AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.01 /5 (sur 505 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Montmorency , le 30/10/1968
Biographie :

Laurent Loison est un auteur français.

Il mène depuis 25 ans une carrière éclectique d'entrepreneur, d'un night-club dans l'Arizona à la gestion de sites de strip-tease en ligne, en passant par l'immobilier.

Depuis "Charade", son premier roman, il a publié "Cyanure" (2017), "Chimères" (2018), et "Coupable ?" (2020).

son site:
http://www.laurentloison.com/



Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
[LIVRE] LES INDISPENSABLES DE LA SEMAINE 16-03-2020 Vous ne savez que choisir dans tout ces coups de coeur ? Ne vous en faites pas ! Chaque semaine vos libraires vous proposent ici les 3 livres indispensables « la crème de la lecture fouettée acidulée piquantée » en format poche ou grand format ! • Coupable ? de Laurent Loison aux éditions Slatkine & Cie https://www.lagriffenoire.com/1032960-nouveautes-polar-coupable-.html • Belle-Amie de Harold Cobert aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/1034360-divers-litterature-belle-amie.html • J'étais le pilote de Hitler de Hans Baur et Claude Quetel aux éditions Perrin https://www.lagriffenoire.com/1032137-encyclopedie-j-etais-le-pilote-d-hitler.html • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #conseillecture #editionsslatkineetcie #editionspocket #editionsperrin
+ Lire la suite

Citations et extraits (106) Voir plus Ajouter une citation
ange77   29 mars 2020
Coupable ? de Laurent Loison
La maison était sans dessus dessous, mais Ivan avait fini par tomber sur le porte-monnaie du pépé. Il le cachait au fond du congélateur, dans une boîte sur laquelle était inscrit « oseille », d’une belle écriture penchée. Il ne manquait pas d’humour.
Commenter  J’apprécie          230
ange77   31 mars 2020
Coupable ? de Laurent Loison
Julia se réveilla péniblement. Les yeux rougis, elle se jeta sous la douche pour reprendre ses esprits et fut rapidement rejointe par Nicola.

Une fois sorties, enveloppées par le cocon de douceur de leur épaisse serviette, la mère et la fille se dévisagèrent en silence. Un dialogue muet s’instaurera.

Qu’est-il arrivé ? Qu’allaient-elles devenir ? Comment feraient-elles face aux problèmes immédiats ?

Un vide immense remplirait désormais leur vie aux contours incertains. Le temps atténuerait la douleur, comme toujours. Mais la tristesse profonde et sournoise demeurerait toujours là, tapie dans un coin de leur cœur.
Commenter  J’apprécie          190
ange77   05 avril 2020
Coupable ? de Laurent Loison
Lorsque la bouche carcérale vous avale de sa gueule aux dents acérées, le temps arrête de s’écouler. Plus d’envies, plus de projets, plus d’horizons, ou si lointains qu’ils en restent inaccessibles. Pour Michel — alias Ivan — la chute dans le trou noir fut rude. Il avait connu la rue, traîné ses guêtres dans des endroits malfamés, côtoyé des êtres privés de conscience – et peut-être était-il en passe d’en devenir un –, mais rien ne l’avait préparé à l’enfer de la prison.

De minuscules cellules crasseuses et surpeuplées, des repas que même un chien enragé aurait refusés, des gardiens pourris jusqu’à la moelle... Sans parler des autres incarcérés. Si Michel en imposait par sa carrure, il découvrit rapidement qu’il n’était qu’un lapin coincé dans un repaire de hyènes. Habitué à dissuader les petites frappes de se frotter à lui, il apprit qu’en prison les règles du jeu étaient différentes.

Il y en avait de plus grands, de plus baraqués et de beaucoup plus méchants que lui. Sans compter qu’il avait beau posséder des papiers qui lui donnaient dix-huit ans, il n’en avait que quatorze.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
ange77   07 mars 2017
Charade de Laurent Loison
La noirceur humaine ! Sujet inépuisable, abyssal. Les faits divers le nourrissent insatiablement. Les auteurs s'en inspirent (...).

Ainsi la littérature regorge de criminels et de monstres assoiffés de sang. Certains d'entre eux préfèrent martyriser leurs victimes psychologiquement au quotidien, et ce pendant des années.

Ceux-là défrayent moins la chronique, bien qu'ils soient plus nombreux.

(...)

La fiction dépasse-t'elle si souvent la réalité ? Nous souhaitons tous le croire. Cela nous aide à maintenir nos existences paisibles.

Cet adversaire est pourtant parmi nous, rôdant, furetant tel un oiseau de proie affamé.

Son simple et unique but : nous détruire, nous anéantir, nous dépecer.
Commenter  J’apprécie          150
ange77   05 avril 2017
Charade de Laurent Loison
Emmanuelle regarda Loïc. Son acolyte, le visage défait, ne manifestait plus aucune émotion. Les yeux vidés, le visage exsangue, taris de tout sentiment humain.

