AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.45 /5 (sur 71 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Toronto , le 12/11/1945
Biographie :

Neil Percival Young est un chanteur et guitariste de folk, country et rock.

Il est le fils du journaliste et nouvelliste Canadien Scott Young décédé en 2005.

En 1968, Young entame une carrière solo et réalise un premier album folk-rock : Neil Young.

Son apogée se situe au début des années 1970 avec les albums After the Gold Rush et Harvest et son rôle dans le groupe Crosby, Stills, Nash & Young.

Dans les années 90, Neil Young est devenu la figure tutélaire d'une nouvelle génération de musiciens (Nirvana, Sonic Youth...). Il sera le parrain du grunge.

Neil Young a connu beaucoup de moments difficiles dans sa vie : ses parents ont divorcé, il est divorcé, ses deux garçons sont atteints de handicaps moteur et mental, il a été atteint de graves maladies et a survécu à nombre de ses amis.

En dépit de toutes ces tragédies personnelles, il poursuit sa carrière de musicien depuis plus de 40 ans.

Il a interprété Long May You Run lors de la cérémonie de clôture des J.O. d'hiver de Vancouver 2010.

Neil Young est le compositeur et l'interprète de la bande originale du film Dead Man de Jim Jarmusch.

Sous le pseudonyme de « Bernard Shakey », Young a réalisé quatre films : le documentaire Journey Through the Past (1972), le concert filmé Rust Never Sleeps (1979) et les films de fiction Human Highway (1982) et Greendale (2003).

En 2012, parait son autobiographique, traduite en français.

En 2014, Neil Young a lancé Pono, un baladeur à très haute qualité sonore afin de faire «redécouvrir la musique» au grand public.

+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Dans ce cinquième numéro de “Confit de Culture”, encore le meilleur de la création culturelle confinée : on réfléchit au télétravail, ses bénéfices et ses inconvénients dans un podcast, on (re)découvre les pépites de François Truffaut sur Netflix, on (re)vit des émotions de concerts avec Radiohead et on rit de bon coeur avec Pierre-Emmanuel Barré. LIENS Podcast : le (télé)travail, c'est la santé ? https://www.telerama.fr/radio/podcast-le-tele-travail,-cest-la-sante,n6625525.php Sur Instagram, les origamis volants poétiques et insolites de Pascale Peyret https://www.telerama.fr/sortir/sur-instagram%2C-les-origamis-volants-poetiques-et-insolites-de-pascale-peyret%2Cn6627698.php Classement des François Truffaut La culture fait maison : de Neil Young à Radiohead, le gratin des concerts en accès libre https://www.telerama.fr/sortir/la-culture-fait-maison-de-neil-young-a-radiohead%2C-le-gratin-des-concerts-en-acces-libre%2Cn6626209.php Humour : quand les réseaux sociaux deviennent une immense scène ouverte https://www.telerama.fr/sortir/humour-quand-les-reseaux-sociaux-deviennent-une-immense-scene-ouverte,n6619842.php
+ Lire la suite
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
koalas   10 novembre 2014
Une autobiographie de Neil Young
Penser, c'est ce qu'il y a de pire pour composer une chanson. Tu te mets à jouer et quelque chose de nouveau surgit. D'où ça vient ? On s'en fiche. Tu continues et tu développes. C'est comme ça que je procède. Je ne juge jamais une chanson qui se forme : j'y crois. C'est venu comme une offrande quand j'ai attrapé mon instrument de musique et c'est passé à travers moi pendant que je jouais. Les accords et la mélodie vienne d'apparaître et ce n'est pas le moment pour les interrogations ou les analyses. Ce qu'il faut maintenant, c'est faire connaissance avec l'air, et ne pas le modifier avant même de bien le connaître. Prendre garde de ne pas lui faire peur, sans ça il s'en ira. Telle est ma méthode, ou du moins l'une de mes méthodes.
Commenter  J’apprécie          180
koalas   08 novembre 2014
Une autobiographie de Neil Young
La vie est un grand examen de passage, et si tu veux trop en faire, tu te plantes. Ne pas trop forcer, échouer en se marrant, c'est peut-être ça la réussite ?

