AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.72 /5 (sur 39 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 25/12/1991
Biographie :

Pierre Ménard est diplômé de HEC, Visiting Fellow à Harvard.

Il est l'auteur de "20 bonnesraisons d'arrêter de lire"(2014),"Comment paraître intelligent"(2015), "Le Français qui possédait l'Amérique" (2017).

pageFacebook : https://www.facebook.com/Pierre-M%C3%A9nard-512213675483681/

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Storia Voce - 25 juin 2020 Les détestables Frères Goncourt... Avant d’être un prix et une académie, les Goncourt étaient deux frères : cyniques, critiques, brillants et détestables, célèbres et misanthropes, infréquentables et pourtant très fréquentés. Voici ce que disait Taine au sujet du groupe d'amis qui les entourait: « Quand je causais avec vous et devant vous, c’était sub rosa, comme disait notre pauvre Sainte-Beuve, en tout petit comité, portes closes; aucune de ces paroles exagérées, improvisées n’était dite pour la publicité. » Et pourtant, aujourd'hui, tout le monde a au moins entendu parler de ces paroles exagérées des Goncourt sur tel ou tel artiste, poète, mondain, politique, de renom. Écrivains de génie et critiques acerbes les Goncourt s'amusaient notamment à distinguer en littérature le plat de pâtes de l’assiette raffiné parfumée à la truffe. « Certains livres ressemblent à la cuisine italienne : ils bourrent, mais ne remplissent pas.» Infréquentables mais tellement connus, les frères Goncourt on laissé leurs noms partout. Qui les connait réellement ? Savez-vous qu'un bon nombre de mots employés aujourd'hui est le seul fruit de la fantaisie de ces deux amoureux de la langue (réécriture, américanisation, scatologique, talentueux etc.) ? Écrivaient-ils réellement à quatre mains ? N'est-pas paradoxal que le prix qui symbolise l'apogée de la réussite littéraire ait le nom de ceux qui traînaient dans la boue les plus grands écrivains du XIXème siècle ? "Deux hérétiques en littérature, qui sont aux dictionnaires ce que les champignons sont à la botanique : une espèce inclassable" (Sainte Beuve). Pierre Ménard, auteur des Infréquentables frères Goncourt est interrogé par Mari-Gwenn Carichon. Notre invité : Pierre Ménard est écrivain et biographe. Les infréquentables frères Goncourt (Tallandier, 416 p, 21.9 €) est son quatrième ouvrage. On lui doit notamment une admirable biographie d'Antoine Crozat.
+ Lire la suite

Citations et extraits (44) Voir plus Ajouter une citation
Kittiwake   11 août 2016
20 bonnes raisons d'arrêter de lire de Pierre Ménard (II)
Lire, c'est comme prendre de l'alcool ou de l'opium. Au même titre que ces substances, la lecture devrait être reconnue comme une addiction, et faire l'objet d'une nouvelle loi Evin.
Commenter  J’apprécie          240
gill   20 février 2020
Les infréquentables frères Goncourt de Pierre Ménard (II)
Rien ne lie deux personnes comme de dire du mal d'une troisième ...
Commenter  J’apprécie          242
cecilit   09 juillet 2020
Les infréquentables frères Goncourt de Pierre Ménard (II)
Enfin, heureusement, moi, je suis trop vieux, je ne verrai pas ça, mais dans cent ans on ne trouvera plus à se faire servir ; il n'y aura plus de domestiques...Je le dis souvent à ma femme et à ma fille : Vous verrez que vous serez un jour obligées de faire votre lit.
Commenter  J’apprécie          61
cecilit   10 juillet 2020
Les infréquentables frères Goncourt de Pierre Ménard (II)
Tout en surveillant la parution de son Journal, Goncourt prend aussi la présidence du comité Verlaine (...). Le choix ne manque pas de piquant quand on connaît la véritable opinion du romancier quant au poète :

"Malédiction sur ce Verlaine, sur ce soûlard, sur ce pédéraste, sur cet assassin, sur ce conard traversé de temps en temps par des peurs de l'enfer qui le font chier dans ses culottes."...
Commenter  J’apprécie          40
gill   03 mars 2020
Les infréquentables frères Goncourt de Pierre Ménard (II)
Aussi s'évertuent-ils à déconstruire ce qui a causé la perte de ces temps bénis, en brocardant dans une brochure réactionnaire, la Révolution dans les moeurs, les fruits de cette Révolution si sottement encensée, stupide révolte d'opérette effectuée par "des gens qui puent des pieds, des portiers, des monstres froids" ...
Commenter  J’apprécie          210
cecilit   07 juillet 2020
Les infréquentables frères Goncourt de Pierre Ménard (II)
Goncourt rira longtemps de ce dialogue entre le baron de Rothschild et le miséreux qu'il venait de secourir de quelques pièces.

"Monsieur le baron, Dieu vous le rende au centuple !

- Ça ne fera jamais que cinquante francs ", répartit le banquier. "
Commenter  J’apprécie          60
cecilit   10 juillet 2020
Les infréquentables frères Goncourt de Pierre Ménard (II)
Toutes les histoires ont une fin. Pour les biographies, il est difficile de ménager le suspense. À moins d'une disparition inexpliquée, d'une rencontre avec des tribus lointaines ou d'une résurrection inopinée, dont l'Histoire, de Lazare à Sherlock Holmes, offre peu d'exemple, elle ne peut s'achever que par le trépas du héros. Tout juste doit-on espérer que lecteur ne l'ait pas attendue trop impatiemment.
Commenter  J’apprécie          00
cecilit   05 juillet 2020
Les infréquentables frères Goncourt de Pierre Ménard (II)
La campagne les écœure, les paysans les ennuient. "Nous voyez-vous obligés de vivre ici ? lâchera Edmond en toisant un village de province, quelques jours avant de rendre l'âme... On mourrait. "
Commenter  J’apprécie          50
cecilit   04 juillet 2020
Les infréquentables frères Goncourt de Pierre Ménard (II)
Elle appartient à cette masse de pauvres provinciales venues chercher à Paris, à défaut de la fortune et de la gloire, l'assurance de la pitance et du gîte. Femmes invisibles, souvent condamnées au célibat, aux réduits sordides, aux cuisines sans lumière et aux soupentes glaciales, tyrannisėes par la maîtresse de maison quand ce n'est pas par son mari, prêt à en faire une seconde épouse à moindres frais. Femmes anonymes passant sur terre sans principe et sans but, infatigables cuisinières, ėpousseteuses, frotteuses, cireuses et astiqueuses, disparaissant comme elles sont apparues, sans troubler le repos de leurs maîtres.
Commenter  J’apprécie          30
cecilit   30 juin 2020
Les infréquentables frères Goncourt de Pierre Ménard (II)
"J'ai la vérole ! Enfin la vraie, pas la misérable chaude-pisse, pas l'ecclésiastique cristalline, pas les bourgeoises crêtes de coq, les lėgumineux choux-fleurs, non, non, la grande vérole, celle dont est mort François 1er", s'exclamera Maupassant en apprenant sa contamination.
Commenter  J’apprécie          70

Auteur membre de Babelio voir son profil
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Historiettes historiques ...

"Souviens-toi du vase de Soissons !" aurait dit Clovis, à l’un de ses soldats qui n’avait pas voulu rendre un vase précieux. En représailles, Clovis aurait ...

fendu le crâne du soldat avec une hache
fait enfermer le soldat dans un vase à sa taille
condamné le soldat à faire de la poterie

10 questions
46 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , historique , anecdotesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..