ancrer au fur et à mesure du tome. On sent l'envie de Sakura de tirer Haruki vers la lumière et qu'il commence déjà à avoir des répercussions. Il est son jardin de repos. Elle est son champ de fleurs : pleine de vie. La mort est évoquée très factuellement. Elle sait qu'elle va mourir. Lui aussi. Nous aussi. Alors on en fait quoi ? On profite de chaque instant, on n'est pas uniquement dans le sentiment de vivre, on vibre et on vit chaque jour comme si c'était le dernier. J'ai hâte que le suivant sorte et que le film d'animation suive. Je sens déjà que je vais pleurer comme une madeleine.. Ça vaut le coup et vous n'allez pas en ressortir indemne !
78. Moi, ce que j'aime, c'est les monstres
Emil Ferris
4.35★ (2909)

Choix de badpx - Première impression : c'est lourd... beaucoup de lecture... et du coup, j'ai eu un peu peur de me lancer. Et ce fut compliqué.... je m'ennuyais.. je ne voyais pas trop où tout cela menait. Et j'ai bien eu envie d'abandonner. Mais ce matin, je m'y suis remise : et cette fois, impossible de poser le livre ! J'ai été aspirée dans cette histoire à démêler le vrai de faux, dans la vision d'une enfant du monde qui l'entoure et de son imagination pour le rendre acceptable. Chaque page a été un plaisir pour mes yeux.
79. L'humain
Diego Agrimbau
3.63★ (137)

Choix de jamiK - Le graphisme est en rose et gris, un trait assuré, net, des décors plein d'imagination avec une faune étrange omniprésente, face à la technologie, omniprésente aussi, la gamme coloré est restreinte et pourtant très riche, elle crée une ambiance très particulière, j'ai adoré le graphisme. C'est une histoire de voyage dans le futur, un mélange subtil entre Robinson Crusoé et La machine à explorer le temps, le choix du point de vue du robot plutôt que de celui de l'humain est une excellente idée qui apporte de l'humour, un certain détachement, Mais ce que j'ai aimé surtout, c'est que cette histoire nous amène là où on ne l'attend pas. C'est de la science fiction de haute tenue, bien construite, bien imaginée, avec une réflexion sur l'humanité, sur le point de vue anthropocentrique, le genre de propositions que j'aime particulièrement trouver dans les oeuvres de science fiction. Cette lecture aura été un véritable bonheur.
80. L'homme qui tua Chris Kyle
Fabien Nury
3.90★ (431)

Choix de Vexiana - Nury, qui nous sort décidément pas mal de pépites, s'est penché sur cette histoire afin de nous offrir cette BD qui tient plus du documentaire BD que de la BD divertissement. Les faits sont repris de façon presque chirurgicale, les témoignages sont retranscrits et le tout est absolument passionnant. Le dessin de Brüno est parfait en lui même et s'adapte magnifiquement à ce quasi-reportage. Une fois la dernière page tournée, on reste un peu étourdi et, pour ma part profondément impressionné.
81. Le voyage du boulanger
Wen-Sheng Chen
4.38★ (8)

Choix de JamiK - "Pile la frontière entre le passé et le futur, le présent est le meilleur moment.” Et le moment présent où l'on lit ce livre est un moment présent de bonheur absolu. C'est une merveille, les illustrations sont belles, poétiques, lumineuses, riches, baroques et douces. Les couleurs s'envolent, les images font rêver, voyager, en poisson volant, mi dirigeable mi baleine, en avion, sous la mer, et aussi avec des sentiments. le texte se contente d'une petite phrase en début de chapitre, pas besoin de plus, ça se savoure, on se délecte, on rêve, on plane avec ce "Petit Prince" boulanger. Un livre qui fait énormément de bien, un livre qui m'a rendu intensément heureux.
82. Les sentiments du prince Charles
Liv Strömquist
4.22★ (1616)

