AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3 /5 (sur 5 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Aix-enProvence , le 31/03/1873
Mort(e) à : Paris , le 06/05/1921
Biographie :

Joachim Gasquet est un poète et critique d'art français.
Très jeune, il crée à Aix des revues littéraires, La Syrinx (1892), Les Mois dorés (1896-1898), Le Pays de France (1899-v. 1902), et noue des relations avec un cénacle d'amis poètes, des Aixois (Emmanuel Signoret), des Toulousains (Marc Lafargue), le Marseillais Edmond Jaloux et même avec André Gide. Du symbolisme de sa première revue, il passe au « naturisme », théorie poétique exaltant la vie et la beauté des paysages. Sa rencontre avec Cézanne lui donne des arguments pour magnifier sa terre de Provence. Il participe au mouvement félibre. Après avoir été dreyfusard, il adhère en 1901 au nationalisme, au monarchisme de son ami Charles Maurras et se convertit au catholicisme. Il décède à la suite de blessures contractées au front pendant la Première Guerre mondiale.
Il épouse en 1896 la future romancière Marie Gasquet.

+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Joachim Gasquet   (5)Voir plus

étiquettes
Video et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo

A la recherche de Paul Cézanne
Portrait du peintrePaul CEZANNE. Jean-Marie DROT revient sur les lieux que le peintre a fréquentés à Aix-en-Provence et s'entretient avec des personnes qui l'ont cotoyé. Témoignages de Mme Joachim GASQUET, qui a connu CEZANNE en 1896, de M. GIRARD (?), un voisin , qui l'a connu en 1901 et de M. ROUBAIX (maire du Tholonet).

Citations et extraits (9) Ajouter une citation
Joachim Gasquet
lamauvaiseherbe   25 mars 2020
Joachim Gasquet
LE ROSSIGNOL M'A DIT...



Le rossignol m'a dit en songe:

"Je suis l'extase du désir...

Tout, hors l'amour, n'est qu'un mensonge,

Vivre sans aimer, c'est mourir.



Et mourir, c'est aimer encore,

C'est brûler en un ciel plus beau,

Qu'on soit rosée avec l'aurore,

Qu'on soit frisson avec l'oiseau..."



La lune ardente sous les chênes

Monta dans les cris du chanteur.

Il dit: "La lune boit mes peines,

Je suis l'extase de son coeur..."



Et dans la forêt extatique

Quand ma souffrance s'envola,

Tout n'était que mort et musique...

Et le rossignol m'éveilla.
Commenter  J’apprécie          390
Joachim Gasquet
Piatka   26 juin 2014
Joachim Gasquet
LA MER ADORANTE



Tu regardais la mer... Couché sur la falaise,

Je te voyais debout au bord de la fournaise

Où brûlaient, au-dessus des flots, les rocs épars.

Pas un souffle. Les pins craquaient. De toutes parts,

Un soleil dévorant s'abattait sur les choses,

Et toi, qui respirais une touffe de roses,

Distraitement, sur les rochers tu l'effeuillas…

On voyait sous les pins scintiller les villas ;

L'herbe sèche cherchait l'ombre maigre des branches

Et le sable enflammé buvait les vagues blanches.

Rien ne pouvait subir la fureur de l'éther.

Tout dormait. Et toi seule, au-dessus de la mer,

Tu te dressais, sauvage, avec ta chevelure

A moitié déroulée, et tendant ta figure

Aux rayons enflammés de l'astre, tu parus

Un moment, tant l'air chaud tremblait sur tes bras nus,

Etre l'autel vivant de l'ardent paysage,

Et je voyais la mer adorer ton visage.
Commenter  J’apprécie          330
Piatka   25 septembre 2019
Cézanne de Joachim Gasquet
Ce que j’essaie de vous traduire est plus mystérieux, s’enchevêtre aux racines mêmes de l’être, à la source impalpable des sensations.



Paroles de Cézanne
Commenter  J’apprécie          150
Jacopo   28 juillet 2021
Cézanne de Joachim Gasquet
La nature n'est pas en surface ; elle est en profondeur. Les couleurs sont l'expression, à cette surface, de cette profondeur. Elles montent des racines du monde.
Commenter  J’apprécie          40
Jacopo   28 juillet 2021
Les Chants de la forêt de Joachim Gasquet
O ma forêt !.. C'est toi, quand mon mal me dévore

La vive hamadryade au rire de ruisseau.

Sous ta chair coule, enfant, le doux sang de l'aurore ;

Tes beaux pieds de rêveuse ont la fraîcheur de l'eau.



Tous les oiseaux du soir nichent dans ta pensée,

Mais que fuse l'appel de ton rire argentin

Et le monde t'entend, cœur nourri de rosée

Et la terre s'éveille aux bras bleus du matin,



Et toute la forêt silencieuse et douce

Laisse sur tes genoux aller son front rêveur,

Et des sèves en fleurs et de l'herbe qui pousse

Monte un chaste parfum qui t'embrase le cœur.
Commenter  J’apprécie          20
Jacopo   29 juillet 2021
Le paradis retrouvé de Joachim Gasquet
La Guerre, dure amante aux voluptés épiques,

Quand l'époux est tombé jette son corps aux chiens,

Et c'est du blé sanglant, labouré par les piques,

Que le héros pétrit le pain meilleur des siens.



La Gloire est belle... Mais, loin des cris et des râles,

Sur l'enclume forger les bijoux de la Paix,

Pour voir, les yeux riants dans ses cheveux épais,

Descendre jusqu'à vous l'Eve des cathédrales,



Pour la sentir, divine en son clair tablier,

Essuyer sur vos bras les sueurs de l"usine,

Puis, le balcon ouvert sur la forêt voisine,

S'endormir, enlacés, dans un lit d'ouvrier.
Commenter  J’apprécie          00
Jacopo   29 juillet 2021
Il y a une volupté dans la douleur de Joachim Gasquet
Depuis trois jours, il fuyait la maison, et l'obscurcissante vision l'accompagnait ; il ne regardait rien, tout, par les rues ou les chemins, lui rappelait une heure de bonheur; là, ils s'étaient assis, ici, un soir, ils s'embrassèrent ; partout, devant cette église, cette fontaine ou ce libraire, partout, ils s'étaient souri, ils s'étaient aimés, et il revenait dans la chambre vide. Les volets étaient clos. Le grand lit pâle, la forme indistincte... Et avec une frénésie désespérée, avec des sanglots et des cris, il l'étreignait. Malheureux !
Commenter  J’apprécie          00
Jacopo   29 juillet 2021
Le paradis retrouvé de Joachim Gasquet
Qui que tu sois, voici mon coeur, voici ma vie...

Voici le Paradis retrouvé dans les pleurs.

vous dont mendiait la faim inassouvie,

Prêtez-moi le fardeau de toutes vos douleurs.



Aimer! J'ai soif d'aimer, comme vous je veux vivre,

Quitter le ciel serein de ma pure raison,

Et ne plus limiter le monde qui m'enivre

Au bonheur passager qu'abrite ma maison.



Cherchons... L'humanité sur la route des âges

Hésite au -carrefour des révolutions

Et je sens sous le mien battre mille visages,

J'entends pleurer en moi les générations.
Commenter  J’apprécie          00
Jacopo   29 juillet 2021
Le paradis retrouvé de Joachim Gasquet
Nous montons... Le jour naît. Une aube sans souffrance

Étanche les sueurs au vent bleu du matin.

Là-haut, on rompt, là-haut, le pain de l'espérance.

Quel voile se déchire au souffle du Destin ?



Où montons-nous? Quelle est cette forge sublime?

Sur quelle enclume d'or frappent ces forgerons ?

Et tous m'ont répondu, d'une voix unanime :

« Frère, nous le saurons quand nous arriverons. »
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Joachim Gasquet (3)Voir plus


Quiz Voir plus

Le seigneur des Anneaux

Quel est le métier de Sam ?

cuisinier
ébéniste
jardinier
tavernier

15 questions
4428 lecteurs ont répondu
Thème : Le Seigneur des anneaux de J.R.R. TolkienCréer un quiz sur cet auteur