AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.14 /5 (sur 282 notes)

Nationalité : Pologne
Né(e) à : Pinskalors , 1915
Mort(e) à : Grande-Bretagne , le 05/04/2004
Biographie :

Slavomir Rawicz est officier de cavalerie polonaise de la Seconde Guerre mondiale, auteur d'un ouvrage unique, À marche forcée, récit controversé de son évasion du goulag.

Officier dans l'armée polonaise, il est capturé par les Soviétiques lors du partage de la Pologne en 1939 et est déporté en 1939 dans un camp du goulag en Sibérie. Il ne tarde pas à organiser une évasion avec six autres détenus.

La suite est un incroyable périple de survie depuis le camp du goulag jusqu'à l'Inde, en traversant le lac Baïkal, la Bouriatie, la Mongolie, le désert de Gobi, le Tibet et l'Himalaya.

C'est ce récit qui est raconté dans son livre A marche forcée publié en 1956 et qui se vendra à plus de 500 000 exemplaires et sera traduit dans 25 langues.

Mais la véracité de certains passages voire plus récemment de l'intégralité du récit et de la réalité de cette fuite sont remises en cause.


Suite à une enquête, il s'avère que Rawicz n'a rien à voir avec cette aventure !

Je vous livre un bref résumé du livre : Slavomir et ses compagnons auraient traversé l’Asie du nord au sud.

6 500 km à pied, du cercle polaire au sud de l’Himalaya en passant par le désert de Gobi et la Chine en guerre, franchissant des cols tibétains à 6 000 mètres d’altitude, sans eau ni feu, vêtus de leurs hardes de prisonniers…

Sans croiser âme qui vive, hormis quelques nomades ou ermites moyenâgeux, et aussi, très spectaculaires, deux «abominables hommes des neiges».

Dans les années 50, on croit encore au yéti, des expéditions sont lancées à sa recherche dans l’Himalaya.

Le yéti est resté introuvable, comme Slavomir Rawicz, mort en 2004 dans le Derbyshire, sans avoir jamais accordé d’interview.

A marche forcée avait été son seul livre.

Sachant que Peter Weir s’apprêtait à l’adapter, la BBC a enquêté en Russie, en Pologne, aux Etats-Unis.

Alors, qui est exactement Slavomir Rawicz ?

Oui, c'était bien un soldat polonais, né en 1915. Il a bien été envoyé au goulag en 1939, mais c’est pour avoir tué un officier du NKVD, la police secrète soviétique, et non pour espionnage comme il l’affirme dans le livre. Ce qui change tout !

Il en est sorti en 1942, à la faveur d’une amnistie générale pour les soldats polonais, et a ensuite suivi l’armée Rouge en Russie. Autrement dit, il ne s'est pas enfui et n'a pas traversé la Sibérie jusque l'Inde.

Après la guerre, il s’est établi à Nottingham.

Oublions donc la Sibérie, l'Inde et tout son périple.

