AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.84 /5 (sur 52 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) le : 26 janvier 1831
Mort(e) le : 21 aout 1905
Biographie :

Mary Mapes Dodge (26 janvier 1831 – 21 août 1905) était un auteur américain de littérature pour enfant et une éditrice, mieux connue pour son roman Les Patins d'argent (Hans Brinker or the Silver Skates).

En 1859 elle commença à écrire et éditer, travaillant avec son père pour publier deux magazines, le Working Farmer et le United States Journal. Pendant quelques années, elle eut un grand succès en publiant des recueils de nouvelles, The Irvington Stories (1864), et un roman lui fut réclamé.

Dodge écrivit alors en 1865 "Hans Brinker; or, the Silver Skates: A Story of Life in Holland" racontant l'histoire de Hans et de sa sœur Gretel, voulant tous les deux atteindre un but différent: le premier, guérir son père, la seconde, gagner les patins d'argent. Le livre fut un bestseller immédiat.

Plus tard dans sa vie, elle fut éditeur associé pour Hearth and Home, édité par Harriet Beecher Stowe. Elle eut en charge les rubriques maison et enfants de ce journal pendant des années.

Elle devint éditrice pour son propre compte avec le magazine pour enfant St. Nicholas Magazine, pour lequel elle obtint des histoires d'auteurs connus dont Mark Twain, Louisa May Alcott, et Robert Louis Stevenson.

St. Nicholas devint l'un des plus connu magazine pour enfant de la seconde moitié du XIXe siècle, avec un tirage de presque 70,000 exemplaires.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
Kassuatheth   01 août 2014
Les patins d'argent de Mary Mapes Dodge
Les Hollandais ne s’adressent pas la parole d’une manière aussi intime que les Français et les Allemands ; mais dame Brinker avait, dans sa jeunesse, brodé pour une famille française et elle en avait rapporté dans sa chaumière rustique les « tu » et les « toi » pour s’en servir dans les grands moments, dans les moments où son cœur ému avait besoin d’expansion.

Page 58
Commenter  J’apprécie          300
Kassuatheth   31 juillet 2014
Les patins d'argent de Mary Mapes Dodge
Ce n’était certainement pas ce qu’on peut appeler des patins, mais c’était quelque chose d’informe destiné évidemment à en tenir lieu ; car à quoi pouvaient servir deux gros grossiers morceaux de bois dur dont les dessous amincis en forme de lames étaient percés de trous à travers lesquels passaient des cordons de cuir destinés à les fixer autour des pieds, sinon à faire glisser tant bien que mal des pieds sur la glace ?

Commenter  J’apprécie          172
gouelan   01 août 2014
Les patins d'argent de Mary Mapes Dodge
À voir de l’extérieur la cabane

maussade des Brinker, toute seule sur le marais

gelé, avec ses murailles penchées et comme

atteintes de rhumatismes, son toit en forme de

chapeau à bords rabattus lui tombant sur les yeux,

on n’aurait jamais pu se douter qu’une scène si

animée se passait à l’intérieur.
Commenter  J’apprécie          150
Korrigan   30 juillet 2014
Les patins d'argent de Mary Mapes Dodge
La Hollande est la plus singulière contrée qui existe sous le soleil. C'est un pays à part. En premier lieu, une grande partie du pays est au dessous du niveau de la mer. De grandes digues ou remparts, élevés avec beaucoup de peine et d'immenses sommes d'argent, ont put seuls obliger l'Océan à rester dans les limites qui lui ont été assignées et l'empêcher de submerger la Hollande tout entière.
Commenter  J’apprécie          134
Korrigan   31 juillet 2014
Les patins d'argent de Mary Mapes Dodge
Le bateau ailé volait littéralement. Les jeunes

gens et Ben surtout ressentaient, à peu près, les

sensations de Simbad le marin, traversant les

nues entre les serres d’un condor, ou celles de

Bellerophon galopant à travers l’espace sur

Pégase. Les objets qu’ils rencontraient passaient

comme l’éclair, en sens inverse, et ils avaient à

peine eu le temps de reprendre haleine que Leyde

elle-même et ses toits pointus accouraient à leur rencontre.
Commenter  J’apprécie          121
gouelan   01 août 2014
Les patins d'argent de Mary Mapes Dodge
Le dépit est un mauvais conseiller
Commenter  J’apprécie          140
Korrigan   31 juillet 2014
Les patins d'argent de Mary Mapes Dodge
Le père était encore plus ambitieux que cela : " Une grande voile attrape le vent ", disait-il. "Nous ferons ce que nous voudrons bientôt." Et alors nous chantions ensemble pendant que je rangeais le ménage." Ah ! à mer calme, gouvernail facile."
Commenter  J’apprécie          110
gouelan   31 juillet 2014
Les patins d'argent de Mary Mapes Dodge


- Vous êtes moins dur qu’il vous plaît de le

croire, dit le bon Poot. La vie vous apprendra

qu’on a assez de défauts naturels, sans faire

parade de ceux qu’on n’a pas. Où vous vous

trompez, Karl, c’est quand vous prenez l’aigreur

pour la force, et l’entêtement pour le caractère. Si

on prenait au sérieux les apparences que vous

vous donnez, vous n’auriez pas un camarade,

Karl, et vous voyez que vous en avez encore quelques-uns."

Commenter  J’apprécie          100
Korrigan   07 août 2014
Les patins d'argent de Mary Mapes Dodge
Attrapez un moulin à vent à travailler quand les girouettes n'ont rien à faire !
Commenter  J’apprécie          112
Korrigan   05 août 2014
Les patins d'argent de Mary Mapes Dodge
Quelques-unes étaient remarquables par leurs jupes rayées et par leurs chapeaux en forme d’ailes de moulin. Au milieu de tout cela circulaient des hommes en culottes de cuir, de tricot, de velours, de drap, des bourgeois en jaquettes courtes, en pantalons bouffants et en chapeaux clochers
Commenter  J’apprécie          81

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox