AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


Polar et banlieues

Liste créée par Pecosa - 40 livres. Thèmes et genres : romans policiers et polars , roman noir , banlieue , banlieue parisienne



1 Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte
Thierry Jonquet
54 critiques 15 citations

Département du 9-3, septembre 2005. Anna Doblinsky, jeune diplômée, rejoint son premier poste en collège à Certigny. HLM, zone industrielle, trafics de drogue, bagarres entre bandes rivales et influence grandissante des salafistes, voilà pour le décor. Anna est vite rappelée à sa judéité par l?antisémitisme ordinaire des élèves. Seul Lakdar Abdane, jeune beur particulièrement doué, sort du lot. Mais une erreur médicale, qui lui fait perdre l'usage d'une main, va tout bouleverser. Une fois enclenchées, il est des dynamiques qui ne s'arrêtent pas aisément, et la mort est parfois au bout. Commencé bien avant les émeutes des banlieues et le meurtre d'Ilan Halimi, ce roman dit des territoires de la République en train de sombrer dans la barbarie. Ajouter à mes livres
2 Bien connu des services de police
Dominique Manotti
20 critiques 14 citations

Le commissariat de Panteuil, banlieue nord de Paris, future incarnation de la "nouvelle politique de sécurité" du ministre de l?Intérieur ? C?est en tout cas ce que souhaite sa commissaire en cette année 2005. Ce haut fonctionnaire policier ne manque pas d?ambitions: sa politique de maintien de l?ordre dans les quartiers, radicale, théorisée, doit servir les objectifs du ministre et, en passant, sa propre carrière. Ses hommes, sur le terrain s?y emploient à leur manière. Ils font comme ils peuvent, survivent comme ils peuvent, donnent des gages à la hiérarchie, s?arrangent avec les faits, avec les statistiques, avec les règles - ils font le métier, quoi! - dans un climat de tension, de violence et de mensonge, avec la population, avec les « jeunes », avec les autres. Noria Ghozali, commandant aux Renseignements Généraux, observe avec intérêt la vie et les soubresauts de ce commissariat, et notamment les contacts qui sont noués ? sans doute pour la bonne marche des enquêtes - entre certains policiers et certains grands voyous. Et puis, soudainement, des squats, peuplés de travailleurs immigrés, brûlent. Ajouter à mes livres
3 93 Panthers
Jilali Hamham
2 critiques 1 citation

Suite à un coup d'éclat sanglant sur les Champs-Elysées, le groupe terroriste des 93 Panthers déclare l'indépendance de la Seine-Saint-Denis. Après un moment de flottement, les services secrets français passent à la contre-offensive...Un roman qui aborde des thématiques qui se sont, depuis, invitées au premier plan de l'actualité et seront débattues lors de la campagne présidentielle au printemps 2017 : terrorisme, climat de guerre civile, manipulation de la religion par des gangsters, manipulation de l'opinion, montée de l'extrême-droite... Ajouter à mes livres
4 Code 93
Olivier Norek
213 critiques 100 citations

Un cadavre, émasculé, qui rouvre les yeux sur la table d'autopsie. Un portable qui se met à sonner dans le corps d'un jeune toxico, mort de brûlures inexplicables. Malgré quinze ans de terrain en Seine-Saint-Denis, Victor Coste, capitaine de police, se prépare au pire. Et que penser de ces lettres anonymes qui dessinent une première piste : celle d'un mystérieux dossier, le «Code 93» ? Une piste qui, des cercles huppés parisiens aux quartiers déshérités, fera franchir à Coste les limites du périphérique, et de la raison... Ajouter à mes livres
5 Les effarés
Hervé Le Corre
1 critique

Prenez trois types bêtes et méchants. Très méchants. Présentez-leur une belle fille qui n'a pas inventé la minijupe. Très belle. Faites zoner mollement deux jeunots amoureux d'elle. Très amoureux. Arrangez-vous pour que les flics fixent les rendez-vous avec le tact qu'on leur connaît. À l'heure dite, il y aura trop de monde, fatalement. Et ça va mal se passer. Très mal. Ajouter à mes livres
6 Les anges s'habillent en Caillera
Rachid Santaki
15 critiques 2 citations