Choix de Vexiana - La claque. Chaque fois que je tournais une page, je riais et/ou je soupirais et/ou j'étais effrayée et/ou je me reconnaissais... À travers des chapitres plus ou moins longs et plus ou moins drôles, l'auteur analyse la société hétéronormée qui est la nôtre, la position des femmes et des hommes dans la société actuelle, mais aussi l'évolution du couple et des rapports entre hommes et femmes à travers le temps et le tout est illustré d'exemples aussi édifiants que véridiques. Le propos est assez noir, et même un peu corosif, mais direct et très efficace. Côté dessin, c'est assez particulier. Ce n'est pas très beau, c'est très inégal et c'est même plutôt mal dessiné mais c'est une BD qui est surtout riche de son texte et le dessin illustre surtout le propos. J'ai adoré.
83. L'Odyssée d'Hakim, tome 2 : De la Turquie à la Grèce
Fabien Toulmé
4.73★ (1591)

Choix de Shork - Ce second tome est particulièrement captivant... et bouleversant. Fabien Toulmé illustre, avec une pudeur et un ton juste, le déchirement de cette jeune famille contrainte de se séparer pour pouvoir mieux (peut-être) se retrouver. Hakim et Hadi vont effectuer le plus terrible et le plus risqué des voyages, depuis la Turquie vers l'Europe, et en suivre toutes les étapes dégradantes de ce que peut offrir le “business de la détresse”. L'apogée est bien sûr la traversée d'un bras de Méditerranée en canot pneumatique, un épisode tout simplement glaçant. En refermant ce second tome, on s'est profondément attaché à ce jeune papa, désespéré assurément, inconscient peut-être, mais surtout profondément courageux.
84. L'art de voler
Antonio Altarriba
4.16★ (592)

Choix de badpx - Même ce fut un peu plus long à lire qu'un BD classique, je suis contente d'avoir franchi le cap de l'appréhension. C'est intéressant et touchant. Intéressant, car au travers de l'histoire de cet homme, on parcourt le 20ème siècle espagnol. Il y est question de la dure vie dans les campagnes au début du siècle, de la guerre d'Espagne, des camps d'espagnols en France, de la seconde guerre mondiale, de la résistance, de Mafia, du franquisme... Enfin il est question de la vie quotidienne des espagnols pendant 50 ans (ou presque de dictature).... pas un cours d'Histoire, juste un témoignage. Touchant parce qu'il est juste question d'un homme qui essaie de survivre et traverser tous les événements du siècle comme il peut. Juste un homme qui a été poursuivi et emprisonné bien souvent juste à cause de son identité. Et encore une fois, c'est à mon avis un parmi tant d'autres. C'est très humain.
85. Le promeneur
Jirô Taniguchi
3.75★ (316)

Choix de MissAllsunday - Suite à la disparition de son vélo, le personnage principal de ce manga se retrouve à marcher dans des quartiers de sa ville et redécouvre celle-ci sous un autre angle. Il fini par prendre goût à ses déambulations, sans but , juste pour le plaisir de la découverte. En ces temps de tension et d'incertitude, le besoin de revenir à des bonheurs simples s'est fait sentir chez moi. ce manga illustre parfaitement cet état d'esprit. La société japonaise étant source de beaucoup de stress, les japonais peut-être plus que d'autres ont besoin de ces échappatoires. Pour ceux qui se sentent stressés et qui ont besoin de ralentir le rythme, quelques séances de yoga et la lecture du "promeneur" peut vous aider.
86. Le chanteur perdu
Didier Tronchet
3.97★ (257)