Ressentait-il du dégoût ? Impossible de le percevoir.

De la révolte ? Simpliste et puéril.

Des envies de meurtre ? Compréhensible.

Elle voulut parler. Les mots restèrent coincés, quelque part dans sa gorge serrée.

Loïc la comprenait.

(...)

— Tu peux me croire. Cela cache quelque chose d’autre, affirma-t-elle. Rien de tout cela n’est cohérent. (...) J’ai étudié tous les putains de criminels en série que la planète a engendrés. Aucun, je te dis bien, aucun, n’a changé son mode opératoire de la sorte. Que les choses soient claires : JAMAIS ! Mais merde, ce malade est passé par tous les stades de l’ignominie.

Commenter  J’apprécie          140
dane_dada   22 mai 2016
Charade de Laurent Loison
"La Grey Goose faisait son oeuvre avec une application maléfique.

Le verre se vida doucement et le fond apparut, affichant toute la cruauté de sa solitude.

L'impérieuse nécessité de le remplir fut exaucée machinalement. Florent, comme un automate ridicule, avait actionné ses membres et ses muscles agirent sans connaissance des incidences.

Le verre rempli, les réflexions de Florent perdirent en lucidité, en cohérence.

Le but recherché était atteint.

L'alcool puissant étanchait la douleur du coeur.

La vodka riante le transportait vers le champs des braves tombés au combat.

La chaleur incandescente annihilait de son impitoyable efficacité sa mémoire délétère. Florent avait quitté la pièce, le monde, les gens.

Son esprit flottait au-dessus des toits moussus, des immeubles crasseux et voguait en direction de la mer amère et de ses vagues meurtrières.

Carole le retrouverait.

Il le sentait.

Et l'espérait."
Commenter  J’apprécie          130
Gaoulette   13 novembre 2018
Cyanure de Laurent Loison
- Monsieur et madame Dion ont une fille, comment l’appellent-ils?

- Qu’est-ce que j’en sais, moi?

- Céline.

- C’nest pas drôle, commissaire.

- C’est ta tête qui l’est, Charles.

- Ce que vous pouvez être con, commissaire!
Commenter  J’apprécie          141
ange77   23 mars 2017
Charade de Laurent Loison
La pénombre enveloppait la pièce. Helena souffrait d’un mal de tête intense.

Vif, lancinant, persistant.

Elle voulut porter la main derrière sa nuque. Rien ne bougea. D’abord inquiète, elle réitéra sans plus de succès. Était-elle paralysée ?

Elle paniqua franchement.

Aucun mouvement possible. Ses poignets, ses chevilles étaient solidement ficelés et les entraves l’étreignaient avec la rigidité d’un barbelé.

Elle hurla. Pas un son ne franchit la barrière de ses lèvres.

Helena tenta alors de tousser. Même résultat… elle n’était plus maîtresse de son corps.

Un tube en plastique bloquait sa respiration et toute tentative d’appel au secours.

Elle tourna sa tête de gauche à droite. Rien.

Une sangle en cuir lui enserrait la tête.

Ses yeux, seule partie de son corps qu’elle pouvait encore contrôler, firent le tour de la pièce. De ce qu’elle pouvait en voir.

Elle essaya de sourire, de reprendre espoir.

Un ange la regardait. Elle n’eut plus peur, un instant.

Était-elle morte ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
ange77   13 avril 2017
Charade de Laurent Loison
L’agitation et la nervosité grandissantes de tous les acteurs du 36 quai des Orfèvres se faisaient sentir au-delà du raisonnable.

Le tueur à la charade s’en était pris à l’un des leurs.

Affront intolérable, insupportable et constitutif d’une déclaration de guerre en bonne et due forme.

Le monstre ne reculait devant rien.
Commenter  J’apprécie          120
ange77   22 avril 2017
Charade de Laurent Loison
Bruno, Pierre, Cédric, Octave, Laurent, David et Stéphane dormaient encore. Certains allaient bientôt avoir la peur de leur vie.

Y a-t-il rien de plus désagréable que de se faire réveiller à l’aube par la police, au moment normalement délicieux et paresseux où l’on affiche un priapisme majestueux ?
Commenter  J’apprécie          120

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Ennio Morricone

Pour une poignée de dollars, Le Bon, la Brute et le Truand, il était une fois la Révolution... Comment se nomme le réalisateur de ces films, complice d'Ennio Morricone?

Francis Ford Coppola
Sergio Leone
Martin Scorcese

8 questions
13 lecteurs ont répondu
Thèmes : films , filmographie , cinema , compositeur , bande originale , adapté au cinéma , littérature , polar noir , romans policiers et polars , Musique de filmCréer un quiz sur cet auteur

.. ..