AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.93 /5 (sur 49 notes)

Nationalité : Suisse
Né(e) à : Zurich , le 12021962
Biographie :

Enfance à Zurich, puis à Morat et dès ses huit ans à Fribourg.
A fait le Collège Saint-Michel et y a obtenu un diplôme commercial, puis a travaillé durant quatre ans dans une station de radio. A fait également un peu de théologie.
Travaille en tant que cantonnier pour la ville de Fribourg depuis 1986.

Source : www.laliberte.ch
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (51) Voir plus Ajouter une citation
Cetsak   24 juillet 2019
Une rose et un balai de Michel Simonet
Quant aux clochards - la cloche, en argot parisien, signifie le ciel, et, par association, ceux qui ont le ciel pour toit - en général pacifiques ou endormis, barbus pour les plus anciens et amateurs de litrons de rouge ou autres breuvages - (...) ils étaient toujours de bonne compagnie, d’un humour libéré, et très respectueux de mon travail. Il y avait bien quelques bouteilles cassées en fin d’après-midi - maladresse éthylique oblige - mais ils s’excusaient dans la sobriété relative des lendemains matins. Loulou, Flambard, Taureau, Johnny du Séchoir, P’tit René, Max, vous n’êtes plus de ce monde, mais je voulais vous ressusciter sur cette page où manquent votre bon humour et une tache de vin rouge.
Commenter  J’apprécie          240
Cetsak   29 juillet 2019
Une rose et un balai de Michel Simonet
L’avenir est en marche. Que dire alors de ce nouveau venu, volumineux aspirateur électrique baptisé « Glutton », collègue à trois roues qui colonise toutes les villes de Suisse et de Navarre, voiture-balai qui me transforme en orange mécanique et me suis comme un petit chien, ou plutôt comme un solide et docile pachyderme que je tiens par la trompe. (...)

Ce que je lui reproche alors ? De me métamorphoser en Gloutonnier et de me faire perdre la main en me rétrogradant de balayeur expérimenté à aspirant balayeur.
Commenter  J’apprécie          221
Cetsak   30 juillet 2019
Une rose et un balai de Michel Simonet
La première classe de notre train de vie est de ne mépriser personne, dans quelque compartiment que nous nous trouvions.
Commenter  J’apprécie          212
Cetsak   25 juillet 2019
Une rose et un balai de Michel Simonet
Le corps est le médicament de l’âme et vice et versa. Il a un grand pouvoir de régulateur et assimilateur. Il attire les pensées à sa suite, les imprime, les incarne et les coordonne. Les deux réunis sont une ressource, un cadeau qu’il faut savoir solliciter. Je pense aux rares matins où je suis parti travailler la tête soucieuse, voulant être ailleurs, le moral gris comme descendant à la mine, patraque : mais je sentais s’installer doucement les gestes répétés et les pas habituels dans les rues aux bonjours quotidiens. Le charbon devenait diamant et le corps en mouvement prenait le dessus ; il allait en euphorie vers une journée solaire.
Commenter  J’apprécie          190
Cetsak   28 juillet 2019
Une rose et un balai de Michel Simonet
(...) ce travail est un vrai conte de fées, je vous jure ; pour les saisonniers que nous sommes, il oscille entre Blanche-Neige et Cendrillon, sans compter le Petit Chaperon Orange qui cueille en bouquet les mégots semés par des Petits Poucets citadins ne retrouvant pas le chemin du cendrier. Il me va comme un gant et me botte, ce travail, sept lieues durant ! Surtout en ces mois où le ciel nous tombe dessus. « Vous n’êtes pas en sucre ! » disait un vieux chef. Et vu que je suis marié à Dame Nature une moitié de la journée, et l’autre moitié avec ma moitié, j’apprends de deux forts caractères.
Commenter  J’apprécie          190
Cetsak   21 juillet 2019
Une rose et un balai de Michel Simonet
Balayeur de rue



Ou cantonnier, opérateur écologique, homme de ménage en plein air, concierge de quartier, hygiéniste du trottoir, péripatéticien du char, pommeau d’un boulot de prolo, nettoyeur à l’aise-Blaise du balai balèze, propreur, déchétarien ordurier, mégoïste philanthrope, et, pour finir, le valorisant « technicien de surface » - telle est la liste non exhaustive des termes centraux ou excentriques utilisés pour qualifier ce métier souvent admiré, peu convoité, qui n’attire pas mais qui retient (j’en suis une preuve), parfois dénigré, mais reconnu par tous d’utilité publique.
Commenter  J’apprécie          192
Cetsak   30 juillet 2019
Une rose et un balai de Michel Simonet
Le système des castes n’existe pas seulement en Inde, et le tribalisme a encore de beaux jours devant lui, en Europe aussi. Les mammifères que nous sommes sentent tout de suite si quelqu’un n’est pas des leurs. La corporation des brahmanes du goudrons avait l’odorat très fin pour les intrus bizarres, intellos à l’air écolo qui vont à vélo et tentent l’immigration de l’intérieur et la transgression de la barrière des genres.
Commenter  J’apprécie          140
Cetsak   28 juillet 2019
Une rose et un balai de Michel Simonet
Révolution solaire



L’été n’a pas été,

Longues ondes d’ondées,

L’hiver était très vert,

Averses de travers.

Le printemps, bien trop blanc,

Giboulées chaud devant !

L’automne monotone

Brumeux comme souvent.

Plus de pluie

Que de beau.

Mais aujourd’hui

Est un cadeau :

C’est le présent.
Commenter  J’apprécie          135
Cetsak   31 juillet 2019
Une rose et un balai de Michel Simonet
Si la santé répond présent, s´il y a eu jusqu´à maintenant davantage de tant mieux que de tant pis, alors le bonheur vient du bonheur. Bonheur familier où l´on trouve raison et joie de vivre dans la vie ordinaire qui devient par là même extraordinaire, liée aux choses simples et accessibles. Il suffit d’un bref instant lié à un clin d’œil de la nature ou à un regard humain, à une parole entendue ou remémorée, à une rencontre heureuse, pour rendre belle une journée difficile et s’y acclimater. On a aussi besoin du bonheur des autres.
Commenter  J’apprécie          122
blandine5674   25 août 2020
Une rose et un balai de Michel Simonet
L’intérêt porté crée l’ouverture. Car si il y a dans certaines parties du monde trop d’endroits privés d’expression, il y en a aussi pas mal privés d’écoute, dans notre Occident, qui privilégie avec raison, mais un peu trop, la responsabilité individuelle, l’autonomie et le non-recours automatique à autrui.
Commenter  J’apprécie          100

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Bibliographie de Michel Simonet(1)Voir plus


Quiz Voir plus

Quiz d'hiver

« L’hiver du monde », qui nous entraîne dans le tourbillon de la seconde guerre mondiale, a été écrit par

philip Kerr
Ken Follett
Martha Hall Kelly
Henning Mankell

12 questions
78 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur