AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782361831318
221 pages
Les Moutons Electriques (05/09/2013)
4.14/5   7 notes
Résumé :
Long John Silver, Barbe Noire, Jack Sparrow… Jambes de bois, perroquets, rhum, trésors… Autant d’images qui tissent, dans nos esprits, la figure du pirate. Étonnante vitalité que celle de ce rufian qui, de l’Antiquité à nos jours, s’est toujours illustré dans nos imaginaires, quel qu’en soit le support d’expression !

Jadis barbare, hors-la-loi, source de terreur et de cruauté ; aujourd’hui, symbole de liberté, de résistance et d’aventure. Comment expl... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
boudicca
  20 juillet 2016
Drapeaux noirs, abordages, jambes de bois, trésors perdus, mers déchaînées… : autant de représentations qui nous viennent aussitôt à l'esprit dès qu'on évoque la piraterie. Mais d'où nous viennent tous ces fantasmes ? Comment la figure historique du pirate est-elle parvenue à atteindre une telle dimension chimérique et à s'imposer dans notre imaginaire ? Julie Proust Tanguy s'est penchée sur la question et nous livre par le biais de ce bel essai la synthèse de ses recherches et réflexions sur le sujet. La première partie de l'ouvrage est essentiellement consacrée à la définition du terme « pirate » et à son évolution au fil des siècles. On y apprend notamment que ce sont les Romains qui, les premiers, font du pirate un être sans foi ni loi, avide, cruel et donc un danger pour la civilisation. Si les « frères de la côte » laissent peu de traces de leur passage durant la période médiévale, ils refont surface au moment de la découverte du Nouveau Monde qui incarne pour eux l'espoir de l'avènement d'un nouvel ordre. C'est l'époque d'Édouard Teach (plus connu sous le nom de Barbe noire), de Jack Rakham, d'Anne Bonnie, de la colonie de Libertalia… : autant de noms à même aujourd'hui encore de réveiller les instincts d'aventurier de n'importe quel lecteur, petit ou grand. A cet âge d'or des XVIe et XVIIe siècles suit un rapide déclin : paradoxalement, c'est au moment où les pirates se font plus rares sur les mers qu'ils se mettent à envahir les pages de nos romans.
La seconde partie de l'essai de Julie Proust Tanguy consiste alors à essayer d'analyser l'évolution de cet archétype du pirate dans les médias. Médias qui, à partir du XIXe siècle et jusqu'à nos jours, se le réapproprient par tous les moyens possibles (littérature, musique, cinéma, jeux vidéo…). L'auteur se lance alors dans une liste détaillée des oeuvres ayant mis en scène de terribles ou sympathiques pirates durant ces trois derniers siècles. « L'île au trésor », la franchise « Pirates des Caraïbes », « Assassin's Creed »… : ce ne sont pas les exemples qui manquent ! Parmi les oeuvres fondatrices, on peut évidemment citer les ouvrages de Defoe, Stevenson et Barrie qui donnèrent naissance à certains des pirates les plus célèbres de la littérature (Long John Silver, Flint, Crochet…) Loin d'être lassante, cette abondance de références se révèle au contraire divertissante et permet au lecteur curieux de dresser une liste sélective de romans, films ou titres à lire/visionner/écouter. Il faut dire que l'auteur a fait preuve de beaucoup d'abnégation lors de ses recherches, n'hésitant pas à lire ou regarder nanars sur nanars dans le but de proposer une étude la plus complète possible. Parmi les ouvrages les plus récents, on retiendra surtout le diptyque « Lady Pirate » de Mireille Calmel mettant en scène Anne Bonnie et Marie Read ; le « Long John Silver » de Bjorn Larsson (que je vais m'empresser de découvrir) ; « Le déchronologue » de Stephane Beauverger, et bien sûr l'imposant mais remarquable « Le vaisseau ardent » de Jean-Claude Marguerite.
Avec « Pirates ! », Julie Proust Tanguy signe un essai instructif et rend un bel hommage à ce pirate devenu au fil du temps un archétype à part entière dont elle entreprend d'analyser la construction. A noter que depuis la parution de cet ouvrage, une nouvelle série intitulée « Black Sails » mettant en scène le capitaine Flint, Long John Silver, Billy Bones, Barbe Noire ou encore Anne Bonnie a vu le jour et est à visionner de toute urgence !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          207

