AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.6/5 (sur 11963 notes)

Nationalité : Suède
Né(e) à : Växjö , le 06/07/1961
Biographie :

Jonas Jonasson est un écrivain et journaliste suédois.

Après des études de suédois et d'espagnol à l'université de Gothenburg, il a longtemps travaillé comme journaliste, consultant dans les médias puis producteur de télévision. Il a travaillé comme journaliste pour le quotidien de Växjö "Smålandsposten" et pour le tabloïd suédois "Expressen" jusqu’en 1994. En 1996, il crée une société de médias, OTW, qui a compté jusqu’à cent employés. Il arrête de travailler en 2003 après deux grosses opérations du dos et du surmenage. Peu après, il vend sa société.

Décidant de commencer une nouvelle vie, il se met à la rédaction d'un manuscrit, vend tout ce qu'il possède en Suède et part s'installer dans un village suisse, près de la frontière italienne, dans le canton du Tessin.

En 2007, il achève son premier roman, "Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire" ("Hundraåringen som klev ut genom fönstret och försvann"). Il est publié en Suède en 2009. Bestseller international, il a été adapté au cinéma par Felix Herngren, sorti en 2013.

"L'Analphabète qui savait compter" ("Analfabeten som kunde räkna", 2013), son deuxième roman, traduit en plusieurs langues, a été un best-seller en Suède, en Allemagne et en Suisse. "Douce, douce vengeance" ("Hämnden är ljuv AB", 2020), son cinquième roman, est suivi de "Dernier gueuleton avant la fin du monde" ("Profeten och idioten", 2022).

Depuis 2010, Jonas Jonasson vit avec son fils sur l’île suédoise de Gotland.

site officiel : http://jonasjonasson.com/

+ Voir plus
Source : http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2017/05/jonas-jonasson-romancier-humoriste.html
Ajouter des informations
Bibliographie de Jonas Jonasson   (7)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Tout le monde a ses petites rancunes, rien de plus humain. Mais pour passer à l'acte sans prendre de risques inconsidérés, mieux vaut faire appel à un professionnel expérimenté et discret. Hugo Hamelin a une idée visionnaire : créer une société de vengeance à la carte, un service sur mesure destiné à laver affronts, camouflets, coups bas et autres vexations. Rien ne prédestinait pourtant Hugo à croiser la route d'un marchand d'art cynique et sans scrupule, d'une jeune ingénue moins oie blanche qu'il n'y paraît, d'un orphelin jeté en pâture aux lions, ou d'un homme-médecine kenyan qui se double d'un guerrier massaï. Sans compter la peintre expressionniste Irma Stern ! Si le business s'annonce lucratif, il risque aussi d'être plus délicat que prévu… Entre appât du gain, choc des cultures, amour de l'art et haine de son prochain, une comédie facétieuse et déjantée, comme le truculent Jonas Jonasson en a le secret ! https://www.lisez.com/livre-grand-format/douce-douce-vengeance/9782258193475

+ Lire la suite

Citations et extraits (829) Voir plus Ajouter une citation
Allan interrompit les deux frères en leur disant que s’il y avait une chose qu’il avait apprise en parcourant le monde, c’était que les plus insolubles conflits de la planète avait démarré de cette façon : « T’es bête ! – Non, c’est toi qui es bête ! – Non, c’est toi ! » La solution était bien souvent de partager une bouteille d’une contenance minimale de soixante-quinze centilitres, puis de regarder vers l’avenir.
- Alors tu penses que soixante-quinze centilitres d’alcool pourrait résoudre le conflit entre Israël et la Palestine ? lui demande Bosse. L’histoire remonte quand même jusqu’à l’époque de la Bible !
- Pour ce conflit-là, il faudrait peut-être augmenter la dose, mais le principe reste le même.
Commenter  J’apprécie          1213
Allan trouvait incompréhensible que les gens aient envie de se tuer au XVIIème siècle. S'ils avaient patientés un peu, ils seraient morts de toute manière
Commenter  J’apprécie          1144
Peu après, son père se noya dans l'étang en essayant de sauver une génisse. L'événement affecta Julius car il aimait bien la génisse
Commenter  J’apprécie          810
J'ai une fois de plus la confirmation qu'il ne sert à rien de commencer sa journée en essayant d'imaginer ce qui va se passer.
Commenter  J’apprécie          740
Au bout de quelques secondes supplémentaires, la voix du chef de la tour de contrôle se fit à nouveau entendre.
- Allo? Vous êtes toujours là, monsieur Dollars?
- Je suis là, dit Allan
- Puis-je vous redemander votre prénom s'il vous plait?
- Mille, répondit Allan. Je suis monsieur Mille Dollars et je vous demande l'autorisation d'atterrir sur votre aéroport
-Je suis désolé, monsieur Dollars, mais la ligne est mauvaise. Auriez vous l'obligeance de répéter votre prénom?
Alan expliqua au commandant de bord que le chef de la tour de contrôle était maintenant entré en négociation
- Je comprends, dit le commandant
- Mon prénom est Deux mille. nous pouvons atterrir maintenant?
Commenter  J’apprécie          663
La frontière entre la folie et le génie était parfois aussi fine qu'un cheveu de nourrisson.
Commenter  J’apprécie          640
[Karlsson]
- Oh monsieur le procureur n’a pas besoin de se mettre à genoux. Je serai aussi silencieux qu’une souris à partir de maintenant, je vous le promets. En cent ans je n’ai eu la langue trop bien pendue que deux fois : quand j’ai expliqué à l’Ouest comment on fabriquait une bombe atomique, et quand j’ai fait la même chose à l’Est.
Le procureur Ranelid songea qu’une bombe atomique était peut-être LA solution, surtout si Karlsson était assis dessus.
Commenter  J’apprécie          570
Le centenaire se mit en route sur ses chaussons-pisse (on les appelle comme ça parce que les hommes d’un certain âge ont du mal à faire pipi plus loin que le bout de leurs chaussons).
Commenter  J’apprécie          570
Dieu lui répondit par le silence, une fâcheuse manie qu'il avait parfois et que le pasteur percevait comme le signe qu'il devait réfléchir par lui-même.
Commenter  J’apprécie          575
Song Meiling répondit que sa demi-portion de mari avait l’intelligence et le charisme d’une vache à lait.
[...]
Une lavette et un parasite, se dit Allan, en guerre contre un imbécile, un incapable et une demi-portion dotée du QI d’une vache à lait. Entre les deux, une vipère qui se saoule à la liqueur de banane.
- Ca va être intéressant, déclara-t-il sincèrement.
Commenter  J’apprécie          511

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Jonas Jonasson Voir plus

Quiz Voir plus

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

En quelle année ce premier roman de Jonas Jonasson a-t-il été édité en France ?

2009
2010
2011

10 questions
552 lecteurs ont répondu
Thème : Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas JonassonCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..