AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Thierry Cruvellier (Traducteur)
ISBN : 2841114104
Éditeur : Editions Nil (14/05/2009)

Note moyenne : 3.37/5 (sur 42 notes)
Résumé :

Savoir vivre en France n'est pas donné à tout le monde. C'est même un art qui se cultive. Stephen Clarke, qui a lui-même connu quelques déconvenues depuis son arrivée à Paris, livre les dix commandements à respecter pour survivre dans l'Hexagone. Florilège :TU AURAS TOUJOURS RAISON. Les Français sont porteurs d une intime conviction : nous sommes français, donc nous avons raison. Et c'est vrai, on ne ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
greg320i
  06 juillet 2014
Pas vraiment reluisant , un tantinet ennuyant vers le milieu, j'ai connu Stephen Clarke au mieux.
Lui l'auteur de ses deux précédents succès (Voir God save la France et sa suite direct God save les Françaises - ) n'a pas assuré ici. La faute au style, à la forme , à la facilité, à beaucoup de choses...
Pourtant conquis par les récits des aventures de Paul West dans notre France profonde ou le Paris impitoyable et impayable d'humour , ici dans ce nouveau volet 'Angleterre versus France' que nenni d'envie de nous surprendre, juste un triste et terrible résumé de petites ou de grande touche d'humour parsemé ça et là .. Une mouche dans une toile d'araignée se défend mieux je trouve .
Car l'originalité des textes de jadis à savoir mettre un anglais en pays hostile à ses habitudes de 'rosbifs' , a été revu à la baisse :
-Par des insipides commandements du bon vivre-mieux vivre en prétextant (!) connaitre les moyens pour y arriver .
- En vrai/faux conseils pour s'attiser la sympathie locale
- En constatant ce que l'on constate évidemment déjà nous même
- En répétitions parfois lassantes de formules toute faites .

