AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.71 /5 (sur 741 notes)

Nationalité : Canada
Biographie :

Inlassable voyageur, Robert Pobi est un écrivain canadien. Il a travaillé dans le monde des antiquités avant d’écrire son premier roman L’Invisible (2012), suivi de Les Innocents (2015), tous deux publiés chez Sonatine Éditions.
Ses romans sont traduits dans plus de quinze pays. Durant son temps libre, il pêche, se passionne pour l’art américain du XXe siècle et écoute Motörhead.

L'invisible (Bloodman, 2012) est son premier roman. En 2020, il obtient le prix Cognac du meilleur roman international pour "City of windows".

Il vit à Montréal.

Ajouter des informations
Bibliographie de Robert Pobi   (4)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

City of windows - Robert Popi - Coup de ♥♥♥♥♥ du traqueur


Citations et extraits (85) Voir plus Ajouter une citation
caro64   29 août 2012
L'invisible de Robert Pobi
Donc, non, je ne crois pas au Diable. Je n’en ai pas besoin, l’homme a commis suffisamment d’horreurs pour m’impressionner. Donnez aux humains la possibilité de se comporter de façon monstrueuse et vous ne serez jamais déçu.
Commenter  J’apprécie          250
lyoko   16 mai 2016
Les Innocents de Robert Pobi
"Mais ce n'était pas juste un bébé ; c'était une vie humaine. Du berceau à la tombe et les souffrances qui allaient avec entre-temps. Comment pouvait-elle donner naissance à un enfant dans un monde où des gens qui se prétendaient bons étaient souvent les premiers à juger et à hair? Où des génocides avaient lieu partout sur la planète et où la torture était considérée comme acceptable par les gouvernements ?"
Commenter  J’apprécie          240
cicou45   25 mars 2021
Serial bomber de Robert Pobi
"L'histoire était vieille comme le monde. Elle avait pris naissance dans la tragédie grecque et constituait un motif de fiction récurrente depuis lors, de Shakespeare à Faulkner. Cela se terminait toujours par la mort du père, tandis qu'une assemblée de figurants s'exclamait : "Le roi est mort, vive le roi !" Tous les grands assassins, dans l'histoire comme dans la fiction, avaient néanmoins une chose en commun : le cran. Même s'ils l'avaient regretté plus tard, ils avaient tous eu le courage de passer à l'acte."
Commenter  J’apprécie          190
Stelphique   07 septembre 2015
Les Innocents de Robert Pobi
Et je ne sais pas si ce monde a besoin d’un autre enfant. L’humanité est gangrené par le mal et quand je vois toutes les horreurs qui se passent jour après jour, je me demande s’il est juste de léguer tout ça à un autre être humain. L’idée qu’il puisse y avoir un dieu est risible, il suffit ce qui arrive à des gens bien tous les jours. Le libre arbitre, tu parles. Un dieu qui veillerait sur nous ne laisserait pas arriver toute cette merde.
Commenter  J’apprécie          174
cicou45   24 mars 2021
Serial bomber de Robert Pobi
"Un tas de petits riens est parfois plus douloureux qu'un gros quelque chose, un peu comme la mort des mille coupures."
Commenter  J’apprécie          170
cicou45   25 mars 2021
Serial bomber de Robert Pobi
"_Vous pensez que vous finirez par trouver le coupable ?

_Oui.

_Dans ce cas, ce que je dis importe peu. Il n'existe qu'une seule vérité."
Commenter  J’apprécie          160
Bazart   02 mai 2021
Serial bomber de Robert Pobi
"Lucas observa les visages dans la foule, tous tournés vers la rue, téléphones levés dans l’espoir d’obtenir le rush de dopamine de quelques vues YouTube supplémentaires. Bienvenue dans le futur, où chacun vit pour l’approbation de la chambre d’écho."
Commenter  J’apprécie          40
micmar   24 août 2012
L'invisible de Robert Pobi
Très déçu et furieux en refermant le livre ! je ne dis pas que c'est mal écrit, je dis simplement qu'on prend le lecteur pour un imbécile, le récit est tout à fait incohérent et l'auteur n'a pas la moindre idée que la psychiatrie criminelle. la dualité du comportement de l'écorcheur est absolument irréaliste et contraire à toute la nosographie. Bref, une imposture qui commence bien, qui tient en haleine un bon moment, il faut le reconnaître, mais qui se termine lamentablement .
Commenter  J’apprécie          141
Malivriotheque   26 avril 2016
L'invisible de Robert Pobi
Sa mère lisait un épais livre de poche dont la couverture représentait un homme superbe à la superbe chevelure étreignant une femme superbe à la superbe chevelure. Ils portaient de superbes vêtements, et au loin, au-dessus de leurs épaules [...] on devinait la superbe propriété dans laquelle ils vivaient leur vie superbe. Le livre s'intitulait Les Sang bleu du Connecticut et Jake savait déjà qu'il y aurait des chevaux dedans. Des chevaux à la longue queue bien peignée. Probablement un jet privé. Des baisers et des étreintes musclées. De la pure merde.
Commenter  J’apprécie          130
Alinee   18 juillet 2012
L'invisible de Robert Pobi
Car notre esprit n'est pas conçu pour oublier, mais pour ignorer.
Commenter  J’apprécie          130

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

No pasarán, le jeu

Où vont Eric, Thierry et Andreas au lieu d'aller visiter le musée en Angleterre ?

Au restaurant
Dans un magasin de jeux vidéos
Manger des chips
Faire un golf

8 questions
234 lecteurs ont répondu
Thème : No pasaran : Le Jeu de Christian LehmannCréer un quiz sur cet auteur

.. ..