AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.49 /5 (sur 429 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Versailles , le 29/06/1947
Biographie :

Marc Villard a plus d'une corde à son arc : en plus d'être écrivain, il est également concepteur graphique, scénariste et dialoguiste pour le cinéma et la télévision.

Il débute en littérature en 1971 avec un recueil de poèmes intitulé "L' Amer". Il anime par la suite plusieurs revues avec des amis poètes comme Darnaudet, Messac et Labarrière.

En 1981, il publie alternativement un roman noir, "Légitime démence", un premier recueil de nouvelles, "Nés pour perdre" et un scénario, "Neige". Il va s'affirmer comme l'un des meilleurs nouvellistes de sa génération avec trois cents nouvelles écrites.

Après plusieurs textes remarqués par leur noirceur, il entre à la "Série noire" en 1984 avec "Ballon mort". Il a collaboré pendant dix ans au Monde de la musique et a écrit des films pour Cyril Collard, Brigitte Roüan et Juliet Berto. Dans ses nouvelles, ses héros sont presque toujours des victimes de la société qui finissent tragiquement.

Rattaché à la génération Pennac, il fait paraître "Rebelles de la nuit" (1987), "Rouge est ma couleur" (1996), "La guitare de Bo Diddley" (2003) et "Un ange passe à Memphis" (2012). Ses personnages sont des perdants de la société ou des musiciens, révélateurs d'un monde disloqué. Généralement considéré comme un spécialiste du texte court (nouvelle, novella), il écrit également des scénarios de BD: "Quand j'étais star" (2008) ou "Happy Slapping" (2010).

Il a publié au fil des ans plusieurs livres autofictionnels rédigés sur un mode humoristique ("Un jour je serai latin lover", "J'aurais voulu être un type bien"). Il dirige la collection Polaroïd (in8).

Depuis plusieurs années, il propose des lectures de ses textes accompagné par des musiciens de jazz : Pierrick Pedron, Eric Le Cardinal, Bernard Lubat, Dominique Delahaye. Il produit également des lectures dessinées avec Chauzy et Peyraud. À ce jour, il a publié plus de 500 nouvelles.
+ Voir plus
Source : evene.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Un aller retour dans le noir 2018 - 10 ans - par Marc Villard
Podcasts (1)

Citations et extraits (118) Voir plus Ajouter une citation
carre   08 mai 2015
Le roi, sa femme et le petit prince de Marc Villard
-J'ai vu la Guigui, hier en ville. Drôlement mignonne pour son âge, s'extasie l'adjoint.

Ouais, mon con, mais c'est pas pour ta gueule.

-Elle a été élevé au lait de chèvre, c'est pour ça ...

Il rit. Heureuse nature.
Commenter  J’apprécie          251
carre   26 novembre 2012
J'aurais voulu être un type bien de Marc Villard
Car au-delà des années et des lieux, c'est toujours le règne du livre-marchandise que vénèrent les marchands. Tiens, c'est pas mal dit, çà, je le caserai dans un prochain débat à la FNAC. Ils devraient adorer.
Commenter  J’apprécie          240
milado   02 février 2013
Avoir les boules à Istanbul de Marc Villard


- Dis donc, Henri, le roi de la drague, c'est quoi ton idéal de femme ?

- Une petite chienne à qui je parlerais mal, à qui je pourrais mettre des baffes dans la gueule.

- On n'est jamais déçu avec toi. Et Lucien, l'homme des grands bois ?

- Euh... Moi, j'voudrais une femme qui me repasse mes chemises bien proprement.

- Ah oui, d'accord, dit Chloé. Une bonniche, quoi.

- Non, non, j'ai pas dit ça.

- Et toi, Le Tallec ? Insiste Tristane.

- Une apparition . Une femme diaphane qui lirait mes textes le soir à la veillée. Et toi, ton idéal masculin ?

- N'importe qui n'ayant rien à voir avec vous trois.

- Abrutie.

Commenter  J’apprécie          190
milado   01 février 2013
Avoir les boules à Istanbul de Marc Villard
Un chat dévore une souris sous le chêne près du garage. La queue de la souris frétille, dépassant de la gueule du greffier. Ce genre d'image m'évoque régulièrement le geste Waffen SS et je me sens habité d'un sentiment résistant très fort. Modeste mais résistant. J'arrache la faucille au râtelier et fais sauter la tête du minet.

Maintenant je cherche un coin pour enterrer le nazi décapité. C'est bien moi, ça : toujours à me mêler du monde en marche.

Commenter  J’apprécie          190
Bazart   17 avril 2018
Les biffins de Marc Villard
Plusieurs collègues avec qui j'ai fait équipe cette année viennent me faire la bise et me taper dans le dos. Il faut que j'assure demain soir. Puis Dany et Babar m'entrainent vers la machine à café et on décide que si le 115 ne nous fait pas signe, nous partons en maraude vers la Cité Curial.
Commenter  J’apprécie          180
milado   29 janvier 2013
Avoir les boules à Istanbul de Marc Villard
DIMANCHE 19

Le curé, Mimile, m'a coincé pour le sermon d'un prochain dimanche. Ça fait partie des servitudes de la résidence. Il me présentera aux fidèles et je prononcerai le sermon à sa place. Mimile me verrait bien parler de Dieu - c'est obligatoire, dit-il - mais pour le reste il envisage des mots forts sur la violence du monde et celle des quartiers défavorisés. Il faut pardonner, d'après lui. À part ça, il tient très bien le brouilly et le chablis, nous y reviendrons. Donc je relis la Bible et c'est génial : trente pages, dix morts. Ce livre est pour moi : j'adore ces mecs, les apôtres, tout ça.
Commenter  J’apprécie          160
milado   05 février 2013
Avoir les boules à Istanbul de Marc Villard
- ... ma foi, je suis satisfait que Le Tallec investisse le créneau littéraire du polar car, pour ce qui me concerne, je vais continuer à écrire comme un porc. Il faut savoir rester à sa place.
Commenter  J’apprécie          170
milado   31 janvier 2013
Avoir les boules à Istanbul de Marc Villard
... je donne un coup de main à Lydia pour le café, dans la cuisine. Elle porte un haut bleu et un short jaune que j'ai du mal à quitter des yeux.

- Tu as réfléchi à l'orgasme dont je t'avais parlé ? dis-je.

- Henri, vous êtes fou. J'ai demandé à ma mère, putain l'engueulade.

- Tu sais toujours pas ce que c'est alors ?

- Ben si.

- comment ça ?

- C'est mon oncle qui m'a montré. Au début ça fait mal mais après c'est super.

- Je le fais très bien également.

- Ah oui ? Vous pouvez porter le café, c'est prêt.

J'adore la campagne, tout est simple.
Commenter  J’apprécie          140
Marc Villard
coco4649   03 novembre 2017
Marc Villard
 

 

Un jour…





un jour

je dis comme ça

un jour



me laisserai

couler

dans la brume

génétique



mieux que l'image

d'une image



l'image elle-même
Commenter  J’apprécie          140
milado   30 janvier 2013
Avoir les boules à Istanbul de Marc Villard
La jeune Lydia qui nous livre les oeufs de la ferme des Lambert se tient dans la cuisine, scotchée à la petite radio d'Antoinette. Elle a quinze ans, les joues roses et une poitrine pharaonique.

- J'écris une étude sur l'orgasme, tu accepterais une interview ? Dis-je.

- Le quoi ?

- L'orgasme.

- c'est un truc médical, non ?



J'ai un peu de mal avec les adolescentes.
Commenter  J’apprécie          130
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

les doigts rouges

Qui voit son frère avec les doigts rouges ?

emilie
ricky
paul
léon

5 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Les doigts rouges de Marc VillardCréer un quiz sur cet auteur
.. ..