AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.21 /5 (sur 894 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : St Albans , le 15/10/1958
Biographie :

Stephen Clarke est un journaliste et écrivain britannique.

Il a passé sa jeunesse à Bournemouth, ce qu'il appelle la "Bondi Beach de l'Angleterre", où il a joué de la basse dans les pires groupes de rock de l'histoire de la musique,selon son propre aveu, avant de quitter la ville pour aller étudier le français et l'allemand à Oxford.

Après ses études, il a enchaîné les petits boulots: vendanges, plonge dans un hôtel allemand et cours d'anglais aux hommes et femmes d'affaires français. Il a également travaillé entre autres comme gagman pour BBC Radio 4 et comme scénariste pour l'auteur de bandes dessinées Gilbert Shelton. Au début des années 1990, il s'installe à Paris.

Ses romans ne trouvant pas preneur, il finit à Paris pour travailler dans l'édition et comme journaliste pour un magazine anglophone. Ne trouvant toujours pas d'éditeur intéressé par son œuvre, il édite à compte d'auteur les romans "Who Killed Beano ?", "Beam Me Up" et "A Year in the Merde" qu'il vend via son site web.

Après trois mois passés à trimballer des exemplaires de "A year in the Merde" dans un caddy de shopping, il réussit à le vendre à des librairies, mais aussi à un grand éditeur anglais. Depuis, le livre a été traduit en français sous le titre "God save la France".

En 2005 suit le "Merde Actually" (en français "God save les Françaises") qui en Angleterre obtient la première place dans la liste des best-sellers. En 2007 sont publiés "Merde happens" et "Talk to the Snail" (en français, "Français, je vous haime"), suivi en 2008 de "Dial M for Merde", - un polar comique qui envoie le héros, Paul West, dans le sud de la France -, jusqu'au tome 6 en anglais, "Merde in Europe", qui sort en français sous le titre "God Save le Brexit ?".

Son livre "1000 ans de mésentente cordiale" (1000 Years of Annoying the French, 2010) est un clin d'œil aux raisons historiques des relations compliquées entre francophones et anglophones.

son site : http://www.stephenclarkewriter.com/fr/accueil

+ Voir plus
Source : livres.fluctuat.net
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Stephen Clarke - Edouard VII, un roi anglais made in France
Citations et extraits (168) Voir plus Ajouter une citation
melusine1701   15 avril 2010
God save la France / A Year in the Merde de Stephen Clarke
- Pourquoi sont-ils en veste orange? [...]

- Parce que sinon ils se tirent dessus, expliqua Alexa. Ils sont connus pour tirer sur tout ce qui bouge. Chats, chiens, promeneurs, et surtout autres chasseurs. Alors maintenant ils se mettent en orange. Et puis c'est plus facile de les retrouver, en pleine forêt, quand ils s'écroulent en plein coma éthylique.
Commenter  J’apprécie          261
Dosamuse   08 septembre 2013
God save la France / A Year in the Merde de Stephen Clarke
Les transports en commun parisiens transportent vraiment les gens, au lieu d'essayer de les convaincre de prendre leur voiture.
Commenter  J’apprécie          180
MissAlfie   26 juillet 2010
God save la France / A Year in the Merde de Stephen Clarke
En mai 1968, les étudiants arrachèrent les pavés dans les rues de Paris et bombardèrent la police pour faire tomber le gouvernement ultraconservateur de Charles de Gaulle.

Tous les Français vous le diront, Mai 68 a changé la France en profondeur. Personnellement, je n'en ai jamais vu la preuve. Comme dit Jake, plus ça va plus c'est pareil. Les étudiants lanceurs de pavés sont devenus des patrons réactionnaires, la e politique reste la e politique et le président en exercice se dit toujours gaulliste. Le seul vrai changement, c'est qu'à Paris, on a goudronné les pavés.

Reste que mai est un mois important dans le calendrier français. Parce que si l'année française commence en septembre, c'est en mai qu'elle finit.
Commenter  J’apprécie          132
Dosamuse   13 septembre 2013
God save la France / A Year in the Merde de Stephen Clarke
On trinqua en regardant un vieil épisode d'Alerte à Malibu sur le câble portugais.Les lèvres de Pamela Anderson étaient désynchronisées par rapport aux paroles mais peu importe, elles ne sont pas non plus synchro dans la version originale.
Commenter  J’apprécie          140
Dosamuse   14 septembre 2013
God save la France / A Year in the Merde de Stephen Clarke
Tout le monde était en congé le 1er Mai, ironiquement baptisé "fête du travail", comme si, pour la "fête du vin", il était interdit de boire.
Commenter  J’apprécie          140
Dosamuse   07 septembre 2013
God save la France / A Year in the Merde de Stephen Clarke
Règle numéro un de la vie d'entreprise : toujours flatter votre contrôleur de gestion.
Commenter  J’apprécie          140
LireEcouterVoir   11 avril 2008
God save la France / A Year in the Merde de Stephen Clarke
Où un ami bienveillant l'alerte sur ce vers quoi il s'engage :

"My good friend Chris told me not to come to France. Great lifestyle, he said, great food and totally unpolitically correct women with great underwear. But, he warned me, the French are hell to live with.[...]

His theory was that the French are like the woman scorned. Back in 1940 they tried to tell us they loved us, but we laughed at their accents and their big-nosed Général de Gaulle, and ever since we've done nothing but poison them with our disgusting food and try to wipe the French language off the face of the Earth. That's why they built refugee camps yards from the Eurotunnel entrance and refuse to eat our beef years after it was declared safe. It's permanent payback time, he said. Don't go there.

Sorry, I told him, I've got to go and check out that underwear."



Où Paul West découvre les joies de la grève ... à la française :

"The Paris transport workers went on strike.

And what was this strike about ? Job cuts ? Safety standards ? No.

The unions were furious that the government had been rumoured to be thinking about considering the possibility of maybe looking into the purely theoretical concept that it might one day (not now but in, say, 80 years' time) be less able to pay for transport workers to retire at 50.

Wow, I told myself, let's go to the transport company HQ this very instant to get a job application form.

Dammit, though, I couldn't get there - there was a transport strike."



Où il est important de distinguer Casino et casino ... Eh oui à l'oreille la différence ne s'entend pas et pourtant dans l'assiette !

" Instead of heading all the way back into Trou, we stopped off at Monsieur Augème's house and I dashed through the rain with a map to ask him whether there was a country auberge nearby. [...]He wasn't too sure about auberges, but finally prodded at a town a few kilometres west and said that we could get a meal at the casino there.[...] "What did he suggest ?" Alexa aske
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
MissAlfie   26 juillet 2010
God save la France / A Year in the Merde de Stephen Clarke
Appliqué à la vie quotidienne, c'est le truc imparable pour garder ses chaussures propres quand on se promène dans Paris. Tout en marchant, votre subconscient scrute le pavé. Il s'exerce à repérer le moindre renflement à l'horizon et prépare le pied à un évitement de réflexe. Demandez à un parisien comment il se débrouille, contre toute attente, pour garder les pieds propres. Il l'ignore. Cela fait partie de l'instinct du Parisien.
Commenter  J’apprécie          110
gemini   01 septembre 2014
God save la France / A Year in the Merde de Stephen Clarke
(le logement)

.... l'endroit n'aurait pu faire mon bonheur pour une simple raison : il fallait s'y déplacer à quatre pattes. Bon, j'exagère. Je pouvais me tenir debout dans l'entrée, mais un seul pas et je me cognais la tête au plafond qui descendait en oblique et touchait le plancher trois mètres plus loin. J'étais dans un volume triangulaire où il fallait marcher plié en deux pour éviter de fendre le crâne.

- It iz not beaucoup money, dit l'agent.

*Peut-être mais it iz not appartement, répliquai-je, c'est un tiroir à Toblerone.
Commenter  J’apprécie          100
Brebis   07 mars 2013
God save la France / A Year in the Merde de Stephen Clarke
- Merci d’être aussi anglais. Tu es un gentleman. Laisse moi t’embrasser sans…



Je crevais de lui dire : Non, je ne suis pas un bon sang de gentleman. Si gentleman veut dire un homme qui n’a pas envie de se fourrer sur le champ dans un lit, alors les seuls gentlemen que je connaisse en Angleterre sont les préados qui regardent pousser leurs poils pubiens. Christine semblait l’ignorer, mais les Britanniques ont parcouru un énorme chemin depuis les romans de Jane Austen, dont les héroïnes pouvaient accepter une promenade en forêt sans être sûres de sa faire sauter. Même Lady Di l’a fait, contre un arbre, avec son professeur de cheval, non ? Et là il n’y avait pas trace de gentleman ni dans ma tête, ni dans mon boxer short.



- Pardonne moi, mon Anglais, dit-elle affectueusement, et elle me planta dans les toilettes des femmes, tout seul avec mon inutile érection. Encore heureux que les érections soient biodégradables, pensais je, parce que j’en gaspille un paquet.



-Espèce d’enfoiré Mr Darcy, lançai-je au plafond. Et toi aussi Hugh Grant. A force de trimballer partout votre sacré politesse, comment voulez vous qu’un Anglais ait encore ses chances ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

De quoi briller en société... 🌞⭐️

Avoir de l'avance au gâteau :

avoir les dents du haut proéminentes
avoir les oreilles décollées

12 questions
36 lecteurs ont répondu
Thèmes : expressions françaises , vocabulaire , humour , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur
.. ..