Commenter  J’apprécie          120
Melancoly   31 décembre 2019
Une autobiographie de Neil Young
Les notes m'arrivaient comme ça. Je visitais en esprit des endroits inconnus. Ca avait impressionné ce type, et moi aussi.
Commenter  J’apprécie          120
koalas   24 octobre 2014
Une autobiographie de Neil Young
En général, les groupes qui "friment" me laissent indifférent. Ce qui compte, c'est la sensation qu'ils m'inspirent. Pour moi, c'est ça la musique : une sensation. Il en va de même avec les gens.
Commenter  J’apprécie          110
Melancoly   28 décembre 2019
Une autobiographie de Neil Young
J'ai eu du mal à marcher pendant un bout de temps, et mon dos me faisait mal . Il y avait une pancarte de quarantaine apposée sur notre maison qui disait : POLYOMYELITE, c'était clair comme message, et, pendant un bail, tout le monde se tenait à bonne distance de moi. Les gamins du quartier s'enfuyaient à toutes jambes quand ils me voyaient, et je ne pouvais pas vraiment leur courir après.
Commenter  J’apprécie          100
Melancoly   30 décembre 2019
Une autobiographie de Neil Young
Si t'as la goutte au nez pendant que tu joues de l'harmonica, et que ça coule sur ton tee-shirt, on le saura par You Tube.
Commenter  J’apprécie          110
Neil Young
Marti94   15 août 2014
Neil Young
C’est beaucoup plus difficile d’être un adolescent de nos jours que ça ne l’était dans les sixties. Aujourd’hui, les gens ne croient plus que les choses vont finir par s’arranger ; ils vivent avec les conséquences de ce que nous avons créé. Ce que nous faisions nous éclatait complètement, c’est vrai. Mais aujourd’hui, les gamins savent que rien ne va aller mieux. Ils sont réalistes. (1995)
Commenter  J’apprécie          70
Silvercreek   07 octobre 2012
Une autobiographie de Neil Young
Le son est quelque chose de très complexe. Il ne suffit pas de pouvoir reconnaître un air et de capter la mélodie. La musique est loin de se résumer à ça. Nombre de jeunes aujourd’hui n'ont jamais entendu ce que j'ai entendu, ce qui n'était pas le cas quand j'étais jeune moi-même. A l’ère de la technologie, nous avons pris l'habitude de l'acquisition facile. Nous avons grandi sous le signe de la rapidité et du triomphe du sens pratique. Les vidéos peuvent être partagées et regardées d'un bout de la terre à l'autre et il en va de même pour la musique, comme pour n'importe quel type de document. Le problème, c'est que la musique n'est pas qu'un fichier informatique, c'est une tempête pour les sens, un orage pour l'âme, plus profond que la profondeur, plus immense que l'immensité. La musique, c'est plus que ce qu'on voit ou que ce qu'on entend, c'est ce qu'on ressent? Et c'est la dimension qui manque à la technologie de la diffusion musicale de nos jours, même si plein d'autres éléments sont venus masquer ce manque et détourner l'attention.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Neil Young
Marti94   29 juillet 2014
Neil Young
«Nous vivons à l’ère numérique et, malheureusement, cela dégrade notre musique, cela ne l’améliore pas […]. Steve Jobs était un pionnier de la musique numérique. Son héritage est énorme. Mais quand il était chez lui, il écoutait des vinyles […]. Ce n’est pas que le numérique soit mauvais ou inférieur, mais c’est la façon dont il est utilisé qui ne rend pas justice à l’art. Le numérique a forcé les gens à choisir entre la qualité et la facilité d’utilisation, mais ils n’auraient pas dû avoir à faire ce choix.»

Magazine américain Rolling Stone 2012
Commenter  J’apprécie          50
Romain28   22 août 2019
Une autobiographie de Neil Young
Il y avait des émeutes sur le Strip. Les hippies contre la guerre, les flics contre les hippies. Ca a inspiré à Stephen : "For What it's worth" . grâce au timbre de voix et au phrasé uniques , elle est devenue une des grandes chansons à message de l'époque. on l'a enregistré aux studios Columbia(...) Ca été notre premier tube et la chanson a figuré sur l'album " Buffalo Springfield. Si vous Ecoutez ce disque aujourd'hui vous serez frappés par la différence entre ce "For What it's worth" et le reste des morceaux, en terme de son et de production. On a loupé le coche: on aurait pu remixer tout l'album tant qu'on y était, mais cela ne nous a même pas traversé l'esprit.
Commenter  J’apprécie          30
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Petit hommage au chanteur Christophe

Christophe, né ...

Lucien Ginsburg
Claude Moine
Daniel Bevilacqua
Hervé Forneri

8 questions
16 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanteur , biographie , Chansons françaisesCréer un quiz sur cet auteur