Le livre.
+ Voir plus
Source : http://next.liberation.fr/cinema/01012315897-plus-on-est-de-faux
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
En 2018, Libretto fête ses 20 ans ! Une bonne occasion pour revenir avec son Directeur éditorial sur l'histoire de cette maison d'édition emblématique. Dans cette vidéo, il nous emmène à la découverte des livres se rattachant au voyage dans cette maison d'édition, à travers une sélection de titres incontournables. 0:44 Huit jours aux Indes, d'Emile Guimet 1:20 L'Odyssée de l'endurance, de Sir Ernest Shackleton 2:05 Longue marche (trois tomes), de Bernard Ollivier 2:50 A marche forcée, de Slavomir Rawicz 5:24 Tsiganes, de Jan Yoors Site dédié pour les 20 ans de Libretto : https://libretto20ans.fr/ La page Babelio pour les 20 ans de Libretto : https://www.babelio.com/20-ans-libretto Abonnez-vous à la chaîne Babelio : http://bit.ly/2S2aZcm Toutes les vidéos sur http://bit.ly/2CVP0zs Suivez-nous pour trouver les meilleurs livres à lire : ?Babelio, le site : https://www.babelio.com/ ?Babelio sur Twitter : https://twitter.com/babelio ?Babelio sur Facebook : https://www.facebook.com/babelio/ ?Babelio sur Instagram : https://www.instagram.com/babelio_/
+ Lire la suite
Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
Nastie92   17 mai 2019
A marche forcée : A pied du Cercle polaire à l'Himalaya (1941-1942) de Slavomir Rawicz
La plupart des questions se teintèrent de cette méfiance très particulière que tous les Russes semblent nourrir envers l'étranger qui pratique leur langue, l'idée sous-jacente étant que nul n'apprendrait le russe s'il ne voulait se faire espion.
Commenter  J’apprécie          230
Nastie92   03 mars 2019
A marche forcée : A pied du Cercle polaire à l'Himalaya (1941-1942) de Slavomir Rawicz
Je me souviens parfaitement des moindres variations touchant ma pitance tout au long de cet interminable voyage de Pinsk à la Sibérie du Nord. J'ai parfois du mal à me rappeler tel ou tel événement avec précision, mais j'ai, gravé en mémoire, tous les menus incidents ayant trait à notre alimentation. Nous n'étions jamais rassasiés et cela nous obsédait en permanence. On eût échangé une poignée de diamants contre une tranche de pain supplémentaire et l'on se fût alors regardé comme le plus heureux des hommes, car n'avait de valeur à nos yeux que ce qui se mangeait.
Commenter  J’apprécie          160
Walden-88   04 mars 2015
A marche forcée : A pied du Cercle polaire à l'Himalaya (1941-1942) de Slavomir Rawicz
Je me tournai vers lui et lui vers moi. L'instant d'après, nous nous dévisagions les uns les autres en riant follement : nous venions de comprendre que nous nous voyions pour la première fois, que chacun découvrait pour la toute première fois les traits, le dessin de la bouche, la forme du menton, de ceux aux côtés desquels, durant douze mois et sur plus de six mille kilomètres, il avait lutté pour survivre. Il ne nous était jamais rien arrivé de plus comique. Jamais je n'avais songé à ce qu'il pouvait y avoir sous ces barbes et ces tignasses, et eux non plus sans doute. C'était comme de mettre bas les masques au terme d'un bal costumé qui se serait fantastiquement éternisé.
Commenter  J’apprécie          120
lafilledepassage   02 mars 2019
A marche forcée : A pied du Cercle polaire à l'Himalaya (1941-1942) de Slavomir Rawicz
Cacher du pain était un réflexe de prisonnier, un symptôme lié à la captivité. Un détenu qui conservait une croûte de pain avait le sentiment d’avoir encore prise sur l’existence.
Commenter  J’apprécie          80
musaraneus   10 février 2015
A marche forcée : A pied du Cercle polaire à l'Himalaya (1941-1942) de Slavomir Rawicz
Quand j'atteignis le barbelé, Smith était en train de le franchir. Deux étaient déjà passés. Les autres attendaient, accroupis. D'angoissantes minutes s'écoulèrent encore tandis que le sergent puis Makowski se contorsionnaient en ahanant, ventre plaqué au sol. La grande masse de Kolemenos s'engagea tête la première dans le passage et je retins mon souffle.
Commenter  J’apprécie          70
Walden-88   04 mars 2015
A marche forcée : A pied du Cercle polaire à l'Himalaya (1941-1942) de Slavomir Rawicz
J'étais habité de l'angoisse que, après les milliers de kilomètres que nous avions parcourus, la chance vînt soudain à nous manquer. Souvent la nuit, j'étais assailli par le désespoir et le doute. Les autres aussi, j'en suis sûr, livraient le même combat intérieur, même si jamais personne ne s'en ouvrait. Au lever du jour les perspectives semblaient moins sinistres. La peur persistait, tapie quelque part, mais l'action et le mouvement, la nécessité de résoudre les problèmes quotidiens, la reléguaient à l'arrière-plan. Nous étions, et plus que jamais, animés d'une compulsion à aller de l'avant. C'était devenu une obsession, une forme de folie.
Commenter  J’apprécie          60
tengo   25 janvier 2012
A marche forcée : A pied du Cercle polaire à l'Himalaya (1941-1942) de Slavomir Rawicz
L'histoire est belle et forte, basée sur des souvenirs de prisonnier. Mais peu à peu l'émotion cède la place à l'incrédulité, impossible de traverser le Gobi sans eau sans même une outre pour faire des provisions. puis c'est la traversée de l'Himalaya en plein hivers et la rencontre avec des yétis...
Commenter  J’apprécie          60
Mangouste86   12 juillet 2013
A marche forcée : A pied du Cercle polaire à l'Himalaya (1941-1942) de Slavomir Rawicz
« La chance, celle de ceux qui n’ont plus rien à perdre, était de notre côté. »
Commenter  J’apprécie          70
Floyd2408   11 avril 2015
A marche forcée : A pied du Cercle polaire à l'Himalaya (1941-1942) de Slavomir Rawicz
Il est une sorte de courage discret qui fleurit au sein de la pire adversité.
Commenter  J’apprécie          61
Walden-88   04 mars 2015
A marche forcée : A pied du Cercle polaire à l'Himalaya (1941-1942) de Slavomir Rawicz
C'était une leçon que la Sibérie nous avait apprise à nos dépens : se soustraire avant tout au vent, parce que c'est le vent qui tue. Le vieil Ostyak m'avait dit :"La neige ? Qui se soucie de la neige ? Il suffit de s'en envelopper pour dormir au chaud comme dans un lit de plumes."
Commenter  J’apprécie          30
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Petit hommage au chanteur Christophe

Christophe, né ...

Lucien Ginsburg
Claude Moine
Daniel Bevilacqua
Hervé Forneri

8 questions
17 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanteur , biographie , Chansons françaisesCréer un quiz sur cet auteur
.. ..