AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.94 /5 (sur 508 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) : 1951
Biographie :

Née en 1951, Robyn Carr est une auteur américaine. Elle a écrit plus de 25 romans d'amour.

Robyn Carr pensait qu'elle voulait être infirmière et a fait des études pour cela. Cependant, comme elle a épousé un membre de l'Air Force, il se trouve qu'elle écrit des romans combinant humour et mordant. Elle habite à Las Vegas et a interviewé les plus grandes stars du monde littéraire dans sa série "Carr Chat", pour la bibliothèque d'Henderson.

Site officiel : http://www.robyncarr.com/

Ajouter des informations
Bibliographie de Robyn Carr   (23)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
Milka2b   18 mars 2013
Les chroniques de Virgin River, tome 2 : Refuge de Robyn Carr
- On a le droit de pleurer les êtres chers, avait repondu Jack.

- Le Père Damien disait : "Souviens-toi qu'elle est aupres de Dieu et qu'elle est heureuse, alors ne souille pas sa memoire de tes pleurs."

- Les pretres sont en général plus futés que ca, avait commenté Jack avec un ricanement désapprobateur, Si on garde ses larmes en soi, elles se transforment en serpents et vous rongent de l'interieur. Les pleurs, ca fait partie du deuil.
Commenter  J’apprécie          70
sevm57   24 décembre 2019
Les chroniques de Virgin River - Intégrale, tome 3 de Robyn Carr
On est à sa place partout où on se sent bien. Il peut y avoir beaucoup d'endroits différents. Pour des tas de raisons diverses et variées.
Commenter  J’apprécie          80
sevm57   27 décembre 2019
Les chroniques de Virgin River, tome 2 : Refuge de Robyn Carr
Tu sais, il existe une règle de base au sujet des conseils : ils ne sont bons que quand on vous les demande.
Commenter  J’apprécie          70
sevm57   26 décembre 2019
Les chroniques de Virgin River, tome 1 : Virgin River de Robyn Carr
Vingt années dans les Marines donneraient la passion de la pêche à n’importe qui.
Commenter  J’apprécie          70
KateLine   27 août 2016
Les chroniques de Virgin River, tome 1 : Virgin River de Robyn Carr
Il tendit les préservatifs à Rick dont les joues virèrent à l'écarlate, mais qui les accepta néanmoins.

—Laisse-moi m'assurer que tu connais certaines choses, reprit Jack. Cette histoire de se retirer à temps, tu sais que c'est de la blague, n'est-ce pas ? Tout comme essayer de ne pas entrer complètement. Ça non plus, ça ne marche pas. Pour commencer, si tu y arrives, tu es plus fortiche que moi. Et même si tu y arrives, tu peux quand même mettre la fille enceinte. Tu es au courant, hein ?

—Ouais, évidemment.

—Rick, tu comprends, si je ne peux pas te dissuader de renoncer à cette relation et s'il y a un risque qu'elle devienne plus sérieuse, tu auras peut-être à prendre la situation en main. Insiste au moins sur un moyen de contraception. Il y a une sage-femme en ville pour Liz. Personnellement, je pense qu'elle est trop jeune pour avoir des relations sexuelles. Ce qui est certain en tout cas, c'est qu'elle est trop jeune pour tomber enceinte. Tu me suis, mon pote ?

—Je te l'ai dit, je contrôle la situation. Mais merci, Jack. Je sais que tu ne veux que mon bien.

—Crois-moi, j'ai vu plus d'un homme bien se rétamer parce qu'il pensait avec autre chose que sa tête. Assure-toi d'avoir toujours un préservatif dans la poche, d'accord? C'est ta responsabilité de ne pas lui faire prendre de risque, fiston. Et si vous en utilisez un, même un seul, tu l'emmènes voir Melinda le plus tôt possible.

—Bon, on est obligés de continuer à parler de ça?

Jack agrippa l'adolescent par le bras et sentit un biceps solide sous ses doigts. Rick approchait le mètre quatre-vingts et n'avait pas fini de grandir.

—Si tu veux être un homme, tu dois raisonner en homme.

—D'accord, même si avant dix-huit ans, ce n'est pas vraiment obligatoire.

Jack rit malgré lui.

—Gros malin, tu veux toujours avoir le dernier mot, hein?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
sevm57   27 mars 2021
La Maison de Palm Street de Robyn Carr
Aigrie, amère, Dorothy était d’un égoïsme propre aux femmes qui se posent en victimes.
Commenter  J’apprécie          60
Milka2b   18 avril 2015
Les chroniques de Virgin River, tome 3 : Murmures de Robyn Carr
Lorsque les marines se retrouvèrent entre eux, les cartes, l'argent et les cigares firent leur apparition. Vers 22 heures, Paige traversa le nuage de fumée et tapota l'épaule de Vie. Il replia ses cartes et se leva. De toute façon, il n'avait pas de jeu.



—Je reviens tout de suite.

—Bon sang, ça fait bizarre de voir Vic se conduire comme un petit toutou, commenta Stephens.

—Petit?

—Vous voyez ce que je veux dire. Paige n'a qu'à lever le petit doigt et il est à genoux.

—Tu es bigleux ou quoi ? Elle n'aurait qu'à lever le petit doigt dans ma direction et, moi aussi, je serais à genoux, lança Joe.

—Le petit toutou ne ferait qu'une bouchée de toi, intervint Jack.

—Je veux dire, si elle n'était pas mariée. Eh, les vieux chnoques, vos femmes vous mènent vraiment à la baguette !

—Et ça nous plaît, précisa Jack. Ca nous plaît même beaucoup.



Vic revint, porta son cigare à ses lèvres et en tira une bouffée.



—Je ne chasse pas demain, annonça-t-il. Je vais devoir rester ici.

—Pourquoi ?

—C'est le jour de l'ovulation, répondit-il, imperturbable.

—C'est quoi? s'exclamèrent trois joueurs en chœur.

—Le jour de l'ovulation, branleurs. On essaie d'avoir un bébé et, si je rate ce jour-là, qui sait combien de temps je vais devoir encore attendre. Et je n'ai pas envie d'attendre. Je ne fais que ça !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Nono19   24 octobre 2017
Les chroniques de Virgin River, tome 5 : Attirance de Robyn Carr
- Shelby, les relations sont faites de compromis. Tu apprends à vivre avec les caleçons qui traînent par terre à côté du panier à linge sale, le dentifrice étalé sur la glace. Par contre, ces choses que tu ressens au plus profond de toi, ces désirs ardents qui donnent un sens à ta vie, ils sont sans compromis.
Commenter  J’apprécie          40
sevm57   31 mars 2021
La Maison de Palm Street de Robyn Carr
Les écrivains, qui travaillent dans leur tour d'argent, ont souvent peu d'amis dans leur voisinage, mais beaucoup de connaissances géographiquement éloignées, tout un réseau de relations tissé dans les salons littéraires, lors de conférences et de rencontres d'auteurs.
Commenter  J’apprécie          40
Marlene_lmedml   10 septembre 2017
Les chroniques de Virgin River, tome 9 : Un été à Moonlight Road de Robyn Carr
-Vous m’avez assommée ? pialla-t-elle, cherchant de nouveau à se sauver à reculons.



-Mais non, je ne vous ai pas frappée. Je vous ai surprise en émergeant de la forêt et vous avez sursauté. Vous vous êtes cogné l’arrière du crâne contre la balustrade de la terrasse et un des pots vous est tombé sur la tête. A mon avis, vous vous êtes coupé le front en heurtant le bord de la terrasse dans votre chute. Bref, où est le téléphone ?



-Mon dieu…



Elle porta les doigts au pansement et l’effleura délicatement.



-Le téléphone doit être installé demain. Avec ma parabole satellite. Comme ça, j’aurai Internet et je pourrai regarder des films.



-Voilà qui ne va guère vous avancer. Ecoutez, c’est une coupure bénigne. Les blessures à la tête saignent abondamment. Je doute que vous en gardiez même une cicatrice. Un évanouissement, par contre, est…



-Si vous ne me faites pas de mal, je vous donnerai de l’argent !



-J’ai pansé votre front, pour l’amour du ciel ! Je n’ai pas l’intention de vous faire de mal et je ne veux pas d’argent. Je cherchais vos clés de voiture, expliqua-t-il, brandissant son sac. Vous avez besoin d’un scanner. Et peut-être de quelques points de suture.



-Pourquoi ? s’enquit-elle, la voix tremblante.



Il soupira.



-Parce que vous avez perdu connaissance, ce n’est pas bon signe. Et maintenant, où sont vos clés ?



-Pourquoi ? demanda-t-elle à nouveau, passablement hébétée.



-Je vais vous conduire aux urgences afin que votre tête soit examinée.



-Je vais conduire moi-même, dit-elle. Vous pouvez partir. Tout de suite.



Il fit quelques pas vers elle et s’accroupit, histoire de se mettre à sa hauteur, mais n’approcha pas trop près, car la créature ne lui inspirait guère confiance. Elle semblait trop instable à son goût. Ou effrayée ? Mets-toi à sa place, se dit-il. Elle venait de se réveiller avec du sang sur son tee-shirt et un sauvage hirsute fouillait dans son sac à main.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Mais... qui est cette dame ma petite dame ?

Après avoir conduit son patron à l'aéroport, une secrétaire doit ramener la voiture à Paris. Elle se trompe de route au retour ignorant qu'il y a dans le coffre un passager encombrant. (Indice : Samantha Eggar - Stéphane Audran)

L'inquiétante dame en noir
La dame dans l'auto avec des lunettes et un fusil
La dame de Shanghai

9 questions
15 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , opéra , littératureCréer un quiz sur cet auteur