« Je m?appelle Ilyès. À Saint-Denis, on me connaît sous le surnom du Marseillais. Je suis capable de griller le code d?une carte bleue en un clin d?oeil. Une fois mon travail réalisé, je peux dépenser sans compter. J?ai assumé mes conneries et vu le paquet de fric que cela m?a rapporté, la mise en parenthèses de ma liberté en valait le prix. Saint-Denis a été le théâtre de mes premiers coups. J?ai été assez malin pour passer les diplômes du crime, les autres candidats se sont retrouvés à vendre de la came ou du shit. Certains sont morts, d?autres se sont perdus entre les allers-retours au placard. Au fond de moi, je sais que ma sortie n?est que provisoire et que je vais reprendre la direction de la maison d?arrêt à la moindre erreur. » Ajouter à mes livres
7 Négropolis
Alain Agat
1 critique 2 citations

"Les collègues m'ont demandé de bien vouloir excuser d'éventuels dérapages de ta part. A cause de ta douleur... Quelle bande de tocards ! Et qui s'excuse auprès de moi, hein ? Ton frère a été poignardé et jeté dans la seine y'a quelques heures, et toi tu ne trouves rien de mieux à faire que de vouloir m'étrangler. C'est quoi cette violence ? Votre signe de famille ? Vous avez été baignés dedans et ça vous prend comme une trique tous les matins au réveil..? Putain, c'est quoi ce monde ?" Un jeune Guadeloupéen en prise avec sa propre violence se trouve au milieu d'une guerre de gangs entre la Guadeloupe et la Banlieue parisienne. Ajouter à mes livres
8 La vieille dame qui ne voulait pas mourir avant de l'avoir refait
Margot D. Marguerite
3 critiques 1 citation

Gangsters tourmentés, policiers calculateurs, tueurs sans foi et religieux sans loi n'estimaient pas devoir craindre une vieille dame. Après ce qu'ils lui avaient fait subir, ils avaient tort. Car sa vie était plus longue et plus riche que la leur, ses amitiés plus solides, son esprit plus subtil, sa souffrance et sa soif de vengeance plus terribles. Ajouter à mes livres
9 Balancé dans les cordes
Jérémie Guez
54 critiques 17 citations

Tony est un jeune boxeur; garçon sans histoires, il consacre sa vie au sport, prépare son premier combat pro et se tient à l'écart des trafics qui rythment la vie de sa cité. Mais il doit composer avec une mère à problèmes, qui se laisse entretenir par des voyous. Tout dérape lorsque l'un d'entre eux la bat et l'envoie à l'hôpital. Tony décide de faire appel à Miguel, le caïd de la ville, pour étancher sa soif de vengeance. Mais dans ce milieu, rien n'est jamais gratuit. La faveur demandée à un prix, celui du sang. Tony, qui doit payer sa dette, entame alors une longue descente aux enfers... Ajouter à mes livres
10 Autres lieux
Didier Daeninckx
1 critique 6 citations

Un cadavre repêché dans la Seine, une vieille folle entourée de quatre congélateurs, huit réfrigérateurs et autant de lave-linge, un prisonnier à la recherche de son butin... Une banlieue quelque part, une maison " abandonnée " au bord d'une falaise, une sombre forêt d'Alsace, une baraque de chantier, une rue légendaire de Paris... Et toujours, des personnages en marge. Du temps, des autres, de la vie. Des lieux insolites, ailleurs, aux limites de nulle part, où les destinées se nouent. Mais Jojo, Ferdinand, Mireille, Traoré l'Africain ou Francis sont là, témoins impassibles, instruments du hasard, acteurs involontaires des faits les plus divers au coeur de l'histoire. Des nouvelles étranges, inquiétantes, banales, mais terriblement réelles... Ajouter à mes livres
11 L'Ivresse des dieux
Laurent Martin
3 critiques 3 citations

" Je me souviens vaguement de quelques cauchemars pleins de carnavals tristes et de chagrins radieux. Je m'éveille enfin à l'existence. Je suis fatigué, fiévreux. Un bruit sonne. Ma tête résonne. Je reconnais mon salon. J'ai dormi vautré sur le canapé. Je reconnais les trois bouteilles vides de vieux malt, l'album de photo, les paquets de lettres, qui jonchent le sol. Il y a comme une odeur. Le chien Médor s'est laissé aller à ses fonctions primaires. Il a pissé, chié, devant la porte. Il a agressé violemment la poubelle pour tenter de se nourrir. Moi aussi, je me suis laissé aller. Les toilettes, le lavabo sont arrosés de vomissures séchées. Tout l'appartement pue, et moi plus encore. Je mets un disque. Schubert, Franz. La Jeune Fille et la Mort. C'est de circonstance. " Ajouter à mes livres
12 Ceinture rouge
Didier Daeninckx
1 critique 1 citation