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
boudiccaboudicca   17 juillet 2016
Le pont est rougi de vin ou de sang. Qu'importe ! Le temps fuit rapide à bord de l’Épervier : tout est folie, entraînement, délire. Allez, allez, jouissez de la vie, elle est courte. Les jours mauvais sont fréquents : qui sait si aujourd'hui aura pour vous un lendemain. Amusez-vous donc, parbleu ! Saisissez le plaisir en tout et partout.
Commenter  J’apprécie          150
delitterysdelitterys   05 septembre 2013
« Arrgh ! »
Un cri de ralliement, porteur d’images tenaces : perroquets moqueurs et jambes de bois, bandeaux et cache-œil, canonnades et sabres dégouttant de sang, insultes propulsées par une bouche dévorée par le scorbut et noyée par des rasades de rhum, mers déchaînées et trésors enfouis, planches et chansons imbibées, tortures et têtes de morts…
Une silhouette familière émerge de ces clichés, drapée d’une inexorable cruauté : celle du pirate. Qu’il se nomme Long John Silver, Barbe Noire ou Jack Sparrow, il est la promesse d’aventures sanglantes, de coffres dégorgeant d’or et de terreurs exquises.
Que l’image se brouille et se transforme au travers des âges, jusqu’à devenir celle d’un geek prenant à l’abordage les trésors du web, ou celle d’un terroriste menaçant avions et yachts, le serment restera le même : celui de palpiter, fasciné et séduit, face à cette ombre de nos civilisations et de nos chimères.
Curieux destin que celui du pirate, criminel aux attaques-éclairs devenu malgré lui personnage à la vitalité persistante !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
boudiccaboudicca   31 mai 2016
Si le Nouveau Monde a suscité autant de piraterie, c'est sans doute parce qu'il a incarné l'espoir d'un éden, pour ceux que la civilisation chrétienne européenne condamnait à l'exil et à la marge. Passé la folle espérance, leur déception n'a été que plus féroce, quand ils constatèrent combien ces nouvelles terres reproduisaient les dérives du vieux continent. 
Commenter  J’apprécie          100
CielvariableCielvariable   02 juin 2018
Incarnation de la cruauté illicite de la contre-culture et du contre-pouvoir, on comprend mieux comment cette figure ambiguë a pu fasciner et générer autant d’incarnations à travers les médias. Mais comment réconcilie-t-on une telle ambivalence ? Comment transforme-t-on le barbare, le négatif des aspirations de la civilisation, en modèle radical et libertaire ? Comment l’imaginaire peut-il romancer un personnage aussi violent jusqu’à en faire un phénomène rock’n roll, aux cruautés jubilatoires et aux aventures haletantes ? Quels processus l’ont sublimé en archétype symbolisant la liberté ? Comment les ombres de l’Histoire sont-elles devenues les stars de l’Aventure ?

C’est cette longue récupération et distorsion à travers les siècles, les arts et les mentalités que nous nous attacherons à décrire : depuis les balbutiements antiques, où un mythe et un mot se créent et tâtonnent en quête de sens, en passant par l’explosion de la piraterie réelle et imaginaire du xvie au xviie siècle, jusqu’à la fixation romantique de l’archétype au xixe siècle et sa dilution-revivification aux xxe et xxie siècles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   02 juin 2018
Notre prédateur des mers n’est donc pas à confondre avec le corsaire, qui agit au service d’un pays, ni avec le flibustier, corsaire des Antilles n’aimant rien tant qu’à titiller les Espagnols, ni avec le boucanier, sorte de contrebandier chassant les animaux sauvages. Ni même avec le viking, qui, malgré sa nature de pilleur, n’a rien du forban mais tout de l’aventurier, « découvreur de terres », « fondateur d’État » : le normand n’est pas un individu en lutte contre la société mais constitue une société à part entière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Video de Julie Proust Tanguy (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Julie Proust Tanguy
Japon ! Panorama de l'imaginaire japonais, de Julie Proust Tanguy
autres livres classés : piratesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2577 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre