AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.86 /5 (sur 207 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Liège , le 25/09/1906
Mort(e) à : Bruxelles , le 16/04/1996
Biographie :

Madeleine Bourdouxhe est une écrivaine belge.

L’œuvre qui fit la renommée de l'auteur, qui enthousiasma Jean Paulhan et fut saluée par Simone de Beauvoir, "La femme de Gilles" est un roman sur la jalousie et l'amour absolu qui mène à l'oubli de soi. Il a été adapté au cinéma en 2004 par Frédéric Fonteyne.

Source : wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Extrait 3, film "La femme de Gilles", de Frédéric Fonteyne, 2003.


Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1   05 septembre 2015
La femme de Gilles de Madeleine Bourdouxhe
Il était a elle cet homme-la.... Et elle l'aimait au point que, tout de même, elle avait bien le droit de le défendre, de le garder, a elle... a elle... Et rien n'y ferait... personne d'autre n'avait le droit... pas même lui de se détacher d'elle... Quoi qu'il arrivât, quoi qu'il fut arrivé, il ne fallait pas faire d’éclat. Seulement veiller, et n'agir qu'en de petits actes subtils, et garder intact cet amour autour de lui, et auquel il reviendrait : elle l'aimait, on n’échappe pas a un tel amour...
Commenter  J’apprécie          260
rabanne   27 avril 2020
La femme de Gilles de Madeleine Bourdouxhe
Elle épiait, inquiète, les premières lueurs plus précises, mais rien ne bougeait dans cette pâle clarté. Elle eut l'impression qu'une aide mystérieuse lui venait de l'extérieur et elle bénit cette aube complice qui n'en finissait pas.

Les yeux ouverts sur cette fausse promesse, Élisa s'exerça à souffrir sans pleurer.
Commenter  J’apprécie          230
Annette55   15 juin 2017
La femme de Gilles de Madeleine Bourdouxhe
"Tu es seule devant la plus grande douleur de ta vie.

La souffrance l'enlisait en vagues successives et toujours plus lourdes.

Elle sentit que bientôt elle allait s'abandonner et tout compromettre ."
Commenter  J’apprécie          190
diablotin0   08 décembre 2018
La femme de Gilles de Madeleine Bourdouxhe
"Pour votre pénitence, vous direz une dizaine de chapelets." Pour votre pénitence ?... Soit, elle réfléchira après. (...) Ce qu'elle attendait c''était une aide pour reconstruire sa vie terrestre... qu'on l'apaisât en lui disant qu'elle avait bien agit jusqu'ici et que dans cette voie elle devait continuer... qu'on la conseillât pour ramener Gilles à elle et pouvoir enfin recréer la vie...
Commenter  J’apprécie          150
missmolko1   19 mai 2013
Les jours de la femme Louise et autres nouvelles de Madeleine Bourdouxhe
Et pour la seconde fois. Ainsi déjà, lorsque de ses poignets ouverts s'écoulait sa vie refusée. On étancha le sang autour d'elle, on l'effaça de sa robe. On n'empêcha la source condamnée de se tarir. Comme le sang les effraye vite. Ont-ils cru que le spectacle de sa vie rendue la distrairait de sa mort. Cette fois elle a choisi sa mort certaine. Elle ne l’appellera pas. Elle ne la fera pas s'insinuer doucement en elle, soumise au temps ou à l'intervention. Elle se jettera vers elle, elle se lancera au cœur d'elle-même, comme l'oiseau saisi de ciel prend son envol d'un haut étage, comme la fleur que l'on jette d'une fenêtre au vainqueur qui passe.
Commenter  J’apprécie          140
diablotin0   07 décembre 2018
La femme de Gilles de Madeleine Bourdouxhe
Et maintenant elle était là toute seule, assise sur un tas de pierres, fatiguée et transit, avec un amour un peu trop lourd.
Commenter  J’apprécie          150
diablotin0   07 décembre 2018
La femme de Gilles de Madeleine Bourdouxhe
Et elle fit comme s'il n'y avait rien eu de lourd dans son coeur, hormis cette joie douloureuse et épuisante que tout amour comporte.
Commenter  J’apprécie          130
diablotin0   09 décembre 2018
La femme de Gilles de Madeleine Bourdouxhe
Il y a de ces malchances si déconcertantes que l'on ne peut admettre tout de suite leur réalité.
Commenter  J’apprécie          120
rabanne   27 avril 2020
La femme de Gilles de Madeleine Bourdouxhe
Son pantalon épais de travailleur se maintient sans ceinture sur ses hanches puissantes. Il a le corps sec et fort des ouvriers du pays.

Mais ses yeux sont bien plus beaux que ceux de tous les autres.
Commenter  J’apprécie          110
adtraviata   03 avril 2018
A la recherche de Marie de Madeleine Bourdouxhe
Octobre fut beau, d’une température égale, chacun e ses jours éclairé d’un soleil pâle. Il y avait dans l’air une mort paisible, sans heurt : les arbres de Paris se défeuillaient doucement.



Il n’y avait en Marie ni enthousiasme, ni haine, ni détresse. Pas d’indifférence non plus. Mais plutôt comme une paix farouche. Si elle éprouvait un désir, c’était celui d’être un homme qui marche sur une route, couche et mange au hasard, s’assied sur un ta de pierres et coupe son pain avec un canif. Si elle éprouvait une joie, c’était l’étrange et dure jouissance de la disponibilité. Elle marchait d’un pas sûr, les yeux lucides, la tête haute – beaucoup trop haute. Et la saisons de l’année mourait trop tendrement pour la saison du coeur, qui, au souvenir d’une nuit, se marquait d’une fulguration, clarté trop crue, presque froide. (p. 75)
Commenter  J’apprécie          90

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Madeleine Bourdouxhe (316)Voir plus


Quiz Voir plus

Poésie pour les fortiches!

Qui a écrit ce beau poème avec des verbes à l'imparfait du subjonctif? Oui, dès l’instant que je vous vis, Beauté féroce, vous me plûtes ; De l’amour qu’en vos yeux je pris, Sur-le-champ vous vous aperçûtes ; Mais de quel air froid vous reçûtes Tous les soins que pour vous je pris !

Hugo
Ronsard
du Bellay
Alphonse Allais

4 questions
8 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur