AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.03 /5 (sur 50 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Julie Proust Tanguy est écrivaine et enseignante.

Elle se passionne pour les Pirates, les Sorcières, les livres étranges (qu’elle défend dans la rubrique Passerelles de la revue "Fiction" ou Disjonction de la revue "Dissonances"), et les petits éditeurs (qu’elle présente dans la rubrique "Éditeurs Sauvages" de son blog, De Litteris).

Julie Proust Tangy est professeur de lettres classiques en région parisienne. Grande amoureuse de littérature sous toutes ses formes, elle anime sur Facebook une tribune littéraire très prisée, De Litteris.

Elle écrit également des livres pour la jeunesse.

son site : http://www.julieprousttanguy.com/
son blog : http://www.delitteris.com/
page Facebook : https://www.facebook.com/delitteris
+ Voir plus
Source : http://www.moutons-electriques.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Julie Proust Tanguy   (9)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Japon ! Panorama de l'imaginaire japonais, de Julie Proust Tanguy


Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
kuroineko   25 avril 2019
Sorcières ! Le sombre grimoire du féminin de Julie Proust Tanguy
On leur reproche [aux femmes] tout particulièrement leur contrôle du pouvoir de procréation et la manière dont elles soulagent les misères physiques féminines : maîtriser la fécondité, que cela soit pour l'entraver ou mettre fin à une gestation malheureuse, c'est renier le《croissez et multipliez》divin. Empêcher la femme de souffrir dans sa chair, c'est lutter contre la punition donnée à Ève et à ses descendantes (《tu accoucheras dans la douleur》). Aider la femme, c'est lui permettre d'éviter de se soumettre à l'Église. Le Malleus Maleficarum (Marteau des Sorcières) est formel :《personne ne fait plus de tort à l'Église que les sages-femmes.》
Commenter  J’apprécie          160
boudicca   17 juillet 2016
Pirates ! de Julie Proust Tanguy
Le pont est rougi de vin ou de sang. Qu'importe ! Le temps fuit rapide à bord de l’Épervier : tout est folie, entraînement, délire. Allez, allez, jouissez de la vie, elle est courte. Les jours mauvais sont fréquents : qui sait si aujourd'hui aura pour vous un lendemain. Amusez-vous donc, parbleu ! Saisissez le plaisir en tout et partout.
Commenter  J’apprécie          150
kuroineko   28 avril 2019
Sorcières ! Le sombre grimoire du féminin de Julie Proust Tanguy
Quand elle n'est pas une vilaine belle-mère, la sorcière est une marginale : repoussée au fond des bois, elle vit en autonomie, sans mari et sans enfants, ce qui la voue nécessairement au malheur dans un monde où fin heureuse rime avec《ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants.》(...) Les contes véhiculent donc l'idée que les jeunes filles doivent se marier sous peine de finir aigries et de réveiller les obscurs pouvoirs qui sommeillent en elles.
Commenter  J’apprécie          130
kuroineko   22 avril 2019
Sorcières ! Le sombre grimoire du féminin de Julie Proust Tanguy
Tour à tour guérisseuses et tentatrices, envoûteuses et femmes fatales, porteuses d'horreur ou de grâce, les sorcières déclinent donc au fil des siècles le mythe de la femme puissante. Les étudier, c'est découvrir la façon dont l'imaginaire modèle l'image de la féminité au fil des siècles et apercevoir, sous les verrues et les échos du sabbat, la naissance d'une chimère féminine aussi fascinante que dérangeante.
Commenter  J’apprécie          130
kuroineko   25 mars 2019
Japon ! Panorama de l'imaginaire japonais de Julie Proust Tanguy
Le quotidien des Japonais semble en effet une belle illustration de ce rapport étrange au temps qu'ont défini le bouddhisme et la mythologie japonaise : un mélange de la conscience d'un cycle infini et du sentiment fort d'un《ici et maintenant》voué à disparaître rapidement. Cette manière de s'appuyer sur le passé en faisant chanter les possibilités du présent n'est pas toujours consciente (...).



"Jeunesse et tradition"
Commenter  J’apprécie          100
boudicca   31 mai 2016
Pirates ! de Julie Proust Tanguy
Si le Nouveau Monde a suscité autant de piraterie, c'est sans doute parce qu'il a incarné l'espoir d'un éden, pour ceux que la civilisation chrétienne européenne condamnait à l'exil et à la marge. Passé la folle espérance, leur déception n'a été que plus féroce, quand ils constatèrent combien ces nouvelles terres reproduisaient les dérives du vieux continent. 
Commenter  J’apprécie          100
Elamia   16 décembre 2015
Sorcières ! Le sombre grimoire du féminin de Julie Proust Tanguy
Le dernier des Templiers confirme ainsi que, malgré son côté éminemment sympathique, Nicolas Cage fait des choix de tournages pour le moins curieux [...] On lui préfèrera de loin Black Death qui, sur un thème similaire [...] présente une exploration plus intéressante des dérives du fanatisme religieux (et une énième mort dramatique de Sean Bean)
Commenter  J’apprécie          90
laulautte   06 mai 2019
Sorcières ! Le sombre grimoire du féminin de Julie Proust Tanguy
Celle-ci [la sorcière] condensera peu à peu tous ces mythes sous sa face détestée : sensuelle ou libre dans sa sexualité, elle provoquera la perte des hommes. Laide, elle les repoussera et dévorera les fruits précieux de sa descendance. Vengeresse, elle les privera de leur puissance et menacera de la renverser. Maîtresse d'une culture transmise oralement, elle ne saurait être supérieure à la sagesse écrite des hommes. Transgressive, elle refusera de plier à la société patriarcale.

Pointée du doigt comme le germe de tous les chaos à venir, elle sera alors déclarée ennemi politique, religieux et littéraire, et persécutée pour ses crimes.

C'est à se demander, avec Esope, alors que se dessinent des siècles de bûchers et de misogynie : "Femme, toi qui te faisais fort de détourner la colère des Dieux, comment n'as-tu même pas pu persuader des hommes ?"



[Première partie - L'Antiquité : une image ambiguë]
Commenter  J’apprécie          81
kuroineko   25 mars 2019
Japon ! Panorama de l'imaginaire japonais de Julie Proust Tanguy
Derrière la frêle jeune fille en fleurs semblant à peine consciente de son hyper féminité, sous la jupe plissée du seifuku protégeant dignement une sexualité encore en fleur, se cache désormais une véritable puissance économique. Si les années schoolgirl passent vite dans la vie d'une Japonaise, ce qu'elles symbolisent paraît stimuler éternellement les finances du pays et sa psyché : la schoolgirl, un mono no aware [concept de sensibilité pour l'éphémère] allégorique et financier?



"Jeunesse et tradition"
Commenter  J’apprécie          80
laulautte   10 mai 2019
Sorcières ! Le sombre grimoire du féminin de Julie Proust Tanguy
[…] le Moyen Âge engendre des sorcières car le sommeil de la raison et l'ennui engendrent des monstres.
Commenter  J’apprécie          82

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Rhinocéros

Qui est l'auteur de cette pièce de théâtre?

Ionesco
Molière
Camus
Shakespeare

16 questions
956 lecteurs ont répondu
Thème : Rhinocéros de Eugène IonescoCréer un quiz sur cet auteur

.. ..