AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2755635681
Éditeur : Hugo et Compagnie (07/09/2017)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Branle-bas de combat au 36, quai des Orfèvres. Toujours assisté de sa complice Emmanuelle de Quezac et du fidèle capitaine Loïc Gerbaud, le célèbre et impétueux commissaire Florent Bargamont se trouve plongé dans une enquête explosive bien différente des habituelles scènes macabres qui sont sa spécialité.

Un ministre vient en effet d’être abattu par un sniper à plus de 1200 m. Sachant que seules une vingtaine de personnes au monde sont capables d’un t... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Tostaky61
20 septembre 2017
Septembre.
Temps des vendanges dans ma chère Bourgogne.
Temps des cartables et des jolis crayons.
Septembre.
Temps de la rentrée littéraire.
Auteurs, Editeurs, Libraires et lecteurs, unis dans la même impatience.
Des centaines de nouveautés. Des montagnes de livres. Des millions de lignes. Des milliers d'attentes.  Des dizaines et des dizaines d'angoisses.
Chaque genre littéraire fournit son lot de nouveaux ouvrages. Tous primables dans l'esprit de ceux qui les vantent. Beaucoup de candidats,  peu d'élus. Mais l'écrivain,  lui, le seul verdict qu'il attend c'est celui du lecteur.
A chacun ses lectures, a chacun ses coups de coeur...
Cyanure est un thriller, veuillez noter cette précision chers amis(es). J'en vois déjà qui font les gros yeux. Je vais les calmer tout de suite parce que ça m'agace.... Non, le polar ou le thriller ne sont pas des "sous-genre", à bas la littérature intellectuelle qui se ferme l'esprit à certains genres. Moi je lis de tout et j'en suis plus riche à chaque lecture.  (Bon, là encore, je remets les choses à leur place,  je ne parle pas d'argent... la majorité l'avait compris j'en suis sûr,  mais on ne sait jamais, je préfère préciser ).
Bref cette caricature de certaines littératures. ...m'empoisonne.....
Donc, voilà, pour les amateurs, pour ceux qui ne rechigne pas a découvrir,  pour ceux qui sont réticents mais curieux, je vous le dis tout simplement, Cyanure est LE thriller de cette rentrée.
D'abord, la couverture, vous pouvez pas y échapper,  rouge sang, elle vous attire, et le titre, bien sûr, et l'auteur, vous le connaissez l'auteur ? Mais si, souvenez-vous, son premier livre "Charade", encensé  par les lecteurs, porté par les aficionados du polar rythmé et efficace.
Il a remis ça le bougre, et plutôt bien même.
Bon, je vais pas vous raconter  l'histoire, moi qui ne lis jamais les 4ème et qui aime en savoir le moins possible avant de débuter une lecture.
Un ministre assassiné,  victime d'un sniper. Branle-bas de combat au 36, le sommet de l'état demande aux meilleur des meilleurs flics, le commissaire Bargamont de mener l'enquête.
Aidé de sa charmante compagne et coéquipière  Emmanuelle et de sa fidèle équipe,  la traque commence.
Et là,  Monsieur Loison, vous entraîne a tombeau ouvert (d'ailleurs, il semble avoir oublier son code de la route, c'est du fast and furious version littéraire. ..attachez vos ceintures).
La tension monte au fil des pages, les cadavres s'accumulent. Avec des auteurs comme ça,  les légistes et les pompes funèbres ne chôment pas... et comme il prend un malin plaisir à faire monter notre taux d'adrénaline, il ne se donne pas de limite, p*****, mais il m'a fait mal au ventre ce c**. Oui, je sais, je vais loin, mais là,  franchement je pouvais pas me retenir. Ces auteurs qui s'autorisent tout, ils y pensent au lecteur ? Il réfléchissent, en écrivant certaines scènes, au mal qu'ils vont faire ? Il n'y a pas que les personnages qui subissent, bordel...
Et puis, puisqu'on est entre nous, je vais vous dévoiler la fin.
Mais non, je rigole...
Je vais juste vous dire que Laurent Loison aurait pu vous achever en quelques lignes, vous trouver LA chute classique, celle que vous devinez deux pages avant. Et bien non, pas lui, pas dans son Cyanure, sa fin, c'est un poison lent, il vous amène à vous interroger, il fait le bilan, il explique, et bien sûr, il tranche... il faut bien une fin.... Quoi que......
Bref, peu importe quel lecteur vous êtes,  mais si vous avez envie d'une lecture addictive, foncez sur ce roman, de toute façon,  je suis sûr que vous en entendrez parler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          412
Sourisetdeslivres
25 septembre 2017
Tout d'abord, agréable surprise de renouer avec le commissaire Florent Bergamont, Emmanuelle de Quezac, Loïc Gerbaud rencontrés dans "Charade".
Le premier chapitre vous donne le ton avec ces 2 enfants en 1984 emprisonnés et violentés. On bascule ensuite en 2017, l'intrigue débute sur les chapeaux de roue, un ministre français est assassiné par une balle de cyanure tirée à plus de 1 km.
Le 36 quai des Orfèvres se met en branle. Maurice de Quezac, ministre et parrain d'Emmanuelle, charge l'équipe de Florent de résoudre l'affaire.
Dans le même temps, le président de la République reçoit d'étranges missives, elles ont l'air inoffensives, mais il charge, lui aussi, Florent de trouver l'expéditeur.
L'auteur vous emmène tambour battant dans l'enquête à 200 km heure et pas seulement quand vous êtes dans la M3 de Loïc.
Le style est incisif, percutant, brut, une écriture et des dialogues scénaristiques (d'ailleurs, je verrais bien une adaptation ciné de ce livre) le caractère de Florent Barga, du Chat, les joutes verbales entre Loïc et Barga sont truculentes.
Les jeux de mots foisonnent, ils se mouchent l'un l'autre.
Il n'y aucun temps mort, vous êtes entraînés dans l'enquête, et même si vous pensez deviner, dans la première partie, vous êtes très loin de la vérité.
J'ai aimé le jeu de piste mis en place, le suspens constant, la dynamique du roman qui pousse à tourner page après page.
Connaissant l'auteur on fait attention à tout, depuis les citations à chaque début de chapitre jusqu'aux avancées dans l'enquête, mais j'étais loin de déceler ce que l'auteur me réservait.
Une fin inhabituelle et originale que j'ai tout simplement adorée.
Il fallait y penser, chapeau, Monsieur Laurent !
On sent le travail de recherche de l'auteur dans les descriptions des armes, mais aussi dans ce jeu de piste qui vous mène d'un bout à l'autre de la France jusque dans la mythologie hindouiste.
Dans le choix des mots pour résoudre le ou les énigmes, j'ai cherché, mais en vain du moins pas pour toutes.
Mon cerveau a fumé, j'ai eu le coeur serré plus d'une fois, le caractère de Barga s'affirme tout comme se vie personnelle avec Emmanuelle ou quand son passé ressurgit.
Deux scènes m'ont marquée et m'ont tirées des larmes, surtout une, à ces chapitres-la j'étais en apnée totale, pour finir complètement dévastée.
Laurent Loison s'amuse avec vos nerfs et vos sentiments. Il ne fait pas dans la dentelle et c'est que j'aime, il torture ses personnages et du coup ses lecteurs.
Il aime jouer avec ses lecteurs, il aime faire plaisir à son lectorat, c'est un pari audacieux et gagné. Vous comprendrez pourquoi en lisant le livre.
Laurent Loison confirme son talent avec ce second opus.
On retrouve son style, mais qui s'est encore amélioré.
Nous sommes dans un polar, où règnent la mafia et la corruption des hautes sphères, une instruction pointilleuse où l'auteur ne laisse rien au hasard, pas d'effusion de sang inutile, le regard est porté sur l'enquête.
Joli message aussi que celui de faire réfléchir le lecteur sur le jugement.
En résumé, c'est un coup de coeur, décidément en cette rentrée littéraire le thriller fait grand bruit c'est mon 2e coup de coeur ce mois-ci, le premier avec "Mon amie Adèle" qui sort, je vous le rappelle, le 27 et que vous pouvez gagner sur ma page Facebook et sur Instagram ;
le second avec Cyanure où tous les ingrédients sont réunis pour vous faire passer un excellent moment de lecture : des protagonistes charismatiques ; un tueur au sang froid qui n'a aucune émotion ; un Barga que j'adore, il n'est pas lisse, il a ce côté rentre-dedans et pourtant très attachant ; plusieurs rebondissements qui m'ont émue et fait froid dans le dos ; un rythme soutenu et qui s'accélère au fil de la lecture, vous êtes en pente ascendante jusqu'à la fin et ce final inattendu, original.
C'est diabolique, maintenu, imprévisible.
Je ne peux que vous conseiller de découvrir l'auteur, il n'est pas nécessaire d'avoir lu "Charade" pour apprécier "Cyanure" même si les principaux protagonistes évoluent dans ce second livre.


Lien : http://luciebook.blogspot.be..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Stonerandmore
24 septembre 2017
Première expérience - collision devrais- je dire - avec Laurent Loison .
Effectivement il s'agit plutôt d'un choc littéraire qu'autre chose . Un style percutant et bougrement original - vous comprendrez mieux en lisant la fin du livre . L'auteur ne laisse à ses lecteurs comme à ses protagonistes aucun répit - ils n'auront pas l'occasion de faire du gras c'est sûr . Staring le commissaire Florent Bargamont et le capitaine Emmanuelle de Quézac - qui ne boit pas que de l'eau comme son nom pourrait le laisser penser ….Barga et Manue pour les intimes , en couple dans le privé . Barga est un teigneux , par moment insupportable , qui carbure au super mais qui fait corps avec son équipe de flics quand il mène la chasse .
C'est une sacrée affaire qui va lui tomber dessus : des assassinats dont le point commun est une flèche d'arbalète au cyanure plantée dans le coeur . du travail d'orfèvre et de précision dont peu sont capables . Il va maintenant leur falloir débusquer l'animal avant qu'il ne fasse plus de ravages .
C'est puissant , corrosif , ça décape la rouille mieux que de la toile émeri . L'ami Loison ne fait pas dans la dentelle et ça se voit . le récit est superbement fagotté afin qu'il vous scotche et ne vous laisse aucune trêve. Son style inimitable fait le reste . Côté personnages c'est du lourd : le côté simpliste c'est pour les autres . Ici personne n'est noir ou blanc mais dans la nuance ou avec des circonstances atténuantes éventuellement . Rebondissements imprévisibles , humour noir complètent une recette parfaitement réussie . du thriller made in France comme on aimerait en lire plus souvent .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
orchidee2022
24 septembre 2017
Une fois de plus bravo à Laurent Loison pour "Cyanure"!!!
Une fin magistrale et bluffante avec une petite surprise!!! (sous la couverture arrière du livre... Un code personnel)...
A vous de vite le découvrir!!!
CYANURE LE NOUVEAU LAURENT LOISON
RÉVÉLATION 2016 DU THRILLER FRANÇAIS AVEC CHARADE
Commenter  J’apprécie          90
Katoune0307
21 septembre 2017
Rappelez-vous c'était il y' a 1 an, Charade de Laurent Loison avait déjà rencontré un franc succès avec son tueur à la charade.
Il revient cette année aux éditions Hugo Thriller avec Cyanure exit la charade, place aux méandres de la République, laissez-moi vous en dire plus...mais comme d'habitude pas trop quand même !
On retrouve Barga, Manue et Loic dans cette enquête d'une grande complexité...
Un tueur implacable tue un ministre d'une balle trempée dans du cyanure à très grande distance....rien que ça.
Tout de suite on va s'orienter facilement dans un profil atypique et rare, il ne peut y' avoir que très peu d'hommes qui peuvent réaliser cet extraordinaire exploit.
L'auteur donne le ton dans la première partie ne vous attendez pas à une enquête quelconque du 36, cet opus est différent, axé sur les personnages et leurs réflexions, ce qui m'a permis d'avoir une première approche de la vérité sans toutefois la révéler, enfin c'est ce que je croyais...
On retrouve Florent Bargamont avec un tempérament volcanique, incisif et brut... des dialogues sans filtres, on est clairement dans un registre scénaristique, pas d'effusion de sang, pas de mises en scènes macabres, le genre est totalement renouvelé et c'est audacieux.
L'enquête est pointilleuse, et reste au point mort mais on avance très vite dans les chapitres, et dans le temps grâce à une bonne dynamique pour notre plus grand plaisir.
L'ombre de cette histoire se révèle bien au delà de ce qu'on voudrait y voir, c'est dans cet optique que l'auteur a relayé le coté enquête d'une autre façon, il ne laisse rien au hasard, les indices parsemés ici et là c'est son truc.
On sent qu'il adore jouer avec nous, qu'il a voulu nous insuffler de la hauteur et du recul sur cette enquête.
Une histoire très dense, une belle claquasse que je n'ai pas vue venir, une seconde partie mouvementée qui défile à vitesse grand V !!
Un succès avec Charade ...un deuxième avec Cyanure un combo parfait qui nous révèle encore plus son talent, l'art de nous surprendre, un parti pris que j'ai vraiment apprécié.
Un final mémorable,qui vous laissera des traces!
L'histoire d'un tueur extrêmement doué et terriblement machiavélique aux secrets de la République, dites-vous que Charade était une mise en bouche.
Cyanure est la confirmation d'un auteur dans le paysage du thriller français!
Lien : https://www.facebook.com/enc..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
StonerandmoreStonerandmore24 septembre 2017
...nous avons deux personnes de votre établissement qui viennent de se faire raccourcir leur bail sur terre ...
Commenter  J’apprécie          00
StonerandmoreStonerandmore24 septembre 2017
Ah , tu lis dans le mort du café , aussi ?
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1162 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre