AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 978B007S02NIW
(05/04/2012)
3.46/5   47 notes
Résumé :
On lui attribue la paternité du vampirisme dans la littérature suite à sa nouvelle Le Vampire (The Vampyre). Son personnage de Lord Ruthven est considéré comme le premier vampire (tel que nous le connaissons aujourd'hui) dans une oeuvre de fiction.
Acheter ce livre sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
AMR_La_Pirate
  23 juillet 2020
Avec cette nouvelle, le Vampire, John William Polidori a sorti cette créature fantastique du domaine folklorique et traditionnel où il était jusqu'alors cantonné pour en faire un véritable personnage littéraire.
John William Polidori était le médecin personnel de lord Byron et le suivait dans ses voyages. À ce titre, il était présent en 1816 avec, entre autres Marie Shelley, lors du concours amical d'écriture d'histoires fantastiques qui verra naître Frankenstein où le Prométhée moderne…
Le vampire dont il est question ici, Lord Ruthven, est un homme séduisant, mystérieux, aux étranges yeux gris, manipulateur et cruel, décadent et dépravé. La légende raconte que John William Polidori se serait directement inspiré de Lord Byron pour construire la personnalité de sa créature.
Aujourd'hui, ce texte peut sembler un peu désuet avec des ficelles un peu trop apparentes. Il ne faut jamais oublier son caractère fondateur…
Tout est là : des jeunes gens riches et oisifs, des voyages dans des pays lointains, l'immortalité, l'innocence des victimes… L'action débute en Angleterre, puis se développe en Grèce où le naïf Aubrey pense échapper à la mauvaise influence de son inquiétant ami… L'ambiance angoissante, gothique, mortifère transparait et préfigure l'aura littéraire qui sera celle de Dracula, la figure moderne du vampire.
Décédé de manière mystérieuse à 25 ans, celui qui servait de souffre-douleur à Lord Byron n'a pas eu le temps de peaufiner sa créature. La première publication de cette nouvelle a d'ailleurs été attribuée à son mentor.
Il est parfois bon de revenir aux sources…
https://www.facebook.com/piratedespal/
https://www.instagram.com/la_pirate_des_pal/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Blog_Oceane
  30 août 2020
J'ai lu cette nouvelle du 17/10/2019 au 19/10/2019.
Je vais vous parler d'une nouvelle pas méga connue : le Vampire de Polidori. Cette nouvelle a été écrite dans le même contexte que Frankenstein de Mary Shelley. Oui, Polidori était avec Lord Byron, le couple Shelley et la demi-soeur de Mary Shelley (qui était la maîtresse de Lord Byron) et oui, il a écrit cette nouvelle dans le cadre du concours d'écriture. Cependant, pendant longtemps, on a cru que cette nouvelle appartenait à Lord Byron (la star du milieu littéraire au début du XIXème siècle en Angleterre) comme Polidori était son secrétaire et médecin. Il avait pris un brouillon de Lord Byron pour faire cette nouvelle.
Après vous avoir décrit brièvement le contexte, vous comprendrez qu'après Frankenstein, cette nouvelle était la plus avancée dans leur session d'écriture.
Evoquons l'intrigue, elle peut vous paraître banale et classique mais à l'époque, la figure du vampire n'était pas hyper employée en littérature, ce n'était que des mythes et légendes. J'ai un peu mené des recherches (mais bon je ne suis pas une spécialiste) mais la première oeuvre littéraire évoquant un vampire qu'on connaisse est La fiancée de Corinthe de Goethe écrit en 1797 (environ). Ainsi, la figure du vampire commençait à s'étendre et en 1819 le Vampire de Polidori est dans la place.
Bon on retrouve les codes classiques du vampire : celui qui s'en prend aux femmes la nuit, semblable à nous en apparence mais il est plus fort et bien sûr, il ne meurt pas même quand il se prend une balle. C'est Superman mais version démoniaque et moins de pouvoirs. J'avoue que j'ai fortement apprécié cette lecture courte et intense où on suit Aubrey dans sa déchéance mais aussi les vampires existent surtout qu'il en côtoie un sans le savoir. Voilà, je ne dirais pas plus de l'intrigue pour ne pas plus spoiler. Maintenant, je vais vite évoquer les similarités que cette nouvelle a avec Frankenstein (oui je l'ai étudié avec cette nouvelle donc forcément, je me suis mise à chercher les ressemblances et différences).
Nous pouvons retrouver la nature avec l'orage comme indice pour prévenir qu'il va se passer un truc, la figure du monstre, la folie... En fait, pour faire simple, ils ont tous les 2 les codes du roman gothique (le romantisme noir) des anglais après Frankenstein est certes un roman gothique mais il est plus un patchwork de genres littéraires (épistolaire, roman gothique, champêtre...).
Pour conclure, je vous conseille de lire cette nouvelle pour xx raisons. La première c'est découvrir un auteur pas très connu (et il aura écrit peu d'oeuvres vu qu'il est mort très jeune à 25 ans), découvrir un peu le roman gothique ou la tendance littéraire en Angleterre au début du XIXème siècle (la France va s'inspirer d'eux pour le Romantisme), découvrir l'univers vampiresque il est considéré c'est la première figure de vampire clairement identifiée dans la littérature (La Fiancé de Corinthe la figure du vampire n'est pas super claire ou bien mis en évidence par l'auteur en affirmant que c'est un vampire), on s'approche d'Halloween doucement et c'est court.
Ma note : 8/10
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Laureneb
  27 juillet 2021
La première apparition du vampire dans la littérature, et déjà plein de clichés : un homme pâle, nerveux, d'une politesse froide sans chaleur, fréquentant la haute société mais sans affections profondes, fuyant la lumière, ect. Oui, on peut voir en lire Ruthen une source d'inspiration pour le comte de Monte-Cristo, comme Manfred de lord Byron - deux références citées par Dumas lui-même dans son roman. Mais le personnage n'est pas approfondi, tout de suite présenté comme un monstre, plutôt que vu avec des failles psychologiques internes.
Les autres personnages sont très stéréotypés aussi : les jeunes filles sont forcément des vierges charmantes quoiqu'un peu mélancoliques, et Aubrey est assez ridicule, trop naïf, trop simple.
Le plus grand intérêt de ce court texte réside donc, selon moi, non dans ses personnages ou son intrigue, mais dans sa participation à la fondation de ce qu'Edward Saïd a nommé l'orientalisme au début du XIX ème siècle, à savoir un goût pour l'Orient. Ici, c'est une description de la Grèce - vue comme orientale encore, à travers ses ruines antiques où courent chèvres sauvages et jeunes filles enfants, belles, forcément, mais aussi ses peurs et ses mythes présentés comme un folklore arriéré et superstitieux par le lord anglais incarnant le progrès.
Un intérêt plus dans la place dans la littérature que pour son intrigue donc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Corboland78
  02 septembre 2022
John William Polidori (1795-1821) est un écrivain italo-anglais. Il est notamment connu pour sa nouvelle le Vampire (1819). Pour écrire ce texte, Polidori est parti d'un brouillon de Lord Byron écrit en Italie lors de l'été qu'ils ont passé ensemble, avec le couple Percy et Mary Shelley en 1816. Dans le but d'attirer l'attention des lecteurs et d'utiliser la notoriété du poète, le Vampire paraîtra tout d'abord sous le nom de Lord Byron. Si le personnage du Vampire n'est pas une nouveauté dans la littérature, il est admis que cette nouvelle le popularisera auprès des lecteurs.
Londres. Aubrey, riche orphelin anglais, rêveur et à l'imagination fertile fait la connaissance de Lord Ruthven nouvellement arrivé en ville et qui fait forte impression dans les salons et les réceptions. Etrange, inquiétant et froid, ils attirent les femmes mais semblent s'en désintéresser. Les deux hommes s'entendent néanmoins et la curiosité d'Aubrey le pousse à le suivre à travers l'Europe, sous prétexte de parfaire son éducation. Bruxelles, Rome… le Lord est de plus en plus étrange, partout il recherche les lieux où règne le vice, quand il fait la charité elle porte toujours malheur à leur destinataire et il a pour habitude de fréquenter des femmes vertueuses qui sombrent dans le vice quand il les quitte…
Aubrey décide de le quitter et il part pour la Grèce où il tombe sous le charme de Ianthe, jeune fille qui lui fait découvrir les ruines historiques et lui révèle les peurs locales ayant trait aux vampires. Aubrey se rit de ces croyances mais quand la jeunette est assassinée et qu'il retombe sur le chemin de Lord Ruthven, son inquiétude croit car il comprend que c'est lui qui a tué Ianthe et qu'il est certainement un vampire ! Ils continuent néanmoins à explorer le pays jusqu'à ce qu'ils soient attaqués par des brigands qui tuent Lord Ruthven, lequel avant d'expirer fait jurer à Aubrey, pour qu'il sauve son honneur, de ne jamais rien dire de lui à qui que ce soit. le jeune homme accepte et retourne à Londres auprès de sa soeur qui va faire son entrée dans le monde.
Boum ! Badaboum ! Et j'abrège, voilà notre Lord qui déboule dans le paysage et se propose d'épouser la soeur d'Aubrey ! Son frère devient à moitié fou, son serment lui interdit de dire ce qu'il sait du mort-vivant et il doit pourtant interdire ce mariage diabolique…
Pas mal du tout cette classique histoire de vampire. Il est évident qu'aujourd'hui ça semble banal, j'en ai lu d'autres du même tonneau, mais en format court et vite troussé, j'ai vraiment bien aimé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
PsychikFab
  02 avril 2017
En Angleterre, un jeune et riche orphelin rencontre un curieux mais charismatique personnage : Lord Ruthven qui ne tarde pas à le prendre sous sa coupe. Mais lors d'un voyage à Rome, le jeune homme s'aperçoit que le dépravé Ruthven s'amuse à répandre le malheur autour de lui. Pensant échapper à son influence néfaste, il s'enfuit en Grèce où il va rencontrer Ianthe , une jeune paysanne dont il tombe amoureux. Mais Lord Ruthven n'est pas loin et ne pas pas tarder à revenir tourmenter le pauvre Aubrey.
Durant l'été 1816, Lord Byron et son ami John William Polidori résident à la villa Diodati située près du Lac Léman en Suisse. Ils reçoivent la visite de Percy et Mary Shelley et lors d'une journée où la pluie tombe sans interruption, Byron propose à ses invités d'écrire chacun une histoire fantastique. C'est ainsi que Mary Shelley commencera la rédaction de son classique « Frankenstein » tandis que Lord Byron livrera un brouillon du « Vampire » qui sera retravaillé plus tard par son ami Polidori.
Ce court récit d'une quarantaine de pages est historique car il semblerait que ce soit la première fois que le vampire apparaît dans la littérature. Elégant, charmeur et dangereux, ce Lord Ruthven évoque d'ailleurs furieusement « Dracula » tel qu'il est présenté dans le film de Coppola,. Court et efficace, il remporta un vif succès à l'époque mais celui, phénoménal, du « Dracula » de Bram Stoker quelques années plus tard va doucement le faire plonger dans l'oubli. Il est donc à redécouvrir et, au-delà du contexte entourant sa genèse, il mérite sa place parmi les grands textes du genre fantastique.
Lien : https://www.takalirsa.fr/le-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
CiryaherCiryaher   17 janvier 2014
Il se trouve dans une obscurité profonde; cependant le son des mêmes voix guide encore ses pas. On paraît ne pas s’apercevoir de son entrée, quoiqu’il appelle à grands cris; en s’avançant, il heurte un homme qui le saisit, et une voix s’écrit : se rira-t-on encore de moi ? Un éclat de rire succède à ses paroles, il se sent alors fortement serré par une force plus qu’humaine : résolu de vendre chèrement sa vie,il oppose de la résistance; mais c’est en vain, il est bientôt violemment renversé. Son ennemi se précipitant sur lui, et appuyant son genou sur sa poitrine, portait déjà ses mains à sa gorge, lorsque la clarté de plusieurs torches, pénétrant par l’ouverture qui donnait passage à la lumière du jour, le force d’abandonner sa victime; il se lève aussitôt, et s’élance dans la forêt. On entendit le froissement des branches qu’il heurtait dans sa fuite, et il disparut.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Corboland78Corboland78   02 septembre 2022
Au milieu des dissipations qui accompagnent un hiver londonien, l’on vit un jour apparaître, dans les diverses soirées offertes par ceux qui donnent le ton, un membre de la noblesse qui se distinguait d’avantage par ses singularités que par son sang. Il contemplait les réjouissances qui l’entouraient comme s’il n’y pouvait point participer. On eût dit qu’il ne prêtait attention au rire et à la légèreté des belles personnes que pour les mieux étouffer d’un regard et pour emplir de peur ces poitrines où régnait l’insouciance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LaurenebLaureneb   27 juillet 2021
Il prit, en un mot, les rêves des poètes pour les réalités de la vie.
Commenter  J’apprécie          00

Video de John William Polidori (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John William Polidori
David Meulemans, président des éditions Aux Forges de Vulcain vous présente l'ouvrage "Le vampyre" de John William Polidori . Rentrée littéraire janvier 2019.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2285437/john-william-polidori-le-vampyre
Notes de Musique : Free Music Archive
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : gothiqueVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Comtes de vampires

Quand t'es le premier opus de serie Twilight est sortie en france ?

en janvier 2009
en fevier 2012
en juillet 2002

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Contes de vampires de John William PolidoriCréer un quiz sur ce livre