AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.09 /5 (sur 28 notes)

Nationalité : États-Unis
Biographie :

Mathangi Subramanian est éducatrice aux Etats-Unis, où elle est née. Elle a vécu plusieurs années à New Delhi. "Dear Mrs. Naidu" est son premier roman et "Les toits du paradis" son second. Elle a également écrit des nouvelles.

Ajouter des informations
Bibliographie de Mathangi Subramanian   (2)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
Agrippine34   08 mai 2021
Les toits du paradis de Mathangi Subramanian
Le futur mari de Deepa ne sait rien de tout cela. Il n'a jamais vécu dans un endroit comme le Paradis, où la rage charge, envenime et pourrit l'atmosphère. Il n'a jamais dû élever des filles après le départ de leur père. Jamais dû apprendre à materner après avoir été abandonné par une mère, à aimer après avoir été désaimé. Au Paradis, la colère ne vise pas une personne en particulier, mais le monde entier.
Commenter  J’apprécie          00
Bazart   16 mai 2020
Les toits du paradis de Mathangi Subramanian
Nous, les filles, apprenons très tôt que la vie ne nous doit rien, qu'une femme est synonyme de toute une variété d''embêtements, de chagrin et de tragédies. Lorsque Deepa chante et danse par contre, c'est comme si ses pieds sautillaient sur un fil au dessus d'un monde de tristesse.
Commenter  J’apprécie          120
TiboLexie   09 février 2021
Les toits du paradis de Mathangi Subramanian
Au Paradis, nous les filles, nous avons l'habitude de considérer notre enfance comme un territoire à défendre, de repousser les intrus et d'éviter les désastres grâce à des actes stratégiquement planifiés.
Commenter  J’apprécie          70
TiboLexie   08 février 2021
Les toits du paradis de Mathangi Subramanian
Si nos mères ne passent pas nous voir après la sortie de l'école, elles envoient leurs espionnes. Grands-mères, cousines, belles-soeurs, tantes. Les fils peuvent vagabonder, trainer et se hasarder à toutes sortes de délicieuses bêtises. Les garçons sont des garçons, après tout. Mais on ne peut pas faire confiance aux filles. Quand on est une fille au Paradis, quelqu'un vous surveille sans arrêt.
Commenter  J’apprécie          60
mumuboc   02 janvier 2020
Les toits du paradis de Mathangi Subramanian
C'est une chose d'inventer des histoires pour sauver les autres. C'en est une autre d'écrire une histoire pour se sauver soi-même. (p319)
Commenter  J’apprécie          70
Bazart   07 mai 2020
Les toits du paradis de Mathangi Subramanian
"Les mères du Paradis travaillent toutes.Elles gagnent leurs pains en balayant le sol chez les autres en cuisinant pour les autres, en repassant les vêtements de confection lavés à la machine des autres. En remplissant les formulaires administratifs des autres pour qu'ils obtiennent leurs rations, en vaccinant les enfants des autres. Le soir, elles rentrent la bouche pleine de questions, les yeux pleins de soupçons."
Commenter  J’apprécie          50
dgidgil   27 janvier 2021
Les toits du paradis de Mathangi Subramanian
Selon nos mères, si une personne âgée décède juste après votre mariage, cela porte bonheur. Enfin bon, elles disent aussi qu'être un garçon porte bonheur, mais qu'être une fille n'apporte que des malheurs. Ce qui prouve bien qu'elles ne connaissent vraiment rien à la chance.

p 392
Commenter  J’apprécie          30
DelphineFolliet   19 février 2020
Les toits du paradis de Mathangi Subramanian
Nos maisons s’effondrent peut-être, mais pas nos mères. Elles forment une chaîne humaine, hijabs et dupatta claquant dans le vent sonore, saris scintillant sous le soleil de l’après-midi. Au milieu des machines et des pierres brisées, nos mères resplendissent comme des œillets dispersés au pied de déesses pulvérisées. Des déesses furieuses, impitoyables, de celles qui portent des crânes autour du cou et piétinent des cadavres.

De celles qui protègent les enfants.

Qui protègent les filles.
Commenter  J’apprécie          20
Jazzynewyork   10 janvier 2020
Les toits du paradis de Mathangi Subramanian
Nous, les filles, n’avons pas besoin de grand-chose. Nous avons appris à nous passer de tout. Nous sommes là les unes pour les autres, nous sommes entourées de nos mères, de nos grands-mères. Et puis il y notre train qui file à travers le ciel. Cela nous suffit
Commenter  J’apprécie          20
Atasi   03 janvier 2020
Les toits du paradis de Mathangi Subramanian
D'après nos mères, les secrets n'existent pas au Paradis.

Elles se trompent, bien sûr. Il y en a des tas. Des secrets cachés dans les casseroles et les marmites, près à tinter, résonner, vibrer et s'échauffer à la première occasion. Des secrets qui, baignant dans les flaques de soleil, observent le monde de leurs yeux en demi-lune.

Des secrets qui s'élancent par les portes, se glissent sur les rebords de fenêtre en montant les crocs dans l'intention de se faire remarquer. Des secrets en forme d'ombres, de lambeaux de nuages. Aux teintes et textures si intimement mêlées à notre environnement qu'ils nous échappent sans mal, même lorsqu'ils se trouvent là, juste sous notre nez.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Petit test de connaissances Les Misérables

Combien de temps au total a passé Jean Valjean au bagne?

15 ans
10 ans
12 ans
19 ans

10 questions
199 lecteurs ont répondu
Thème : Les Misérables de Victor HugoCréer un quiz sur cet auteur

.. ..