AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.63 /5 (sur 37 notes)

Nationalité : Irlande
Né(e) à : Dublin , le 10 Mai 1947
Biographie :

Ecrivain et journaliste, Peter Cunningham a grandi à Waterford . Il fut comptable et commerçant avant de se lancer en 1986 dans l'écriture de romans policiers sous différents pseudonymes.

Puis il publie quatre romans ayant tous pour cadre la ville imaginaire de Monument, l'auteur s'attache à la description de la vie de ses habitants mêlant habilement éléments historiques et histoires d'amour. Deux sont à ce jour traduits en français.

Peter Cunningham est membre de l'Académie irlandaise des arts et des lettres, l'Aosdana, et vit dans le comté de Kildare.


Source : http://www.petercunninghambooks.com/
Ajouter des informations
Bibliographie de Peter Cunningham   (3)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (8) Ajouter une citation
moustafette   26 mai 2012
La mer et le silence de Peter Cunningham
J'étais une créature des saisons de Sibrille. L'été, je m'allongeais en haut des falaises festonnées de fleurs sauvages pour lire en m'émerveillant devant l'immensité de la mer. L'automne, je voyais enfler les eaux, fuir les couleurs, s'estomper les falaises. (...) En hiver, les seize heures de nuit coupaient Sibrille du monde extérieur et rapprochaient les gens, les solidarisaient. (...) Avec mars venaient les tempêtes. C'était alors qu'Hector me manquait le plus car je nous revoyais assis côte à côte derrière la vitre épaisse, quand il était petit, à regarder la fureur de la mer, blottis l'un contre l'autre à chaque nouveau fracas des vagues, anticipant le prochain assaut venu du large dont nous suivions la progression à travers les fenêtres givrées et criant dans un charmant unisson.

Commenter  J’apprécie          60
LadyDoubleH   20 mai 2016
Descendre la rivière de Peter Cunningham
Il parlait avec les rythmes riches et graves typiques du sud-est de l'Irlande, un accent aux articulations douces et uvulaires.
Commenter  J’apprécie          40
moustafette   26 mai 2012
La mer et le silence de Peter Cunningham
En somme, nous formions une race nouvelle, née d'implantations successives depuis les temps médiévaux, mais une race de ratés, même selon les critères les moins sélectifs. Nous n'avions pas réussi à conserver le pays que nous avions été chargé de coloniser, pas réussi à cohabiter avec les gens que nous étions censés mettre au pas.

Commenter  J’apprécie          30
moustafette   26 mai 2012
La mer et le silence de Peter Cunningham
Une joilie fille qui préfère un jardin solitaire à une maison pleine de monde. Il y a toutes les chances qu'elle aime la mer.

Commenter  J’apprécie          30
LadyDoubleH   17 décembre 2017
La mer et le silence de Peter Cunningham
Cette indifférence concertée faisait que la société anglo-irlandaise vivait en cercle fermé ; par nécessité, nous allions jusqu’aux confins de l’Irlande pour voir nos amis, comme si nous autres Anglo-Irlandais étions tous unis par la lignée, les mariages consanguins, la religion et, par-dessus tout, un non-irlandisme radical. C’était le point qui nous définissait par excellence. Nous savions ce que nous n’étions pas, et chacune de nos actions ou de nos attitudes découlait de ce fait. Dans l’ensemble, nous traitions l’indépendance irlandaise par le mépris. L’idée que nous ne gouvernions plus le pays dans lequel nous vivions et que notre prétention à y maintenir nos habitudes était tout au plus tolérée ne semblait avoir effleuré personne. Bien sûr, vérité plus gênante, nous n’étions pas anglais non plus. Pour les irlandais de souche, nous incarnions l’Angleterre, et ils nous le faisaient payer ; mais, quand nous allions en Angleterre ou au Pays de Galles, nous comprenions bien que, pour les Anglais et les Gallois, nous étions des Irlandais. En somme, nous formions une race nouvelle, née d'implantations successives depuis les temps médiévaux, mais une race de ratés, même selon les critères les moins sélectifs. Nous n'avions pas réussi à conserver le pays que nous avions été chargés de coloniser, pas réussi à cohabiter avec les gens que nous étions censés mettre au pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LadyDoubleH   20 mai 2016
Descendre la rivière de Peter Cunningham
Tout ua fond de la rivière, on courbe son corps avec le courant, on attend que l'ombre disparaisse. C'est votre terrain de chasse, votre royaume privé, l'endroit où l'on vit, où l'on se nourrit, où l'on se reproduit. La moindre fibre de votre corps miroite. La lumière au-dessus de vous change lentement. Tôt ou tard, il va falloir remonter.
Commenter  J’apprécie          10
LadyDoubleH   20 mai 2016
Descendre la rivière de Peter Cunningham
Ses cheveux sont striés de gris, comme des veines de craie sur de l'ardoise.
Commenter  J’apprécie          10
LadyDoubleH   17 décembre 2017
La mer et le silence de Peter Cunningham
La mer scintillait comme si toute l'argenterie du monde y était engloutie à fleur d'eau.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox