AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.15 /5 (sur 182 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Toulouse , le 28/11/1974
Biographie :

Noël Boudou-Pergay est nouvelliste et romancier.
Il a travaillé quinze ans à l’hôpital de Limoges, avant de s’installer à quelques minutes de Cahors. Il exerce en tant qu’aide à domicile auprès de personnes âgées, et il adore ce travail. Mais ses deux vraies passions sont le heavy metal, qu’il pratique en tant que chanteur au sein de plusieurs groupes amateurs, et bien sûr les livres.

Il tombe amoureux de la littérature en découvrant Stephen King, dont il est aujourd’hui encore un immense fan. Le thriller a eu sa préférence pendant de nombreuses années, avec une plongée dans les univers sombres de ses auteurs : Graham Masterton, Peter Straub ou encore James Herbert. Puis il se met à lire des romans noirs. Deux livres vont lui donner envie d’écrire : « 1974 » de David Peace et « Natural Killer » de Pierre Pelot. Il écrit plusieurs nouvelles avant de se lancer dans l’écriture d’un premier roman.

Page Facebook : https://www.facebook.com/boudounoel/


+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

« Benzos », la bande-annonce. Un thriller de Noël Boudou. Vous est-il déjà arrivé de vous réveiller avec cette sensation de déjà-vu ? Sauriez-vous faire la différence entre le vrai et le faux ? Avez-vous une confiance absolue en vos proches ? Nick semble mener une vie tranquille, entouré de sa femme et de ses voisins. Pourtant, le jour où des amis de longue date arrivent, son existence tout entière va basculer dans l'étrange et l'impensable. Réalité ? Psychose ? Quelle preuve avez-vous finalement de votre réalité ? Roman disponible le 14 novembre 2019 (papier & numérique).

+ Lire la suite

Citations et extraits (47) Voir plus Ajouter une citation
Stelphique   25 mai 2017
Elijah de Noël Boudou
A mon insu, le monstre, la bête en moi venait de naître.
Commenter  J’apprécie          181
Julitlesmots   09 novembre 2019
Benzos de Noël Boudou
Je pourrais chercher des solutions concrètes, affronter mes problèmes comme un homme, seulement voilà, je suis totalement accro à cette merde. Le premier réflexe de mon corps à la moindre petite contrariété : avaler un comprimé ou deux ou trois. Je suis tellement habitué à cette réaction que mes besoins sont automatiquement calculés par mon organisme. Il me réclame la dose nécessaire à m’apaiser en fonction du dilemme auquel je suis confronté.
Commenter  J’apprécie          150
le_Bison   12 novembre 2019
Benzos de Noël Boudou
Je m'enfile le Jack d'un trait et tends le verre pour réclamer Daniel's. Il arrive avec le sourire et plonge dans ma gueule aussi sec.
Commenter  J’apprécie          142
le_Bison   22 novembre 2019
Benzos de Noël Boudou
Mon cerveau semble paralysé, incapable de faire autre chose que de faire vivre mon corps en forçant mes poumons à respirer, mon cœur à battre et ma main gauche à me glisser un nouveau comprimé dans la bouche. De vieux réflexes de survie. Penser, réfléchir, comprendre, trouver des solutions, il en est incapable. Si ce n’était que de moi, je le foutrai à la porte pour faute grave sans indemnités ni rien. Ma cervelle est un peu comme ce connard de chanteur toxico d’un groupe de rock, personne ne peut plus le supporter, tout le monde a envie de lui coller des tartes dans sa jolie petite gueule, mais voilà, le connard chante magnifiquement bien et il paraît impossible de le remplacer. Voilà, mon cerveau est comme le connard du groupe Oasis, insupportable mais indispensable.
Commenter  J’apprécie          113
le_Bison   11 novembre 2019
Benzos de Noël Boudou
- Tu vas bien ? Tu as l'air crevé ?

- Ouais, c'est rien, t'inquiète. Après deux trois bières ça ira mieux, n'est-ce pas ?

- La bière soigne tout, c'est bien connu.
Commenter  J’apprécie          121
manU17   16 octobre 2019
Benzos de Noël Boudou
Ma chef fait sa ronde habituelle, me félicite en voyant le service rutilant et m’autorise même à prendre une heure. J’aimerais refuser juste pour la contrarier, mais j’ai beaucoup à faire avant l’arrivée de nos amis. Cette garce ne peut s’empêcher d’ajouter à ses compliments le petit « vous voyez quand vous voulez » assassin qu’elle affectionne tant. Il serait tellement facile de l’étouffer entre un brancard et le mur, et de balancer ses cinquante kilos dans un frigo…

Tu vois, quand je veux je te tue, pétasse !

