AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.65/5 (sur 7188 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Grand Rapids, Michigan , le 05/12/1961
Biographie :

Laura Kasischke est une poétesse, nouvelliste et romancière américaine.

Elle fait des études supérieures à l'Université du Michigan où elle obtient un MFA en 1987. Elle devient ensuite professeur de langue anglaise et d'écriture au Residential College de l'Université du Michigan à Ann Arbor en Michigan.

Elle amorce sa carrière en littérature par la parution de plusieurs recueils de poésie dans les années 1990, certains publiés par les presses de l'Université du Michigan, d'autres ayant connu une parution dans des revues ou gagné de nombreux prix littéraires, dont le Hopwood Awards.

Sa poésie, "Wild Brides" (1992), est traduite en français sous le titre "Mariées rebelles". En parallèle à son activité de poétesse, elle devient romancière à partir de 1997 et la parution de "À Suspicious River" ("Suspicious River"), adapté au cinéma par la réalisatrice canadienne Lynne Stopkewich en 2000.

Son second roman "Un oiseau blanc dans le blizzard" ("White Bird in a Blizzard", 1999) est adapté au cinéma en 2014 avec Eva Green et Shailene Woodley.

"La vie devant ses yeux" ("The Life Before Her Eyes", 2002) est à l'origine du film éponyme réalisé par Vadim Perelman, avec Uma Thurman et Evan Rachel Wood, sorti en 2008.

Son cinquième roman, "À moi pour toujours" ("Be Mine", 2007) devient un best-seller national aux États-Unis. "Esprit d'hiver" ("Mind of Winter", 2013), finaliste des prix Femina et Médicis étranger, obtient le grand prix des lectrices Elle 2014.

Elle a gagné de nombreux prix littéraires. Elle a reçu la Bourse MacDowell et la Bourse Guggenheim en 2009.

Laura Kasischke vit à Chelsea, dans le Michigan, avec sa famille.

son site : http://www.laurakasischke.com/

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Laura Kasischke   (15)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (23) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Où sont-ils maintenant, Laura Kasischke

Podcasts (6) Voir tous


Citations et extraits (596) Voir plus Ajouter une citation
…il n’y a pas d’adjectifs pour décrire la légèreté, la blancheur légère que je ressens. C’est comme si j’avais été prise dans un filet diaphane – je suis désincarnée, le filet ne retient que mon essence, qui flotte dans la brise. Ou alors, comme si j’avais des poids attachés à mes poignets et à mes chevilles, mais ces poids sont plus légers que moi, comme si je portais une robe faite d’émotions – un tricot humide et invisible.
Commenter  J’apprécie          420
Septembre tirait à sa faim et le temps faisait un effort concerté pour changer. Le ciel était désormais plus lavande que bleu, et il flottait dans l’air de feuilles affadies, amollies, lâchant prise, en perte de vitesse.
(page 151)
Commenter  J’apprécie          390
Durant toute la journée, un soleil humide avait tenté de s'extraire d'un nuage gris, dépenaillé, sans contours, pour finir par renoncer et se laisser sombrer derrière l'horizon.
Commenter  J’apprécie          390
Parfois l’âme pouvait être derrière le corps, peut-être, mais parfois elle pouvait être à côté ou en dessous, ou au-dessus, mais oui, actuellement, elle se trouvait à l’intérieur. Un livre, par exemple, avait son âme dans le creux entre les deux pages du milieu. C’était typique des choses pliables. Comme les papillons qui avaient l’âme où leurs deux ailes se rejoignaient.

Commenter  J’apprécie          382
Son frère aîné avait été tué au Viêt-nam. Ses parents, qui ne s’en étaient jamais remis, avaient succombé au genre de maladie dont meurent les gens recrues de chagrin : crise cardiaque pour son père, cancer de l’estomac pour sa mère.
(page 93)
Commenter  J’apprécie          370
Celle-ci avait trop regardé de clips vidéo. Elle cherchait à ressembler à ces blondes anémiques, coiffées en pétard, qui se trémoussent derrière le groupe. Elle avait le cheveu gras. Un piercing dans le nez. Son jean s’accrochait à la saillie de ses os iliaques. Le genre avec qui Craig aurai pu sortir quelques semaines, là-bas à la maison.
(pages 16-17)
Commenter  J’apprécie          360
Je porte une chemise de nuit faite de brume, dans laquelle je suis invisible.
Commenter  J’apprécie          370
L’hiver nous est tombé dessus en petits fragments célestes brillants d’oxygène et d’éther, qui viennent frapper le sol comme de minuscules éclats de verre froid.
Commenter  J’apprécie          360
Allaient-ils, Clark et elle, et ce merveilleux miracle des jumeaux, se muer, comme cela semblait désormais l’usage, en un de ces systèmes de garde alternée ? En un dispositif défini et paraphé par un juge ? Du jeudi au lundi avec Mira. Du lundi au jeudi avec Clark. Ou bien une semaine chacun ? Ou de quinze jours en quinze jours ? Jours de vacances pris en compte et partagés en deux parties absolument égales ?
(page 249)
Commenter  J’apprécie          310
En vérité, ma mère a disparu vingt ans avant le jour où elle est réellement partie. Elle s’est installée dans la banlieue avec un mari. Elle a eu un enfant. Elle a vieilli un peu plus chaque jour – de cette façon qu’ont les épouses et les mères d’âge moyen d’être de moins en moins visibles à l’œil nu. Vous levez peut-être les yeux de votre magazine quand elle entre dans la salle d’attente du dentiste, mais elle est en fait transparente.
Quant à la femme plus jeune qu’elle fut un jour, celle que vous auriez pu remarquer, elle n’est plus qu’un fantôme, une fille spectrale qui s’éloigne et finit par disparaître dans le blizzard.
Commenter  J’apprécie          300

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Laura Kasischke Voir plus

Quiz Voir plus

Des souris et des hommes - John Steinbeck

Comment s'appellent les deux personnages principaux ?

Lennie et Auguste
Slim et Lennie
Slim et Curley
George et Lennie

14 questions
616 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..