AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.9 /5 (sur 103 notes)

Nationalité : États-Unis
Biographie :

Midge Raymond est une auteure américaine.

Elle a notamment publié dans les revues TriQuarterly, American Literary Review, Bellevue Literary Review, le magazine Los Angeles Times, et de nombreuses autres publications.

Après avoir travaillé dans l'édition à New York, elle a enseigné à l'Université de Boston pendant six ans.

Elle est l'auteure du roman "Mon dernier continent" (2016).

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (95) Voir plus Ajouter une citation
domisylzen   02 novembre 2016
Mon dernier continent de Midge Raymond
Les touristes se penchent au-dessus du bastingage et j'entends crépiter les appareils photo. Ils se précipitent derrière leur viseur pour capturer les manchots, archiver leurs précieux souvenirs et ratent la beauté réelle du ballet qui se joue devant eux.

Commenter  J’apprécie          320
Ambages   20 octobre 2016
Mon dernier continent de Midge Raymond
Packs, floes, glaçons, sarrasins, plaques, frasil... Il existe tellement de mots pour désigner les différents états de la glace en Antarctique. Et tellement de risques pour un navire dans ce milieu hostile.
Commenter  J’apprécie          210
nadiouchka   20 octobre 2016
Mon dernier continent de Midge Raymond
Parfois je me demande s’il n’y a pas autre chose, une sorte de force tout aussi invisible qui vient nous prévenir que nous ne sommes pas les bienvenus en Antarctique.

P.10
Commenter  J’apprécie          210
Palmyre   23 octobre 2016
Mon dernier continent de Midge Raymond
Chaque fois qu'il m'arrive de croiser Keller, au milieu d'un groupe de naturalistes, parmi les membres d'équipage, mon cœur s'accélère. Même quand je ne le vois pas, sa proximité agit comme un courant électrique, un fil dénudé, suspendu, dangereux.
Commenter  J’apprécie          170
Palmyre   22 octobre 2016
Mon dernier continent de Midge Raymond
Pourtant je garde en tête sa question, les choses auraient-elles été différentes si je l'avais rencontré ailleurs que sur le continent blanc ?
Commenter  J’apprécie          160
nadiouchka   25 octobre 2016
Mon dernier continent de Midge Raymond
Après le naufrage de l’Australis, mes recherches ont pris une nouvelle direction. (…) Nous avons désormais tout un nouveau champ d’études : les effets des naufrages. La façon dont ils affectent la survie et la reproduction des manchots, tués ou blessés par les déversements de mazout, l’ingestion de plastique et autres déchets ingérés.

P.289
Commenter  J’apprécie          150
nadiouchka   15 décembre 2018
Mon dernier continent de Midge Raymond
Les explorateurs étaient obsédés par l’idée d’être les premiers, Scott, Amundsen, tous voulaient être des pionniers. Aujourd’hui, on est tous obsédés par le dernier. Ils veulent faire le dernier continent, le voir avant qu’il disparaisse. Bientôt ils se vanteront d’avoir photographié le dernier manchot Adélie en vie.

- J’espère bien que non.

- Ce n’est qu’une question de temps.

P.190
Commenter  J’apprécie          130
nadiouchka   19 juin 2019
Mon dernier continent de Midge Raymond
J’ai longtemps considéré l’Antarctique comme un être vivant, une Gaïa : le souffle profond de ses tempêtes, les expressions changeantes de son visage sculpté par la glace, les veines d’algues et de flore qui serpentent sous sa peau de neige. Aujourd’hui plus que jamais, le continent me fait penser à une créature au tempérament imprévisible, inventif et sauvage.

P.263
Commenter  J’apprécie          120
Ambages   16 octobre 2016
Mon dernier continent de Midge Raymond
Ici, l'océan Austral n'est pas violent, il est sans pitié.
Commenter  J’apprécie          130
nadiouchka   23 octobre 2016
Mon dernier continent de Midge Raymond
Parce que le corps de Keller appartient désormais à l’océan Austral, j’aime à croire qu’on le verra un jour, grâce à une fata morgana, debout parmi un groupe de manchots, son bandana rouge au cou, clignant des yeux sous le soleil. Qu’il nous apercevra à son tour et sourira. Qu’il nous dira, comme il le faisait, Fin del mundo, et que nous lui répondrons, Principio de todo.

Le bout du monde, le début de tout.

P.293
Commenter  J’apprécie          100

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Bibliographie de Midge Raymond(1)Voir plus
Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Le carcan d'une rose

Quel âge à Perrine, au début du livre?

12 ans
16 ans
17 ans
14 ans

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thèmes : amours impossibles , amour , romanceCréer un quiz sur cet auteur