AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2810416567
Éditeur : Editions Prisma (07/01/2016)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Après Free Fall, découvrez Black Iris le nouveau roman de Leah Reader !

Laney Keating, adolescente marginale révoltée par l'hypocrisie du monde qui l'entoure, ne vit que pour la poésie. Lorsqu'elle tombe dans un piège sur les réseaux sociaux, son univers bascule. Pour se venger de ceux qui l'ont humiliée, elle est prête à repousser toutes les limites. Quitte à manipuler, à haïr et à écorcher son coeur dans une virée machiavélique...
Parviendra... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
BOOKSANDRAP
  17 mars 2016
> https://booksandrap.wordpress.com/2016/03/17/black-iris-leah-raeder/
Avis : Un grand merci aux éditions Prisma pour l'envoi de ce service presse.
J'avais lu plusieurs avis sur ce bouquin avant de me plonger dedans, beaucoup était négatif et d'autres extrêmement positif, j'avais donc une chance sur deux. C'est ce genre de livre où il n'y a pas de milieu c'est soit sa passe soit sa casse. Je n'avais lu que le résumé à l'arrière du livre qui est d'ailleurs assez énigmatique et il ne m'en fallait pas plus pour vouloir me plonger dedans. La taille du bouquin ne m'a pas dérangé plus que ça, ça se lit même très vite et très bien, alors à bas les préjugés sur les grosses briques haha
Je ressors de ce livre sans vraiment savoir ce que j'en ai pensé, je suis assez mitigée. Je l'ai bien aimé sans le trouvé géniallissime, je l'ai même trouvé par moment dérangeant mais ça je vais vous en parler plus en détails plus bas.
D'ordinaire je vous fait un petit speech pour vous raconter l'histoire, mais dans cette chronique je ne le ferais pas car moi aussi j'ignorais tout en entrant dans l'univers de Leah Raeder et c'est ça qui fait le mystère de ce bouquin. Je peux simplement vous dévoiler quelques détails. On va faire la connaissance de Laney, une jeune femme de 19 ans, qui n'a pas une vie facile. Diagnostiquée atteinte de troubles de la personnalité, accro à la drogue et à l'alcool elle passe son temps à coucher avec des garçons à droite à gauche et à se détruire le plus possible. Laney est une anti-héroïne et nous le fait savoir dès le début ! Elle n'a pas de remords et agi seulement par vengeance. Dictée par la haine elle ne recherche absolument pas notre sympathie et c'est aussi ce que j'ai aimé. Pour une fois qu'on tombe pas dans le gnan gnan, ça fait plaisir !
Alors je vous coupe tout de suite, si vous vous attendez à un bouquin fleur bleue avec une romance tendre et romantique vous vous gourrez complètement de chemin. Et j'ai été la première surprise. C'est la première fois que je lis une romance F/F autrement dit fille/fille. Ici c'est encore plus complexe que ça, mais je vous laisse le découvrir par vous-même. C'est également mon premier roman de l'auteur et je peux vous dire qu'on attaque fort haha. Hormis l'intrigue principale qui ne m'a pas bluffé car je l'ai trouvé trop tiré par les cheveux et assez tordu, je tiens à tirer mon chapeau sur la profondeur des personnages, je me suis prise une grosse claque !
La première chose qui m'a sauté aux yeux c'est la plume de Leah Raeder, elle crée autour de « Black Iris » une ambiance hyper sombre, glauque et quasi perverse. Tout n'est que sexe et drogue. Plus rien n'a de réelle importance apart se défoncer et atteindre le but qu'elle s'est fixé. Je voudrais d'ailleurs mettre en garde les plus jeunes, c'est un livre à ne pas mettre entre toutes les mains, les scènes sont très détaillées et crues, alors si ce n'est pas votre style, passez clairement votre chemin sous peine d'être choqués !
Laney, Laney, Laney.. C'est une jeune femme très complexe. Elle réserve son lot de surprises au fil des chapitres. J'ai beaucoup apprécié les bonds dans le temps, ça m'a permi de mieux la connaitre, apprendre ce qui lui ai arrivé, comment elle en est arrivé là, à cause de qui etc.. L'auteur à parfaitement décrit ses sentiments, le fait qu'elle se voit comme un poison, elle sait qu'il y a une part sombre en elle et qu'elle est arrivé au point de non retour, pour elle il n'y a plus qu'une chose qui compte : Se venger des gens qui l'ont fait souffrir et qui ont détruit son monde. Pas de rédemption. Pour personne. Pour cela elle est prête à tout. Par moments on à l'impression qu'elle perd complètement pied, on a envie de l'aider mais aussi de la secouer pour lui dire de se reprendre c'est assez déroutant. Blythe et Armin, les personnages secondaires sont également époustouflant. Les trois ont une relation tant destructrices que salvatrice, on sent qu'ils sont constamment à fleur de peau, il plane toujours une ambiance particulière quand ils sont réunis, tout est à base de non dits, de regard volés, de tension pesante. Ils sont abimés, cassés, brisés et perdus et pourtant ils ne se sentent jamais plus vivants que quand ils sont ensemble. Blythe est le personnage qui m'a le plus intrigué. On ne sait jamais ce qu'elle pense ni ce qu'elle va faire. Les deux jeunes femmes sont brutales et sans retenue, et c'est aussi ce qui rend ce livre si sombre, elles sont des prédatrices, prête à tout et n'arrivent à s'exprimer qu'a travers la violence.

En conclusion, « Black Iris » est une histoire dure à lire, c'est un bon roman totalement immoral oscillant entre le new adult et le thriller qui m'a fait passé un bon moment. C'est un univers sombre dans lequel vous plongez sans parachute. Vous êtes seul face à sa triste histoire et le récit de sa folie. C'est aussi un livre sur l'acceptation de soi et de son orientation sexuelle, et c'est une chose qui ne devrait pas être moqué.
Je vous recommande ce dernier roman de Leah Raeder si vous n'avez pas froid aux yeux et si les scènes de sexe et de destruction ne vous dérangent en rien.
Un livre qui marque les esprits et qui vous captivera jusqu'a la dernière page.
Pour la note : 14,5/20.

Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DarknessLolita
  23 mars 2016
Un grand merci aux éditions Prisma et à Masse critique pour m'avoir permise de lire ce livre.
Laney est une adolescente dans le marginalisme total, c'est le genre de personnage qui a toujours vécu dans l'injustice et les pires malheurs de la vie. En effet, tout y passe, la discrimination, la drogue, le sexe, la solitude, le suicide et la folie de sa mère...De plus son orientation sexuelle ne fait qu'aggraver les choses auprès de son entourage...
Mon avis est très mitigé en ce qu'il s'agit de ce roman, je n'ai aimé aucun personnage de ce roman, je les ai tous détesté à vrai dire mais la simplicité de la plume de l'auteur, même si très crue soit-elle, m'a permise de plus apprécier les 450 et quelques pages...Je n'ai éprouvé aucun plaisir de lire pendant ma lecture et comme c'est dommage car j'aimais bien le commencement du récit, après cela, c'est trop parti en cacahouète à mon goût...
Commenter  J’apprécie          100
Marlene_lmedml
  16 août 2016
Dément, surprenant, addictif !
Ces mots ne seront certainement pas suffisant pour décrire ce roman. Un véritable phénomène, un ovni littéraire.
Black Iris est un roman fascinant. Une histoire sombre, malsaine, immorale et indescriptible.
Il me semble important de mettre en garde les lecteurs, ce roman est destiné à un public averti, le contenu peut choquer, il ne faut pas chercher une morale à l'histoire, laissez-vous dérouter par l'auteur et appréciez son récit à sa juste valeur.