Choix de badpx - Tronchet nous livre une sorte de road-movie, avec des accents de thriller nostalgico-tendre. On remonte le cours du temps. On croise Pierre Perret. On raconte l'Indochine. La migration. le racisme. Les illusions perdues. Les thèmes chers à Didier Tronchet, quoi ! Et les lieux. Comme l'hôpital de Berck-Plage qui apparaît dans d'autres albums. On sent que Tronchet connaît les lieux. J'en ai visité plusieurs et c'est saisissant. La cerise sur le gâteau, c'est que Didier Tronchet tire sa substance de faits réels, ou quasi. Les textes... vrais. le chanteur... vrai. Les anecdotes... vraies. Cet album m'a parlé car on a tous des chanteurs ou des albums fétiches, issus de notre adolescence. Moi, c'était Jean-Michel Caradec, disparu réellement. Didier Tronchet, c'est Rémy Bé, son vrai nom est révélé dans la postface. Et quelle postface ! Didier Tronchet se livre et nous livre son chanteur avec pas mal de photos, de réflexions, d'émotions, d'anecdotes craquantes. Son site contient les chansons, et même un livre (rappelons que Tronchet est écrivain au départ) pour celles et ceux qui veulent continuer le voyage avec Rémy Bé et Didier Tronchet.
87. Peau d'Homme
Hubert
4.42★ (5604)

Choix de croix59 - Histoire d'un apprentissage, celui à la sexualité et à l'amour d'une jeune fille de 18 ans, fiancée à un inconnu. Cela se passe dans tes temps lointains, Moyen Age ou Renaissance. On y critique aussi la religion ou plutôt le fanatisme engendré par l'intolérance au travers du personnage du frère de Bianca, qui ressemble singuliérement à Savanarole... Bianca n'est pa forcément opposé à ce mariage mais veut connaitre son futur époux, pour cela sa marraine lui offre un déguisement, une peau d'homme. Et Bianca devient Lorenzo, jeune homme bien tourné et qui va faire tourner les têtes et les coeurs. Le souci c'est qu'elle va effectivement mieux connaitre Giovanni, va même l'apprécier énormément mais celui ci va tomber amoureux de Lorenzo... Féministe avant l'heure, Bianca va devoir gérer une situation trés compliquée. Des dessins à la limite de la caricature mais aussi de l'enluminure, c'est trés bien fait (surtout ses vastes décors où circulent les différents personnages), une histoire prenante et sympathique. Bianca est une héroine intelligente, insolente et surtout libre. Une des dernières histoires D Hubert, quel dommage...
88. Le démon des glaces (BD)
Jacques Tardi
4.07★ (194)

Choix de Foxfire -
89. Blue flag, tome 4
Kaito
4.43★ (463)

Choix de Mimouski -
90. Karmen
Guillem March
4.10★ (258)

Choix de Dram00n -
91. Tomahawk
Patrick Prugne
4.14★ (142)

Choix de Croix59 -
92. Au pays des lignes
Victor Hussenot
3.48★ (35)

Choix de Jamik -
93. Chroniques de Jérusalem
Guy Delisle
4.25★ (4197)

Choix de Zora-la-Rousse -
94. Sacrées sorcières (BD)
Roald Dahl
4.21★ (2082)

Choix de mimouski -
95. Arte, tome 1
Kei Ohkubo
4.25★ (1067)

Choix de Saralyn -
96. Le Réducteur de vitesse
Christophe Blain
3.89★ (124)

Choix de Jamik -
99. Le profil de Jean Melville
Robin Cousin
4.21★ (78)

Choix de Vexiana -
100. Le chien de Dieu
Jean Dufaux
3.76★ (77)

Choix de Nininairose -
101. À peu presque
Marc Dubuisson
3.87★ (114)

Choix de Croix59 -
102. Aldobrando
Gipi
4.10★ (632)

Choix de badpx
104. Le jour du marché
James Sturm
3.38★ (56)

Choix de Foxfire -
105. Quartier lointain, tome 1
Jirô Taniguchi
4.39★ (1740)

Choix de mimouski -
106. Carbone & silicium
Mathieu Bablet
4.25★ (2773)

Choix de Croix59 -
107. Castelmaure
Lewis Trondheim
3.71★ (352)

Choix de Vexiana -
Commenter  J’apprécie          215

Ils ont apprécié cette liste




{* *}