AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.45 /5 (sur 79 notes)

Nationalité : États-Unis
Biographie :

Leah Raeder est écrivain et une vraie "nerd". Ses écrits ont très vite séduit les lectrices de romans érotiques. Elle adore le design graphique, les jeux vidéo, le bon whisky et l'art de l'auto-dérision. Elle vit avec son prince charmant à Chicago...

Source : http://www.editions-prisma.com/catalogue/livre/litterature-essais/romans-1/free-fall
Ajouter des informations
Bibliographie de Leah Raeder   (4)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
monparadisdeslivres   20 juin 2015
Free fall de Leah Raeder
Il faut aimer les choses et les gens quand on a la chance qu’ils soient là, les aimer passionnément, sans réserve, même si tu sais qu’un jour viendra où tu les perdras. On perd tout un jour ou l’autre. Si tu essaies d’éviter cette douleur, alors ce n’est plus la peine de respirer, ou de laisser ton cœur battre une seconde de plus. Tout a une fin … Toute la vie se résume à ça.
Commenter  J’apprécie          171
BOOKSANDRAP   17 mars 2016
Black Iris de Leah Raeder
Je ne classe pas les gens en fonction de qui j'ai le droit de bien aimer et de qui j'ai le droit d'aimer tout court. L'amour ne supporte pas les étiquettes, d'être rangé comme ça dans des petites cases. L'amour est trouble, fuyant, multiple. Il est ce que nous en faisons.
Commenter  J’apprécie          110
Fannybooks   21 juin 2020
Free fall de Leah Raeder
- Tu es amoureuse de lui ?

Je fis rouler ma tête de son côté pour le regarder.

- Je ne crois pas encore savoir ce que veut dire aimer. Mais c'est différent de tout ce que j'ai pu ressentir jusqu'ici.

- Qu'est-ce que tu ressens ?

- Tu te souviens, la fois où tu as cru que j'allais sauter dans le vide ?

Il hocha la tête.

- Ça ressemble à ça, dis-je. Mais personne ne te rattrape.Tu restes juste suspendu au-dessus de l'infini.
Commenter  J’apprécie          50
Anatemnein   28 mars 2016
Black Iris de Leah Raeder
Je ne suis pas l'héroïne de cette histoire. Et je ne cherche pas la sympathie, je suis atteinte de troubles de la personnalité, pertubée grave.
Commenter  J’apprécie          60
Ninie067   20 juillet 2015
Free fall de Leah Raeder
Le seul remède contre une obsession, c’est de se trouver une autre obsession. C’est ce que je fis : mon projet semestriel.



Je ne jurais que par Terrence Malick à cette époque, surtout ses dernières œuvres, Tree of Life et À la merveille, deux films qui évoquaient la grande époque du cinéma muet. Ils étaient fragmentés, visuels, plus des flux de conscience que des récits structurés, avec une intrigue dramatique claire. Regarder ces films, c’était comme se plonger dans les souvenirs de quelqu’un d’autre. Des volutes de dialogues résonnaient autour de plans tourbillonnants, trop rapprochés. La musique allait et venait, comme si elle provenait de la radio d’une voiture qui passait. Échos et ombres.



J’étais désormais à la tête de toute une bibliothèque de vidéos, la plupart provenant de Saint-Louis, des souvenirs visuels qui n’avaient de sens que pour deux personnes. Le soleil sur l’auvent à rayures du chocolatier où Evan m’avait acheté ces pralines qu’il m’avait données à croquer de ses mains. Les cordelettes de velours bordeaux, au Tivoli, où je l’avais embrassé, devant tout le monde, sans mauvaise conscience. Nos pieds nus, côte à côte, quand nous avions traversé le jardin botanique sur le chemin de galets, dans l’eau froide à vous glacer, qui séchaient sous le pâle soleil d’automne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
readunlivre   22 octobre 2015
Free fall de Leah Raeder
Que suis-je réellement ? Trop vieille pour être vraiment une ado, trop jeune pour avoir le droit de boire. Suffisamment âgée pour mourir dans une guerre, baiser avec des hommes, et en même temps être complètement paumée et ne pas savoir ce que je voulais faire de ma vie. CHAP5
Commenter  J’apprécie          40
liredelivre   08 juillet 2015
Free fall de Leah Raeder
Et toujours dans ma poche, dans ma peau, dans un coin de ma tête, le vide qu'il a laissé. Et ce cercle vide autour de mon doigt, là où brillait la bague. Les éclats pourpres et la poussière de rubis incrustés dans ma poitrine.

Il existe des mots pour ce genre de sensation, mais aucun ne parvenait à véhiculer ce sentiment de profonde douleur en moi, cette érosion constante de mes atomes. Un sentiment qui aspirait mon corps, comme un trou noir qui me consumait de l'intérieur, rendant mes os terriblement massifs, aussi lourds que sur le Gravitron, cette nuit-là.
Commenter  J’apprécie          30
Fannybooks   04 juin 2020
Free fall de Leah Raeder
Peut-être le moment était-il venu d'admettre qu'être intensément désirée pendant quelques heures ne suffisait pas. Ça m'occupait quelques jours, parfois une semaine ou deux, mais lorsque le néant me rattrapait, il était plus noir, plus vorace. Bien sûr, je continuais de penser que c'était la faute du garçon - une fois que j'aurais trouvé un mec bien, tout serait différent. Je serais comblée. Or le mec bien, je l'avais planté comme les autres, et je me sentais vide. Et j'essayais de me voiler la face avec des pirouettes et des bravades, et de me persuader que c'est ça la vie, que les choses sont comme ça. Personne n'est heureux. Personne n'est comblé.

Evan pensait que le secret du bonheur existe. Mais il se trompait. Le secret, c'est de s'endurcir. De ne pas laisser le néant vous dévorer de l'intérieur.
Commenter  J’apprécie          20
celine85   14 mars 2016
Black Iris de Leah Raeder
Les cicatrices racontent une histoire. Toute ma vie est écrite sur mon corps. Comment est-on censé laisser son passé derrière soi quand on le transporte dans sa chair, sur sa peau?
Commenter  J’apprécie          30
Fannybooks   25 juin 2020
Free fall de Leah Raeder
Il faut aimer les choses et les gens quand on a la chance qu'ils soient là, les aimer passionnément, sans réserve, même si tu sais qu'un jour viendra où tu les perdras. On perd tout un jour ou l'autre. Si tu essaies d'éviter cette douleur, alors ce n'est pas la peine de respirer, ou de laisser ton coeur battre une seconde de plus. Tout a une fin. - Il prit ma main dans la sienne. - Toute la vie se résume à ça. Inspirer, expirer. Cet espace entre deux souffles.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "L'effet domino" de François Baranger.

Quel objet trouve-t-on souvent sur les corps des victimes ?

un dé
un domino
une pièce d’échec

10 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : L'effet Domino de François BarangerCréer un quiz sur cet auteur

.. ..