AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.59 /5 (sur 41 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Tenay , le 26/05/1882
Mort(e) le : 24/11/1963
Biographie :

Pierre Chaine, directeur du Grand Guignol à Paris est un professionnel de l’écriture, auteur de théâtre dès avant sa mobilisation : il participe à la rédaction de drames sanglants dont Au rat mort, cabinet 6, en 1908.

Il est mobilisé le 1er septembre 1914 , à l’âge de 32 ans, au 158e régiment d’infanterie et commence à écrire "Mémoires d’un rat" en 1915 alors qu’il est devenu lieutenant mitrailleur au 370e. Le texte paraît en feuilleton dans L’Œuvre en 1916 avant d’être édité en 1917 par la maison d’édition du journal. C’est un succès et en 1918, l’auteur lui donne une suite "Les commentaires de Ferdinand" aux éditions de l’Œuvre.

En 1921, Payot réunit les deux textes en un seul volume et c’est sous cette forme qu’ils ont été réédités en 2008.

Pierre Chaine cofonde la Revue du temps présent avec José de Bérys. Dans l'entre-deux-guerres, il écrit de nombreuses pièces de théâtre à succès.
+ Voir plus
Source : http://histoire-politique.fr/
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
" Ruy Blas 38" de Pierre Chaine.
Citations et extraits (10) Ajouter une citation
sabine59   11 octobre 2017
Mémoires d'un rat : Suivi des Commentaires de Ferdinand, ancien rat de tranchées de Pierre Chaine
A quoi bon ces descriptions malsaines puisqu'elles n'ont pas le pouvoir de supprimer les guerres? Ces tableaux sont douloureux s'ils évoquent en nous des visions vécues. Ils sont inutiles s'ils s'adressent à l'imagination des curieux: rien ne pourra jamais donner la sensation d'un champ de bataille à celui qui n'en a pas vu.
Commenter  J’apprécie          100
julienraynaud   28 décembre 2016
Les mémoires d'un rat de Pierre Chaine
Combien ont cru cimenter par le sang une amitié profonde (...) !
Commenter  J’apprécie          80
gill   08 octobre 2012
Ruy Blas 38 de Pierre Chaine
Le château du comte Mariassy, à Sandor Puszta, 60 kilomètres de Budapest.

Le château se trouve au milieu d'une propriété de 6000 arpents. Il est entouré d'un imposant vieux parc de 40 arpents.

Depuis des siècles vivent entre ces épaisses murailles jaunes des seigneurs de la noblesse hongroise, des comtes et des comtesses possédant une grosse fortune et une belle apparence. L'actuel possesseur du château est le président du conseil des ministres, comte Albert Marissy, le chef du parti conservateur.

La scène représente l'immense hall. A gauche, une porte donne accès dans l'appartement du président du conseil. droite, les pièces du service et les autres chambres de l'habitation. Au fond, une galerie d'où l'on descend par trois marches dans le hall.

C'est par un après-midi d'été.

Au lever du rideau, Klari, la femme de chambre, suit avec intérêt le travail d'un technicien, qui installe un microphone au milieu du hall. L'homme avec de petits tournevis et de minuscules clés, met au point l'appareil, qui est supporté par une tige d'acier...

(lever de rideau de l'acte premier de la pièce parue dans "La petite illustration" en septembre 1938)

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
emilielettres   25 septembre 2016
Mémoires d'un rat : Suivi des Commentaires de Ferdinand, ancien rat des tranchées de Pierre Chaine
Restés seuls, notre première impression fut celle d'un isolement terrible. Murés entre deux zones de mort, nous nous sentions déjà retranchés des vivants.

Seuls, quelques coureurs nous reliaient avec l'arrière. Mais une si grande distance nous séparait des réserves qu'il ne fallait compter sur aucun secours de leur part.

Notre principale ressource consistait dans les fusées-signaux dont le lancement déclenchait les tirs de barrage à quelques mètres devant notre nez, ce qui supposait une confiance absolue dans la précision et dans la justesse de notre artillerie.

Le jour ne vint pas dissiper l'oppression qui nous étreignait. Sa clarté livide précisa au contraire la nudité et les convulsions du champ de bataille. Combien regrettaient les tranchées où le foisonnement des rats n'étaient que l'indice du confort et de la sécurité!
Commenter  J’apprécie          40
gill   29 janvier 2014
Ruy Blas 38 de Pierre Chaine
"Ruy Blas 38" est une pièce aimable, spirituelle, d'une ironie nuancée, dont la satire sans méchanceté peut se réclamer du S.H. de notre cher Lucien Descaves, ce qui lui assure une chance de plus d'obtenir le succès qu'elle mérite.

(A l'occasion de la répétition générale, Georges Le Cardonnel écrit dans le "Journal")
Commenter  J’apprécie          30
ValerieLacaille   07 janvier 2017
Mémoires d'un rat : Suivi des Commentaires de Ferdinand, ancien rat des tranchées de Pierre Chaine
Le pinard, le galon et l'amour semblent donc être les trois stades du bonheur militaire.
Commenter  J’apprécie          40
sabine59   11 octobre 2017
Mémoires d'un rat : Suivi des Commentaires de Ferdinand, ancien rat de tranchées de Pierre Chaine
Qui donc aurait pu se douter que nous traversions une forêt, si les cartes n'avaient pas donné la dénomination de bois à ces déserts pétrifiés où quelques souches noircies demeuraient les seuls vestiges des anciens ombrages ?
Commenter  J’apprécie          30
Zozo9604   11 août 2018
Mémoires d'un rat : Suivi des Commentaires de Ferdinand, ancien rat des tranchées de Pierre Chaine
Pour le soldat quicombat dans le rang,la guerre n'est qu'un long tete a tete avec la mort.
Commenter  J’apprécie          30
gill   04 avril 2013
L'étrange Aventure De M. Martin-Péquet de Pierre Chaine
Le salon des Martin-Péquet dans leur villa de Vaucresson. Une grande baie au fond s'ouvre sur le parc. Une porte à gauche et une autre à droite. Ameublement ancien. Bibelots. Tapisseries. Adroite, un canapé ; au milieu, une table à ouvrage encadré de deux fauteuils, à gauche, une grande table bureau.

Au lever du rideau, Germain introduit M. et Mme Bouvier par la baie du fond....

(lever de rideau de la pièce extraite de "La Petite Illustration" n° 31 parue en juillet 1920)
Commenter  J’apprécie          10
sofiane596   04 mars 2019
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur