AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.67/5 (sur 146 notes)

Nationalité : Japon
Né(e) à : Tokyo , le 06/09/1930
Mort(e) à : Préfecture de Kanagawa , le 03/03/2022
Biographie :

Kyōtarō Nishimura est un écrivain japonais de roman policier.

Après avoir travaillé pendant onze années dans l'administration, il commence à écrire dans l'approche de la trentaine.

Il remporte le prix Edogawa-Rampo en 1969 pour "Tenshi-no Shokon" ("La cicatrice de l'ange") et le prix des auteurs japonais de romans policiers en 1980 pour "Taminaru Satsujin Jiken" ("L'affaire du meurtre de Terminal").




Ajouter des informations
Bibliographie de Kyotaro Nishimura   (3)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (10) Ajouter une citation
"L'intello"poussa un soupir et jeta un carton dans le brasier. Les flammes reprirent de plus belle. Shibata se rapprocha du clochard et tendit les mains au-dessus du feu pour se réchauffer.
- Puisqu'on t'appelle "L'intello" tu dois savoir lire, écrire, et compter.
- A peu près
- J'ai l'impression que, si tu voulais, tu pourrais trouver du travail…
- J'ai décidé une fois pour toutes que, dans ma vie, je ne serais le larbin de personne. Ce n'est pas maintenant que je vais renoncer à ma liberté.
- Et qu'en feras-tu, de cette liberté, si tu es en prison ?
- C'est différent. En prison, personne ne m'exploite, et puis il s'agit seulement d'attendre les beaux jours. Ne pourriez-vous pas trouver une combine pour me faire coffrer pendant deux ou trois mois ?
- Ce n'est pas le travail de la police.
- Son travail consiste pourtant bien à arrêter les coupables, non ?
- Oui, les coupables de vol, mais pour un malheureux feu en plein air, tout ce que je peux exiger, c'est que tu l'éteignes soigneusement.
- Autrement dit, il faudrait que je vole quelque chose….
- Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit !
- Le problème, c'est que ce n'est pas dans mes cordes. Je suis trop poltron. D'ailleurs, si j'étais capable de voler, je ne serais pas clochard.
- Ce n'est pas moi qui vais te le reprocher.
Commenter  J’apprécie          170
- Je ne vois pas ce qu'il y a de mal à dépenser son argent pour des oeuvres de bienfaisance, fit-il sur le ton d'un bon élève appliqué. Je sais bien que ce n'est qu'une goutte d'eau dans le malheur du monde, mais si ma fortune peut contribuer à aider des gens dans le besoin, cela me réchauffe le coeur.
- Encore faut-il avoir un coeur! répondit l'homme avec un sourire sarcastique.

《Le jeu de la charité》
Commenter  J’apprécie          120
[...] la plupart de ceux qu’on appelle « les grands criminels » ne sont en réalité que les victimes de leur faiblesse.
Commenter  J’apprécie          100
Le roman policier serait le vrai mythe de notre époque. Le mythe étant le conflit entre Dieu, le Malin et les hommes, le détective serait Dieu, le criminel le Malin et la victime l'humanité.. C'est une hypothèse séduisante, mais qui ne ne convainc pas.
Commenter  J’apprécie          80
- « J’ai retiré la lame de son corps et suis resté stupéfait, à contempler l’homme que j’avais tué.
Il reprit son souffle et porta son verre à ses lèvres.
- Plus que de la stupeur, ce que j’ai ressenti à cet instant précis était une forme d’extase. Plus de quarante ans se sont écoulés, mais je n’ai jamais depuis, éprouvé de sensation aussi pure et aussi forte.
- Pourtant parmi les Japonais de votre génération, nombreux sont ceux qui détestent la guerre et regrettent les massacres auxquels ils ont dû participer
- Ce sont des menteurs ! me répondit-il en haussant la voix. […] Ce sont des hypocrites qui ne pensent qu’à sauver la face. […] Cela me révolte ! »
Commenter  J’apprécie          41
- Je vois, vous êtes un inventeur.
- Pas le moins du monde. Je ne suis que la roue d'un engrenage. Un engrenage dans une immense organisation. Il faut que j'accomplisse les travaux qu'on m'a ordonné d'exécuter.
Commenter  J’apprécie          20
La plupart des être humain sont faibles. C’est la nature qui veut ça. Toi et moi, par exemple, nous sommes des assassins ou des criminels en puissance et si nous ne passons pas à l’acte, ce n’est pas tant grâce à notre force de caractère qu’à cause de notre éducation et de la morale sociale.
Commenter  J’apprécie          10
Pouvait-on imaginer des otages allant tranquillement visiter un musée et en revenant sans manifester la moindre inquiétude? L'hypothèse selon laquelle il aurait pu s'agir de complices était tout aussi absurde:deux cents complices se livrant à une telle mascarade!
Commenter  J’apprécie          10
(à propos de mobiles de meurtre)
Son expérience personnelle lui avait appris que l’on pouvait presque toujours les ramener à trois : la peur, le profit ou les femmes.
Commenter  J’apprécie          10
Kusaka resta debout, les bras ballants, devant le bureau de son collègue : pour lui aussi, c'était à n'y rien comprendre, et il n'y comprenait rien.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Kyotaro Nishimura (217)Voir plus

Quiz Voir plus

Contes

Le "Conte de Sinouhé" est l'une des plus anciennes œuvres littéraires jamais retrouvée. C'était dans quel pays ?

La Perse
L’Egypte
L’Inde
L’Arabie

10 questions
4 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}