AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.75 /5 (sur 167 notes)

Nationalité : Égypte
Né(e) à : Le Caire, Egypte , le 1962-09-27
Biographie :

Khaled Al Khamissi (en arabe : خالد الخميسى (Khālid al-Khamissī)). Fils d'un père écrivain mort très tôt, il est né en 1962 au Caire, c'est un écrivain, producteur, journaliste et réalisateur égyptien.

Il a obtenu un baccalauréat en sciences politiques de l'Université du Caire en 1984 et une maîtrise en politique étrangère de la Sorbonne en 1987. De retour en Égypte, il travaille pour l'Institut national égyptien des études sociales et fonde la maison de production Nile Production Company, avec laquelle il écrit de nombreux scénarios pour le cinéma égyptien. Il dirige pendant longtemps la maison d'éditions Noussous.

Il est depuis 2015 directeur général de la Bibliothèque publique du Grand Caire (Greater Cairo Library), à Zamalek.

Il écrit des articles et des analyses critiques sur la politique et la société dans divers journaux et hebdomadaires égyptiens. Il vit au Caire.

Il est l'auteur de deux romans, traduits dans dix langues.
+ Voir plus
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Khaled_Al_Khamissi
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Elise Costa présente le livre Taxi de Khaled Al Khamissi pour Madmoizelle.


Citations et extraits (72) Voir plus Ajouter une citation
Sachenka   18 mars 2017
Taxi de Khaled Al Khamissi
- La Bourse n'est pas un jeu de hasard mais une aventure. Si ça vous entre dans le sang, c'est impossible de s'en défaire. C'est beaucoup plus dur que d'arrêter de fumer.
Commenter  J’apprécie          250
Sachenka   20 mars 2017
Taxi de Khaled Al Khamissi
- En plus, les Américains sont incompréhensibles. Ils aident Moubarak, ils aident les Frères musulmans, ils aident les chrétiens qui créent des problèmes à l'étranger et ils donnent de l'argent à l'Arabie saoudite, qui paie des islamistes qui sont censés mener des opérations terroristes contre l'Amérique. Ils mélangent tout. C'est à devenir fou. [...]
Commenter  J’apprécie          240
cuisineetlectures   15 décembre 2016
Taxi de Khaled Al Khamissi
- Qu'est-ce qui se passerait si on disait aux États-Unis : "vous avez des armes nucléaires, vous avez des armes de destruction massive, si vous ne nous débarrassez pas de toutes ces armes, nous allons rompre nos relations avec vous et déclarer la guerre. Nous allons aussi être obligés d'utiliser notre force armée pour protéger Cuba, qui est un petit État. Nous devons veiller sur lui."

Bien sûr, on dirait juste ça comme ça. Ça servirait à créer un précédent. Et le monde entier serait obligé de se ranger de notre côté, comme il s’est rangé de notre côté des Américains quand ils ont dit la même chose à l’Irak. Et comme ils disent aujourd’hui à l’Iran. Je suis sûre que vous comprenez ce que je veux dire. Il faudrait juste dire exactement ce qu’ils disent, eux, à d’autres pays. Par exemple, on pourrait demander à observer les élections américaines parce qu’on ne se fie pas à leur processus électoral. On réclamerait l’envoi d’observateurs internationaux pour contrôler les urnes. Et on aurait raison de réclamer tout ça. Tout le monde, aux États-Unis et ailleurs a parlé de trucage dans l’élection de Bush et ont dit que son frère avait faussé l’élection dans son État. Donc on dirait qu’on doit défendre la démocratie et qu’on doit envoyer les juges égyptiens pour s’assurer du bon déroulement du processus démocratique.

Vous savez, si on faisait ça, on leur ferait comprendre ce qu’ils sont en train de faire subir aux gens. Comme ça, on apaiserait la colère qui nous ronge. […] On pourrait aussi inventer un procès contre les États-Unis, en les accusant de soutenir le terrorisme international et les États qui ne sont pas démocratiques. On donnerait des preuves. […] On pourrait aussi menacer d’imposer des sanctions économiques aux États-Unis, s’ils ne respectent pas ces injonctions […] Mais il faudrait surtout qu’on arrête tous d’utiliser les mots « Américains » et qu’on dise un « protestant blanc irlandais d’Amérique », un « musulman noir d’Amérique », un « Latino d’Amérique », un « catholique blanc d’Amérique », exactement comme ils disent ces temps-ci : Six « chiites d’Irak » et deux « sunnites d’Irak » ont été tués. Et les fils de chien, dans nos journaux, répètent tout. Évidemment, ils vont aussi dire un « copte d’Égypte », ou un « musulman d’Égypte ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
isalune   19 juin 2013
Taxi de Khaled Al Khamissi
Je suis un ennemi acharné des droits de propriété intellectuelle vu le fossé qui s’agrandit tous les jours entre nous, le monde sous-développé, et le monde développé. Je suis persuadé qu’il faut donner au peuple auquel j’appartiens accès à la culture et aux soins médicaux afin qu’il puisse affronter les deux ennemis féroces que sont l’ignorance et la maladie, qui dévorent notre société depuis des siècles.
Commenter  J’apprécie          163
fanfanouche24   30 mai 2019
Taxi de Khaled Al Khamissi
Mon Dieu ! Quel âge pouvait avoir ce chauffeur de taxi ? Et quel âge pouvait avoir sa voiture ? Je n'en croyais pas mes yeux quand je me suis assis à côté de lui. Il y avait autant de rides sur son visage que d'étoiles dans le ciel. (p. 9)
Commenter  J’apprécie          150
Dosamuse   11 janvier 2013
Taxi de Khaled Al Khamissi
Le pire est ce qui arrive aujourd'hui à mes enfants. Ils ne sont jamais allés de leur vie au cinéma, ni au théâtre. Et ils n'iront jamais. Ils regardent les chaînes de la parabole dans le café en bas de la maison. Que Dieu les aide. Personnellement, je ne vois pas ce qui pourrait pousser dans leur cerveau, à part des cactus !
Commenter  J’apprécie          130
Dosamuse   13 janvier 2013
Taxi de Khaled Al Khamissi
Il faudrait qu'on arrête tous d'utiliser le mot "Américains" et qu'on dise un "protestant blanc irlandais d'Amérique", un "Musulman noir d'Amérique, un "Latino d'Amérique", un "catholique blanc d'Amérique", exactement comme ils disent ces temps-ci : Six "chiites d'Irak" et deux "sunnites d'Irak" ont été tués. Et les fils de chien, dans nos journaux, répètent tout. Evidemment ils vont aussi dire un "copte d'Egypte", ou un "musulman d'Egypte".
Commenter  J’apprécie          110
fanfanouche24   31 mai 2019
Taxi de Khaled Al Khamissi
Je ne lui ai pas dit non plus qu'un taxi du Caire n'avait pas le droit de voyager.

J'ai oublié de lui dire que notre continent africain était divisé, dispersé, et restait entièrement colonisé. Et que la seule personne qui était encore capable d'y voyager n'était sûrement pas son fils l'Africain, mais plutôt le maître blanc qui a construit les portes de l'Afrique, qui ne s'ouvrent que devant lui. (p. 138)
Commenter  J’apprécie          110
kathel   14 février 2011
Taxi de Khaled Al Khamissi
Mon Dieu ! Quel âge pouvait avoir ce chauffeur de taxi ? Et quel âge pouvait avoir sa voiture ? Je n’en croyais pas mes yeux quand je me suis assis à côté de lui. Il y avait autant de rides sur son visage que d’étoiles dans le ciel. Chacune poussait l’autre tendrement, créant un visage typiquement égyptien qui paraissait sculpté par Mahmoud Mokhtar. Quant à ses mains, qui tenaient le volant, elles s’étiraient et se rétractaient, irriguées par des artères saillantes comme le Nil allant abreuver la terre desséchée. Le léger tremblement de ses mains ne faisait basculer la voiture ni à gauche ni à droite. Elle marchait droit en avant, et les yeux du chauffeur, recouverts de deux énormes paupières, laissaient transparaître un état de paix intérieure qui suscitait en moi et dans le monde entier une profonde quiétude.
Commenter  J’apprécie          100
Sachenka   15 août 2017
L'arche de Noé de Khaled Al Khamissi
Farid al-Mongui portait en lui toutes les contradictions du monde. C'était un jeune homme tendre et cruel à la fois. Un joueur de guitare et un boxeur, un voleur chronique et un homme plein d'humanité, un don Juan et un amoureux passionné. Corrompu et honnête, il mentait en restant sincère. Comment toutes ces contradictions cohabitaient-elles chez un jeune qui n'avait pas encore vingt-et-un ans? C'était tout simplement un enfant de la haute société cairote.
Commenter  J’apprécie          90

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Historiettes historiques ...

"Souviens-toi du vase de Soissons !" aurait dit Clovis, à l’un de ses soldats qui n’avait pas voulu rendre un vase précieux. En représailles, Clovis aurait ...

fendu le crâne du soldat avec une hache
fait enfermer le soldat dans un vase à sa taille
condamné le soldat à faire de la poterie

10 questions
51 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , historique , anecdotesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..