AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.73 /5 (sur 201 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Rossendale , 1989
Biographie :

Stacey Halls est né en 1989 et a grandi à Rossendale, Lancashire. Elle a étudié le journalisme à l'Université de Central Lancashire et a écrit pour des publications telles que The Guardian , Stylist , Psychologies , The Independent , The Sun et Fabulous .

Son premier livre The Familiars était le premier roman à succès de 2019. The Foundling est son deuxième roman.

Vous pouvez la retrouver sur Instagram @staceyhallsauthor et Twitter @stacey_halls

Ajouter des informations
Bibliographie de Stacey Halls   (2)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
Zephirine   06 mai 2021
Les sorcières de Pendle de Stacey Halls
J'ai laissé échapper un rire bref et je l'ai interrogé:

-Qu'y a-t-il?

La scène la plus incongrue s'est alors déroulée devant mes yeux: le renard a ouvert la bouche et m'a parlé. C'était d'ailleurs une renarde. Elle m'a dit: "Honni soit qui mal y pense"
Commenter  J’apprécie          180
Fortuna   22 décembre 2020
Les sorcières de Pendle de Stacey Halls
- D'où viennent toutes ces plantes ? De chez l'apothicaire de Padiham ?

- De chez plusieurs femmes que je connais.

- Des sages-femmes ?

- La plupart des femmes sont pleines de sagesse.

Je n'aurais su dire si elle cherchait à plaisanter.

- Peut-on leur faire confiance ? ai-je insisté.

- Selon le roi ? Non. Il les voue à l'obscurité. Pendant ce temps, les gens continuent à tomber malade, à mourir, à avoir des enfants, alors que tout le monde ne bénéficie pas des services du chirurgien royal. Le roi confond guérisseuses et sorcellerie.
Commenter  J’apprécie          120
nekomusume   10 octobre 2020
Les sorcières de Pendle de Stacey Halls
Si seulement on construisait un théâtre dans les environs, les chasses aux sorcières deviendraient obsolètes.
Commenter  J’apprécie          60
ManonMarcos   02 janvier 2021
Les sorcières de Pendle de Stacey Halls
Si le diable est la pauvreté, la faim et la détresse, alors oui, je pense qu'elles côtoient le diable.
Commenter  J’apprécie          60
MeliMel34   04 janvier 2021
Les sorcières de Pendle de Stacey Halls
"_Combien d'enfants aimeriez-vous avoir ?

J'ai serré les bras autour de ma poitrine.

_Deux. Pour qu'ils ne soient jamais seuls comme je l'ai été.

_Un garçon et une fille ?

_Deux garçons. Je ne souhaite la vie de fille à personne." Page 197
Commenter  J’apprécie          50
littlecookiie   30 septembre 2020
Les sorcières de Pendle de Stacey Halls
— [...] Les femmes qui ne survivent pas… c’est uniquement quand on ne peut plus rien pour elles. Cela se voit tout de suite.

J’ai avalé ma salive.

— Comment ?

Après un temps de réflexion, Alice Grey a répondu :

— Dans leur regard. Il s’abîme… dans l’au-delà. Vous voyez l’heure entre chien et loup ?

J’ai hoché la tête en signe d’acquiescement, même si je me demandais quel pouvait bien être le rapport entre le crépuscule et l’accouchement.

— La lumière et l’obscurité sont des forces égales – des partenaires, si vous préférez – et il y a un instant, furtif et silencieux, quand on voit le jour céder à la nuit. C’est à ce moment-là que je sais. C’est ainsi.

À l’entendre on aurait dit une sorcière, mais je me suis gardée de le lui dire.
Commenter  J’apprécie          30
littlecookiie   30 septembre 2020
Les sorcières de Pendle de Stacey Halls
— Elles ne peuvent pas êtres jugées coupables, c’est impensable. Elles n’ont aucun témoignage extérieur. C’est la parole des unes contre celle des autres.

— D’aucuns ont fini à l’échafaud pour moins que cela. Pensez-vous qu’elles côtoient effectivement le Diable ?

J’ai pensé à la Tour de Malkin qui jaillissait de la lande comme une main surgie d’une tombe ; au souffle de ce vent inépuisable qui devait rendre fou. J’ai songé à la maison qu’habitait Alice, avec son toit déchiré sur le ciel ; l’humidité qui suintait des murs [...].

— Si le Diable est la pauvreté, la faim et la détresse, alors oui, je pense qu’elles côtoient le Diable.
Commenter  J’apprécie          30
Floraxxivi   03 juillet 2021
Les sorcières de Pendle de Stacey Halls
J'avais oublié à quel point les conversations peuvent se tenir en silence au sein d'un couple, quand l'autre est pour ainsi dire une partie de soi-même, comme sa chair et ses os, dont on reconnaîtrait le corps entre mille dans l'obscurité la plus profonde. Et pourquoi pas l'esprit, aussi ?
Commenter  J’apprécie          30
SoZaza   26 mai 2021
Les sorcières de Pendle de Stacey Halls
A la différence des filles riches, qui n'avaient qu'à attendre à l'abri de leur demeure que leur futur mari se présente à elles, comme on laisse s'arrondir une dinde de Noël, les filles pauvres avaient la possibilité de choisir leur époux, et pourquoi pas sur un pied d'égalité.
Commenter  J’apprécie          30
Olivier74   17 janvier 2021
Les sorcières de Pendle de Stacey Halls
Donne un héritier à ton mari et plus personne ne se préoccupera de cette autre femme, de même qu’à travers toutes les autres demeures de ce pays, personne ne se préoccupe des centaines d𠆚utres femmes et de leurs enfants illégitimes.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le prénom qui tombe mal... 🤨 🤔

Ne pardonne jamais rien :

juste
clément
noël

12 questions
55 lecteurs ont répondu
Thèmes : prénoms , humour , malentendus , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur

.. ..