Bref à trop vouloir se défendre face au us et coutumes 'froggies', la transformation est : usure et coutumier dans le texte, qui en devient coulant, mollasson .
Stephen Clarke a t-il délaissé les Frostie's pour le coulommiers ?
Voilà un bien bon mal français haha, et ,,héhé à trop y rester on y adopte même le mal d'écrire n'est ce pas ?
My dear Stephen , il aurez été bien plus judicieux et juteux de votre part d'oublier le troisième tome de vos écrits, de vous contenter de surfer sur les deux premiers que de nous assener et nous assassiner avec un ridicule couteau en plastique made in " Français je vous haime " dans ce petit ouvrage qui ne prend même pas la peine de le faire sérieusement , sans enthousiasme ni fracas .
Un livre qui pourra se sous-titré : Sauve qui peut !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          221
Peluche0706
  02 janvier 2016
Voilà un livre qui m’a fait grincer des dents. Au bout de 3 pages, j’ai voulu le lâcher au vu de la caricature qu’il se fait de la France et au vu de sa mauvaise foi. Le french bashing est résumé dans ses lignes. A la fin, c’est à se demander pourquoi il est venu s’installer en France.
Stephen Clarke, anglais d’origine, écrit cet « essai » pour lister les travers des français. Le sous-titre de son livre est « Ce que les rosbifs pensent vraiment des froggies ». Tout un programme.
Je vais lister les quelques remarques qui m’ont légèrement tapé sur le système tout au long de ma lecture : (ce n’est bien sûr qu’un bref aperçu)
- Il considère que les femmes françaises sont faciles. Il en veut pour preuve une scène du très représentatif film de Josiane Balasko « Gazon Maudit ». Un vendeur de fleurs s’approchent du couple adultère et l’homme refuse, l’affaire étant déjà conclue. La femme, un sourire narquois aux lèvres.
- Les livres ne sont vendus que sur la base de leur couverture : celles qui sont les plus tristes se voient généralement décerner un prix littéraire.
- Les trottoirs français sont couverts de déjections canines, si bien, qu’il faut s’armer pour les éviter.
Évidemment, je reconnais que seules les blagues ne me concernant pas directement me font rire. Surtout celles pour lesquelles je pense plus ou moins la même chose.
Au-delà de tout ça, et avec beaucoup (énormément même) de recul, on peut trouver ce livre assez drôle. La page 56 reprend une blague sur l’ENA, il aborde également le nuage de Tchernobyl qui s’arrête à la frontière (comparant alors la France à la Corée du Nord, les seuls pays pour lesquels le nucléaire ne pollue pas),…
Bref, un moment de lecture que je vais m’empresser d’oublier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Lellia
  22 avril 2011
En ce qui me concerne, j'ai un avis en demi teinte pour cet ouvrage :
D'un côté, je l'ai trouvé très amusant, mordant et tellement vrai sur certaines choses qu'il mettait bien difficile de ne pas sourire de certaines remarques. Mais d'un autre côté, il y a certaines choses qui sont totalement injustes et limite insultantes…pourtant attention, je suis la première à critiquer les français, et d'une manière beaucoup moins gentille que Stephen Clarke, j'aime la France, sa culture, ses spécialités culinaires mais depuis quelques années il y a quelques points qui me dérangent (surtout niveau politique donc histoire de ne pas fâcher je n'en dirais pas plus mais bon voilà quoi….le pays des droits de l'homme ?…..plus maintenant j'en ai peur ! bref, je m'arrête là ). Mais au bout d'un moment j'ai fini par comprendre : Mr Clarke ne serait il pas resté trop longtemps à Paris ? Parce que ne déplaisent nos amis parisiens, il y a certains comportements qui sont rapportés dans ce livre qui ne correspondent pas du tout à ce que je vois autour de moi. Pour prendre un exemple simple : la conduite en France, tout provinciale qui se respecte sait parfaitement que la conduite à Paris est une horreur parce que les parisiens ne savent pas conduire, or dans ce livre il semblerait que l'auteur fasse un amalgame entre la conduite parisienne et la conduite française qui sont à mon sens 2 choses totalement différentes. Ce n'est là qu'un simple exemple mais j'aurais pu choisir également le service dans les bars et les restaurants, je n'ai jamais vu un serveur m'éviter volontairement, c'est à se demander où il a mis les pieds pour que ça lui arrive.
Enfin bref, je sais que je chipote mais il me semble que c'est de bonne guerre, je reconnais volontiers que les français sont par exemple un peu trop fiers de leur langue et que l'éducation nationale connaît bien des lacunes dans l'apprentissage des langues étrangères (nous sommes les seuls européens à nous montrer aussi mauvais en anglais !) mais nous ne sommes pas aussi vaniteux que semblent le penser nos voisins européens….pas vrai ?
Cela dit, ce livre reste un bon petit moment de détente et il permet de remettre en perspective certaines de nos pratiques (et qu'un anglais critique notre système de santé est assez amusant…).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
picaflor
  01 juin 2012
Les premières pages sont drôles : on y trouve la trace d'humour anglais -version acerbe- à laquelle on peut s'attendre, avec de temps en temps, comme en contrepoint, quelques hommages sincèrement rendus à l'art de vivre français par cet adepte du principe : "England is a very nice country to be from"...
Et puis, à la longue, les choses se gâtent lorsqu'on s'aperçoit peu à peu que tout le livre est construit sur le même mode et qu'il tend de plus en plus souvent vers un inventaire des poncifs les plus éculés, au point d'en devenir irritant, surtout lorsqu'on sent poindre l'arrogance et la mauvaise foi derrière l'humour de façade, par exemple lorsque l'auteur ironise sur la prétendue paresse indécrottable des Français comparée à la fébrilité industrieuse des Anglais... Pour avoir eu il y a quelques années l'occasion de voir à l'ouvrage pendant quelque temps un certain nombre de compatriotes de Stephen Clarke dans des entreprises londoniennes, je peux témoigner qu'ils étaient loin de prendre pour modèles les workaholics de la City (à ma grande surprise d'ailleurs, tant je partageais à l'époque les préjugés de l'auteur sur l'ardeur au travail des deux côtés de la Manche). Bref, on peut lire ce livre sur la plage, mais il ne faut pas y chercher une analyse fine de nos travers nationaux...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Bazart
  20 septembre 2011
Dans Français je vous haime, Clarke abandonne la fiction (et ce, même si le héros de ses deux premiers romans faisait largement penser à l'auteur), pour rédiger une sorte de vademecum à l'intention des anglais qui aimerait en savoir plus sur les petites manies des français. En lisant ce guide, on s'étonne de dire que presque chaque chapitre est justement croqué.
Certes, deux ou trois chapitres sont un peu plus discutables car sont soit de mauvaise foi (le commandement sur la culture m'a semblé bien plus faible, Clarke faisant l'apologie des comédies lourdaudes françaises, et rejetant tout le reste ou presque à la poubelle), soit dessiné à trop gros traits (les serveurs français ne sont quand même pas tout aussi détestables que Clarke veut bien le dire), mais l'ensemble reste bien vu, et surtout écrit avec un style toujours agréable. J'ai lu un commandement par jour comme je lirais un billet de blog au quotidien, mais un blog écrit avec énormément d'humour et d'esprit (mais si bien sur, il en existe plein sur la blogosphère, j'ai jamais dit le contraire).
Bref, Clarke a rempli sa mission, et surtout, prend toujours soin de ne pas se fâcher avec sa terre d'accueil, l'épilogue étant en fait une belle déclaration d'amour à sa patrie d'adoption.


Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
MeghMegh   31 décembre 2010
Tout d'abord, je suis comme qui dirait assez contente d'être en France et trouve notre pays magnifique. Arhem. Autant dire que je me suis sentie complètement concernée par ce petit bouquin qui m'a bien plus néanmoins !
Stephen Clarke établit en 11 commandements les attitudes des français (par exemple : Tu auras toujours raison, tu mangeras, tu seras malade... etc) . Il décrypte les comportements des français de manière humoristique et même si je trouve ces dires parfais exagérés, j'ai bien ri en le lisant !
Il y va parfois un peu fort, à l'appui une citation : Le château, monument qui prétend avoir une fonction militaire mais qui, en réalité, est purement décoratif - un peu comme l'armée française en 1940. . Mais dans l'ensemble, ce livre m'a fait passer un bon moment ! Le titre du livre résume bien les relations qu'on pût avoir Français et Britanniques au cours du temps.
Je le conseille : il est court, facile à lire et drôle !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MeghMegh   16 octobre 2010
Les Français disent qu'ils travaillent pour vivre alors que les Anglo-Saxons, eux, vivent pour travailler. Pour un Britannique, aller au bureau à 5 heures du matin, sauter le repas de midi et travailler jusqu'à minuit pour conclure une affaire à New-York suscite l'admiration. Le Français, lui, a mieux à faire.
Et il a raison.
Commenter  J’apprécie          30
BazartBazart   14 septembre 2011
Vous comprenez enfin que le français ne vous pose absolument aucune question. Il tient une conversation avec lui-même durant laquelle, bien entendu, personne ne peut l'interrompre ou lui dire qu'il a tort.

>modifier
Commenter  J’apprécie          50
MeghMegh   16 octobre 2010
Le château, monument qui prétend avoir une fonction militaire mais qui, en réalité, est purement décoratif - un peu comme l'armée française en 1940.
Commenter  J’apprécie          60
MeghMegh   16 octobre 2010
Pour montrer qu'il a raison, l'outil de prédilection du Français est la question rhétorique. Qu'est-ce que la question rhétorique ? Une question à laquelle votre interlocuteur n'est pas censé vous répondre parce que vous allez y répondre vous-même. Pourquoi le Français y est si attaché ? Parce qu'elle permet de souligner combien il a raison.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Stephen Clarke (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stephen Clarke
Stephen Clarke - Edouard VII, un roi anglais made in France
>Sciences sociales : généralités>Groupes sociaux>Groupes raciaux, ethniques, nationaux (234)
autres livres classés : modes de viesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14128 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre