AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.2 /5 (sur 10 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Ondine Millot est journaliste indépendante, spécialisée dans les faits de société et la chronique judiciaire.

Elle a été pendant seize ans journaliste à "Libération". Entrée au quotidien en 2000, elle a été chargée des procès et des faits-divers.

"L'Amour à mort" (2013) est son deuxième ouvrage, après "Esclavage domestique", avec le photographe Raphaël Dallaporta (Filigranes Éditions, 2006).

Ajouter des informations
Bibliographie de Ondine Millot   (4)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

L'interview de Ondine Millot, les monstres n'existent pas


Citations et extraits (6) Ajouter une citation
loup0   22 septembre 2019
Les monstres n'existent pas de Ondine Millot
Je voulais faire connaître la réalité des enfants sacrifiés. Plus complexe, moins inéluctable que ne le prétendent les titres des journaux. Je voulais cesser de zapper d’article en article. M’arrêter, chercher à comprendre une de ces histoires d’enfants objets, après en avoir entendu trop. Les procès retraçant les courtes vies des petits Marc, Marina, Tiphaine avaient changé quelque chose en moi.



Avant eux, je savais séparer les choses, mettre de côté les horreurs de la journée. Avec eux, impossible. Je ramenais à la maison leurs visages tuméfiés par les coups, leurs yeux gonflés restaient là, derrière mes yeux. « Parce que ce sont des enfants, me disait parfois une bonne âme, c’est insupportable, la souffrance d’un enfant sans défense. » J’avais alors envie de hurler. Ce qui m’était insupportable, à moi, c’était justement ce discours. Le fatalisme avec lequel on évoquait leurs calvaires. D’où un enfant serait-il « sans défense » ? Au contraire, sa famille, ses enseignants, ses médecins, les services sociaux, la justice, la société tout entière ont la responsabilité de le défendre. Son statut en fait l’être social censé être le plus défendu. Pour Marc, Marina, Tiphaine, des institutions, des individus ont failli. Ils ont été alertés, ils ont vu les bleus sur leurs corps, ils ne les ont pas protégés. On ne leur en voulait pas : ils n’étaient pas poursuivis. Seuls dans le box : les parents criminels, comme si le mal était un mystère indétectable, surgi de diables isolés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Guillangers   07 juillet 2019
Les monstres n'existent pas de Ondine Millot
Ondine Millot, journaliste, nous fait vivre un fait divers hors du commun.



Huit néonaticides (homicide commis sur un enfant né depuis moins de 24 heures), commis par une femme, Dominique Cottrez.



Ondine Millot, nous fait par des entretiens qu’elle a eu avec Dominique et ses proches. Elle nous raconte la vie de Dominique avant le procès, pendant et également ses échanges épistolaires durant sa détention.



Dominique est une femme qui subit depuis sa naissance. Elle est aide-soignante auprès de personnes âgées, un métier qui lui apporte une grande satisfaction. A la maison, elle est dévouée à son mari et à ses parents. C’est une femme qui s’oublie au fil du temps, si tenté qu’elle n’ait déjà pensé un jour à elle.



Avis :



La force de ce livre s’est de ne pas prendre parti. Ondine Millot ne fait que relater les faits même si on sent une amitié naissante entre les deux femmes.



Même si les faits sont graves, on prend pitié pour cette femme qui semble attachante.



Mais n’attendez pas une réponse dans le livre sur son geste, je pense qu’elle-même ne saurait l’expliquer…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
loup0   22 septembre 2019
Les monstres n'existent pas de Ondine Millot
La veille, un ami m’avait posé une question qui m’avait choquée : « Tu vas lui demander comment elle a tué ses bébés ? » Surprise, je l’avais fait répéter. Lui demander de me raconter les meurtres de ses nouveau-nés ? Ça ne me serait pas venu à l’esprit. Comment cette femme pourrait-elle exposer à une inconnue la violence insoutenable de ses gestes ? À supposer qu’elle s’en souvienne, beaucoup de criminels ont un blanc sur les instants de leur passage à l’acte, quel voyeurisme sordide de réclamer un tel récit ! L’ami n’était pas d’accord. Pour lui, être journaliste, c’était raconter ce qui s’est passé. Je m’enflammais : pour moi, c’était tenter d’expliquer pourquoi. J’essayais de le convaincre qu’apprendre le parcours, la vie de Dominique Cottrez, était plus intéressant que de disséquer les minutes de ses homicides. Au bout de mon raisonnement, j’assenais : « Et puis, ce sera beaucoup moins difficile pour elle de parler de sa vie que de ses crimes. » J’étais certaine, au moins, de ce dernier argument. Je n’imaginais pas à quel point j’avais tort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Guillangers   10 juin 2019
Les monstres n'existent pas de Ondine Millot
C’est ainsi qu’elle se souvient de son premier meurtre. C’est ainsi qu’elle me l’a raconté, un vendredi de mai, vingt-six ans après
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Complétez ces titres de romans célèbres

La vie devant

soi
toi
moi

10 questions
250 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur