AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.03 /5 (sur 100 notes)

Nationalité : Irlande
Né(e) à : Inishmore , le 28/08/1896
Mort(e) à : Dublin , le 07/09/1984
Biographie :

Liam O’Flaherty est un écrivain irlandais né le 28 août 1896 à Gort na gCapall sur Inishmore (une des îles d’Aran) et décédé le 7 septembre 1984 à Dublin. Il a écrit plus de quarante romans, récits, nouvelles et pièces de théâtre.
Après des études classiques à University College of Dublin et après avoir été séminariste à Blackrock, il renonce à la prêtrise et s’engage dans les Irish Guards avec lesquelles il participe à la Première Guerre mondiale en Irak. Il est blessé en 1917.
Indépendantiste convaincu, il participe activement à la révolution irlandaise puis à la guerre civile dans les rangs des Républicains au point d’être obligé de s’exiler temporairement vers les États-Unis puis la France.
Il est un des leaders du roman irlandais du début du XXe siècle. O’Flaherty est un homme de contradictions, un cas unique parmi ses contemporains dans la littérature irlandaise : si sa langue maternelle est le gaélique, il écrit à la fois en gaélique et en anglais, et c'est cette dernière langue qui l’emporte dans son œuvre.
L’Irlande, sa terre, son combat pour l’indépendance sont au cœur de l’œuvre de O’Flaherty. Tous ses écrits tournent autour de ces thèmes.
Militant syndicaliste, il est l'auteur d'une vingtaine de romans, dont le plus connu est "Le Mouchard", adapté au cinéma par John Ford.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Liam O`Flaherty   (16)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
Myriam3   23 décembre 2015
Barbara la Rousse et autres contes vert sombre de Liam O'Flaherty
Le corps remplissait le fauteuil et en débordait. La tête, lorsqu'il la renversa en arrière, lui rentra dans le cou et les plis de chair tourbillonnèrent au-dessus du col du manteau noir, formant trois rouleaux de graisse. Du gras de ses paumes blanches, il caressa les accoudoirs du fauteuil.
Commenter  J’apprécie          130
maevedefrance   14 juillet 2015
L'âme noire de Liam O'Flaherty


En haut des falaises, face à la mer, là où l'air salé avait le parfum d'un élixir du pays des fées, poussaient d'autres plantes dont personne ne connaissait les noms. C'étaient des petites fleurs tendres ; elles naissaient en l'espace d'une nuit pour mourir à la fin du jour. Elles étaient aussi délicates au toucher qu'une aile de papillon, aussi bariolées qu'un oeuf de macareux.
Commenter  J’apprécie          60
gill   05 mars 2012
Le mouchard de Liam O'Flaherty
Gypo Nolan était un ancien policeman de Dublin, révoqué par l'administration qui le soupçonnait d'entretenir des rapports avec l'Organisation révolutionnaire et de lui avoir livré certains renseignements qui avaient fini par transpirer. Depuis lors, devenu membre actif du mouvement, il militait toujours en compagnie de Francis-Joseph Mac Philipp, et les deux hommes étaient connus, dans les milieux révolutionnaires, sous le nom de "jumeaux du diable".

"Eh bien, Gypo, dit enfin Mac Philipp, comment vont les choses ?"

Bien que grêle et fêlée, la voix de Mac Philipp était empreinte d'une sincérité farouche qui lui donnait une force extraordinaire, comme celle qu'on sent dans le pépiement d'un oiselet à qui l'on vole son nid.

"Leur as-tu laissé les lettres que je t'avais confiées ?" continua-t-il après avoir repris un instant haleine. "je n'ai reçu aucune nouvelle de la maison depuis que je t'ai vu, la nuit où il m'a fallu m'enfuir dans les montagnes ? Que se passe-t-il, Gypo ?"

(extrait du chapitre premier)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Liam O'Flaherty
Enya75   04 décembre 2018
Liam O'Flaherty
Je suis né sur des rochers balayés par les tempêtes et je déteste la douceur mièvre des terres dorées par le soleil.
Commenter  J’apprécie          70
Wendat69   28 avril 2021
L'âme noire de Liam O'Flaherty
"Mon errance se poursuit, interminablement. Je suis le seigneur de la nature. Je guéris et je tue aveuglément. Avec le même rugissement de colère j'excite certains hommes jusqu'à la frénésie et j'en apaise d'autres. Je suis la tristesse de la joie. Je suis la férocité de la beauté." Ainsi murmurait l'océan (...)
Commenter  J’apprécie          60
gill   05 mars 2012
Insurrection de Liam O'Flaherty
La place était petite et oblongue. Sur ses côtés asymétriques s'ouvraient cinq rues de largeur différente. Les maisons, presque toutes très vieilles, avaient un toit crevé et des murs affaissés. Aucune d'entre elles ne comprenait plus de deux étages, le sol était pavé de pierres rondes entre lesquelles se trouvaient du crottin de cheval séché et des brins de foin.

Les deux jeunes hommes en civil avaient le dos tourné à un abreuvoir en ciment au centre de la place. Ils tenaient leurs mains en l'air au-dessus de leur tête. Leur visage était pâle et maigre ; leur corps, rabougri et sous-alimenté ; leurs vêtements, élimés et déchirés. Ils portaient une casquette de tweed gris et un foulard de couleur...

(extrait du chapitre XVIII)
Commenter  J’apprécie          50
GeorgesSmiley   30 janvier 2019
Le mouchard de Liam O'Flaherty
L'Irlande, où il pleut tous les jours, est ravagée par l'alcoolisme, par la politique et par le courage de ses habitants.*

* extrait de la préface par Steeve Passeur.
Commenter  J’apprécie          60
rbreizh   08 juin 2018
Insurrection de Liam O'Flaherty
Je suis le rebelle par excellence, clama-t-il d'un ton de défi. Je m'insurge contre la conception du bien et du mal généralement reçue à notre époque. Je m'insurge contre toutes les formes de gouvernement, car elles sont toutes basées sur la même conception erronée de la morale. Enfin, je m'insurge contre l'idée que l'homme est le centre de l'univers et qu'il est fait à l'image de Dieu. Pour moi, c'est là un blasphème et une monstrueuse sottise; c'est la source de tous nos maux.
Commenter  J’apprécie          40
GeorgesSmiley   03 février 2019
Le mouchard de Liam O'Flaherty
L'avenir promettait une république de travailleurs, quelque part dans le lointain. Il n'y aurait plus de quartiers pauvres, personne ne crèverait plus de faim, les femmes ne seraient plus malades, les enfants ne souffriraient plus des oreillons ni du rachitisme et de la rougeole avec cette régularité diabolique. Que lui importait que sa famille vécut actuellement dans un misérable taudis et que sa femme se ruinât la santé à force de trimer ? C'était dans l'ordre. La "cause" était au-dessus de ces contingences. "Toujours lutter sans espoir de récompense !" songea-t-il soudain.

Cette pensée avait à peine pénétré en son cerveau qu'une autre pensée, se précipitant avec une vitesse effrénée, lui donna la chasse. Tirant furieusement sur sa pipe, il recula, épouvanté.

Même "mentalement", il était dangereux de vouloir quitter l'Organisation sans en être expulsé. Somme toute, son zèle s'inspirait de la terreur.
Commenter  J’apprécie          30
Shan_Ze   16 juin 2014
L'extase d'Angus de Liam O'Flaherty
Tu t’y réveilleras pour découvrir que mes promesses ne sont rien auprès de l’extase que tu vas connaître.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Meto, la maison

Combien d'enfants logent dans la maison?

82
45
70
64

10 questions
171 lecteurs ont répondu
Thème : Méto, Tome 1 : La maison de Yves GrevetCréer un quiz sur cet auteur

.. ..