Son nom importe peu. Faute de mieux, comme beaucoup, il est emploi-jeune pour un vague service des sports de la banlieue parisienne. À l'enterrement de Rose, sa grand-mère qu'il connaissait mal, il est surpris de croiser quelques étrangers tout en retrouvant un tout petit peu sa propre mère. En débarrassant le logement de son aïeule, il découvre une vieille malle contenant des photos qui figent à jamais des visages bigarrés et inconnus. Il voudra retrouver ces personnes, du moins celles qui vivent encore, reconstituer le passé visiblement militant de sa grand-mère. Nanterre, Ivry, Saint-Denis... il part pour un grand tour de la banlieue rouge, celle de 1968, de Charonne, des opposants à la guerre du Vietnam... Les nombreuses et admirables illustrations du dessinateur Éric Gutierrez servent à merveille cette longue nouvelle où, dans le traces du jeune homme, en écoutant Manu Chao, on part pour une virée poétique dans les souvenirs de luttes de la Ceinture rouge. L'histoire contemporaine se heurte en permanence à la réalité du moment... De sa très belle écriture, Daeninckx donne chair à des personnages émouvants, invite à ne pas oublier ceux qui se sont battus pour davantage de justice sociale. Un "tour du monde via Boulogne-Billancourt", comme dit le personnage principal. Ajouter à mes livres
13 Le bourreau et son double
Didier Daeninckx
6 citations

"Courvilliers. 93 Seine-Saint-Denis. 43 000 habitants. Altitude 32 m. Usines automobiles. Agriculture. Église XIIIè siècle, sculpture polychrome." Si on m'avait confié la rédaction de la notule, je n'aurais pas manqué de rajouter : "cow-boys municipaux, milice privée, flics bègues et poètes, HLM pourries, meurtres à discrétion..."» Ajouter à mes livres
14 Commis d'office
Hannelore Cayre
7 critiques 4 citations

Comment Christophe Leibowitz, avocat revenu de tout, loin des belles affaires d'Assises dont tout le monde parle, éternel commis d'office à la défense de délits minables, est-il enfin parvenu à être satisfait de son sort ? Est-ce parce qu'il occupe ses journées à convertir avec une patience extrême un proxénète albanais à la lecture de L?éducation sentimentale derrière les barreaux de la prison de Fresnes ? Ou est-ce parce que son nom s'étale en première page aux côtés de celui de l'ennemi public numéro un ? La justice au quotidien, des personnages surprenants, une intrigue solide, des situations cocasses pour un premier roman qui s'impose immédiatement par son rythme et un ton original et rapide. Ajouter à mes livres
15 La Belle de Fontenay
Jean-Bernard Pouy
10 critiques 12 citations

Laura, une lycéenne de 17 ans, est trouvée morte dans le jardin d'Enric Jovilar, un vieil anarchiste. D'abord soupçonné par la police, Enric est vite relâché car son alibi est de taille: sa belote hebdomadaire au bar Le Thermomètre. Regrettant la compagnie de Laura qui venait souvent - sans autre ambiguïté - profiter du jardin, Enric décide de mener son enquête. Rendu sourd-muet par une balle qui lui a traversé le crâne alors qu'il fuyait la guerre d'Espagne, Enric va devoir rencontrer les fréquentations de Laura en leur soumettant un questionnaire. Tous y répondent mais certains ne lui paraissent pas sincères : il découvre que Laura avait des amants, des jeunes de son âge, mais aussi des adultes, dont M. Fray, le professeur de français. Seul indice : Laura s'intéressait de près à mai 68... Ajouter à mes livres
16 La vie de ma mère !
Thierry Jonquet
12 critiques 4 citations

Depuis la prison où il a été incarcéré, un adolescent anonyme raconte quelques épisodes de sa vie sur une cassette destinée au juge. Son père a quitté la famille, et dès son plus jeune âge, il a vécu seul avec sa mère, standardiste de nuit dans un hôpital parisien. Sa s?ur, qui vit avec un Portugais, travaille dans la coiffure, et son frère aîné, dans un garage en province. Ses médiocres résultats scolaires l'envoient dans une section d'éducation spécialisée, il fait quelques progrès et tombe amoureux de Clarisse, une gamine de sixième. Mais sa rencontre avec une bande de petits délinquants va bientôt l'entraîner sur une pente dangereuse. La Vie de ma mère raconte un fait divers banal, sans pathos d'aucune sorte. Thierry Jonquet a su habilement reconstituer la réalité sociale telle que peut la percevoir un adolescent démuni. La force de ce récit, qui donne directement la parole à un très jeune exclu, est liée à l'écriture choisie, à ce langage si spécifique aux jeunes de milieux défavorisés ? comme le verlan. Ajouter à mes livres
17 Tchao pantin
Alain Page
3 critiques 3 citations

Quel personnage se cache derrière Lambert, ce pompiste alcoolique qui a sans doute connu des jours meilleurs ? On le croit au bout du rouleau et voici qu'il s'attache à un jeune Nord-Africain aussi paumé que lui. Entre les deux hommes se crée une amitié douloureuse, profonde, qui va être éprouvée de façon atroce... Merveilleusement écrit, Tchao pantin nous promène dans l'univers des punks et dans celui, autrement redoutable, des pourvoyeurs de drogue. C'est un livre dur, violent, sans complaisance, qui a toutes les qualités d'un excellent thriller. Et celles d'un grand roman. Ajouter à mes livres
18 Rien ne se perd
Cloé Mehdi
18 critiques 9 citations

Une petite ville semblable à tant d'autres? Et puis un jour, la bavure? Un contrôle d'identité qui dégénère? Il s'appelait Saïd. Il avait quinze ans. Et il est mort? Moi, Mattia, onze ans, je ne l'ai pas connu, mais après, j'ai vu la haine, la tristesse et la folie ronger ma famille jusqu'à la dislocation? Plus tard, alors que d'étranges individus qui ressemblent à des flics rôdent autour de moi, j'ai reconnu son visage tagué sur les murs du quartier. Des tags à la peinture rouge, accompagnés de mots réclamant justice ! C'est à ce moment-là que pour faire exploser le silence, les gens du quartier vont s'en mêler, les mères, les s?urs, les amis? Alors moi, Mattia, onze ans, je ramasse les pièces du puzzle, j'essaie de comprendre et je vois que même mort, le passé n'est jamais vraiment enterré ! Et personne n'a dit que c'était juste? Ajouter à mes livres
19 Le géant
Michel Lebrun
4 critiques 5 citations

Véritable citadelle plantée au coeur de la banlieue, le Géant est un supermarché modèle. Son directeur, Jean Montescourt, se prend pour un capitaine de paquebot et le chef de la sécurité, Spada, joue facilement les justiciers sadiques. L'ordre règne à bord. Jusqu'au jour où Pierre, une jolie fille au prénom d'homme, part à l'assaut du bâtiment avec son gang de mauvais garçons, où l'équipage entre en mutinerie, où la panique se transforme en naufrage... Et c'est au moment où les rats quitteront le navire que l'on pourra dénombrer les victimes du Géant. Après Autoroute, superbe roman-catastrophe, Michel Lebrun nous entraîne dans une formidable course-poursuite et nous fait découvrir les coulisses des grandes surfaces. On trouve tout au Géant, même son destin. Ajouter à mes livres
20 Pitié pour les rats
Jean Amila
1 critique

Papa est ouvrier sellier, Maman est championne de plongeon et Fifille prépare son bac. Mais la petite famille pratique aussi la cambriole. Ce n'est ni la pègre ni la police, qu'ils vont croiser. Et ceux qui viennent vers eux sont des héros du plastic et de la grenade, et pour tout dire d'un seul mot : des soldats. Alors on comprend pourquoi les blindés viennent prendre la maison sous le feu de leurs canons. Ajouter à mes livres
21 Avis d'échéance
Mouloud Akkouche
1 citation

À Batreuil, une ville de la banlieue parisienne, un Portugais est découvert assassiné dans son appartement. Nassima Benarous, commissaire principal, secondée par l'inspecteur Gauthier, est chargée de l'enquête. La victime travaillait pour la société de gardiennage Euro-Plus qui a des antennes bien au-delà de France. Durant la même période, Manu, un jeune toxicomane en cure dans une ferme biologique du Lot aux thérapies très étranges, s'évade pour une cavale insensée avec à ses trousses de curieux chiens de garde. Construite en deux récits alternatifs, cette première enquête de Nassima ménage en permanence le suspense et sa chute inattendue rappelle l'univers de Georges Jean Arnaud. Qu'une femme d'origine maghrébine soit l'héroïne d'un roman noir est en soi une nouveauté et son portrait s'avère particulièrement réussi. Mouloud Akkouche a su la cerner dans sa fonction d'enquêteuse, sans occulter ses problèmes de femme ni ses difficultés, coincée entre deux cultures, à assumer son identité. Ajouter à mes livres
22 Je tue les enfants français dans les jardins
Marie Neuser
34 critiques 39 citations

Lisa, jeune professeur d'italien, se rend chaque jour au collège comme on va à la guerre, avec, en guise d'armée ennemie, les élèves. Au fond de la classe, les garçons se disputent le rôle de commandant en chef en rivalisant d'insultes et de menaces. Du côté des filles, ce n'est guère plus apaisé : comment faire comprendre à une gamine de douze ans qu'elle ne doit pas se prostituer, même pour se payer des vêtements de marque? Seule solution pour survivre sur ce champ de bataille où règne la loi du plus fort, se forger une carapace, en attendant son heure... l'heure de la contre-attaque. Ajouter à mes livres
23 La faux soyeuse
Eric Maravelias
31 critiques 26 citations

La Faux Soyeuse est un roman noir, pas de doute. Très noir. Suivant la définition d?Aurélien Masson, le directeur de la mythique série noire, un roman noir se doit de respecter au moins trois critères. Un milieu, avec son langage et ses codes, des personnages vivants et attachants, et une intrigue. Pour le milieu, avec La Faux, on a la tête dans le sac. On est en banlieue, près de Paris, et au fil des 253 pages, le lecteur traverse deux décennies. La folie des années 80, les vols, les braquages, la belle vie, l?amour, et l?arrivée en masse de la dope dans les quartiers, la glissade et la chute irréversible de Franck, le héros, triste héros, racaille toxicomane au c?ur tendre. C?est une odyssée, poignante et pathétique, dure et sans pitié. Pas de rédemption. Pas de pardon. Mais c?est aussi poétique et tendre, parce que ce sont des hommes et des femmes, comme vous, avec un c?ur qui bat. Mais trop vite. Trop fort. Puis les années 90 et les ravages du Sida, la déchéance, la maladie, la mort. Ajouter à mes livres
24 Billy-Ze-Kick
Jean Vautrin
4 critiques 6 citations

Julie-Berthe a sept ans et elle zozote. Son père, c'est l'inspecteur Clovis Chapeau, sa mère, la belle Juliette. Ils habitent la cité "achélème", tout comme Hippo le schizo, Eugène le veuf et son fils Ed, la vieille concierge Mlle Achère, la Karapian, une hystérique chanteuse d'opéra, et Betty Spring, à la plastique troublante. Dans cet univers de béton où les rapports humains sont aussi réduits que la végétation, Chapeau invente un héros pour meubler l'imagination débridée de sa fille: Billy-ze-Kick. Mais lorsqu'une femme est assassinée et que le crime est signé Billy, Chapeau comprend trop tard que la fiction est devenue réalité. Ajouter à mes livres
25 Sérail killer
Lakhdar Belaïd
Karim Khodja, journaliste à Roubaix, est aux premières loges lorsque la police repêche dans le canal le corps de Farid Hand-Hounis, un dealer algérien. Le lieutenant qui conduit l'enquête, Bensalem, est un Beur, comme Karim. Les deux hommes se connaissent depuis l'enfance et se détestent. Pendant la guerre d'Algérie, leurs pères n'ont pas combattu dans le même camp. Une inscription trouvée sur Farid laisse penser qu'il s'agit d'une vengeance entre deux clans algériens ayant ses origines dans ce douloureux passé. Et les jours suivants d'autres cadavres remontent à la surface. Malgré leur différend, Bensalem et Karim vont conjuguer leurs efforts et découvrir une incroyable vérité. À partir d'une intrigue rocambolesque, Lakhdar Belaid accumule les anecdotes pour décrire avec humour le milieu des Beurs de Roubaix, mais il aborde aussi sans complaisance leurs problèmes relationnels liés aux séquelles de la guerre, à l'Histoire et aux manipulations de toutes sortes. Un premier roman original et instructif. Ajouter à mes livres
26 Découpe sombre
Jean-Paul Demure
Le p'tit mec se faufile dans l'apparte, une souris qui aurait vu le chat. Mine de rien, juste avec les yeux, il recommence son manège de fouiner partout. Victor se décide à claquer la porte et l'autre sursaute et se mordille une espèce de moustache mitée. Victor lui mettrait volontiers un pain sur la tronche, mais il y a un temps pour tout. Ajouter à mes livres
27 Zaune
Jean-Hugues Oppel
4 critiques 4 citations