… Seulement, ce n’est pas dans ma nature. Je suis quelqu’un de calme et de réfléchi. On ne tue pas les gens pour une petite réflexion désagréable. Non, ça ne se fait pas.

Ni vu ni connu je te tue, salope !
Commenter  J’apprécie          100
manU17   05 novembre 2019
Benzos de Noël Boudou
Je remonte dans ma chambre – silence dans celle de mes invités –, me déshabille entièrement et m’allonge sur le lit sans prendre la peine de me glisser sous la couette. À la télé, Trump crache sa haine de tout ce qui n’est pas aussi blanc, riche et moche que lui. Comment les Américains ont-ils pu être assez cons pour… Le sommeil me saisit, je n’ai rien vu venir. J’adore ça.
Commenter  J’apprécie          102
le_Bison   14 novembre 2019
Benzos de Noël Boudou
Je me colle trois cachets sous la langue et attaque un concert de air guitar d’une intensité rarement égalée, même par les plus grands groupes de heavy metal de la planète.

Debout sur la table basse, je me contorsionne en secouant la tête au rythme du mythique Fucking Hostile des Texans. Je saute par-dessus la foule en délire pour atterrir sur le canapé. Mon invisible guitare hurle dans les aigus, à la limite du larsen, mais pas de problème, je maîtrise l’instrument. C’est assez violent pour être sublime. Aucun groupe sur terre n’a à ce point atteint la puissance pachydermique de Pantera.
Commenter  J’apprécie          90
manU17   06 novembre 2019
Benzos de Noël Boudou
Elle va dans la cuisine et revient les bras chargés d’une bouteille de whisky et d’une bouteille d’eau. Elle me tend cette dernière.

« Rince ton verre, là, c’est du sérieux. Un petit Elijah Craig 18 ans d’âge ! J’ai hésité parce qu’il est cher. Mais bon, pas de mal à se faire du bien, hein, mon beau ? C’est américain. Comme disait mon Jeannot, sont forts ces cons. »

Elle me sert une bonne dose de l’Elijah Craig. Putain, quel bourbon ! L’alcool coule dans ma gorge me laissant en bouche un léger goût de noix de coco. Merveilleux.
Commenter  J’apprécie          92
le_Bison   09 novembre 2019
Benzos de Noël Boudou
Cette liaison a commencé il y a deux ans. Je l'ai rencontrée à l'hôpital, perdue dans les couloirs. Seule. L'histoire de sa vie actuelle. Seule et perdue. En discutant un peu pendant que je l'accompagnais, nous avons réalisé que nous étions presque voisins. Elle habite à deux rues de chez moi et je lui rends visite deux à trois fois par semaine. Chloé est au courant et l'accepte sans souci. Et c'est chez elle que je me rends d'un pas hésitant. Chez Manon. Mon amis Manon, 95 ans, un caractère bien trempé, veuve, seule et un peu perdue. On se dit tout ou presque. Beaucoup d'histoires à raconter. Son Jeannot, qu'elle décrit comme adorable mais pas très futé. Qui s'est suicidé par accident en nettoyant son fusil. Il avait la sale manie de coller son œil au bout du canon pour voir s'il était bien lustré. Et un soir, boum ! Manon, qui se trouve dans la pièce d'à côté. Qui arrive en courant. Manon, qui s'effondre près du corps de son mari. Déjà mort. Glissant sur la flaque de sang qui s'étale sur le sol. Manon, qui se met à quatre pattes au-dessus de son Jeannot, les doigts dans le sang de celui qu'elle aime. Les éclats de crâne qui lui écorchent les paumes des mains. Qui dévore son visage des derniers baisers qu'elle ne lui donnera jamais. Manon, qui sèche ses larmes en me racontant son histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          83

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Avec qui passer Noël ?

- Qui pourrai-je inviter à Noël ? J'ai mon crayon à la main pour faire ma liste. - Tiens, déjà comme tu es célibataire, voilà un livre qui va t'aider ..."Comment kidnapper un mari quand on n'a rien pour plaire", me donne ma future ex meilleure amie. donc pas de mari à Noël !

Nadine de Rotschild
Tom Sharpe

14 questions
22 lecteurs ont répondu
Thèmes : humour , romans policiers et polars , romans américainsCréer un quiz sur cet auteur

.. ..