AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean-Christian Bouvier (Traducteur)
EAN : 9782020222730
252 pages
Éditeur : Seuil (12/05/1993)

Note moyenne : 3.55/5 (sur 10 notes)
Résumé :
La Compagnie nationale des chemins de fer japonais est décidément bien mal en point lorsque les 407 voyageurs d'un « Train du mystère » qu'elle a organisé pour essayer d'éponger son déficit chronique sont un jour enlevés par des truands qui exigent... un milliard de yens de rançon !
Les inspecteurs Honda et Totsugawa parviendront-ils à arrêter les kidnappeurs avant que ceux-ci n'exécutent tout le monde ? Il vaudrait mieux, mais les bandits semblent connaître ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Stouph
  11 juin 2012
Dans le cadre du challenge de lecture ABC de Babelio, j'avais prévu de lire "Petits crimes japonais" de Nishimura. Mais à la librairie Junku à Paris, j'ai mis la main sur "Les dunes de Tottori". Je me suis donc lancée dans ce policier des années 80 au parfum suranné. NISHIMURA Kyotaro est un auteur de romans policiers aussi célèbre au Japon que Matsumoto Seichō ou Akagawa Jirō. Né dans les années 1930, il a surtout été publié en France dans le courant des années 80 et 90. Et plus récemment aux éditions Philippe Picquier avec "Les grands détectives n'ont pas froid aux yeux" que j'ai également lu.
Pour en revenir aux dunes de Tottori, tout commence quand la compagnie nationale de train japonaise décide d'affréter un train spécial. Ce "train du mystère" est réservé aux 400 premiers passagers qui s'inscrivent et part pendant deux jours pour un tour surprise dans le Japon. L'idée pour la compagnie nationale était de renflouer ses caisses avec cette opération commerciale. Mais tout se complique quand le train disparaît pour de bon et que les ravisseurs exigent une rançon faramineuse pour les 400 passagers.
Écrit dans les années 80, ce policier a pris quelques rides puisque à l'époque il n'était pas question de téléphone portable ou de liaisons ultra-rapides type internet ou encore même d'un monitoring des voies de chemins de fer qui aurait permis à la compagnie de suivre le train en temps réel. de fait les ravisseurs ont la vie belle puisque les policiers chargés de l'enquête galèrent avec les moyens des années 80 pour retrouver le train disparu. Malgré tout, c'est suffisamment bien écrit pour qu'on se laisse prendre au jeu, et quelques astuces bien trouvées permettent à ce policier de s'en sortir honorablement, un peu comme un vieux film que l'on regarde avec indulgence.
Pour ceux qui n'ont jamais lu du Nishimura, je vous conseille cependant "Les grands détectives n'ont pas froid aux yeux", qui est meilleur et n'a pas vieilli. Vous y retrouverez Maigret, Hercule Poirot, Ellery Queen et Kogoro Akechi (le détective d'Edogawa Ranpo) qui s'affrontent pour résoudre l'énigme qui leur est proposée par un certain M. Satô... Bonne lecture !
Lien : http://nekobus.wasabout.net/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
sheldrake
  27 juillet 2012
Un train et ses passagers sont portés disparus. Les policiers tentent de les retrouver au plus vite alors que les ravisseurs exigent une rançon. Ce gentil polar japonais, agréable à lire, n'a pas très bien vieilli et n'est pas très crédible. Peut-on croire que l'on puisse faire disparaître tout un train et ses passagers ?
Commenter  J’apprécie          21
lehibook
  26 juillet 2019
Sacrés japonais ! Ils ne font rien à moitié...Kidnapper un train avec 400 passagers à bord ce n'est pas rien .Les inspecteurs Honda et Totsugawa (des noms bien évocateurs!) ont du pain sur la planche . le lecteur aussi car l'intrigue est bien alambiquée.
Commenter  J’apprécie          10
marie35
  06 octobre 2013
Q'est-ce que c'est bizarre, mais qu'est-ce que c'est bien.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
lehibooklehibook   26 juillet 2019
Pouvait-on imaginer des otages allant tranquillement visiter un musée et en revenant sans manifester la moindre inquiétude? L'hypothèse selon laquelle il aurait pu s'agir de complices était tout aussi absurde:deux cents complices se livrant à une telle mascarade!
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1958 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre