AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.85 /5 (sur 213 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Londres , le 22/01/1788
Mort(e) à : Missolonghi, Grèce , le 19/04/1824
Biographie :

George Gordon Byron, généralement appelé Lord Byron, est un poète britannique.

Bien que classique par le goût, il représente l'une des grandes figures du romantisme britannique. Ses œuvres les plus connues sont les brefs poèmes She walks in beauty, When we two parted et So, we'll go no more a roving ainsi que ses poèmes narratifs "Le Pèlerinage du chevalier Harold" et "Don Juan".

Il a eu une vie mouvementée, a beaucoup voyagé en Europe en pleines guerres napoléoniennes, s'est marié pour se ranger, a eu une fille de sa femme et une autre de sa demi-soeur. Il a soutenu moralement et financièrement la lutte de la Grèce pour son indépendance et il est mort dans ce pays de la fièvre des marais. Sa vie est rythmée entre l'écriture, les voyages et les femmes.

Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Le premier codeur au monde est... une codeuse. Ada Lovelace, la seule enfant légitime du poète Lord Byron, a créé le 1er programme informatique, en 1843. Voici son histoire, alors que la Gaîté Lyrique à Paris consacre une exposition à ce que les femmes ont apporté au numérique, "Computer Grrrls". Génie visionnaire, elle invente le premier algorithme logiciel, soit le premier programme publié destiné à être exécuté par une machine. Son parcours, spectaculaire et inattendu, elle l'a conduite à aller à l'encontre des stéréotypes de la bonne société britannique sexiste, en pleine la révolution industrielle. Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/UCd5DKToXYTKAQ6khzewww2g/?sub_confirmation=1 Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture/
+ Lire la suite
Podcasts (3) Voir tous

Citations et extraits (115) Voir plus Ajouter une citation
Lord Byron
Nastasia-B   15 mai 2013
Lord Byron
Nous pouvons éprouver ou imaginer le regret avec lequel on contemple les ruines de cités, jadis capitales d'empires : les réflexions suggérées par de tels objets sont trop banales pour être répétées ici. Mais jamais la petitesse de l'homme et la vanité de ses meilleures vertus [...] n'apparaissent plus frappantes qu'au souvenir de ce que fut Athènes et qu'au constat de ce qu'elle est. [...] Il était réservé à un minable antiquaire, et à ses vils agents, de rendre cette ville aussi méprisable qu'eux-mêmes et leurs carrières.



Notes de Childe Harold's Pilgrimage.
Commenter  J’apprécie          700
Lord Byron
Kittiwake   28 août 2015
Lord Byron
Il y a de la musique dans le soupir du roseau ; Il y a de la musique dans le bouillonnement du ruisseau ; Il y a de la musique en toutes choses, si les hommes pouvaient l'entendre.
Commenter  J’apprécie          670
Lord Byron
dancingbrave   09 février 2019
Lord Byron
Borné dans sa nature, infini dans ses vœux,

L’homme est un dieu tombé qui se souvient des cieux.
Commenter  J’apprécie          596
Lord Byron
milamirage   09 octobre 2013
Lord Byron
Oh ! qui pourrait peindre nos émotions... excepté celui dont le cœur les a éprouvées ?

Commenter  J’apprécie          520
araucaria   09 avril 2014
Le prisonnier de Chillon et autres poèmes de Lord Byron
Nous n'irons plus vagabonder tous deux,

Nous attardant dans la nuit tutélaire,

Bien que le coeur soit toujours amoureux

Et que la lune reste claire.



Car l'épée vit plus longtemps que sa gaine

Et l'âme vit plus longtemps que les os.

Il faut bien que le coeur reprenne haleine,

Que l'amour se mette en repos.



Bien que la nuit soit douce aux amoureux

Et que le jour trop tôt nous importune,

Nous n'irons plus vagabonder tous deux

A la lumière de la lune.
Commenter  J’apprécie          480
Lord Byron
palamede   01 novembre 2016
Lord Byron
Le Premier Baiser de l’amour



Arrière les fictions de vos romans imbéciles, ces trames de mensonges tissues par la Folie ! Donnez-moi le doux rayon d’un regard qui vient du cœur, ou le transport que l’on éprouve au premier baiser de l’amour.



Rimeurs, qui ne brûlez que du feu de l’imagination, dont les passions pastorales sont faites pour le bocage, de quelle heureuse source d’inspiration couleraient vos sonnets, si vous aviez savouré le premier baiser de l’amour !



Si Apollon vous refuse son aide, si les neuf sœurs paraissent vouloir s’éloigner de vous, ne les invoquez plus, dites adieu à la muse, et essayez de l’effet que produira le premier baiser de l’amour.



Je vous hais, froides compositions de l’art. Dussent les prudes me condamner et les bigots me désapprouver, je recherche les inspirations d’un cœur qui bat de volupté au premier baiser de l’amour.



Vos bergers, vos moutons, tous ces sujets fantastiques peuvent amuser parfois, mais ne pourront jamais émouvoir. L’Arcadie n’est, après tout, qu’un pays de fictions ; que sont ces visions-là, comparées au premier baiser de l’amour ?



Oh ! ne dites pas que l’homme, depuis sa naissance, depuis Adam jusqu’à nos jours, a été soumis à la loi du malheur ; il y a encore sur la terre quelque chose du paradis, et l’Eden revit dans le premier baiser de l’amour.



Quand l’âge aura glacé notre sang, quand nos plaisirs auront disparu, — car les années pour s’enfuir ont les ailes de la colombe — le souvenir le plus cher et qui survivra à tous les autres, celui que notre mémoire aimera le plus à se rappeler, c’est le premier baiser de l’amour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
Lali   06 février 2013
Poèmes de Lord Byron
Pour toi, douce sœur mienne, dans ton cœur,

Je me sais sûr, comme toi dans le mien;

Nous fûmes, sommes — je suis comme tu es —

Des êtres ne pouvant s’abandonner;

Et c’est ainsi, ensemble ou séparés,

De l’aube de la vie au lent déclin

Enlacés. — Vienne la mort lente ou prompte,

Toujours le lien premier sera le lien ultime!
Commenter  J’apprécie          350
Lord Byron
Nastasia-B   11 mai 2013
Lord Byron
And now I'm in the world alone, upon the wide, wide sea.

(Et maintenant je suis de par le monde, seul, sur la vaste, vaste mer.)



(N. B. : traduction non contractuelle de votre servante.)
Commenter  J’apprécie          341
Nastasia-B   07 mai 2013
Childe Harold (Le Pèlerinage sire Harold) de Lord Byron
La voile enfle où, vifs, s'engouffrent les vents,

Heureux de l'arracher à son enfance.

Les rochers blancs s'estompent loin devant,

Se perdent vite en l'écume qui danse.

Peut-être alors, de son désir d'errance,

Il se repent ;



(The sails were fill'd, and fair the light winds blew,

As glad to waft him from his native home ;

And fast the white rocks faded from his view,

And soon were lost in circumambient foam :

And then, it may be, of his wish to roam

Repented he, )



Commenter  J’apprécie          280
Nastasia-B   20 mai 2013
Childe Harold (Le Pèlerinage sire Harold) de Lord Byron
Le cœur qui te regarde, ô Grèce, est froid

S'il n'est comme l'amant devant l'argile

De l'aimée ; dur l'œil sans pleur quand il voit

Tes murs, tes autels, que le temps mutile,

Volés. Veiller eût été plus utile

Ces reliques que plus on ne restaure.

Maudite heure où l'Anglais quitta son île

Pour ensanglanter ton sein triste encore,

Ravir tes Dieux défaits vers ce Nord qu'ils abhorrent.



(Cold is the heart, fair Greece, that looks on thee,

Nor feels as lovers o'er the dust they loved;

Dull is the eye that will not weep to see

Thy walls defaced, thy mouldering shrines removed

By British hands, which it had best behov'd

To guard those relics ne'er to be restored.

Curst be the hour when their isle they roved,

And once again thy hapless bosom gored,

And snatch'd thy shrinking Gods to northern climes abhorr'd !)
Commenter  J’apprécie          262
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Littérature anglaise : XVIIIème ou XIXème siècle ?

Orgueil et préjugés - Jane Austen

18ème siècle
19ème siècle

20 questions
9 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature anglaise , 19ème siècle , 18ème siecleCréer un quiz sur cet auteur
.. ..