AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.67/5 (sur 10093 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Choisy-le-Roi , le 01/09/1961
Biographie :

Tonino Benacquista est un écrivain et scénariste français. Il est issu d'une famille d'émigrés italiens de Broccostella installée à Vitry-sur-Seine.

Après avoir interrompu des études littéraires et de cinéma, il enchaîne plusieurs petits boulots dont il se sert comme source d'inspiration pour ses premiers romans, résolument noirs : accompagnateur de nuit aux Wagons-lits ("La Maldonne des sleepings", 1989), accrocheur de toiles dans une galerie d'art contemporain ("Trois carrés rouges sur fond noir", 1990) ou parasite mondain ("Les Morsures de l'aube", 1992). Mais c'est grâce à "La Commedia des ratés" publié en 1991, et qui remporte trois prix littéraires la même année, que Benacquista se fait plus largement connaître du grand public. Profitant de sa nouvelle notoriété, il se diversifie et multiplie les projets : une BD avec Jacques Ferrandez ("L'Outremangeur", adaptée au cinéma en 2002), des scénarios pour la TV (un épisode de Puissance 4 sur France 3), une pièce de théâtre (Le Contrat)...

Parallèlement, Benacquista fait son entrée dans le monde du cinéma. La consécration arrive en 2001 avec l'adaptation sur grand écran des Morsures de l'aube réalisé par Antoine de Caunes. La même année, il co-écrit avec Jacques Audiard le scénario de "Sur mes lèvres", César du meilleur scénario quelques mois plus tard.

En 2001, Benacquista publie "Quelqu'un d'autre", nouveau succès critique et public. Sorti la même année "Tout à l'égo", un recueil de nouvelles, connaîtra le même destin. La nouvelle qui ouvre le livre, "La Boîte noire", est adaptée au cinéma en 2004 par Richard Berry. "Malavita", sorti en 2004, est l'occasion d'un retour au genre Noir, non sans humour. Le roman raconte les aventures d'une famille de mafieux new-yorkaise contrainte de s'installer en Normandie suite au repentir du père dont la tête est mise à prix. La même année, il cosigne le scénario de "De battre mon cœur s'est arrêté" de son ami Jacques Audiard. Le film remporte de nombreux César en 2006, dont celui du meilleur film et celui de la meilleure adaptation. Près de vingt-cinq ans après la sortie de "Saga" (1997) paraît en 2020 "Toutes les histoires d’amour ont été racontées, sauf une" qui, selon l’auteur, n’en est pas la suite directe mais plutôt son "symétrique". En 2022, il publie "Porca miseria", un texte autobiographique dans lequel il analyse son rapport au récit.

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Tonino Benacquista   (56)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (34) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Il y a un an, déjà, nous, la librairie Dialogues à Brest, lancions ce nouveau podcast avec l'idée de faire entendre la voix d'auteurs et d'autrices qui posent un regard neuf sur le monde qui nous entoure. 29 épisodes plus tard, nous espérons avoir tenu parole. Et nous sommes bien décidés à ne pas nous arrêter en si bon chemin ! En attendant de nouvelles découvertes, c'est un épisode anniversaire un peu spécial que nous vous proposons aujourd'hui. Voici quelques morceaux choisis, des extraits qui nous ont marqués, et que nous avons sélectionnés rien que pour vous. Bibliographie: - Soleil amer, de Lilia Hassaine (éd. Gallimard) https://www.librairiedialogues.fr/livre/18955847-soleil-amer-lilia-hassaine-gallimard - Être à sa place, de Claire Marin (éd. de l'Observatoire) https://www.librairiedialogues.fr/livre/20086231-etre-a-sa-place-habiter-sa-vie-habiter-son-corps-claire-marin-editions-de-l-observatoire - La Voyageuse de nuit, de Laure Adler (éd. le Livre de poche) https://www.librairiedialogues.fr/livre/17909272-la-voyageuse-de-nuit-laure-adler-le-livre-de-poche - La Carte postale, d'Anne Berest (éd. Grasset) https://www.librairiedialogues.fr/livre/19134288-la-carte-postale-anne-berest-grasset - L'Amant, de Marguerite Duras (éd. de Minuit) https://www.librairiedialogues.fr/livre/10713-l-amant-marguerite-duras-les-editions-de-minuit - Cornebidouille, de Pierre Bertrand (éd. École des Loisirs) https://www.librairiedialogues.fr/livre/10983245-cornebidouille-pierre-bertrand-ecole-des-loisirs - Porca Miseria, de Tonino Benacquista (éd. Gallimard) https://www.librairiedialogues.fr/livre/19926528-porca-miseria-tonino-benacquista-gallimard - le Grand Monde, de Pierre Lemaitre (éd. Calmann-Lévy) https://www.librairiedialogues.fr/livre/20145088-les-annees-glorieuses-le-grand-monde-roman-pierre-lemaitre-calmann-levy - Sale Gosse, de Mathieu Palain (éd. J'ai Lu) https://www.librairiedialogues.fr/livre/18867763-sale-gosse-roman-mathieu-palain-j-ai-lu - le Droit du sol, d'Étienne Davodeau (éd. Futuropolis) https://www.librairiedialogues.fr/livre/19099529-le-droit-du-sol-journal-d-un-vertige-etienne-davodeau-futuropolis - Toucher le vertige, d'Arthur Lochmann (éd. Flammarion) https://www.librairiedialogues.fr/livre/18980776-toucher-le-vertige-arthur-lochmann-flammarion - L'Art de la joie, de Goliarda Sapienza (éd. le Tripode) https://www.librairiedialogues.fr/livre/9964608-l-art-de-la-joie-goliarda-sapienza-le-tripode

+ Lire la suite
Podcasts (2) Voir tous


Citations et extraits (1245) Voir plus Ajouter une citation
La vie serait bien plus simple si j’étais croyant, je me poserais moins de questions.
Commenter  J’apprécie          710
[... discussion entre les deux ados de la famille ... ]
- Trois mois qu'il s'enferme dans sa putain de véranda, dit-il, tout son vocabulaire doit y passer plusieurs fois par jour.
- Dis que ton père est analphabète ...
- Mon père est un Américain de base, tu as oublié ce que c'était. Un type qui parle pour se faire comprendre, pas pour faire des phrases. Un homme qui n'a pas besoin de dire vous quand il sait dire tu. Un type qui est, qui a, qui dit et qui fait, il n'a pas besoin d'autres verbes. Un type qui ne dîne, ne déjeune et ne soupe jamais : il mange. Pour lui, le passé est ce qui arrivé avant le présent, et le futur ce qui arrivera après , à quoi bon compliquer ? As-tu déjà listé le nombre de choses que ton père est capable d'exprimer rien qu'avec le mot "fuck" ?
- Pas de cochonneries, s'il te plait.
- C'est bien autre chose que des cochonneries. "Fuck" dans sa bouche peut vouloir dire : "Mon Dieu, dans quelle panade me suis-je fourré !", ou encore : " Ce gars-là va me le payer cher un jour", mais aussi "J'adore ce film". Pourquoi un type comme lui aurait besoin d'écrire.
Commenter  J’apprécie          620
Je n'aime pas me fâcher avec Charlotte mais ce sont pourtant les seuls moments où je réalise à quel point je suis dingue d'elle.Elle a ce genre de beauté qui laisse indifférent quatre-vingt-dix-huit hommes sur cent, mais qui fascine les deux qui restent. Je suis l'un d'eux, et par chance, l'autre ne s'est jamais manifesté.
Commenter  J’apprécie          620
Je n'aime pas faire souffrir inutilement car toutes mes pulsions sadiques sont satisfaites quand je fais souffrir utilement.
Commenter  J’apprécie          600
Fred s'interrogeait sur les mystère du point-virgule. Le point, il savait, la virgule, il savait, mais le point-virgule ? Comment une phrase pouvait-elle à la fois se terminer et se poursuivre ? Quelque chose bloquait mentalement, la représentation d'une fin continue, ou d'une continuité qui s'interrompt, ou l'inverse, ou quelque chose entre les deux, allez savoir. Qu'est-ce qui, dans la vie, pouvait correspondre à ce schéma ?
Commenter  J’apprécie          490
Un mensonge qui fait ses preuves assez longtemps devient réalité.
Commenter  J’apprécie          500
La force de cet amour-là n’a pas besoin de discours, de sociologie, d’analyses conceptuelle: il s’est rebellé, il a pris le maquis, il a mordu un système entier, griffé un pouvoir en place, piétiné une autorité. Et tant qu’ils sont en cavale, on souhaite aux fugitifs un destin hors du commun, sauvage, et jamais révélé.
Commenter  J’apprécie          470
Mon père est un Américain de base, tu as oublié ce que c’était. Un type qui parle pour se faire comprendre, pas pour faire des phrases. Un homme qui n’a pas besoin de dire vous quand il sait dire tu. Un type qui est, qui a, qui dit et qui fait, il n’a pas besoin d’autres verbes. Un type qui ne dîne, ne déjeune ni ne soupe jamais : il mange.
Commenter  J’apprécie          440
Combien j'en ai vu s'asseoir sur leurs beaux principes dès lors qu'on leur faisait miroiter la seule chose qui leur manquait au monde. Personne ne résiste à ça. Le désir... La plupart du temps, c'est plus efficace que la menace.
Commenter  J’apprécie          410
Lire ! Ecrire ! De mémoire de magistrat, jamais on n'avait connu vilain sachant lire et encore moins écrire. Là était peut-être la clé de toutes leurs bizarreries : pourquoi se donner tant de peine à acquérir un savoir précieusement gardé dans des monastères, sinon pour un usage pernicieux ?

p. 46
Commenter  J’apprécie          400

CONVERSATIONS et QUESTIONS sur Tonino Benacquista Voir plus
Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Tonino Benacquista Voir plus

Quiz Voir plus

Les titres des oeuvres de Tonino Benacquista

Quel est le titre correct ?

Les Morsures de l'ambre
Les Morsures de l'ombre
Les Morsures de l'aube
Les Morsures de l'ange

14 questions
54 lecteurs ont répondu
Thème : Tonino BenacquistaCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..