La Zone. Un territoire au-delà du périphérique. des pavillons entassés, des achélèmes tristes et des parkings sans printemps. des usines et des humains en ruines. Des loubards, des flics et des malfrats. Un gros paquet de blanche et des dollars en coupures de sang. Et Zaune. La fille cuivre et or. Qui n'a pas vingt-quatre heures pour sauver son frère. Pour donner un sens à sa vie. Si cela a encore une signification dans la banlieue qui bascule. Ajouter à mes livres
28 Nadine Mouque
Hervé Prudon
12 citations

Hélène, elle s'appelle Hélène ! Celle du feuilleton, vous savez, je la voyais en pull tricoté c?ur, pas en petite culotte de galuchat synthétique, et surtout pas à deux heures du matin, chez nous, aux Blattes, où c'est rien qu'abrutis vulgaires et béton. J'essaie donc d'en faire ma pelote, d'Hélène, c'est moi qui l'ai trouvée, mais ils rappliquent tous. Et j'ai beau être consensuel, et français, moi, catholique de souche, et poli, ils n'ont pas de respect. Parce que je serais con et moche, glauque et gluant. Pervers sentimental. Tout le monde veut s'introduire dans mon petit intérieur pour me chiper ma fiancée, mon otage, ma secrète... Mais on n'arrache pas son os à un chien. Surtout pas à un bâtard de banlieue. Ajouter à mes livres
29 Brocéliande sur Marne
Jean-Hugues Oppel
2 critiques 4 citations

Brocéliande-sur-Marne"... Royaume de banlieue coincé entre rivière glauque et forêt de vingt chênes, entre passe de guinguettes et futur caterpillé. Que vont devenir Martin le chanteur, l'éternel entubé, et son restaurateur de papa, Leroy Arthur, patron de la Table ronde , Morgane Laffay l'ensorcelante, ni fée ni à faire , Lanchelot Dulac, les promoteurs promotant sans pitié , Lech et Vallier, l'immigré et les vieux syndicalistes, qui dépriment à l'imprimerie... ? Tout un petit monde promis aux affres du béton dévoreur d'horizon : un pour tous, tous dans le pétrin." Ajouter à mes livres
30 Faut qu'ça change
Serge Preuss
Faut qu'ça change ! C'est ce que crient sans se connaître encore Tonio le vieil anar et Malek le jeune beur. Il va falloir qu'on assassine quatre arabes à Aubervilliers pour qu'ils se rencontrent. On finira bien par coincer le tueur, mais quid de ses motivations qui rampent encore comme la bête immonde ? Non, vraiment, faut qu'ça change ! Ajouter à mes livres
31 Béton-les-Bruyères
Olivier Pelou
1 critique 1 citation

Suggestion Koalas Ajouter à mes livres
32 Le don du sang
Francis Zamponi
1 critique

"- Il aurait jamais dû devenir keuf Nourredine. C'est pas un truc pour les gens comme nous. Nous, on est nés pour se faire contrôler par les flics. Et pour les cogner. C'est notre destin. On n'est pas nés pour être dans leur camp." Employé comme adjoint de sécurité, un jeune beur d'une cité se trouve accusé de trafic de drogue. A-t-il été neutralisé par sa hiérarchie pour s'être révolté contre son statut de sous-policier ? Son jeune frère Jean-Pierre, qui se fait appeler Mohamad, ne peut-il l'aider à se disculper ? Un journaliste mène l'enquête. Mais sur fond de manipulation islamistes, le cas Nourredine semble intéresser beaucoup de monde, dans les bas-quartier comme en haut lieu... Ajouter à mes livres
33 Dawa
Julien Suaudeau
42 critiques 50 citations