Le résumé est vraiment suffisant pour vous donner les bases de l'histoire et vous donner envie de découvrir le roman. Black Iris c'est une histoire de vengeance, l'histoire d'une héroïne toxique qui fera tout ce qu'il faut pour arriver à ses fins. Mais au-delà de ça il transmet tout de même un très beau message.
J'ai été fascinée par ce roman, autant sur le fond que sur la forme. L'auteur a choisi un schéma narratif assez déroutant, mêlant le passé et le présent créant vraiment une sorte de brouillard dans mon esprit. Cette folie addictive m'a retourné le cerveau me plongeant moi-même dans une sorte de transe.
Les personnages sont très travaillés, leur personnalité est si complexe qu'il m'a été impossible pour moi de les cerner avant la toute fin du roman et ça grâce à la plume de l'auteur qui a laissé planer le doute sur chacun d'entre eux tout au long de l'histoire.
Notre trio infernal, Laney, Armin et Blythe. Les trois personnages principaux. Laney, cette jeune fille toxique qui a des troubles de la personnalité est ingérable. Sa soif de vengeance a pris le contrôle sur son subconscient. Elle représente l'anti-héroïne parfaite, détestable à souhait et pourtant je n'ai pas pu me résoudre à la haïr. Elle n'a pas de limites, le sang qui coule dans ses veines est empoisonné. Elle reconnaît elle-même sa toxicité et la revendique haut et fort. Armin, le personnage qui m'a le plus intrigué parce que finalement c'est celui qui se livre le moins alors j'étais vraiment sur le qui-vive avec lui pour découvrir ce qu'il cachait et je n'ai pas été décue. Blythe, c'est le point faible de Laney, la seule qui arrive à la toucher en plein coeur. C'est un personnage intéressant que l'on découvre aussi au fur et à mesure. Ils se ressemblent, ils sont tous les trois aussi sombres. Tous les trois ils partagent une amitié malsaine entre alcool, drogue et sexe débridé.
Les personnages secondaires se mettent en place dans ce jeu troublant, ils ont tous leur place sur le grand échiquier de Laney. Ils n'ont plus qu'à attendre que Laney lance la partie.
A côté de sa quête de vengeance, Laney se cherche, elle veut mettre des mots sur ce qu'elle est, sur qui elle est. Et l'auteur nous transmet un message universel. La sexualité et l'amour n'ont pas de genre, ne cherchons pas à mettre des mots sur nos préférences. Les sentiments et l'attirance ne se contrôlent pas. Nous sommes humains et nous sommes fait pour aimer peut importe qui nous avons décidé d'aimer ou comment nous avons décidé de le faire. TOLERANCE !
C'est encore un sujet qui fait débat et je trouve cela important d'en parler. Dans le roman il y a de nombreuses références littéraires et philosophiques qui se complètent avec la plume très poétique de l'auteur. Ce qui rend son récit troublant, au milieu de tout ce chaos les scènes érotiques sont d'une intensité indescriptible. J'ai ressenti énormément d'émotions durant ma lecture, sublimé par les mots très bien choisis par l'auteur. Des scènes qui auraient pu être vraiment glauques finissent par être tout simplement naturelles.
Je n'ai à vrai dire jamais lu un roman tel que celui-ci. J'ai vraiment été captivée du début à la fin. le scénario est vraiment très très bien mené, sombre, pervers et unique. Ne me demandez pas de cautionner ce qui se passe dans ce roman mais je dois dire que je ressors de cette lecture totalement subjuguée.
Il traite des sujets très actuels et assez sensibles... Les maladies psychologiques, le suicide, l'amitié, l'amour...
J'ai tellement adoré la plume de l'auteur que j'ai de suite commandé son roman "Free Fall" dont je vous parlerai prochainement sur le blog. Quand on tient une plume aussi originale on ne la lâche pas.
En bref, Black Iris est un roman totalement addictif, une histoire très sombre qui parle de vengeance, de problèmes psychologiques, d'identité sexuelle et de l'importance de ne pas cataloguer les gens pour ce qu'ils sont ou ne sont pas. Une intrigue tellement bien ficelée que je suis restée sur le cul à la fin de ma lecture, oui jusqu'au bout l'auteur m'aura tenu en haleine. Alors n'hésitez pas à découvrir un récit totalement unique et original qui vous sortira totalement des sentiers battus.
Quoi qu'il arrive ce roman vous fera réagir, en bien ou en mal ? A vous de me le dire :)
Lien : http://chroniqueslivres.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          12
Luxnbooks
  17 janvier 2016
Tout d'abord je tiens à remercier les Éditions Prisma pour l'envoi de ce SP. Je vais essayer de mettre des mots sur mon ressenti, parce que on ne peut pas dire que ça soit un coup de foudre. Je suis beaucoup plus admirative par la plume de l'auteure, qui a réussi à complètement m'embarquer dans une histoire totalement immorale et qui est très éloigné de mes lectures habituelles. A vrai dire, c'est perturbant d'expliquer ce qui m'a plu, tout n'est que sexe, drôle et alcool. Je pense qu'on peut reconnaître la qualité d'un auteur lorsque celui-ci arrive à nous faire aimer son roman, alors que l'histoire est complètement dingue, tordue, dérangeante et tellement addictive que ça en est perturbant et je suis admirative.
Laney Keating est un personnage unique, qu'on pourrait qualifier d'anti-héros. C'est une jeune femme perturbée, les psychiatres lui ont diagnostiqué un trouble de la personnalité. Elle se gave de Xanax, est probablement ivre dans la plupart du roman et surtout abuse à tort et à travers du sexe. Je ne vous cache pas que présenter comme ça ce n'est pas hyper racoleur et pour tout vous dire c'est une personne détestable avec qui vous n'avez aucune chance de vous identifier. Ce qui fait sa force c'est justement son côté marginal et son besoin de vengeance qu'on ne va pas comprendre tout de suite. Plus on avance, plus on comprend qu'elle a un plan en tête… mais c'est seulement lorsqu'elle va rencontrer le gentil Armin et la sensuelle Blythe que les rouages vont se mettre en place. A partir de là, le trio infernal va partir en quête de vengeance contre les personnes qui ont fait du mal à Laney.
Ce qui est grandiose, c'est cette capacité à garder le lecteur accroché alors que son héroïne est loin d'être attachante. Elle n'hésite pas à mentir, manipuler et se sert de ses atouts pour blesser. D'ailleurs, elle le dit elle-même dès le début on va la détester et il ne faut pas s'attendre à une quelconque rédemption de sa part. Durant son cours de littérature j'ai appris un terme intéressant qui s'applique totalement à cette histoire. Laney est une narratrice peu fiable. Elle nous raconte tout ce qu'elle vit, on suit son parcours de manière détailler et elle nous conduit là où elle le souhaite, dans le sens où elle n'hésite pas à cacher des éléments, qui vont avoir leur importance dans la suite des évènements.
La chronologie est plutôt déstabilisante, on alterne de manière totalement aléatoire entre passé et présent, avant la rencontre du trio et après. Je ne vous cache pas que par moments j'ai perdu le fil, mais je pense que c'est un choix calculé par l'auteure pour accentuer les troubles psychologiques et nous donner l'impression d'être dans un gros bordel émotif. En toute honnêteté, je tire mon chapeau l'auteure qui a réussi à complètement m'embarquer, l'histoire est loin d'être simple et son s'éloigne clairement de mes goûts. Pourtant, je dois reconnaître que c'est une prise de risque on est dans une histoire inédite et c'est principalement grâce à l'originalité que la note est aussi bonne. Alors oui, j'ai détesté le fond et le message que véhicule ce roman, mais j'ai avalé ce roman en une journée tellement c'était prenant. Un roman à ne pas mettre dans toutes les mains, car on est dans l'excès et c'est clairement un sujet à ne pas prendre à la légère, mais si vous aimez prendre des risques… !
Lien : http://wp.me/p4u7Dl-1KU
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
emilie17021845
  11 mars 2016
Laney Keating est une adolescente qui repousse sans cesse ses limites. Un soir, c'est elle qui découvrira sa mère pendue dans leur garage. Trouvant refuge dans l'alcool et la drogue, elle voit son père totalement dépassé. Son seul réconfort et point d'encrage est son frère Donnie. Sauvée par Armin, son seul et unique ami, d'un piège sur les réseaux sociaux, elle part dans une quête de vengeance avec Armin et Blythe.
Une histoire assez difficile à lire, oscillant entre New adult assez sombre et thriller psychologique. Suivre ce trio dans leur descente aux enfers n'est pas de tout repos. Des actes illégaux, des scènes de sexe non conventionnelles mais sans aucune vulgarité. Mon cerveau s'est retrouvé totalement chamboulé, la chronologie à plusieurs rythmes de l'histoire m'a fait perdre mes repères à plusieurs reprises et d'un seul coup, l'auteur nous assène un coup de marteau qui nous laisse dubitatifs. Je me suis demandé comment j'avais fait pour ne pas comprendre plus tôt.
Et là, j'avoue que j'ai mis en pause ma lecture cinq minutes pour réfléchir, et je me suis rendu compte que tout était là depuis le début. J'ai totalement été manipulée par l'auteur et je ne peux que lui dire bravo.
Un livre totalement à l'opposé de « Free Fall » mais qui démontre une fois de plus le talent de Leah Reader. En bref, un livre poignant à l'univers assez noir, pouvant parfois choquer les plus sensibles mais qui mérite d'être lu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations & extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
BOOKSANDRAPBOOKSANDRAP   17 mars 2016
Je ne classe pas les gens en fonction de qui j'ai le droit de bien aimer et de qui j'ai le droit d'aimer tout court. L'amour ne supporte pas les étiquettes, d'être rangé comme ça dans des petites cases. L'amour est trouble, fuyant, multiple. Il est ce que nous en faisons.
Commenter  J’apprécie          110
celine85celine85   11 mars 2016
Je suis une créature avec des ressorts infinis de patience, et de violence. D'observation. D'attente. De capacité à saisir le bon moment, l'instant parfait. Je suis une prédatrice comme ma mère, patiente, observatrice et posée, les crochets remplis à bloc d'un venin mortel. Il y a une chose terrible enfouie en moi qui palpite, prête à surgir dans la lumière. J'attends juste l'instant parfait.J'attends. j'attends
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DarknessLolitaDarknessLolita   28 mars 2016
Je ne suis pas l'héroïne de cette histoire. Et je ne cherche pas la sympathie, je suis atteinte de troubles de la personnalité, pertubée grave.
Commenter  J’apprécie          60
celine85celine85   14 mars 2016
Les cicatrices racontent une histoire. Toute ma vie est écrite sur mon corps. Comment est-on censé laisser son passé derrière soi quand on le transporte dans sa chair, sur sa peau?
Commenter  J’apprécie          30
izabulleizabulle   25 février 2016
Dans un roman classique pour jeunes filles en fleurs, il aurait été le héro fantastique, mais surtout un sex symbol tourmenté qui m'aurait guérie de tous mes problèmes psychologiques en me baisant grave." "L'équation est celle-là. Une fille blessée + un mauvais garçon = thérapie sexuelle. Tout ce dont vous avez besoin pour en finir avec votre passé tragique, c'est d'une tablette de chocolat. Vous avez des problèmes? Prenez des abdos. Coup de bite magique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : vengeanceVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

SPECIAL CANICULE : quiz pour se rafraîchir

Michael Connelly : "La ..... noire"

Fournaise
Glace

10 questions
75 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , roman , détente , humour , caniculeCréer un quiz sur ce livre
. .