AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.78 /5 (sur 4749 notes)

Nationalité : Japon
Né(e) à : Okayama, Préfecture d'Okayama , le 30/03/1962
Biographie :

Yōko Ogawa est une écrivaine japonaise.

Diplômée de la prestigieuse Université Waseda, elle est auteure de nombreux romans - courts jusqu'en 1996 - ainsi que de nouvelles et d'essais.

Elle a remporté le prestigieux Prix Akutagawa pour "La Grossesse" en 1991, et également les Prix Tanizaki 2006 pour "La Marche de Mina", Prix Kyōka Izumi 2004, Prix Yomiuri 2003, et le Prix Kaien 1988 pour son premier court roman, "La désagrégation du papillon" ("Agehachō ga kowareru toki").

Ses romans sont caractérisés par une obsession du classement, de la volonté de garder la trace des souvenirs ou du passé ("L'Annulaire", 1994 ; "Le Musée du Silence", 2000 ; "Cristallisation Secrète", 1994), cette volonté conjuguée à l'analyse minutieuse de la narratrice (ou, moins fréquemment, du narrateur) de ses propres sentiments et motivations (qui viennent souvent de très loin) débouchant fréquemment sur des déviations et des perversions hors du commun, le tout écrit avec des mots simples qui accentuent la force du récit.

D'autres thèmes sont abordés par l'auteure dans ses livres, comme la nostalgie, le deuil ou l'abandon, la folie ordinaire qui prend ses personnages pendant un instant.

Une adaptation cinématographique de sa nouvelle "L'Annulaire" ("Kusuriyubi no hyōhon") est sortie en France en juin 2005, un film de Diane Bertrand avec Olga Kurylenko et Marc Barbé. Au Japon, "La Formule préférée du professeur" ("Hakase no aishita sūshiki") a été récompensé du Prix Yomiuri 2003 et y est également sorti en film (2005), en bande dessinée (2006) et en CD audio (2006).

On doit la très bonne traduction de ses livres en français à Rose-Marie Makino-Fayolle, mis à part deux textes par Martin Vergne.

Yōko Ogawa vit à Ashiya, Hyōgo, avec son mari et son fils.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Second épisode de l'instant lecture consacré au roman Cristallisation secrète de Yôko Ogawa.

Podcasts (3) Voir tous


Citations et extraits (1147) Voir plus Ajouter une citation
Yôko Ogawa
Piatka   22 octobre 2014
Yôko Ogawa
La lumiere du silence illumine les mots.
Commenter  J’apprécie          681
Piatka   25 juin 2014
La Formule préférée du professeur de Yôko Ogawa
- Les nombres existaient déjà avant l'apparition de l'homme, que dis-je, avant celle du monde. [...]

- Aah, vraiment ? Je pensais que c'étaient les hommes qui avaient découvert les chiffres.

- Non, c'est faux. Si c'étaient eux personne ne ferait autant d'efforts et on n'aurait pas besoin des mathématiciens. Personne n'a été témoin de leur processus d'apparition. Quand on les a remarqués, ils étaient déjà là.

- C'est pour ça que les gens intelligents se creusent la tête afin d'élucider leur mécanisme ?

- Nous les humains, nous sommes bien trop stupides pour avoir créé les nombres.
Commenter  J’apprécie          601
Piatka   06 septembre 2014
Petits oiseaux de Yôko Ogawa
Du fond de sa gorge débordait un chant précis de virtuosité au volume disproportionné par rapport à son petit corps. Il y avait des modulations, des variations d'intensité, des staccati, des trilles. Il y avait une introduction, une ligne mélodique, un intermède, un point culminant. Tout y était.

- Tous les chants d'oiseaux sont des chants d'amour.
Commenter  J’apprécie          543
Iansougourmer   27 mai 2013
La Marche de Mina de Yôko Ogawa
Si vos oreilles émettent un drôle de bruissement, ne les frottez pas trop fort. Parce que dans la plupart des cas, ce sont les anges qui recousent les ailes sur vos lobes.
Commenter  J’apprécie          530
palamede   16 janvier 2018
La piscine de Yôko Ogawa
Alors qu’en parvenant à l’âge adulte, chacun arrive à trouver quelque part un endroit secret pour y cacher angoisse, solitude, peur ou tristesse, les enfants n’arrivent pas à dissimuler, et dispersent tout sous forme de pleurs.
Commenter  J’apprécie          514
le_Bison   13 mars 2014
La mer de Yôko Ogawa
Autrefois, un bucheron, jeté en prison pour le crime d’un rival en amour dont il était innocent, versait des larmes toutes les nuits au souvenir de son amante, et bientôt, ses larmes recevant le clair de lune sont devenues des cailloux couleur de lait qui ont rempli le lit de la rivière. Après l’exécution du bucheron, il parait que son amante, en apprenant la vérité, s’est jetée dans la rivière les mains pleines de ces petits cailloux. Aujourd’hui encore, sur le lit de la rivière là-bas, on trouve pas mal de ces petits galets blancs.
Commenter  J’apprécie          461
Piatka   07 mars 2014
Les Paupières de Yôko Ogawa
Quand j'ai réussi à bien dormir en avion, je ressens un immense bonheur. C'est curieux, vous ne trouvez pas ? C'est comme si je flottais au fond d'un marais tiède ou si je baignais dans l'air d'une forêt saturée par l'odeur de la végétation. Je ne suis gêné par personne, je suis seul et pourtant je ne suis pas triste et je n'ai pas peur...c'est une sensation que je ne peux savourer que lorsque je dors dans un avion.
Commenter  J’apprécie          440
palamede   10 mars 2018
La Formule préférée du professeur de Yôko Ogawa
Une autre merveille de l’enseignement du professeur était l’utilisation généreuse qu’il faisait de l’expression ne pas savoir. Ne pas savoir n’était pas honteux, car cela permettait d’aller dans une autre direction à la recherche de la vérité.
Commenter  J’apprécie          440
palamede   24 février 2018
L'annulaire de Yôko Ogawa
Il l’a glissé dans sa bouche.

Il a fallu quelques secondes pour que le bout de mon doigt sente la douceur de ses lèvres. J’ai laissé faire.

Quand il a retiré ses lèvres, mon annulaire était mouillé. Le bout manquait, comme si c’était lui qui l’avait croqué.
Commenter  J’apprécie          412
Piatka   31 mars 2014
Amours en marge de Yôko Ogawa
C'est une question de sentiment. Si je transcris rapidement un mot plein de sentiment, l'émotion qui s'est répercutée dans l'atmosphère en même temps que la voix est instantanément enfermée dans ce mot pendant que mon stylo se déplace. C'est comme pour un fossile. Bien sûr, quand l'émotion est belle il n'y a pas de problème. Mais les sentiments échangés aujourd'hui pendant la table ronde débordaient de hargne et de bassesse. Mes doigts sont blessés par les mots autant que par les hommes.
Commenter  J’apprécie          400

CONVERSATIONS et QUESTIONS sur Yôko Ogawa Voir plus
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Yôko Ogawa

Dans quelle maison d'édition française sont édités les livres de Yôko Ogawa?

Les Editions de Minuit
Actes Sud
Le Seuil
Stock

10 questions
106 lecteurs ont répondu
Thème : Yôko OgawaCréer un quiz sur cet auteur

.. ..