" Pour frapper l'imagination, rester dans les mémoires, il fallait quelque chose de soigné et de spectaculaire. Et, en la matière, il n'y avait pas mieux que les modèles classiques, New York 2001, Madrid 2004, Londres 2005, Paris 2014. Montparnasse, Austerlitz, Saint-Lazare, gare du Nord, gare de l'Est, gare de Lyon. C'était le grand chelem du terrorisme hexagonal : six bombes - et le septième jour, se disait-il parfois, le cœur affamé de néant, le diable pourrait chômer. " Dans une France post-républicaine, en proie au vertige identitaire et aux marchandages politiques, deux hommes poursuivent une vengeance au long cours, l'un derrière l'illusion du djihad, l'autre sous le masque de la loi. Autour d'eux, dans les coulisses du pouvoir ou sur les dalles de la banlieue parisienne, la violence de leur idée fixe va renverser le destin d'inconnus, sans épargner les êtres qui leur sont chers. De l'agrégé d'arabe au superflic corse, de la politicienne sans vergogne au caïd capverdien, de la filière ZEP de Sciences-Po aux salles de boxe des 3000, rarement la société française n'a été scrutée avec tant d'acuité, d'ampleur et d'humanisme. Dawa est un joyau brut, un polar en forme de tragédie, l'histoire d'une vengeance, le portrait d'une nation en crise, une représentation réaliste de la société française à en donner le frisson. Ben Laden chez Balzac. Ajouter à mes livres
34 Mako
Laurent Guillaume
21 critiques 14 citations

Suggestion de Roumanoffbe. Ajouter à mes livres
35 404 not found
Hervé Decca
11 critiques 3 citations

Mai 2005. Sur l'avenue qui sépare le lycée Ravel de la cité Presov, une jeune fille disparaît. Le groupe de policiers chargé de l'enquête découvre le quotidien de l'adolescente : la tour HLM, la chambre qu'elle partage avec son petit frère, le blog, les strings. Et le bulletin de notes : "Trimestre catastrophique. Passage inenvisageable." Dans la même tour, Lila veut s'en sortir : travailler, décrocher son bac, vivre sa vie. Fuir la cité, aussi, et ressembler un peu à Mme Castelli, sa prof de français aux yeux émeraude. Pas facile, avec le bruit des voisins et le petit frère qui la surveille constamment. Il faut dire que depuis qu'il s'est fait virer de son sport-études, Hicham a du temps libre. Et ce n'est pas le collège qui l'épuise. Chez les flics, l'ambiance est morose : Arénas veut devenir commissaire et bosse ses cours le soir, quand sa femme et son fils sont couchés. Dorothée et Bonnal s'écharpent à chaque rencontre. Le commissariat est en chantier et le patron, bien sûr, réclame du chiffre. Derrière les vitres de l'appartement, de la classe ou du commissariat, la ville s'étend. Le supermarché, la cimenterie, la médiathèque. L'oiseau-pylône qui couvre de son ombre métallique les allées de la cité. Plus loin, les mailles du fleuve, les berges folles, une péniche, parfois. Plus loin encore, Paris. Mais personne ne passe jamais le pont. Ajouter à mes livres
36 Franconville, bâtiment B
Gilles Bornais
Qui a dit qu'on s'ennuyait dans les banlieues-dortoirs ? À Franconville, Richard Mortin a une télé, un chien à faire pisser, des cannes à pêche à vendre, un dealer disparu à retrouver et un meilleur ami accusé de meurtre à défendre contre la terre entière. Pour que la banlieue puisse se rendormir tranquille, en oubliant ses mauvais rêves... Ajouter à mes livres
37 Le Chien arabe
Benoît Séverac
12 critiques 7 citations

Sergine Ollard est vétérinaire dans une clinique des Izards, le quartier de Toulouse où a grandi Mohamed Merah. Une adolescente effrayée, Samia, lui demande d?examiner un des chiens que son frère aîné, Nourredine Ben Arfa, un caïd du quartier, cache dans une cave d?immeuble. Le docteur découvre que le rottweiler sert de « mule » : il a le ventre rempli de capsules de drogue. Le petit caïd, en passe de devenir un trafiquant majeur, organise des convois de chiens passeurs. Il est par ailleurs indicateur pour les stups de Toulouse mais aussi informateur pour le renseignement intérieur : travaillé par l?islamisme radical, le quartier est aussi un vivier pour des terroristes potentiels, et à ce titre, Ben Arfa est aussi un indic à la solde de la police. Mais Sergine ignore tout de ce contexte : elle embarque le chien et l?examine à la clinique. C?est alors que deux jeunes la braquent et s?emparent du rottweiller et de son précieux chargement. Ces deux hommes sont les frères Hamid et Nejib Omane, islamistes radicaux, ils ont décidé de prendre le pouvoir sur le quartier en éliminant Ben Arfa, cet Arabe occidentalisé qui a refusé de soutenir le djihad. À partir de ce vol de marchandise, la jeune femme va se trouver embarquée malgré elle au milieu d?un combat entre les deux camps qui partagent les mêmes recoins de la cité toulousaine et la même culture de violence. Ajouter à mes livres
38 La Daronne
Hannelore Cayre
49 critiques 53 citations

« On était donc fin juillet, le soleil incendiait le ciel ; les Parisiens migraient vers les plages, et alors que j?entamais ma nouvelle carrière, Philippe, mon fiancé flic, prenait son poste comme commandant aux stups de la 2e dpj. ? Comme ça on se verra plus souvent, m?a-t-il dit, réjoui, en m?annonçant la nouvelle deux mois auparavant, le jour de sa nomination. J?étais vraiment contente pour lui, mais à cette époque je n?étais qu?une simple traductrice-interprète judiciaire et je n?avais pas encore une tonne deux de shit dans ma cave. » Comment, lorsqu?on est une femme seule, travailleuse avec une vision morale de l?existence? qu?on a trimé toute sa vie pour garder la tête hors de l?eau tout en élevant ses enfants? qu?on a servi la justice sans faillir, traduisant des milliers d?heures d?écoutes téléphoniques avec un statut de travailleur au noir? on en arrive à franchir la ligne jaune ? Rien de plus simple, on détourne une montagne de cannabis d?un Go Fast et on le fait l?âme légère, en ne ressentant ni culpabilité ni effroi, mais plutôt? disons? un détachement joyeux. Et on devient la Daronne. Ajouter à mes livres
39 Que dieu me pardonne
Philippe Hauret
10 critiques 5 citations

Ici, une banlieue tranquille, un quartier résidentiel et ses somptueuses maisons dans lesquelles le gratin de la ville coule des jours paisibles… À quelques encablures, une petite cité, grise et crasseuse. Avec sa bande de jeunes désœuvrés qui végètent du matin au soir. Deux univers qui se frôlent sans jamais se toucher.

 D’un côté, il y a Kader, le roi de la glande et des petits trafics, Mélissa, la belle plante qui rêve d’une vie meilleure… De l’autre, Rayan, le bourgeois fortuné mais un peu détraqué… Et au milieu, Mattis, le flic ténébreux, toujours en quête de rédemption.

 Une cohorte d’âmes égarées qui n’auraient jamais dû se croiser… Des destins qui s’emmêlent, des illusions perdues, des espoirs envolés… Et puis, cette petite mécanique qui se met en place comme une marche funèbre… implacable ! Ajouter à mes livres
40 Des coccinelles dans des noyaux de cerise
Nan Aurousseau
31 critiques 20 citations

« Un loup dans la jungle, voilà ce que je suis. Un ina- dapté, un solitaire avec la rage au ventre parce qu?on m?a toujours méprisé. Une gueule un peu en biais, c?est vrai, une carcasse d?oiseau de proie qu?a rien croûté depuis six mois, et alors ? Je suis né dans la mort pour résumer.» A Fresnes, où il fait un séjour pour vol avec ruse, François partage sa cellule avec Medhi, un cador du grand banditisme. Ce Medhi, c?est du lourd. D?ailleurs, il ignore superbement François qu?il considère comme de la pure gnognotte. François, de son côté, est tout miel, en rajoute et se fait le serviteur zélé et naïf de Medhi. Peu à peu, le lecteur découvre le plan machiavélique de François... Des coccinelles dans des noyaux de cerise est un roman noir au rythme enlevé. Nan Aurousseau parle en connaisseur du milieu et brosse avec humour le portrait inquiétant d?un meurtrier. Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          3312